La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Économies dans la prise en charge et les traitements en France Y.Yazdanpanah ) Service des Maladies Infectieuses et Tropicales.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Économies dans la prise en charge et les traitements en France Y.Yazdanpanah ) Service des Maladies Infectieuses et Tropicales."— Transcription de la présentation:

1 Économies dans la prise en charge et les traitements en France Y.Yazdanpanah ) Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard Equipe ATIP/Avenir INSERM: "Modélisation, Aide à la Décision, et Coût- Efficacité en Maladies Infectieuses" Université Paris Diderot: site Bichat

2 Pour cette présentation, cet intervenant a déclaré un lien d’intérêt avec : Abbvie, BMS, Gilead, MSD, Tibotec, ViiV Healthcare (invitation au congrès, réunion d’expert, présentation) Déclaration lien d’Intérêt

3 Coût de la prise en charge d’un patient vivant avec le VIH en France : -€20,170/an -€ du diagnostic au décès Sloan et al. AIDS 2012

4 La meilleure des économies est la prévention Chaque année : nouveaux patients infectés par le VIH en France Dépense supplémentaire de 3.5 Milliard milliard d’Euro ( * 6000) Justification des mesures de prévention “coûteuses” auprès des décideurs

5

6 Inclusion Début ART Coût sur la vie (€) Espérance de vie (année) CD4 = 370 CD4 < CD4 = 500CD4 < Coût de la première ligne/mois 1160 vs. 860€ CD4 = 370 CD4 < Sloan et al. AIDS 2012

7 7 150, , ,400 96,800 84, % 81% 56% 74% 64% 81% 92% 87% V Supervie et al, CROI, March 2013 Dépister Relier au système de soins Garder dans le système soins Adhérence au Trt

8 Coût-efficacité de tester une fois l’ensemble de la population en fonction du taux de prévalence des non dépistés Y Yazdanpanah et al PloS ONE % Base case Direct method

9 HAS 21 Octobre 2009 Un dépistage ciblé auprès des populations les plus touchées : HSH migrants d’Afrique subsaharienne Un dépistage large proposé par les médecins généralistes et spécialistes, quel que soit leur mode d’exercice, lors d’un recours aux soins de personnes sans test récent ;

10 U.S. Preventive Services Task Force (USPSTF) : –2006 : pas de recommandation pour le dépistage généralisé classé C: “the balance of benefits and harms is to too close to justify a general recommendation”. –2012 : classé A “a strong recommendation that clinicians provide screening since the benefits substantially outweigh potential harms”: •l’intérêt d’un traitement précoce pour l’individu •l’intérêt du traitement comme outil de prévention 10 Pour memoire: en 2009, l’USPSTF s’est exprimé -contre le dépistage du cancer du sein par mammographie chez les femmes de 40 à 50 ans -contre le dépistage de cancer de prostate.

11 Sloan et al. AIDS 2012

12 •Ainsi chez les PVVIH dont l’ARN VIH est ind.tectable, les CD4 > 500/mm3, et en l’absence de comorbidité, la réalisation d’un bilan viro- immunologique semestriel est suffisant

13 Coût des ARV/mois

14 14 •CV < 50 copies/ml à 24 semaines = 78% vs 85% •Echappement après 24 semaines = 5.4 vs. 2.5 •Coût/année = US$ 9200 vs •Ratio Coût-efficacité = US $ /QALY gagné (CE ratios > 3 x PIB/habitant) “Estimated first-year savings, if all eligible U.S. patients start or switch to generic-based ART, are $920 million”

15 EnrollmentART initiation lifetime cost(€) LE (years) CD4 = 370 CD4 < First-line treatment cost reduced by 50% (generics) CD4 = 370 CD4 < All treatment lines costs reduced by 50% (generics) CD4 = 370 CD4 < Impact des génériques sur les dépenses en France =€ / patient /an =€ 20,800,000 / 1000 patients/an =€ 200,800,000 /10000 patients/an Sloan et al. AIDS 2012

16 “The study should serve as a wake-up call to clinicians who care for people with HIV: The era of generic antiretrovirals in the United States has come.” Would even a small reduction in the efficacy be acceptable? 16 Sherer et al. 2013

17 Virological response in patients, who for economic reasons were changed from Atripla to a Multi-tablet cART Regimen (Engsig et al. CROI 2013) •576 patients sans des problèmes d’observance ont modifié leur Trt ARV de Atripla vers des Trts moins chers (dont 83% vers tenofovir, efavirenz, et epivir) •La proportion des patients avec une charge virales <50 copies/mL –91.8% lors de changement –92.4% 24 semaines après le changement 17

18 Pour mettre en route, ou changer un traitement •Le médecin évalue les risques et les bénéfices de différentes stratégies pour chaque patient, •Les préférences des patients sont intégrées à la réflexion Même lorsqu’il y a plusieurs choix possibles le coût du traitement est peu pris en compte.

19 •« Evaluer l’impact de la mise en place d’une série d’interventions auprès des prescripteurs, et des patients, sur la baisse des dépenses de prescription en ARV (Anti-Rétro-Viraux)»


Télécharger ppt "Économies dans la prise en charge et les traitements en France Y.Yazdanpanah ) Service des Maladies Infectieuses et Tropicales."

Présentations similaires


Annonces Google