La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CR CROI 2009 Montréal 8-11 février 2009. 27 Predictors of Kidney Tubulopathy in HIV Patients Treated with Tenofovir: A Pharmacogenetic Study N= 289 patients.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CR CROI 2009 Montréal 8-11 février 2009. 27 Predictors of Kidney Tubulopathy in HIV Patients Treated with Tenofovir: A Pharmacogenetic Study N= 289 patients."— Transcription de la présentation:

1 CR CROI 2009 Montréal 8-11 février 2009

2 27 Predictors of Kidney Tubulopathy in HIV Patients Treated with Tenofovir: A Pharmacogenetic Study N= 289 patients dont 154 traités avec TDF 49 traités sans TDF 81 naïfs pas de différence entre les groupes concernant les signes (mineurs) de tubulopathie Par contre dans le groupe TDF : Association avec certains génotypes/aplotypes âge > 50 poids < 60 Donc attention chez les patients âgés et de poids < 60 kgs 22% datteinte tubulaire (minime) le plus souvent sans atteinte glomérulaire, et en rapport avec un taux plasmatique de TDF plus élevé. Dautant quune fuite de phosphore peut entraîner une ostéomalacie.

3 42LB Rosiglitazone Improves Lipoatrophy in Patients Receiving Thymidine-sparing Regimens Etude randomisée comparant à placebo rosiglitazone, double aveugle, mesure par dexa scann. N= 71 ; 17% femme et 51% caucases. Posologie: 4 mg PO BID W 48, 98% HIV-1 RNA <400 copies/ mL. Pas de thymidine nRTI (AZT D4T) depuis plus de 24 W Le gras des membres a augmenté plus dans le groupe Rosi: gr vs gr dans le groupe placebo Par contre augmentation du LDL-chol et de linsulinorésistance

4 43 LB 44LB Impact of Specific NRTI and PI Exposure on the Risk of Myocardial Infarction: A Case-Control Study Nested within FHDH ANRS CO4 Initier un traitement par ABC est associé à un risque dIDM, mais pas deffet de lexposition cumulée Risk of Myocardial Infarction with Exposure to Specific ARV from the PI, NNRTI, and NRTI Drug Classes: The D:A:D Study Analyse utilisation récente : significatif pour ABC et DDI ; en même temps utilisation récente et exposition cumulée, association moins forte à ABC seulement Difficile de faire des recommandations si on veut tenir compte également de la tolérance rénale, osseuse… A priori de pas changer un traitement à base dABC déjà instauré. Si FDR cardiovasculaires, préférer TDF ? Dautant que…

5 721 No Association of Abacavir Use with Risk of Myocardial Infarction or Severe Cardiovascular Disease Events: Results from ACTG A5001 n= 3205 patients randomisés pour leur premier traitement dans un des 5 ACTG 63 severe CVD, dont 27 MI. Association significative entre soit MI ou CVD severe et exposition récente à lABC na pas été détectée (RR = 1.02, 95%CI 0.4 à 2.5, p = 0.96, RR = 0.8, 95%CI 0.5 à 1.6, p = 0.58) Significant increases in the risk of events were detected for some classic CVD risk factors, i.e. older age and hypertension.

6 MI (n = 27, patient-years follow-up = 10,272) Severe CVD (n = 63, patient-years follow-up = 10,187) Adjuste d RR 95%CIpAdjust ed RR 95%CIp Recent ABC1.20.5, , Age (per 10 years) , 2.9< , 2.4<.001 Ever smoked , , hypertensio n , , Family CVD history , , Black non- Hispanic (vs white non- Hispanic) , , Hispanic (vs white non- Hispanic) , , Other risk factors: p >0.2

7 150 LBInflammatory Markers among Abacavir and non-Abacavir Recipients in the Womens Interagency HIV Study and the Multicenter AIDS Cohort Study Pas de différence entre ABC et non ABCInflammatory Markers among Abacavir and non-Abacavir Recipients in the Womens Interagency HIV Study and the Multicenter AIDS Cohort Study 151 LBPlatelet Hyper-Reactivity in HIV-1- infected Patients on Abacavir-containing ART Hyper réactivité plaquettaire chez les patients sous ABC Depuis combien de temps ??Platelet Hyper-Reactivity in HIV-1- infected Patients on Abacavir-containing ART En pratique, ne pas changer les patients déjà sous ABC et ne pas débuter ABC si FDR cardio vasculaires

8 709 Different Rates of Discontinuation because of Toxicities According to CD4 Counts and Prior ART in Patients Starting Nevirapine-based cART: Nevirapine Toxicity Multi-cohort Collaboration Linterprétation est que le risque de toxicité à la NVP est plus lié à une charge virale détectable quau taux de CD4 Donc pas de problème dans les switch de simplification

9 714 A Pilot Study to Determine the Effect on Dyslipidemia of the Addition of Tenofovir to Stable Background ART in HIV-infected Subjects: Results from the A5206 Study Team N=13 Amélioration des paramètres lipidiques (cholestérol seulement) sous TDF Rôle propre du TDF ?

10 Prophylaxie pré exposition Beaucoup de posters, et une plénière. Plutôt bons résultats Beaucoup dessais à venir dans toutes les populations « à risque » en particulier dans les couples séro différents

11 Mais également

12 46 Complete Protection against Repeated Vaginal Simian HIV Exposures in Macaques by a Topical Gel Containing Tenofovir Alone or with Emtricitabine Gel de TDF ou TDF/FTC ou placebo ou rien, administré en application intravaginale à des macaques (respectivement n=6, 6, 9, 2) 30 minutes avant linoculation de SIV. Vingt inoculations en tout (2/sem). Resultats: Sur les 11 macaques du groupe contrôle, 10 infectés après une moyenne de 4 inoculations. A linverse aucun macaque des 2 groupes traités nont été infectés. Conclusions/ commentaires: Efficacité de cette stratégie. Gel de TDF seul aussi bien que TDF/FTC. Attention faible passage (rapide > 30min) risque de résistances ??

13 47 Prevention of Rectal Simian HIV Transmission in Macaques by Intermittent Pre-exposure Prophylaxis with Oral Truvada Avant Aprèscontaminatio n Diminution du risque dinfection Groupe 12 H22 H3/63,9 x Groupe 222 H2 H5/615,9 x Groupe 33 jours2 H5/614,5 x Groupe 402 H et 26 H3/63,8 x Groupe 50026/27 Lefficacité du TDF est importante sur ce modème animal principalement dans les groupes ayant reçu du TDF plus de 22H avant lexposition.

14 50 Persistent HIV RNA Shedding in Semen despite Effective ART 51 Detection of HIV-1 RNA in Seminal Plasma Samples from Treated Patients with Undetectable HIV-1 RNA in Blood Plasma 50N= 25 avec CV indetectable pendant plus de 4 mois HIV RNA detecté chez 12 des 25 (48%) participants et >5000 copies/mL chez 4 of 25 (16%). Chez 13 participants ayant une suppression de la CV plus prolongée (médiane; 126 mois), HIV detecté chez 4 des 13 (31%) participants. N= concordants, avec 225 avec HIV-1 RNA indétectable plasma+sperme (85.3 %) et 9 avec HIV-1 RNA détectable dans sang+sperme (3.4%). 23 discordants avec plasma détectable et sperme indétectable et 7 « discordants » (5%) sperme détectable et CV indétectable. Ces 7 patients étaient traités depuis au moins 6 mois. Quand des médicaments comme 3TC, TDF, IDV étaient présents dans le plasma, ils étaient aussi présents dans le sperme. Les premiers trouvent 31%, les 2 èmes 5%...

15 52bLB Reduction of HIV Transmission Risk and High Risk Sex while Prescribed ART: Results from Discordant Couples in Rwanda and Zambia Suivi des couples HIV-différents au Rwanda et en Zambie enrollés à partir de Janvier 2002, et suivis jusquen novembre Resultats: 2993 couples différents suivis pendant une médiane de 512 jours: 175 infections, 4 de partenaires infectés sous ART, et 171 de partenaires infectés pas sous ART Pas de données de CV Les couples dont le partenaire était sous traitement avaient aussi moins de relations à risques. (odds ratio [OR] = 0.87, CI 0.79 to 0.96)

16 70aLB Switching from Stable Lopinavir/Ritonavir-based to Raltegravir-based Combination ART Resulted in a Superior Lipid Profile at Week 12 but Did Not Demonstrate Non-Inferior Virologic Efficacy at Week 24 2 études: SWITCHMRK 1 et 2 multicentrique, double aveugle, randomisées LPV ou RAL Patients sous LPV avec CV < 50 mais quelques soient les lignes antérieures de traitement, les résistances antérieures ETC… 354 patients : 176 RAL, 178 LPVr. RAL superieur à LPVr pour cholesterol total (12.41 vs 1.29, p <0.001), triglycerides (42.82 vs 8.20, < 0.001), et non-HDL-C (14.77 vs 2.91, p <0.001) à W 12. HDL pas significativement différent. A week 24, 154 des 175 (88.0%) vs 167 des 178 (93.8%) ont CV <50 copies/mL dans le groupe RAL et LPVr, respectivement. Donc pas de non infériorité démontrée.

17 70bLB Transient HAART during PHI Prolongs the Total Time off HAART in Patients Presenting with PHI: Data from the Dutch Primo SHM Cohort Traitement des primo infections Etude randomisée pas de traitement (n=47) ou traitement (n=55 pendant 28W 21-62) On calcule de délai nécessaire au retraitement (quand CD4 350/mm3) 23 rettt dans le groupe pas de traitement vs 11 dans le groupe ttt initial avec un gain de 60 W de traitement. FDR en multivarié de rettt : âge et CD4 à baseline

18 When Should HIV-1-infected Persons Initiate ART? 71 et 72lb A nouveau 2 études sur le seuil de CD4 pour débuter le traitement Létude de cohere paraît plus convaincante avec une différence de morbidité entre les groupes moins de 400 CD4 et pas en dessous.

19 40 41 Nouveaux boosters En particulier le GS-9350 qui a pour vocation de remplacer le Norvir booster Cette molécule a été testée selon un protocole descalade de doses (50, 100 et 200 mg) en comparaison au ritonavir (100 mg) ou à un placebo, permettant de confirmer ces données. Sur 44 volontaires sains, la sécurité, la tolérance et des études de PK-PD ont été évaluées en comparant GS au ritonavir en association avec lelvitégravir, une nouvelle anti intégrase, le ténofovir et le FTC. En résumé, le GS-9350 est aussi puissant pour booster lelvitégravir. Les doses entre 50 et 200 mg sont bien tolérées, sans effet sur les lipides

20 807 Review of HIV+Patient's Immunological Response Rate to High-dose HBV Re-vaccination Series n= 107 série standard de vaccination HBV, 55 étaient répondeurs (51.4%) et 52 non- répondeurs (48.6%); 12 non-répondeurs ont effectués une re-vaccination à forte dose, avec 11 répondeurs (92%) et 1 non- répondeurs (8%). Lanalyse des répondeurs et non- répondeurs (à dose normale) a montré que les répondeurs avaient des CD4 plus élevés notamment >350 (p = 0.013). Idem pour la CV indétectable (p = ).

21 670 Prevalence of Resistance Mutations in ARV-nave Chronically HIV-1-infected Patients: A French Nationwide Study, 2006 to 2007 Entre 2001 et 2006 Résistance à une classe de 3.3% à 7.9% A 2 classes de 0.6% à 2.6% IP 4.7% NNUC 2.8% NUC 5.8% Doù limportance de faire un génotype chez les patients naïfs

22 Local Origin and Global Spread of Immunodeficiency Viruses Michael Worobey Univ of Arizona, Tucson, US Lancêtre commun du VIH vient dAfrique centrale vers 1930 Compte tenu de lévolution actuelle depuis 10 ans, on peut même dater lorigine première vers Il existe une augmentation du nombre de cas en Afrique centrale entre les années 1950 et 1960

23 Cette évolution en 2 temps est liée au lieu de lépicentre de lépidémie Où pas dendroit où la population dépassait personnes Manifestement le VIH a été proche du seuil de lextinction pendant plusieurs dizaines dannées

24 Prevention of Breast-feeding Transmission of HIV-1 Jeff Stringer Univ of Alabama at Birmingham, US and Ctr for Infectious Disease Res, Lusaka, Zambia Si on reprend le moment de la contamination 5% en pré partum 20% en per partum 5%+10% en post partum (allaitement précoce puis tardif) dans PEVD allaitement artificiel impossible impossible aussi de sevrer précocément vers 4-6 mois étude ZEBS n=958 sevrage précoce vs allaitement maternel : pas de différence dinfection VIH… traitement ARV ??? KIBS ttt de la mère AZT 3TC NVP/NFV pdt grossesse et jusquà 6 mois 3.9% à 6W et 5.9% à 12M soit 2% lié à lallaitement mais beaucoup de patientes…exple femmes à la Kanyama Clinic Staffing avec pas de docteur, 1,5 clinical officers, 5 nurses, 3 clercks… et, effets secondaires, perdues de vue…

25 Donc comment éviter la contamination du BB allaité en traitant moins les mères ??? En traitant les BB PEPI : prophylaxie post exposition NVP vs AZT NVP 6 mois = 5% de contamination à 6M Si on regarde en fonction des CD4, dans ZEBS les femmes avec les CD4<350 représentent 82% des infections postnatales KEBS vs PEPI si CD4>350 résultats équivalents

26 484B Persistent HIV in the Central Nervous System during Treatment is Associated with Worse ART Penetration and Cognitive Impairment N=300 avec CV<50 dans le sang et le LCR Test avec CV plus sensible (seuil de 2 copies/ml) 41% ont une CV détectable dans le LCR associée à moins bon score de médicaments pénétrants le SNC et à une co-infection VHC les discordants (CV indétectable dans le LCR pas dans le sang) ont en plus un moins bon score de performance neuro-psy si on étudie chaque médicament TDF

27 1025 African Ethnicity Is Associated with Slower Disease Progression in the Swiss HIV Cohort Study Dans la cohorte suisse, lorigine africaine est associée avec une chute des CD4 plus lente, indépendamment du sous type viral

28 775 Risk Factor Analyses for Immune Reconstitution Inflammatory Syndrome and Mortality during a Randomized Trial of Early versus Deferred ART in the Setting of Acute Opportunistic Infections: ACTG A5164 Incidence 7,6% Iris difficile à prédire sur les caractéristiques à baseline mais infections fungiques (sauf PCP) à risque CTC ne préviennent pas liris mais retardent Chute de la CV et CD4% (pas valeur absolue) à W4 prédictifs Chez les patients avec IO (hors TB) un début précoce des ARV naugmentent pas lincidence de lIRIS

29 1040 Results from a New York City Emergency Department Rapid HIV Testing Program Urgences à Colombia consultants 2569 adressés au CTS pour test rapid 31 oral test positifs (tous confirmés par WB) 7 se savaient déjà séro+au total 24 nouveaux diagnostics 17 seront suivis régulièrement 14 hispaniques, 8 blacks, 1 blanc, 1 autre 16 hétérosex, 8 homosex.

30 748 High Prevalence of Hepatic Fibrosis and Steatosis in HIV/AIDS Patients without Chronic Viral Hepatitis but with Chronically Elevated Transaminases on ART N=25 VIH+ avec elevation des transaminases sans co-infection VHB VHC Traités depuis 12 ans en moyenne Elévation des transaminases au moment de la PBH depuis 5.5 ans PBH : 10 avec fibrose, 3 avec hépato stéatose, 12 anomalies non spécifiques (élastométrie normale nexclut pas les anomalies histo)


Télécharger ppt "CR CROI 2009 Montréal 8-11 février 2009. 27 Predictors of Kidney Tubulopathy in HIV Patients Treated with Tenofovir: A Pharmacogenetic Study N= 289 patients."

Présentations similaires


Annonces Google