La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REPRESENTATION DU RISQUE ET ADAPTATION DES COMPORTEMENTS Réponses des populations des DFA au risque cyclonique F. Pagney Bénito Université des Antilles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REPRESENTATION DU RISQUE ET ADAPTATION DES COMPORTEMENTS Réponses des populations des DFA au risque cyclonique F. Pagney Bénito Université des Antilles."— Transcription de la présentation:

1 REPRESENTATION DU RISQUE ET ADAPTATION DES COMPORTEMENTS Réponses des populations des DFA au risque cyclonique F. Pagney Bénito Université des Antilles et de la Guyane Géode-Caraïbe et associée au Laboratoire de Physique de lAtmosphère Tropicale

2 Saint- Barthélemy, Saint-Martin Guadeloupe Martinique Guyane Les Départements Français dAmérique intertropicaux

3 Les DFA : De riches laboratoires de retours dexpériences cycloniques dans la Caraïbe De multiples crises, avec des combinaisons de manifestations dangereuses spécifiques

4 Allen 8/1980 Klaus 10/1990 Cindy 8/1993 Iris 9/1995 La Martinique: une île surtout marquée par de nombreux épisodes pluvieux intenses Ivan Lenny Houles récentes David 1979

5 Luis Marilyn LennyHugo Lenny LuisMarilynLenny Vent Pluies La Guadeloupe:un archipel touché par tous les types daléas cycloniques Luis Lenny Houles

6 Des similitudes de contexte avec les autres îles

7 1-Des réponses déterminées par le vécu Une représentation conditionnée par lexpérience

8 Pré-alerte sur les îles du Nord Alerte sur les îles du Nord Confinement sur les îles du Nord Trains de houles Pluies torrentielles Lenny 17-19/11/1999 Le cyclone caraïbe de fin de saison

9 Enquêtes: 100 personnes sondées en Martinique, 100 en Guadeloupe

10 Après loccurrence de Lenny En cas de cyclone, pensez-vous que l'on puisse se protéger des effets du vent des inondations de la houle des glissements de terrain

11 Une plus grande expérience des vents cycloniques sur la Guadeloupe que sur la Martinique (série de 1979 à 2006) AnnéesGuadeloupeMartinique A.79 David A.80 A.81 A.82 A.83 A.84 A.85 A.86 A.87 A.88 A.89 Hugo A.90 A.91 A.92 A.93 A.94 A.95 Marilyn A.96 A.97 A.98 Georges A.99 A.00 A.01 A.02 A.03 A.04 A.05 A.06

12 Estimez-vous prendre des risques en habitant ici vis-à- vis des houles ? Perception des risques liés à la houle après loccurrence de Lenny

13 2-Des réponses de protection face à lurgence au détriment de la prévention

14 1998, 200 personnes sondées en espaces inondables 1-Avez-vous prévu un espace refuge? 2-Avez-vous effectué des aménagements de protection dans votre maison? 3-Etes-vous assuré? 4-Après une inondation, accepteriez-vous de vous installer ailleurs? 5-Pendant linondation, que faites- vous?Vous restez sur place?

15 Après les inondations de Lenny en Guadeloupe Souhaitez- vous déménager ? Avez-vous, depuis la crise, pris des mesures pour vous protéger?

16 Après les houles de Lenny en Guadeloupe et Martinique Résidez-vous au même endroit? Si oui Avez-vous pris des mesures pour vous protéger? Souhaitez-vous déménager?

17 Le déni de lexpérience

18 3-Une priorité accordée à la sauvegarde des biens et une sous-estimation des dangers

19 14/9/1995 Ouragan de classe 1 qui survient 10 jours après les pluies de Luis sur la Guadeloupe Les événements Caractéristiques de la crise 5 heures entre pré-alerte et alerte (mise aux abris immédiate), Alerte quand début du temps cyclonique Pluies torrentielles Inondations de temps de retour supérieur à 100 ans Des personnes passent le cyclone hors de leur domicile Marilyn Des maisons inondables ne sont pas évacuées

20 Exemple de Marilyn (1995) sur la Guadeloupe Evacuation Non évacuation

21 4-Des représentations conditionnées par le déclenchement des alertes cycloniques Les Représentations : Pré-alertes Alertes avec confinement =danger extrême, se protéger Des Informations météorologiques seulement: = dangers minimes car la vie normale continue

22 Les séquences dune crise cyclonique La veille La mise en sécurité Le vécu des dangers De la con fusion à la restaurationLabsence de menace

23 Le Plan Spécialisé cyclone déclenché seulement en cas de passage attendu dune tempête ou dun ouragan sur ou à proximité immédiate dun territoire (cf les difficultés de gestion de crise à loccurrence de Lenny sur la Guadeloupe) Que faire en cas deffets dangereux périphériques? Quelles réponses ont- elles été apportées depuis lexpérience Lenny? Que faire en cas de dichotomie entre les prévisions des modèles et les observations ? En cas de discordances dappréciation des dangers par les officiels?

24 Conclusion Malgré les efforts fournis en matière de formation et dinformation Malgré lintégration des risques du fait des nombreuses expériences Malgré les mesures de protection des cellules chargées de la protection civile au niveau des communes Les observations précédentes se pérennisent

25 Les hypothèses : Aggravation des pressions humaines sur les espaces exposés (par exemple le zonage orange des PPR) : Car maintien des croissances démographiques, pérennisation du tropisme côtier et des enjeux vulnérables hérités des décennies antérieures aux PPR. Des épisodes cycloniques et hydro-météorologiques à récurrence stable ou en augmentation Incertitudes des prévisions météorologiques à échéances très brèves, pourtant cruciales dans la gestion de lurgence (imminence et vécu des dangers)

26 Que faire? Tenter de modifier les comportements des populations? Avec quelles chances de succès?Comment faire? Renforcer la maîtrise de loccupation de lespace?Que faire de lexistant qui pérennise les risques? Cibler lamélioration de la gestion de lurgence par les autorités en charge de la sécurité civile? : Comment faire, face à lextrême diversité des aléas (emboîtement des échelles spatiales, récurrences très rapprochées d épisodes spécifiques)? Comment faire face aux comportements des populations soucieuses de préserver leurs biens, en minimisant les risques encourus pour leur vie?


Télécharger ppt "REPRESENTATION DU RISQUE ET ADAPTATION DES COMPORTEMENTS Réponses des populations des DFA au risque cyclonique F. Pagney Bénito Université des Antilles."

Présentations similaires


Annonces Google