La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Qualité des sols et de l'eau. I- Des eaux de consommation d'origines variées.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Qualité des sols et de l'eau. I- Des eaux de consommation d'origines variées."— Transcription de la présentation:

1 Qualité des sols et de l'eau

2 I- Des eaux de consommation d'origines variées

3 1- Les différents types d'eau Les eaux minérales et de sources : -d'origine souterraine -ne subissent aucun traitement. L'eau minérale: -composition stable en minéraux. -possède des propriétés favorables à la santé. L'eau du robinet : - provient d'eaux souterraines ou d'eau de surface - subit des traitements physico-chimiques.

4 2- Composition chimique d'une eau Le résidu à sec Le pH La concentration en espèces ioniques La dureté de leau

5 a)- Degré hydrotimétrique : La dureté dune eau dépend de la quantité dions calcium Ca 2+ et magnésium Mg 2+ présents dans cette eau. TH = CCa 2+ /4 + CMg 2+ /2,4 (C : concentration en mg/L) En France, elle se mesure par le degré hydrotimétrique français : une eau titre 1 degré hydrotimétrique français si elle contient 0,1 mole dions Ca 2+ ou Mg 2+ par mètre cube deau.

6 Valeur comprise entre 0 et 10°F : eau très douce Valeur comprise entre 10 et 20°F : eau douce Valeur comprise entre 20 et 30°F : eau moyennement dure Valeur comprise entre 30 et 40°F : eau dure Valeur supérieure à 40°F : eau très dure Le degré hydrotimétrique idéal est compris entre 15°F et 25°F.

7 b)- Exemples dans la vie courante des conséquences de la dureté de leau : Dune ville de France à une autre la dureté de leau de ville fournie, peut être différente. Une eau potable doit titrer moins de 30 0 H (degré hydrotimétrique français). Formation de complexes avec les détergents : Une eau dure nécessite lutilisation dune quantité plus grande de détergent quune eau douce (vaisselle, lessive). Ceci entraîne un surcoût et une pollution accrue des eaux.

8 La formation de calcaire : Étapes de formation du tartre : Leau de ville, en bouillant, perd de sa dureté. En effet, lébullition prolongée provoque la décomposition des ions hydrogénocarbonate selon léquation: 2HCO 3 - CO CO 2 +H 2 O Les ions carbonates CO 3 2- sunissent aux ions calcium Ca 2+ pour donner le carbonate de calcium CaCO 3 qui précipite car cest un composé ionique insoluble dans leau. Ca 2+ + CO 3 2- > CaCO 3 Le carbonate de calcium forme ce quon appelle le calcaire ou le tartre.

9 Conséquences de la formation du calcaire: - se dépose dans les chaudières et les tuyauteries. - adhère aux parois lorsque la température est supérieure à 70 0 C et empêche ensuite une bonne transmission de la chaleur. - apporte une modification de laspect sur la vaisselle ou le linge (terne, taches).

10 II- Traiter une eau pour la rendre potable 1- Des critères de potabilité La législation européenne envisage plus dune soixantaine de paramètres pour fixer la potabilité de leau : Paramètres organoleptiques (saveur, couleur, odeur, limpidité) Paramètres physico-chimiques(pH, concentration en minéraux) Paramètres toxicologique (teneurs en nitrates, nitrites, métaux, hydrocarbures…) Paramètres microbiologiques (espèces pathogènes comme les salmonelles, les staphylocoques…)

11 2- Techniques de traitement de l'eau : -procédé classique (filtration désinfection) -distillation (eau distillée) -L'osmose inverse (produire de l'eau potable à partir d'eau salée avec une filtration sous pression) -Déminéralisation par résines échangeuses d'ions (adoucir l'eau dure : échange d'ion calcium ou magnésium avec des ions hydrogène)

12 Méthode classique de purification

13 Procédé industriel classique de purification Tamisage (élimine les corps flottants de dimensions supérieures à 1,5 mm) Floculation (on agglomère les particules encore en suspension en ajoutant des agents floculants comme des sels de fer ou daluminium) Décantation (les particules agglomérées se déposent) Filtration sur lit de sable Ozonation ou Oxydation par lozone (élimination des bactéries et des virus) Filtration sur charbon actif (permet déliminer par adsorption des micropolluants comme des pesticides et des hydrocarbures) Traitement par dichlore (désinfection de leau pour éviter toute contamination lors du transport)

14 III- Qualité des sols

15 1- Le sol milieu d'échanges de matière a)- Définition b)-Le complexe argilo-humique Le complexe argilo-humique étant chargé négativement en surface, il retient les ions positifs.

16 c)- Les transferts ioniques au niveau du sol Le complexe argilo-humique est donc un réservoir de cations, dans lequel peuvent puiser les plantes selon leurs besoins.

17 2- Les engrais et les produits phytosanitaires p.116 (Doc.2 et 3) - Pour améliorer le développement des plantes il est parfois nécessaire d'améliorer la qualité du sol en augmentant la quantité de minéraux grâce aux engrais. NPK : azote, phosphore et potassium. -Pour prévenir ou traiter certaines maladies il est aussi nécessaire d'utiliser des produits phytosanitaires Ex: antichlorose


Télécharger ppt "Qualité des sols et de l'eau. I- Des eaux de consommation d'origines variées."

Présentations similaires


Annonces Google