La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Des lectures sur papier aux lectures numériques : quelles mutations? Suzanne Bertrand-Gastaldy École de bibliothéconomie et des sciences de l’information.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Des lectures sur papier aux lectures numériques : quelles mutations? Suzanne Bertrand-Gastaldy École de bibliothéconomie et des sciences de l’information."— Transcription de la présentation:

1 Des lectures sur papier aux lectures numériques : quelles mutations? Suzanne Bertrand-Gastaldy École de bibliothéconomie et des sciences de l’information Université de Montréal

2 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Du livre à la lecture … «Un livre n’est rien qu’un petit tas de feuilles sèches, ou alors une grande forme en mouvement : la lecture.» (Jean-Paul Sartre)

3 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Introduction  Prédictions apocalyptiques sur la disparition de l’imprimé et de la lecture ou enthousiasme délirant à l’endroit de la technologie numérique  Avec les changements qui affectent les objets à lire et les dispositifs de lecture, qu’advient-il des lecteurs et de la lecture ?  Évolution, mutations ou révolution ?  Défis pour les sciences de l’information?

4 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Sommaire  Que faut-il entendre par lecture?  Les variables à prendre en compte  Les changements induits par les supports numériques  Conclusion

5 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Sommaire  Que faut-il entendre par lecture?  Les variables à prendre en compte  Les changements induits par les supports numériques  Conclusion

6 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Fonctionnement de l’acte de lecture  «La lecture est l’activité par laquelle se comprend l’écrit» (Jean Foucambert)  Deux types de processus  Va-et-vient entre lecteur et document

7 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Les dimensions de la lecture  L’objet à lire, le document  Relation du lecteur au document  Formes de savoir construites par le lecteur à travers sa relation au document  Dimensions sémiotiques, psycho-cognitives et sociales

8 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Auteur Lecteur B U FE C A D Y X W Z V B U FE C A D La lecture : une co-production

9 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 B U FE C A D Y X W Z V Auteur Lecteur La lecture : une co-production B U FE C A D W V

10 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 B U FE C A D Y X W Z V Auteur Lecteur La lecture : une co-production B U FE C A D Y X W V

11 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Sommaire  Que faut-il entendre par lecture?  Les variables à prendre en compte  Les changements induits par les supports numériques  Conclusion

12 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Le message  Codes sémiotiques  Genres  Contexte et intention de production

13 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Le médium  «L'expérience de la lecture et l'appréhension du texte ne sont pas du même ordre selon qu'elles s'effectuent à partir d'un livre, d'un écran d'ordinateur, d'un livre électronique ou, demain, d'un codex numérique.» (Vandendorpe, 2001)

14 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Interrelations entre support papier et contenu  Légèreté et maniabilité du papier  Bi-dimensionnalité  Espace délimité: un début et une fin  Fixité du contenu  Autonomie du contenu

15 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Dispositifs de lecture et de repérage  Modes d’organisation de l’information écrite  Dispositifs de repérage  Linéarité, séquentialité du parcours  Mais accessibilité tabulaire

16 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Le lecteur  Intrants  Styles cognitifs  Dispositions, préoccupations du moment  Objectifs de lecture  Connaissances  Attentes  Savoir-faire  Activités de support à la lecture  Extrants  Interprétation  Produits issus de la lecture  Savoir construit

17 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Objectifs de lecture  Plaisir esthétique  Loisir, divertissement  Apprentissage  Culture générale  Recherche d’information  pour réponse à une question  pour prise de décision ou mise en application  Pour préparation d’une argumentation ou preuve  Analyse critique  Réécriture  Prise de notes  Indexation  Condensation  Synthèse  Élaboration de schémas  Révision  Correction d’épreuves  …

18 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Niveau de connaissances  Expérience de la lecture  Connaissances du – ou des – codes  Connaissances du – ou des –genres  Connaissances du contexte d’énonciation et de production  Connaissances du monde évoqué  Mémoires conceptuelle, épisodique, émotive, sensorielle  Schémas, attentes

19 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Savoir-faire  Identification du thème ou de la thèse, des idées principales, du point de vue  Identification des mots-clés  Reformulation et appropriation du discours  Détermination des critères de comparaison  Mise en doute d’un document, d’une information  Adaptation du mode de lecture  Mise en place de stratégies

20 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Activités de support à la lecture  Manipulation et organisation des données en support aux activités cognitives  Produits de lecture /écriture  Soulignement ou surlignement  Corrections  Annotations  Prise de notes  Dessin de réseaux conceptuels ou sémantiques  Mise en relations  Vérification dans d’autres sources  Comparaison

21 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Formes de savoir construites par le lecteur  Interprétation des signes pour faire advenir le sens, extraire l’information pertinente  Transformation de l’information en connaissances  Construction de son propre savoir et de sa propre identité

22 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Des lectures plutôt qu’une lecture  Nombreuses variables dans l’acte de lecture  Plusieurs propositions de typologies des modes de lecture sur papier  Les variables présentées peuvent aider à mettre de l’ordre dans les typologies  Un type de lecture peut provenir d’une variable ou d’une configuration de variables

23 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Variables pour des typologies des lectures …  Selon le type de lecteur  Lecture experte  Selon le type de textes  Lecture loisir / savante  Selon les objectifs  Lecture-consultation / correction  Selon la posture du lecteur  Lecture passive / réceptive / active  Selon le nombre de textes lus  en série / un seul texte  Selon la fréquence  Unique / itérative  Selon le parcours textuel  Intégrale / Sélective / Balayage  Selon les produits visés  Écrémage

24 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Sommaire  Que faut-il entendre par lecture?  Les variables à prendre en compte  Les changements induits par les supports numériques  Conclusion

25 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Les transgressions « Le numérique transgresse au moins trois limites essentielles : celle du texte lui-même, dans son extension spatio-temporelle ; celle qui sépare le lecteur de l’auteur ; celle enfin qui distingue le texte de l’image, ce non-texte par excellence.» (Bazin, 1996)

26 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Quelques caractéristiques des «objets» à lire …  Dématérialisation  Diffusion  Instantanée  Non contrôlée  Manque de pérennité de la localisation  Perte des repères sensori-moteurs

27 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 … Quelques caractéristiques des «objets» à lire …  Nouveaux codes, plusieurs modalités  Textes écrits, lus, entendus  Images fixes, en mouvement, graphes, etc.  Sons  Polytextualité, hypertextualité, hypermédialité  Multilinguisme

28 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 … Quelques caractéristiques des «objets» à lire …  Dynamisme / Instabilité du contenu  Flexibilité (géométrie variable des unités)  Perte de l’indissociabilité forme et contenu  Indépendance forme / genre (+nouveaux genres)  Perte des repères culturels  Multidimensionnalité (jeu de pointeurs)

29 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 De nouveaux genres  Forums de discussions, pré-publications, sites Web, portails, blogues, etc.  Nouveaux genres littéraires  Index, revues et bibliothèques «éclectiques»  British Medical Journal ; ACM Digital Library  The Technical Library of the American Society of Agricultural Engineers  Ensemble de structures, liens, fonctions pour un ensemble d’opérations favorisant la communication sous toutes ses formes

30 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Exemples de fonctionnalités des nouveaux «objets»  Hyperliens vers  Les documents cités  Les éditeurs pour commandes de livres  Les livrels  Les commentaires des lecteurs  Les pré-publications  Données brutes  Évaluation par les pairs  Traduction à la demande  Service de DSI  Réseaux de citations  Analyse et visualisation de données complexes  Conférences virtuelles  Indexation  Repérage dans BdD bibliographiques, textes intégraux  Consultation de données additionnelles, de schémas, etc.

31 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Consultation et aide aux activités de support à la lecture  Multiplication des modalités de consultation  Linéarité / Tabularité / Déroulement vertical / Liens / multi-fenêtrage  Modification des parcours (documents actifs)  Accessibilité par toutes sortes de fragments textuels  Multiplicité des mises en forme, des points de vue  Dispositifs pour surlignage, annotation, indexation, catégorisation   Sémiosis illimitée  … De la consultation à l’analyse, par toutes sortes de lectures

32 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Dispositifs d’aide aux activités de support à la lecture  Délégation de certaines activités à la machine  Réification des productions et activités cognitives  Appropriation des productions d’autrui  Mise à distance des productions du lecteur, de ses lectures, interprétations, parcours, catégorisations, mémorisations, etc.

33 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Changements dans la lecture  De la lecture  linéaire  narrative  déductive  induite par le support et par l’auteur  À une lecture  ouverte, libre  éclatée  fragmentée  relationnelle  multidimensionnelle  personnalisée  Interactive  Les processus

34 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Les lectures favorisées par le numérique …  À une extrémité:  D’une part, lectures approfondies, polyphoniques, multidimensionnelles, aboutissant à la réécriture  A l’opposé:  La recherche d’informations, le butinage, la lecture découverte, le survol, la lecture sélective

35 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Risques associés aux lectures numériques  Désorientation  Perte du contexte, de la hiérarchie des éléments d’information  Perversion du sens  Perte d’ancrages

36 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Conditions d’acceptation des lectures numériques  Forte valeur ajoutée  Mise à disposition d’outils d’analyse puissants  Mise à disposition d’outils de visualisation  Très bonne ergonomie cognitive  Dans la plupart des cas, être effectuées par des lecteurs  formés  dotés de beaucoup de savoirs et de savoir-faire

37 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002

38

39

40 Changements du rôle du lecteur  Plus libre  Peut choisir son parcours, tisser lui-même son propre réseau  Peut privilégier le code qui convient le mieux à son style cognitif ou à ses objectifs  Peut devenir très actif et très créatif  «Porosité» croissante entre lecteurs et auteurs

41 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Nécessité de connaissances et savoir-faire supplémentaires Face à une complexité croissante  Maîtrise des grilles de lecture des différents médias, en particulier de l’iconique  Maîtrise de l’interaction des codes sémiotiques  Distinction des différents systèmes de signes sur l’écran  Maîtrise des outils informatiques  Connaissance des sources de diffusion  Habiletés d’évaluation critique des sources  Apprentissage de la métalecture  Apprentissage de l’insécurité dans un univers en mouvance perpétuelle  Rapidité d’apprentissage des nouveaux genres  Habiletés à communiquer à distance avec pairs, experts  Aptitudes à l’écriture, à la schématisation  Aptitudes à l’auto-apprentissage  Accroissement des capacités mémorielles

42 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Construction du savoir  Accélération dans la construction du savoir  Interdisciplinarité  Multiplicité des points de vue  réflexion  Nouvelles formes de pensée ?  Connectivité  Intuition  Activités répertoriantes  Nouvel imaginaire  Déclin de l’argumentation logique  L’assimilation est-elle en péril?

43 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Sommaire  Que faut-il entendre par lecture?  Les variables à prendre en compte  Les changements induits par les supports numériques  Conclusion

44 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 Conclusion …  Évolution, mutations ou véritable révolution ? «La révolution du texte électronique est […] tout à la fois une révolution de la technique de production et de reproduction des textes, une révolution de la matérialité et des formes du support de l’écrit et une révolution des manières de lire.» (Chartier)  Nuances à apporter en fonction des composantes de la lecture

45 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 … Conclusion …  Constats :  Le support papier perd sa centralité  L’écrit perd de sa prépondérance  Coexistence des deux mondes, celui du papier et celui du numérique … Pour combien de temps? … Vers une complémentarité, une hybridation et une interfécondation des supports et des lectures?

46 © Suzanne Bertrand-Gastaldy, ACFAS 2002 …Conclusion  Défis de recherche pour les sciences de l’information  En équipes multidisciplinaires autour des processus de lecture, dans une approche «centrée utilisateurs»  Défis pour les professionnels de l’information  La formation, un nouveau lieu de médiation

47 … Merci … Téléphone : (514) Télécopieur : (514)


Télécharger ppt "Des lectures sur papier aux lectures numériques : quelles mutations? Suzanne Bertrand-Gastaldy École de bibliothéconomie et des sciences de l’information."

Présentations similaires


Annonces Google