La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Applications des progestagènes en reproduction bovine

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Applications des progestagènes en reproduction bovine"— Transcription de la présentation:

1 Applications des progestagènes en reproduction bovine
La mortalité embryonnaire Les vaches “fantômes” Les kystes ovariens Professeur Ch. Hanzen Université de Liège Faculté de Médecine Vétérinaire Service de Thériogenologie des animaux de production B42 Sart Tilman, 4000 Liège Courriel : Web site : Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

2 Les questions que vous vous posez :
Quels sont les mécanismes d’effets d’une complémentation en progestérone ? Est-il utile de traiter par la progestérone les vaches inséminées après une chaleur induite au moyen de progestérone ? (Hanlon et al. 2005) Est-il utile de traiter par la progestérone des vaches infertiles ? (Villaroel et al. 2004) La resynchronisation est-elle une solution pour traiter les vaches « fantômes » ? (Galvao et al. 2007) Quelle est la place des progestagènes dans la stratégie thérapeutique des kystes ovariens ? (Hanzen et al. 2008) Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

3 Orchestration hormonale du cycle sexuel
PR Mélatonine Epiphyse Hypothalamus Orchestration hormonale du cycle sexuel GnRH Hypophyse Rétroaction - FSH Rétroaction - LH Progestérone Oestrogènes CJ Foll PGF2a Croissance Lutéolyse Ovulation - Maturation ovocytaire Lutéinisation Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

4 X Applications Hypothalamus Hypophyse GnRH FSH LH Progestérone Foll CJ
- Induction de l’ovulation - Stimulation de la croissance folliculaire - Traitement des kystes ovariens Hypothalamus GnRH Applications (hCG) - Induction de l’ovulation - Traitement des kystes ovariens Hypophyse FSH - Induction / synchro des chaleurs Prévention de la ME - Traitement des vaches fantômes - Traitement des kystes ovariens LH Superovulation Progestérone CJ Foll - Induction / synchro des chaleurs - Induction / synchro des vêlages - MOET - Traitement des infections utérines - Traitement des kystes - Interruption de la gestation PGF2a X Oestrogènes Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

5 Nature des progestagènes (IVP4 : intravaginal releasing progesterone insert)
PRID CEVA (progesterone relasing intravaginal device : progesterone )  : Easi-breed CIDR Pfizer (Controlled internal drug releasing device : progesterone 1,38 g) (http://www.cidr.com/product_detail.asp?country=US&lang=EN&species=BF&drug=CI) Cue-Mate Bioniche NZ Système en polyester biodégradable : Crestar (norgestomet 3 mg) : Intervet Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

6 Pourquoi pas d’effet systématique des progestagènes ?
Mac Millan et al. Anim.Reprod.Sci. 1993,33,1-25 La concentration en progestérone administrée par voie exogène est le plus souvent supérieure chez les génisses que chez les vaches Elle diminue en cours de traitement mais de manière variable selon les individus Rabiee et al. Anim.Reprod.Sci., 2002,72,11-25 Elle peut être moindre chez les vaches dont la capacité d’ingestion est supérieure. Sangsritavong et al. J.Dairy Sci., 2002,85, Le métabolisme hépatique des stéroïdes varie en fonction de la capacité d’ingestion Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

7 Applications des progestagènes pendant la période de reproduction
ME précoce ? IA induite ou naturelle 70 % ? 30 % ? Gestation 30 % ? Cyclée et détectée : 20 à 24 j 40 % ? Non Gestante et Non Retour à 21 j Facteurs de risque BEN NL1 Oestrus sans ovulation Kystes ovariens Retour en anoestrus From Lucy et al. Anim. Reprod.Sci. 2006, 82-83, On estime que moins de la moitié des vaches qui ne sont pas gestantes en 1ère insémination reviennnet en chaleurs 18 à 24 jours plus tard. L’appellation de fantömes a été donnée aux autres. Il s’agit de vaches sui n’ont pas été fécondées du fait de l’absence d’ovulation malgré une manifestatuin d’oestrus, de vaches qui retombent en anostrus, de vaches qui ont ovulé sans présenté de chaleurs et qui donc n’ont pas été inséminées, de vaches qui ont présenté une mortalité embryonnaire précoce ou tardive et reviennent plus yard en chakeurs. (Cavalieri et al. 2003, Nation et al. Proc NZ Soc Anim Prod 2001, 61, ). Les primipares et les vaches présentant une balance énergétique négative seraient davantage exposées. « Phantom cows » Ovulation sans oestrus MEp et retour décalé Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

8 Application 1 Prévention de la mortalité embryonnaire
Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

9 Mann GE, Lamming GE. The influence of progesterone during early pregnancy in cattle. Reprod.Domest.Anim. 1999, 34, Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

10 Mann GE, Lamming GE. The influence of progesterone during early pregnancy in cattle. Reprod.Domest.Anim. 1999, 34, c Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

11 Groupe contrôle non traité
Impact d’un apport exogène de P4 sur le taux de gestation en 1ère insémination chez des vaches en anoestrus Hanlon et al. et al. Theriogenology 2005, 63, 990 vaches Friesian, Jersey et croisées avec un EC >3 Anoestrus confirmé par palpation : absence de CJ J7 BO 1 mg IA sur OD Cue Mate 1,56 g P4 pdt 6 J Palpation après 6 semaines N = 466 N = 480 Pas d’effet non plus observé par Rhodes après traitement 8 jours après l’insémination (Rhodes et al. NZ Vet J., 1999, 47,39-43) Cue Mate 1,56 g P4 J4/5 à J12 post IA Groupe contrôle non traité NS % d’IA < 48 h 84.8 85 NS Taux de gestation (%) 36.7 35 Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

12 Groupe contrôle non traité
Impact d’un apport exogène de P4 sur le taux de gestation chez des vaches infertiles Villaroel et al. Theriogenology 2004, 61, N = 291 vaches Holstein inséminées 3 à 6 fois N = 148 N = 143 PRID sans BO 1.55 g P4 J5 à 19 post IA Groupe contrôle non traité NL RR 1 1.18 2 1.44 >2 0.74 J lact RR 75-125 1.09 0.78 1.64 Avortements Groupe contrôle : 14 % Groupe traité : 4 % Différence NS Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

13 Groupe contrôle non traité
Impact d’un apport exogène de P4 sur le taux de gestation chez des vaches infertiles Larson et al. Anim.Reprod.Sci., 2007,102, 130 vaches Holstein à 9534 kgs de production N = 63 N = 67 CIDR 1,9 g P4 (déjà utilisé) J 3,5 à J10 post IA Groupe contrôle non traité CIDR Témoins % NG < 2 ng J22 36 49 % NG > 2ng J22 16 % gestation 48a 35a P=0.06 A recommander chez la vaches hautes productrices (métabolisme plus élevé ) surtout en 1ère et 2ème lactation : - Qu’en est-il avec un CIDR à 1,38 g de P4 ? Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

14 Mécanismes d’effets d’une complémentation en P4
Augmenter la concentration en P4 au-dessus d’un seuil minimal nécessaire et donc traiter une déficience primaire en P4 (Starbuck et al. Proc BCVA, 1999,7, ) Surmonter une éventuelle insensibilité des récepteurs à la P4 (Moudgil et al. J.Biol.Chem, 1989,264, ) Effet immunosuppresseur chez les vaches infertiles hyperstimulées par un nombre répété d’inséminations (Villaroel et al. Theriogenology 2004, 61, ) Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

15 Mécanismes d’effets d’une complémentation en P4
Impact possible du moment du traitement : Chez des vaches cyclées un traitement avant J6 augmente de 10 % le taux de gestation (Mann et Lamming Reprod.Domest.Anim.Endocr, 1999, 34, ) Corrélation positive entre la P4 (J4-J5) et la concentration en interféron à J16 (Green et al. Anim.Reprod.Sci., 2005,88, ) Effet + de la P4 (J5 à J9) sur la production d’interféron et la longueur du trophoblaste (Mann et al. Vet.J., 2006,171, ) Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

16 Application 2 Traitement des vaches fantômes
Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

17 Quelques observations sur l’effet d’un traitement au moyen d’un CIDR 14 à 21 J après l’insémination
Augmentation du % de retours en chaleurs et donc du nombre de vaches réinséminées avant le moment du diagnostic de gestation Chenault et al. J.Dairy Sci., 2003, 86, Augmentation du % de retours en chaleurs et donc le nombre de vaches réinséminées avant le moment du diagnostic de gestation si injection de BO au moment du retrait du CIDR El-Zarkouny et Stevenson J.Dairy Sci., 2004,87, Réduction du risque de mortalité embryonnaire 29 à 57 jours après l’IA El-Zarkouny et Stevenson J.Dairy Sci., 2004,87, Chebel et al. J.Dairy Sci., 2006,89, Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

18 Effets comparés de protocoles de resynchronisation Galvao et al. J
Effets comparés de protocoles de resynchronisation Galvao et al. J.Dairy Sci., 2007,90, 495 vaches Holstein inséminées 1 à 10 fois, 74 à 393 jours PP Un seul troupeau de Kgs de lait de moyenne IA si chaleurs observées 14 21 24 31 32 34 38 39 41 GnRH 100 mcg PGF 25 mg ECP 1 mg Témoins n = 167 IA GnRH 100 mcg PGF 25 mg ECP 1 mg IA CIDR n = 159 IA GnRH 100 mcg PGF 25 mg ECP 1 mg CIDR n = 169 IA ECP 1 mg Examen échographique Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

19 Résultats (Galvao et al. J.Dairy Sci., 2007,90,4240-4252)
Témoins CIDR GnRH CIDR GnRH ECP Taux conception J31 (NS) 29 26 Intervalle IA-IF (J31) (NS) 40 33 34 ME J31-J61 (NS) 10 7 Pas d’effet sur le taux de conception comme observé par Chebel et al. Theriogenology2003,60, Fricke et al. J.Dairy Sci, 2003,86, El Zarkouny et Stevenson J.Dairy Sci., 2004,87, Impact négatif imputable à la vaginite observée par Chenault et al. J.Dairy Sci., 2003, 86, Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

20 Application 3 Traitement des kystes ovariens
Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

21 Le kyste ovarien = conséquence d’une absence d’ovulation
= Structure de diamètre égal ou supérieur à 24 mm présente sur un ou deux ovaires durant plus de 7 jours en l’absence de corps jaune. Fourichon et al., 2000 : méta-analyse ( vaches dans 196 troupeaux laitiers) : 12 % (3 à 29 %) Lubbers 1998 (Hollande) : lactations pendant 10 ans dans 39 troupeaux : 7,2 % (1,9 à 11,3 % entre troupeaux) Erb et Martin, 1980 et Kinsel et Etherington, 1998 (Canada) lactations : 9,3 % Si > 10 % : problème de troupeau Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

22 Manuel / US diagnostic Kyste folliculaire lutéinisé Corps jaune
cavitaire Kyste folliculaire 20 mm 20 mm Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

23 Objectif des traitements hormonaux
Obtenir aussi rapidement que possible une nouvelle croissance folliculaire et l’expulsion d’un ovocyte fécondable Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

24 Trois étapes 1 2 3 Obtenir une phase progestéronique Arrêter la phase
progestéronique et assurer la fin de la croissance folliculaire Assurer l’ovulation du follicule dominant hCG GnRH PGF2a Retrait de l’IVP4 hCG GnRH Progestagènes Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

25 Les associations hormonales Justifications : - difficulté de faire le diagnostic différentiel - réduire le délai d’obtention d’une gestation Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

26 Association hormonale : GnRH-progestérone-PGF-GnRH Bartolome et al
Association hormonale : GnRH-progestérone-PGF-GnRH Bartolome et al. Theriogenology, 2005,63, CIDR (7 j) PGF2a d7 Oestrus PR : 27 % TAI 16 h GnRH d9 GnRH PGF2a d7 GnRH d9 PR : 38 % Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

27 Comparaison des traitements hormonaux des kystes ovariens (Hanzen et al. Ann.Med.Vet. 2008)
PR/CR (%) PRID (12d) + OB 63 14 to 28 GnRH (J0)-PGF(J14) 62 8 to 16 GnRH-PGF (J0)-PGF(J14) 65 22 to 36 OVSYNCH 791 17 CIDR 7J-PGFJ7 82 23 (CR) CIDR(J0-J7)-PGF(J7)-GnRH(J9) 11 27 Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

28 La conclusion du moment …
Vaches fantômes ? Kystes ovariens ? Vaches infertiles Traitement des vaches à haut potentiel laitier en 1ère ou 2ème lactation avant le 6ème jour suivant la 3ème (ou plus) insémination. Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008

29 Merci de votre excellente attention . Des questions ?
Prof. Ch. Hanzen – Progestagènes en reproduction bovine. Séminaire Pfizer. Mai 2008


Télécharger ppt "Applications des progestagènes en reproduction bovine"

Présentations similaires


Annonces Google