La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Données Multimédia Vincent Courboulay Formation continue, Janvier 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Données Multimédia Vincent Courboulay Formation continue, Janvier 2004."— Transcription de la présentation:

1 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Données Multimédia Vincent Courboulay Formation continue, Janvier 2004

2 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Sommaire Introduction Introduction Chaîne dexploitation des données multimédia Chaîne dexploitation des données multimédia Limage Limage Le son Le son La video La video

3 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Introduction

4 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Introduction Le "multi"- "média" se définit par l'utilisation de plusieurs moyens de communication simultanément (image, vidéo, sons…) Le "multi"- "média" se définit par l'utilisation de plusieurs moyens de communication simultanément (image, vidéo, sons…) L'homme est par définition multimédia Le multimédia est défini par l'ensemble des moyens de communication qu'utilise les machines informatiques pour communiquer avec l'homme. Le multimédia est défini par l'ensemble des moyens de communication qu'utilise les machines informatiques pour communiquer avec l'homme. On peut se demander alors « à quand les 5 sens : l'odorat, le toucher et le goût ? » On peut se demander alors « à quand les 5 sens : l'odorat, le toucher et le goût ? »

5 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Introduction La clé de la révolution multimédia, entamée il y a environ 15 ans, est la numérisation La clé de la révolution multimédia, entamée il y a environ 15 ans, est la numérisation Techniquement, le Multimédia passe par la numérisation des médias et exploite la perception des sensations, i.e. les sensibilités de l'homme. Techniquement, le Multimédia passe par la numérisation des médias et exploite la perception des sensations, i.e. les sensibilités de l'homme.

6 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Quelle efficacité attendre du Multimédia ? L'utilisation simultanée de deux sens de l'homme favorise une bonne perception. L'utilisation simultanée de deux sens de l'homme favorise une bonne perception. Notre connaissance du monde extérieur se compose à 94% de nos expériences visuelles et auditives. Notre connaissance du monde extérieur se compose à 94% de nos expériences visuelles et auditives. 83% des messages perçus proviennent de la vue 83% des messages perçus proviennent de la vue 11% des messages perçus proviennent de l'ouïe 11% des messages perçus proviennent de l'ouïe Seulement 1.5% des messages perçus proviennent du toucher. Seulement 1.5% des messages perçus proviennent du toucher.

7 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Quelle efficacité attendre du Multimédia ? Ainsi nous nous souvenons en moyenne de : Ainsi nous nous souvenons en moyenne de : 10% de ce que nous lisons 10% de ce que nous lisons 20% de ce que nous entendons 20% de ce que nous entendons 30% de ce que nous voyons 30% de ce que nous voyons Et : Et : 50 % de ce que nous voyons et entendons en même temps 50 % de ce que nous voyons et entendons en même temps 80% de ce que nous disons 80% de ce que nous disons 90% de ce que nous faisons et disons en même temps. 90% de ce que nous faisons et disons en même temps.

8 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Quels sont les objets MM ? Image fixe (en fait monomédia) Image fixe (en fait monomédia) Son et bande sonore Son et bande sonore Image animée Image animée Audiovisuel Audiovisuel Texte écrit et parlé Texte écrit et parlé Scénario dapplication Scénario dapplication Logiciel dapplication Logiciel dapplication Objet composite multisource Objet composite multisource Objets MM selon la norme MPEG-4

9 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Exploitations des données MM Deux types de besoin Deux types de besoin La conservation La conservation La consultation La consultation

10 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Avantages La numérisation des objets MM La numérisation des objets MM ne permet pas une durée de vie illimitée (pas de support éternel) mais une copie sans perte de qualité ne permet pas une durée de vie illimitée (pas de support éternel) mais une copie sans perte de qualité Une facilité de consultation Une facilité de consultation Manipulation aisée Manipulation aisée … MAIS… MAIS…

11 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Les normes Elle impose une normalisation et une standardisation des objets MM Elle impose une normalisation et une standardisation des objets MM ?

12 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Les normes Les normes assurent linteropérabilité des équipements et des logiciels et assurent de ce fait la pérennité du système Les normes assurent linteropérabilité des équipements et des logiciels et assurent de ce fait la pérennité du système Dans le MM les normes sont essentielles de par la diversité des supports, outils … Dans le MM les normes sont essentielles de par la diversité des supports, outils … Exemple de normes : html, mpeg, jpeg… Exemple de normes : html, mpeg, jpeg…

13 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Chaîne dexploitation des données multimédia

14 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Les différentes étapes Saisie Saisie Numérisation Numérisation Manipulation Manipulation Codage Codage Compression Compression Stockage Stockage Protection Protection

15 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction chaîne … Toutou.jpg Saisie Numérisation Manipulation Codage & Compression Stockage

16 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction LA SAISIE

17 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La saisie Capter sous forme électronique les émissions visuelles ou sonores Capter sous forme électronique les émissions visuelles ou sonores Les présenter à la suite de la chaîne sous forme dun signal électrique Les présenter à la suite de la chaîne sous forme dun signal électrique Doit être ajustée avec précision en fonction du résultat désiré Doit être ajustée avec précision en fonction du résultat désiré Y a-t-il une représentation de texte ? dune image seule ? Est-ce pour une impression ? Une visualisation sur écran ?.. Y a-t-il une représentation de texte ? dune image seule ? Est-ce pour une impression ? Une visualisation sur écran ?..

18 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La saisie Deux types de saisie possibles : Deux types de saisie possibles : Création dimages de synthèses Création dimages de synthèses Capture dimages naturelles Capture dimages naturelles

19 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La saisie Caméra Caméra Micro Micro Appareil photo Appareil photo …

20 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction LA NUMERISATION

21 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La numérisation Monde réel saisie Signaux analogique Numérisation …

22 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La numérisation Doit encore être ajustée avec précision en fonction du résultat désiré Doit encore être ajustée avec précision en fonction du résultat désiré Impression qualité photos, affichage écran, qualité philharmonique, … Impression qualité photos, affichage écran, qualité philharmonique, …

23 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La numérisation Scanner : Scanner à main pour numériser des fractions de documents plats Scanner a plat pour numériser quelques documents à de nombreux documents plats de dimensions classiques Scanner à diapositives pour scanner des diapositives Appareil photo numérique pour numériser la quasi totalité des structures à numériser (numérisation de documents à plat, de paysage...). Caméra numérique pour numériser de la vidéo Micro numérique

24 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction TP - La numérisation Durée 1 heure

25 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Objectif : acquérir et numériser des images Séparer vous en deux groupes (gr scanner et gr appareil photo) et pour chaque groupe Séparer vous en deux groupes (gr scanner et gr appareil photo) et pour chaque groupe Expliquer le fonctionnement du matériel (utiliser le web) Expliquer le fonctionnement du matériel (utiliser le web) Ses caractéristiques techniques Ses caractéristiques techniques Numériser au moins 4 types de documents différents pour des objectifs eux aussi différents (exple : photo didentité pour CV, impression dimages BD…) Numériser au moins 4 types de documents différents pour des objectifs eux aussi différents (exple : photo didentité pour CV, impression dimages BD…) Justifier les choix de numérisation (profondeur, format, résolution, taille…) Justifier les choix de numérisation (profondeur, format, résolution, taille…) Présenter de mauvaises numérisation Présenter de mauvaises numérisation Présenter une page html avec vos numérisations Présenter une page html avec vos numérisations Désigner un orateur pour présenter vos résultats Désigner un orateur pour présenter vos résultats

26 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Exo À 72dpi; N&B; rapport 1,5; À 72dpi; N&B; rapport 1,5; poids: 68Ko poids: 68Ko Même image à 300dpi Même image à 300dpi poids: 1Mo poids: 1Mo Quelles sont les dimensions de limage en cm ?? Quelles sont les dimensions de limage en cm ?? Quel serait le poids dune image en vraie couleur ? Quel serait le poids dune image en vraie couleur ? Quel serait son poids à 150dpi ? Quel serait son poids à 150dpi ?

27 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La manipulation

28 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La manipulation Corriger des erreurs Corriger des erreurs Modifier les propriétés (taille, format…) Modifier les propriétés (taille, format…) Travailler les images (ajouter un texte, des effets spéciaux…) Travailler les images (ajouter un texte, des effets spéciaux…) Connaissance de logiciels de traitements dimages, de vidéo, de son (Photoshop, Première, Cubase …) Connaissance de logiciels de traitements dimages, de vidéo, de son (Photoshop, Première, Cubase …)

29 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le codage

30 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le codage L'information est codée en binaire. L'information est codée en binaire. Le support évolue mais le principe est toujours le même : un même élément peut se trouver dans 2 états différents stables. Le support évolue mais le principe est toujours le même : un même élément peut se trouver dans 2 états différents stables. Il constitue une mémoire élémentaire ou bit. Il constitue une mémoire élémentaire ou bit. Conventionnellement on attribue le symbole 0 à l'un de ces 2 états et le symbole 1 à l'autre. Conventionnellement on attribue le symbole 0 à l'un de ces 2 états et le symbole 1 à l'autre.

31 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le codage - A l'aide de 1 bit on a donc 2 possibilités 0/1 ou ouvert/fermé ou noir/blanc - A l'aide de 2 bits on a 2x2 = 4 possibilités : 00/01/10/11 - A l'aide de 3 bits on a 2x2x2 = 8 possibilités : 000/001/010/011/100/101/110/111 - A l'aide de 8 bits on a 2x2x2x2x2x2x2x2 = (2)8 = 256 possibilités - A l'aide de 1 bit on a donc 2 possibilités 0/1 ou ouvert/fermé ou noir/blanc - A l'aide de 2 bits on a 2x2 = 4 possibilités : 00/01/10/11 - A l'aide de 3 bits on a 2x2x2 = 8 possibilités : 000/001/010/011/100/101/110/111 - A l'aide de 8 bits on a 2x2x2x2x2x2x2x2 = (2)8 = 256 possibilités Cet ensemble de 8 bits est appelé "octet". Cet ensemble de 8 bits est appelé "octet". En général les informations sont regroupées par groupe de 8, 16, 24, 32 ou 64 bits c'est à dire 1, 2, 3 ou 4 octets. En général les informations sont regroupées par groupe de 8, 16, 24, 32 ou 64 bits c'est à dire 1, 2, 3 ou 4 octets.

32 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le codage Codage d'une image en noir et blanc Codage d'une image en noir et blanc Pour ce type de codage, chaque pixel est soit noir, soit blanc. Il faut un bit pour coder un pixel (0 pour noir, 1 pour blanc). L'image de pixels codée occupe donc bits en mémoire. Pour ce type de codage, chaque pixel est soit noir, soit blanc. Il faut un bit pour coder un pixel (0 pour noir, 1 pour blanc). L'image de pixels codée occupe donc bits en mémoire. Ce type de codage peut convenir pour un plan ou un texte mais on voit ses limites lorsqu'il s'agit d'une photographie. Ce type de codage peut convenir pour un plan ou un texte mais on voit ses limites lorsqu'il s'agit d'une photographie.

33 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le codage Codage d'une image en niveaux de gris Codage d'une image en niveaux de gris Si on code chaque pixel sur 2 bits on aura 4 possibilités (noir, gris foncé, gris clair, blanc). L'image codée sera très peu nuancée. Si on code chaque pixel sur 2 bits on aura 4 possibilités (noir, gris foncé, gris clair, blanc). L'image codée sera très peu nuancée. En général on code chaque pixel sur 8 bits = 1 octet. On a alors 256 possibilités (on dit 256 niveaux de gris). En général on code chaque pixel sur 8 bits = 1 octet. On a alors 256 possibilités (on dit 256 niveaux de gris). L'image de pixels codée occupe alors octets en mémoire. L'image de pixels codée occupe alors octets en mémoire. Exemple d'image en 72 pixels par pouce (environ 30 pixels par cm), codée en 256 niveaux de gris. Cette image de 303 x 303 pixels occupe 303 x 303 = octets puisque chaque pixel occupe 1 octet en mémoire. Exemple d'image en 72 pixels par pouce (environ 30 pixels par cm), codée en 256 niveaux de gris. Cette image de 303 x 303 pixels occupe 303 x 303 = octets puisque chaque pixel occupe 1 octet en mémoire.

34 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le codage Codage d'une image en couleurs 24 bits Codage d'une image en couleurs 24 bits Il existe plusieurs modes de codage de la couleur. Le plus utilisé est le codage Rouge, Vert, Bleu (RVB). Chaque couleur est codée sur 1 octet = 8 bits. Chaque pixel sur 3 octets c'est à dire 24 bits : le rouge de 0 à 255, le vert de 0 à 255, le Bleu de 0 à 255. Il existe plusieurs modes de codage de la couleur. Le plus utilisé est le codage Rouge, Vert, Bleu (RVB). Chaque couleur est codée sur 1 octet = 8 bits. Chaque pixel sur 3 octets c'est à dire 24 bits : le rouge de 0 à 255, le vert de 0 à 255, le Bleu de 0 à 255. Le principe repose sur la synthèse additive des couleurs : on peut obtenir une couleur quelconque par addition de ces 3 couleurs primaires en proportions convenables. On obtient ainsi 256 x 256 x 256 = (plus de 16 millions de couleurs différentes). Le principe repose sur la synthèse additive des couleurs : on peut obtenir une couleur quelconque par addition de ces 3 couleurs primaires en proportions convenables. On obtient ainsi 256 x 256 x 256 = (plus de 16 millions de couleurs différentes). L'image de pixels ainsi codée occupe x 3 = octets L'image de pixels ainsi codée occupe x 3 = octets

35 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le codage Dans le cas d'une image de 10 cm x 10 cm avec une résolution convenable de 100 pixels par cm (un pixel mesure 0,1 mm), elle est codée sur Dans le cas d'une image de 10 cm x 10 cm avec une résolution convenable de 100 pixels par cm (un pixel mesure 0,1 mm), elle est codée sur 1000 x 1000 = pixels 1000 x 1000 = pixels Elle occupe : en noir et blanc : bits = octets en 256 niveaux de gris : 1 million d'octets en couleurs (24bits) : 3 millions d'octets. Elle occupe : en noir et blanc : bits = octets en 256 niveaux de gris : 1 million d'octets en couleurs (24bits) : 3 millions d'octets. C'est ce codage de la couleur qui est utilisé par la plupart des écrans d'ordinateurs actuellement. On constate qu'il est très gourmand en mémoire. Pour faciliter le stockage des images en mémoire on utilise d'autres formes de codage. C'est ce codage de la couleur qui est utilisé par la plupart des écrans d'ordinateurs actuellement. On constate qu'il est très gourmand en mémoire. Pour faciliter le stockage des images en mémoire on utilise d'autres formes de codage.

36 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le codage Codage d'une image en couleurs 8 bits Codage d'une image en couleurs 8 bits Dans ce cas on attache une palette de 256 couleurs à l'image. Dans ce cas on attache une palette de 256 couleurs à l'image. Ces 256 couleurs sont choisies parmi les 16 millions de couleurs de la palette RVB. Pour chaque image le programme recherche les 256 couleurs les plus pertinentes. Ces 256 couleurs sont choisies parmi les 16 millions de couleurs de la palette RVB. Pour chaque image le programme recherche les 256 couleurs les plus pertinentes. Chaque code (de 0 à 255) désigne une couleur. Chaque code (de 0 à 255) désigne une couleur. L'image occupe 3 fois moins de place en mémoire qu'avec un codage 24 bits. L'image est moins nuancée : sa qualité est bonne mais moindre. L'image occupe 3 fois moins de place en mémoire qu'avec un codage 24 bits. L'image est moins nuancée : sa qualité est bonne mais moindre.

37 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction TP - Le codage Durée 30mn

38 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le codage Numériser une image en relevant les propriétés de numérisation Numériser une image en relevant les propriétés de numérisation Calculer la taille de cette image théorique sous le format « naturel » dune image Calculer la taille de cette image théorique sous le format « naturel » dune image En n&b, ndg, couleur 8b, 24b… En n&b, ndg, couleur 8b, 24b… Vérifier expérimentalement Vérifier expérimentalement

39 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La compression

40 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La compression La compression consiste à réduire significativement le volume des données issues du codage en vue dune transmission économiques et efficaces La compression consiste à réduire significativement le volume des données issues du codage en vue dune transmission économiques et efficaces Il existe deux types de compression Il existe deux types de compression Sans perte Sans perte Avec perte Avec perte Nécessiter de posséder un CoDec de chaque coté de la transmission Nécessiter de posséder un CoDec de chaque coté de la transmission

41 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La compression Formats de compression les plus connus Formats de compression les plus connus AVI AVI DIV-X DIV-X MPEG-X MPEG-X JPEG JPEG GIF GIF …

42 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction TP - La compression Durée 1h

43 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La compression Séparer vous en deux groupes (gr gif et gr jpg) et pour chaque groupe Séparer vous en deux groupes (gr gif et gr jpg) et pour chaque groupe Expliquer la philosophie, les avantages et inconvénient (utiliser le web) Expliquer la philosophie, les avantages et inconvénient (utiliser le web) Numériser une image Numériser une image Relever les différentes tailles de limage associée aux différents formats de compression Relever les différentes tailles de limage associée aux différents formats de compression Calculer le taux de compression Calculer le taux de compression Créer une page web de type « trombinoscope » (une miniature de la tête mène vers une photo aggrandie) la plus efficace possible Créer une page web de type « trombinoscope » (une miniature de la tête mène vers une photo aggrandie) la plus efficace possible Désigner un orateur pour présenter vos résultats Désigner un orateur pour présenter vos résultats

44 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le stockage

45 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le stockage Les codes représentant limage sont conservés pour deux raisons principales : Les codes représentant limage sont conservés pour deux raisons principales : La réutilisation La réutilisation Larchivage Larchivage Support de stockage : CD, DVD, floppy disk, clé usb, disque dur, bande magnétique, disque optique… Support de stockage : CD, DVD, floppy disk, clé usb, disque dur, bande magnétique, disque optique…

46 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction CD-ROM Le Compact Disc a été inventé par Sony © et Philips © en ??? Le Compact Disc a été inventé par Sony © et Philips © en ??? Il a été officiellement lancé en octobre Il a été officiellement lancé en octobre En 1984, les spécifications du Compact Disc ont été étendues (avec l'édition du Yellow Book) afin de lui permettre de stocker des données numériques. En 1984, les spécifications du Compact Disc ont été étendues (avec l'édition du Yellow Book) afin de lui permettre de stocker des données numériques.

47 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction CD-ROM La géométrie du CD La géométrie du CD disque optique de 12 cm de diamètre et de 1.2 mm d'épaisseur (l'épaisseur peut varier de 1.1 à 1.5 mm) disque optique de 12 cm de diamètre et de 1.2 mm d'épaisseur (l'épaisseur peut varier de 1.1 à 1.5 mm) 650 Mo de données informatiques (soient pages dactylographiées) ou bien jusqu'à 74 minutes de données audio. 650 Mo de données informatiques (soient pages dactylographiées) ou bien jusqu'à 74 minutes de données audio.

48 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction CD-ROM La couche réfléchissante possède de petites alvéoles. La couche réfléchissante possède de petites alvéoles. Lorsque le laser traverse le substrat de polycarbonate, la lumière est réfléchie sur la couche réfléchissante, sauf lorsque le laser passe sur une alvéole, c'est ce qui permet de coder l'information. Lorsque le laser traverse le substrat de polycarbonate, la lumière est réfléchie sur la couche réfléchissante, sauf lorsque le laser passe sur une alvéole, c'est ce qui permet de coder l'information. Cette information est stockée sur pistes gravée en spirales (il s'agit en réalité d'une seule piste concentrique). Cette information est stockée sur pistes gravée en spirales (il s'agit en réalité d'une seule piste concentrique).

49 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction CD-ROM Les CD achetés dans le commerce sont pressés, c'est-à-dire que les alvéoles sont réalisées grâce à du plastique injecté dans un moule contenant le motif inverse. Les CD achetés dans le commerce sont pressés, c'est-à-dire que les alvéoles sont réalisées grâce à du plastique injecté dans un moule contenant le motif inverse. Les CD vierges par contre (CD-R) possèdent une couche supplémentaire (située entre le substrat et la couche métallique) composée d'un colorant organique (en anglais dye) pouvant être marqué (le terme brûler est souvent utilisé) par un laser de forte puissance (10 fois celle nécessaire pour la lecture). C'est donc la couche de colorant qui permet d'absorber ou non le faisceau de lumière émis par le laser. Les CD vierges par contre (CD-R) possèdent une couche supplémentaire (située entre le substrat et la couche métallique) composée d'un colorant organique (en anglais dye) pouvant être marqué (le terme brûler est souvent utilisé) par un laser de forte puissance (10 fois celle nécessaire pour la lecture). C'est donc la couche de colorant qui permet d'absorber ou non le faisceau de lumière émis par le laser.

50 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction CD-ROM La tête de lecture est composé d'un laser (qui est Mr LASER?) Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation émettant un faisceau lumineux et d'une cellule photoélectrique chargée de capter le rayon réfléchi. Le laser utilisé par les lecteurs de CD est un laser infra-rouge (possèdant une longueur d'onde de 780 nm) car il est compact et peu coûteux.

51 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction CD-ROM La piste physique est en fait constituée d'alvéoles d'une profondeur de 0,168 µm, d'une largeur de 0.67 µm et de longueur variable. La piste physique est en fait constituée d'alvéoles d'une profondeur de 0,168 µm, d'une largeur de 0.67 µm et de longueur variable. Les pistes physiques sont écartées entre elles d'une distance d'environ 1.6µm. On nomme creux (en anglais pit) le fond de l'alvéole et on nomme plat (en anglais land) les espaces entre les alvéoles. Les pistes physiques sont écartées entre elles d'une distance d'environ 1.6µm. On nomme creux (en anglais pit) le fond de l'alvéole et on nomme plat (en anglais land) les espaces entre les alvéoles. Lorsque le laser passe au niveau d'une alvéole, l'onde et sa réflection sont déphasées d'une demi longueur d'onde et s'annulent (interférences destructrices), tout se passe alors comme si aucune lumière n'était réfléchie. Le passage d'un creux à un plat provoque une chute de signal, représentant un bit. Lorsque le laser passe au niveau d'une alvéole, l'onde et sa réflection sont déphasées d'une demi longueur d'onde et s'annulent (interférences destructrices), tout se passe alors comme si aucune lumière n'était réfléchie. Le passage d'un creux à un plat provoque une chute de signal, représentant un bit.

52 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction CD-ROM Les méthodes d'écriture Les méthodes d'écriture Monosession : Cette méthode crée une seule session sur le disque et ne donne pas la possibilité de rajouter des données ultérieurement. Monosession : Cette méthode crée une seule session sur le disque et ne donne pas la possibilité de rajouter des données ultérieurement. Multisession : Cette méthode permet de graver un CD en plusieurs fois, en créant une table des matières (TOC : table of contents) de 14Mo pour chacune des sessions Multisession : Cette méthode permet de graver un CD en plusieurs fois, en créant une table des matières (TOC : table of contents) de 14Mo pour chacune des sessions Multivolume : C'est la gravure Multisession qui considère chaque session comme un volume séparé. Multivolume : C'est la gravure Multisession qui considère chaque session comme un volume séparé. Track At Once : Cette méthode permet de désactiver le laser entre deux pistes, afin de créer une pause de 2 secondes entre chaque pistes d'un CD audio. Track At Once : Cette méthode permet de désactiver le laser entre deux pistes, afin de créer une pause de 2 secondes entre chaque pistes d'un CD audio. Disc At Once : Contrairement à la méthode précédente, le Disc At Once écrit sur le CD en une seule traite (sans pause). Disc At Once : Contrairement à la méthode précédente, le Disc At Once écrit sur le CD en une seule traite (sans pause). Packet Writing : Cette méthode permet la gravure par paquets. Packet Writing : Cette méthode permet la gravure par paquets.

53 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction CD-ROM Ses caractéristiques Le lecteur CD-ROM est caractérisé: Ses caractéristiques Le lecteur CD-ROM est caractérisé: Par sa vitesse: celle-ci est calculée par rapport à la vitesse d'un lecteur de CD-Audio (150 Ko/s). Un lecteur allant à 3000Ko/s sera caratérisé de 20X (20 fois plus vite qu'un lecteur 1X) Par sa vitesse: celle-ci est calculée par rapport à la vitesse d'un lecteur de CD-Audio (150 Ko/s). Un lecteur allant à 3000Ko/s sera caratérisé de 20X (20 fois plus vite qu'un lecteur 1X) Par son temps d'accès. C'est le temps moyen qu'il met pour aller d'une partie du CD à une autre. Par son temps d'accès. C'est le temps moyen qu'il met pour aller d'une partie du CD à une autre. Par son type: ATAPI (IDE) ou SCSI Par son type: ATAPI (IDE) ou SCSI

54 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction DVD Digital Versatile Disc Le DVD-ROM (Digital Versatile Disc - Read Only Memory) est une "variante" du CD-ROM dont la capacité est largement plus grande que celle du CD-ROM. Le DVD-ROM (Digital Versatile Disc - Read Only Memory) est une "variante" du CD-ROM dont la capacité est largement plus grande que celle du CD-ROM. En effet, les alvéoles du DVD sont beaucoup plus petites (0,4µ et un espacement de 0.74µ), impliquant un laser avec une longueur d'onde beaucoup plus faible. En effet, les alvéoles du DVD sont beaucoup plus petites (0,4µ et un espacement de 0.74µ), impliquant un laser avec une longueur d'onde beaucoup plus faible.

55 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction DVD Les DVD existent en version "double couche", ces disques sont constitués d'une couche transparente à base d'or et d'une couche réflexive à base d'argent. Les DVD existent en version "double couche", ces disques sont constitués d'une couche transparente à base d'or et d'une couche réflexive à base d'argent. Pour aller lire ces deux couches le lecteur dispose de deux intensités pour le laser: Pour aller lire ces deux couches le lecteur dispose de deux intensités pour le laser: avec une intensité faible le rayon se réfléchit sur la surface dorée avec une intensité faible le rayon se réfléchit sur la surface dorée lorsqu'on augmente cette intensité le rayon traverse la première couche et se réfléchit sur la surface argentée. lorsqu'on augmente cette intensité le rayon traverse la première couche et se réfléchit sur la surface argentée.

56 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction DVD Les DVD Vidéo sont conçus pour n'être consultables que dans certaines régions du monde: c'est le découpage en zone (qui "empêche" le piratage). Il est ainsi théoriquement impossible de lire un DVD d'une zone en étant dans une autre. Heureusement, les lecteurs de DVD pour PC peuvent les lire grâce à des utilitaires. Les DVD Vidéo sont conçus pour n'être consultables que dans certaines régions du monde: c'est le découpage en zone (qui "empêche" le piratage). Il est ainsi théoriquement impossible de lire un DVD d'une zone en étant dans une autre. Heureusement, les lecteurs de DVD pour PC peuvent les lire grâce à des utilitaires.

57 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction DVD Les premiers graveurs de DVD sont apparus il y a peu de temps. Le seul frein est l'existence de deux normes concurrentes et incompatibles: Les premiers graveurs de DVD sont apparus il y a peu de temps. Le seul frein est l'existence de deux normes concurrentes et incompatibles: DVD-RAM de Toshiba © et Matsushita © stockant 2.6 Go DVD-RAM de Toshiba © et Matsushita © stockant 2.6 Go DVD-RW de Sony ©, Philips © et HP © stockant 3 Go DVD-RW de Sony ©, Philips © et HP © stockant 3 Go Les deux normes permettent de réinscrire des données jusqu'à 1000 fois. Les deux normes permettent de réinscrire des données jusqu'à 1000 fois.

58 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction résumé Type de support Capacité Temps musical équivalent Nombre de CD équivalent CD650Mo 1h14 min 1 DVD simple face simple couche 4.7Go9h307 DVD simple face double couche 8.5Go17h3013 DVD double face simple couche 9.4Go19h14 DVD double face double couche 17Go35h26

59 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La protection

60 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La protection Protection légale Protection légale INPI (institut national de la propriété industrielle) INPI (institut national de la propriété industrielle) OMPI (organisation mondiale de la propriété intellectuelle) OMPI (organisation mondiale de la propriété intellectuelle) Protection physique Protection physique Marquage par Tampon (Stamp) Marquage par Tampon (Stamp) LAquamarquage (Watermarking) LAquamarquage (Watermarking)

61 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Limage

62 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Le son

63 Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction La vidéo


Télécharger ppt "Université de La Rochelle Laboratoire Informatique Image Interaction Données Multimédia Vincent Courboulay Formation continue, Janvier 2004."

Présentations similaires


Annonces Google