La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ENFANTS EN SITUATION DE RUE: ETAT DES LIEUX, PROTECTION INSTITUTIONNELLE ET ASSOCIATIVE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ENFANTS EN SITUATION DE RUE: ETAT DES LIEUX, PROTECTION INSTITUTIONNELLE ET ASSOCIATIVE."— Transcription de la présentation:

1

2 ENFANTS EN SITUATION DE RUE: ETAT DES LIEUX, PROTECTION INSTITUTIONNELLE ET ASSOCIATIVE

3 PROBLEME DE SOCIETE, AFFAIRE DE TOUT LE MONDE

4 Extrême pauvreté : 48 % des enfants (UNICEF) Mort des parents : 18% La guerre : 17% Conflits familiaux : 7.5% Irresponsabilité des parents : 6% PRINCIPALES CAUSES DU PHENOMENE

5 DONNEES SUR LA SITUATION SOCIO-ECONOMIQUE DU PAYS PNB/Habitants : 180 $ Morts dus à la guerre : POPULATION : habitants Espérance de vie : 39 ans Sinistrés (Déplacés intérieurs et extérieurs) : (situation ) Indice de développement humain publié en juillet 2003 : 171ème sur 175 pays classés. Espérance de vie effondrée de 53.8 ans (1992) à 39 ans Taux de mortalité infantile pour les enfants de moins de 5 ans a presque doublé, passant de 100/1000 en 1993 à 190/1000 en 2001.

6 Suite 58.4% de la population vit sous le seuil de la pauvreté, alors que 69% de la population souffre de la sous alimentation. Le revenu monétaire moyen par habitant est passé de 1992 à 2005, de 200 $ à 28 $ Le taux de scolarité au primaire à chuté de 70% à 64 %. Les soins de santé et les médicaments sont accessibles à 20% de la population ; 1 Médecin pour habitants ; 1 Infirmier pour Le Burundi est le 16 ème pays du monde le plus affecté du VIH/SIDA.

7 CONSEQUENCES DE LA GUERRE Déplacés dans 230 sites disséminés à travers le pays (situation 2004 – 2005). Chaque mois personnes fuyaient leurs maisons, le plus souvent subitement (situation 1995 – 2005). Instabilité des ménages, éclatement des familles, errance des enfants. Appauvrissement croissant des ménages avec effets néfastes sur les couches les plus vulnérables.

8 Suite Regroupement des populations en un seul endroit (situation 1995 – 2005); Promiscuité des camps des déplacés Manque d’occupations Extrême pauvreté Propagation du Sida Démission des parents à leur responsabilité Effondrement de l’éducation des enfants

9 CONSEQUENCES DE LA GUERRE SUR LES ENFANTS DE LA RUE Départ des Expatriés (diminution recettes de la mendicité – don de compassion). Diminution du travail rémunérateur. Déviation par intéressement des parties politiques. Adhésion aux milices et à l’Armée régulière. La présence des armes parmi la population et l’impunité entraînent Haine, Agressivité, brutalité.

10 CARACTERISTIQUES DES ENFANTS DE LA RUE DANS UN PAYS EN PERIODE POST-CONFLITS Paysages urbains à décors indésirables. Abandonnés et privés de joie, victimes des balles de la haine. Lutte pour la survie, errance,détresse, faim. Ignorance – drogue ou refuge aux comportements souvent autodestructeurs. Violences sexuelles avec risque du sida. Exploitation professionnelle. Adhésion aux mouvements armés rebelles et à l’armée nationale

11

12 CONSEQUENCES HUMANITAIRES DES PARENTS Retours des Déplacés dans des états dépourvus et d’extrême pauvreté; Retours isolés des Réfugiés ; Augmentation des épidémies dans les milieux de vie (typhoïdes, paludisme, méningite, sida) Perte des biens (biens ménagers, bétail, vivres et non vivres) Victimes des intempéries pendant leurs réinstallations ; Manque d’accès aux services de base pour plus d’un million de personnes (santé, eau et assainissement, éducation) ;

13 Suite Baisse de la production agricole (instabilité des ménages, manque des outils aratoires, manque des intrants, manque d’encadrement victimes de vols dans des champs, destructions ….etc Séparation des familles (57 % des Déplacés sont des enfants) ; Persistances des violations aux droits de l’homme. Victimes des mines et d’autres explosifs non exposés. Désespoir et incertitude du lendemain. La faction rebelle encore en guerre,(Chef rebellion: RWASA Agathon)

14 DES CHIFFRES SUR LE BURUNDI(UNICEF) Enfants de la rue: Enfants errant sur les collines : Orphelins du sida : Orphelins de guerre : Enfants séparés : Enfants handicapés : Enfants déplacés : Enfants soldats : Enfants en prison : 300 Enfants Réfugiés non Accompagnés : Enfants chefs de ménage:

15 Données Enquête Enfants de la rue 1998 et 2003(Prof NDAYISABA ) LocalitéEffectifs par localité 1998 PourcentageEffectifs par Localité 2003 Pourcentage Mairie de Buja Gatumba17410 Gitega Kayanza Muyinga704 Ngozi Rumonge Total

16 Intervention des ONGs et des Associations dans la prise en charge des enfants de la rue ONGs Initiatives privées Effectifs pris en charge Domaine d’intervention OPDE474Prise en charge totale: Logement, nourriture,scolarisation,soins médicaux apprentissage de métiers. Arche de Noé190Encadrement de jour, repas, soins médicaux, apprentissage de métiers Fondation Stamm78Logement, repas, scolarisation APECOS320 Prise en charge médicale, scolaire, vestimentaire, logement, AGR, métiers Croix Rouge Buja36Logement, Alimentation, habillement, scolarisation, soins de santé Croix Rouge Gitega29Logement, Alimentation, habillement, scolarisation, soins de santé Croix Rouge Ngozi100Logement, Alimentation, habillement, scolarisation, soins de santé

17 Suite du tableau ONGs Initiatives privées Effectifs pris en charge Domaine d’intervention Centre GIRITEKA Ngozi90Prise en charge totale Centre AFAVO450 Association Mères INAMAHORO Kayanza 35Prise en charge totale Cité Don Bosco Buterere20Logement, repas, apprentissage de métiers Terre des Hommes371Réinsertion familiale, scolarisation Association des Scouts du Burundi Prise en charge totale Geste Humanitaire404Appui aux familles, activités génératrices de revenues AGAKURA30 TOTAL3827

18 QUELQUES QUESTIONS POUR CONCLURE Comment, au sein des communautés à risque, empêcher les enfants d’aller vivre dans la rue ? Comment réussir à intégrer durablement un enfant désespéré et en rupture avec sa famille dans un processus éducatif ? Comment le maintenir dans un cycle d’éducation formelle ou non formelle ? Quelles formes d’enseignement lui proposer ?

19 Suite Quelles formes d’enseignement lui proposer ? Comment éviter qu’il ne retombe dans le désespoir ? Comment être certain que la méthode suivie par l’Educateur est la bonne ? Comment,au bout du processus, l’aider à s’insérer dans la société ?

20 Enfants de la rue : Réalité très criante, hier « bombe à retardement » aujourd’hui « explosion brûlante ».

21

22 « A vous tous qui avez rencontré sur nos routes et dans nos villes, ces visages hâves, ces regards sans âmes, aidez-nous à leur donner le sourire de la vie, celui de l’espérance » Agathe ONAMBELE

23 L’Etat des enfants en Afrique

24

25 Je vous remercie


Télécharger ppt "ENFANTS EN SITUATION DE RUE: ETAT DES LIEUX, PROTECTION INSTITUTIONNELLE ET ASSOCIATIVE."

Présentations similaires


Annonces Google