La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Thème : Nourrir lhumanité. Chap C3 (livre p75) Qualité des sols et de leau I- Le sol : un milieu déchanges de matière Activité expérimentale N°1 à coller.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Thème : Nourrir lhumanité. Chap C3 (livre p75) Qualité des sols et de leau I- Le sol : un milieu déchanges de matière Activité expérimentale N°1 à coller."— Transcription de la présentation:

1 Thème : Nourrir lhumanité

2 Chap C3 (livre p75) Qualité des sols et de leau I- Le sol : un milieu déchanges de matière Activité expérimentale N°1 à coller

3 K + ion potassium 1- Quels sont les besoins nutritifs dune plante ?

4 2- Mise en évidence de transferts ioniques dans le sol :

5 Conclusion : Le complexe argilo-humique (C.A.H) permet de capter les cations (naturellement présents dans le sol ou bien apportés par les engrais) ces derniers sont ainsi en réserve. Ils passeront ensuite dans leau du sol pour assurer lalimentation des plantes.

6 Cours :. - Le sol est un milieu dynamique déchange de matière avec son environnement grâce aux agrégats qui retiennent leau et échangent des ions. - Lapport en carbone, oxygène et hydrogène de la plante est assuré par le dioxyde de carbone de lair et leau (photosynthèse). Les autres éléments minéraux (azote, phosphore, potassium, ….) sont fournis par le sol.

7 II- Engrais et produits sanitaires : Activité expérimentale N°2 à coller Produit phytosanitaire Engrais NPK 1- Comparer des compositions chimiques :

8 a) Comprendre le dosage et repérer la fin de la réaction : b) Dosage de la solution étalon (sel de Mohr) : c) Dosage de la solution phytosanitaire : d) Exploitation des résultats : 2- Composition chimique dun produit phytosanitaire contre la chlorose (jaunissement prématuré des feuilles) :

9 Cours : - Lors dun dosage par comparaison, on exploite une droite détalonnage tracée grâce à des mesures préalables pour déterminer une masse inconnue dune espèce chimique dissoute.. - Un engrais et un produit phytosanitaire nont pas le même rôle car ils nont pas la même composition chimique.

10 III- Des eaux naturelles à leau potable : Activité documentaire N°3 à coller 1- Le cycle de distribution de leau : Solution alternative : dessalement de leau par distillation ou par osmose inverse 1°) Le réseau de distribution de leau du robinet :

11 2- Létape du traitement de leau pour la rendre potable : Cours : Leau du robinet est issue deaux prélevées au milieu naturel et généralement non potables. Elle doit donc subir une série de traitements qui la clarifient et la désinfecte. 3- Létape collecte et dépollution des eaux usées : 4- Conclusion : Que pouvons-nous faire pour protéger leau ?

12 2°) La composition chimique dune eau de consommation : Activité documentaire N°4 à coller 1- Composition dune eau minérale :

13 2- Identification des ions contenus dans une eau : Réactif Hydroxyde de sodium Chlorure de baryum Nitrate dargent Oxalate dammonium Eau minérale Ions mis en évidence Bécher A Bécher B Bécher C

14 2- Identification des ions contenus dans une eau : Réactif Hydroxyde de sodium Chlorure de baryum Nitrate dargent Oxalate dammonium Eau minérale Ions mis en évidence Ions métalliques Bécher A Pas de précipité Bécher B Pas de précipité Bécher C Pas de précipité

15 2- Identification des ions contenus dans une eau : Réactif Hydroxyde de sodium Chlorure de baryum Nitrate dargent Oxalate dammonium Eau minérale Ions mis en évidence Ions métalliques SO 4 2- Bécher A Pas de précipité Bécher B Pas de précipité Pas de pécipité Bécher C Pas de précipité Précipité abondant blanc

16 2- Identification des ions contenus dans une eau : Réactif Hydroxyde de sodium Chlorure de baryum Nitrate dargent Oxalate dammonium Eau minérale Ions mis en évidence Ions métalliques SO 4 2- Cl - Bécher A Pas de précipité Précipité léger blanc Bécher B Pas de précipité Précipité léger blanc Précipité abondant blanc Bécher C Pas de précipité Précipité abondant blanc Précipité léger blanc

17 2- Identification des ions contenus dans une eau : Réactif Hydroxyde de sodium Chlorure de baryum Nitrate dargent Oxalate dammonium Eau minérale Ions mis en évidence Ions métalliques SO 4 2- Cl - Ca 2+ Bécher A Pas de précipité Précipité léger blanc Pas de précipité Bécher B Pas de précipité Précipité léger Précipité abondant blanc Précipité léger blanc Bécher C Pas de précipité Précipité abondant Précipité léger blanc Précipité abondant blanc

18 2- Identification des ions contenus dans une eau : 3- Mesure du pH dune eau : Réactif Hydroxyde de sodium Chlorure de baryum Nitrate dargent Oxalate dammonium Eau minérale Ions mis en évidence Ions métalliques SO 4 2- Cl - Ca 2+ Bécher A Pas de précipité Précipité léger blanc Pas de précipité Volvic Bécher B Pas de précipité Précipité léger blanc Précipité abondant blanc Précipité léger blanc St-Yorre Bécher C Pas de précipité Précipité abondant blanc Précipité léger blanc Précipité abondant blanc Hépar Conclusion : Leau dEvian, comme toutes les eaux minérales est très proche de la neutralité. La détermination avec un pH-mètre est plus précise.

19 Les machines à laver peuvent tomber en panne à cause dun dépôt de calcaire. La dureté de l'eau est un indicateur de la minéralisation de leau. Elle est associée au degré hydrotimétrique, noté TH qui est l'unité de mesure, exprimée en degrés français. Elle est principalement du à la quantité de calcaire qu'elle contient, en particulier à travers les ions calcium Ca 2+ et les ions magnésium Mg 2+. TH compris entre 0 et 5 °F : eau très douce / TH compris entre 6 et 10 °F : eau douce / TH compris entre 11 et 15 °F : eau moyennement dure / TH compris entre 16 et 30 °F : eau dure / TH supérieur à 30 °F : eau très dure. 4- La dureté de leau :

20 Un adoucisseur deau permet de limiter les problèmes liés au calcaire dans leau. En effet, il retire le calcium et le magnésium de leau. qui sont indispensables pour pouvoir former le calcaire. A la place, du sodium est relâché dans leau. Cet échange se déroule dans la résine de ladoucisseur. Il arrive un moment où la résine ne peut plus réaliser léchange car tout le sodium quelle contient est passé dans leau. A ce moment là, on doit procéder à une régénération. A la fin, lappareil fonctionne de nouveau normalement. Leau qui passe au travers dun adoucisseur est entièrement adoucie. Toutefois, il est possible de maintenir un certain degré de dureté résiduelle. Cest la raison pour laquelle les appareils sont munis dun by-pass permettant de mélanger de leau non adoucie à leau traitée. 5- Adoucissement de leau :

21 Les ions Ca 2+ et Mg 2+ Les ions Na + La résine

22 Cours :. - Parmi les eaux de consommation, on distingue : les eaux de source, les eaux minérales (composition constante et bénéfique pour la santé) et leau du robinet. - La composition chimique dune eau peut être vérifiée qualitativement par des tests caractéristiques. - La potabilité dune eau dépend de critères qui peuvent temporairement être dépassés. - Seule leau du robinet subit un traitement des eaux pour être rendu potable.


Télécharger ppt "Thème : Nourrir lhumanité. Chap C3 (livre p75) Qualité des sols et de leau I- Le sol : un milieu déchanges de matière Activité expérimentale N°1 à coller."

Présentations similaires


Annonces Google