La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA LIGNEE HUMAINE DE TOUMAI A CRO-MAGNON SOMMAIRE Orrorin tugenensis Orrorin tugenensis Toumaï (Sahelanthropus tchadensis) Toumaï (Sahelanthropus tchadensis)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA LIGNEE HUMAINE DE TOUMAI A CRO-MAGNON SOMMAIRE Orrorin tugenensis Orrorin tugenensis Toumaï (Sahelanthropus tchadensis) Toumaï (Sahelanthropus tchadensis)"— Transcription de la présentation:

1 LA LIGNEE HUMAINE DE TOUMAI A CRO-MAGNON SOMMAIRE Orrorin tugenensis Orrorin tugenensis Toumaï (Sahelanthropus tchadensis) Toumaï (Sahelanthropus tchadensis) Un monde d'Australopithèques Un monde d'Australopithèques Les premiers hommes Les premiers hommes Néandertal et les autres Néandertal et les autres

2 Orrorin tugenensis Âge: 6 millions d’années Région: Afrique orientale (Kenya, Tugen Hills Habitat: arboré plus ou moins fermé Taille: estimée à 1m20 Crâne: très fragmentaire Dents: incisives et canines développées et ressemblant à celles des grands singes; molaires petites et couvertes d’émail épais. Postcrânien: fémur de section importante, le col est long et robuste, bien que de section ovale; la tête est bien développée et sphérique. Ceci atteste une bipédie ancienne. Membre supérieur adapté à la suspension.

3 Toumaï (Sahelanthropus tchadensis) Age : 6 à 7 millions d’années Région: Afrique centrale (Tchad) Habitat: mosaïque de forêt, savane arborée, savane plus ouverte Taille : plus d’1 mètre Crâne: la face est peu projetée en avant, arcade dentaire étroite et en U, un fort bourrelet continu barre le front. Capacité crânienne de 320 à 380 cm 3. Trou occipital en position avancée, mâchoire inférieure robuste. Dents: incisives de petite taille, pas de diastème entre incisive et prémolaire. Molaires pas très grandes, recouvertes d’un émail moyennement épais.

4 Un monde d’Australopithèques Les australopithèques sont des hominidés capables de marcher debout et qui possèdent des mâchoires puissantes munies de dents robustes. Ils s’épanouissent entre 4,2 et 2,5 Ma en Afrique orientale, australe et centrale. Ils vivent dans un environnement relativement boisé et humide en marge des savanes arborées.

5 Australopithecus anamensis Age: 4,2 à 3,9 Ma Région: Afrique orientale Habitat : arboré et humide Taille : 1m40 et 50 kg (♂) Crâne: face et mandibule archaïque. Prognathisme prononcé. Mandibule longue et étroite. Dents: incisives développées, diastème, molaires grandes à couronnes rectangulaires Postcrânien: aptitude à la bipédie (fémur robuste)

6 La bipédie des australopithèques Le squelette des A. afarensis et de ces Australopithèques atteste d’aptitudes au grimper vertical et à la suspension. L’aptitude à la marche est avérée par la forme du bassin, court et évasé, et l’anatomie du fémur avec un col et une diaphyse oblique. Cependant la marche de Lucy ne peut se faire que par rotation alternée des hanches: c’est une marche instable.

7 Lucy (Australopithecus afarensis) Age : 4,1 à 2,9 Ma Région : Afrique orientale Habitat : arboré et humide Taille: 1,35m et 45 kg (♂), 1,10m et 30 kg (♀) Crâne: capacité crânienne comprise entre 380 et 430 cm 3. Trou occipital orienté vers le bas mais en position reculée. Mandibule robuste en V. Dents: incisives de taille importante, canines réduites, molaires à émail épais. Postcrânien: membres supérieurs longs et membres inférieurs courts. Bras adaptés à la suspension. Bassin court et évasé. Fémur à diaphyse oblique avec un col long et mince portant une tête sphérique mais petite. Genou lâche et non verrouillé en hyper extension lors de la marche.

8 Les premiers hommes Homo habilis Homo rudolfensis Paranthropus boisei

9 Homo habilis Age : 2,4 à 1,6 Ma Région: Afrique orientale et australe Habitat :savanes arborées humides Taille: 1,30m et 40 kg (mâle); 1,15m et 30 kg (femelle) Crâne: volume cérébral entre 550 et 680 cm 3. front incliné, étroit, précédé par un faible bourrelet sus-orbitaire. Trou occipital en position plus avancée. Mandibule parabolique. Dents: incisives développées et canines réduites. Molaires assez grandes, émail épais. Postcrânien: conserve des aptitudes au grimper dans les arbres. Bras longs mais peu robustes. Membres inférieurs relativement courts. Col du fémur long et mince, et tête peu volumineuse.

10 Homo rudolfensis Age: 2,4 à 1,7 Ma Région: Afrique orientale Habitat: savanes arborées et ouvertes Taille: 1,40m et 50 kg (♂) Crâne: cerveau compris entre 650 et 750 cm 3. front fuyant et absence de bourrelet sus-orbitaire. Face plane et inclinée vers l’avant. Dents: incisives développées et canine réduites. Grandes molaires, émail très épais. Postcrânien: fémur avec un col court et plus robuste avec une tête plus volumineuse en accord avec une bipédie plus affirmée

11 Paranthropus boisei Age : 2,4 à 1,2 Ma Région: Afrique orientale Habitat: arboré et ouvert à proximité de l’eau Taille: 1,50m et 55 kg ♂; 1,20 m et 30 kg ♀ Crâne: cerveau de 500 à 600 cm 3, front réduit à un trigone incliné et précédé d’un bourrelet peu saillant au-dessus des orbites. Mandibule très robuste, arcade dentaire en U. Dents: incisives et canines très réduites, molaires couvertes d’un émail très épais et à racines très robustes. Postcrânien: membres supérieurs relativement plus courts et membres inférieurs relativement plus longs; bassin large et ouvert. Col du fémur long et mince, et tête relativement développée.

12 Bilan Homo habilis semble gracile, nanti d’un grand cerveau, omnivore, mais son squelette locomoteur le lie encore au monde des arbres; Homo rudolfensis apparaît plus engagé dans les savanes arborées, mais ses fortes mâchoires le rapproche des paranthropes; Paranthropus boisei : leur face robuste les écarte résolument des origines de l’homme, mais leur cerveau s’avère développé et ils utilisent aussi des outils de pierre.

13 Homo ergaster et l’expansion du genre Homo C’est un homme de grande taille et bipède accompli. Son arrivée sanctionne le déclin des 1 er hommes. Seuls les paranthropes survivent à ses côtés pendant quelques centaines de milliers d’années. La scène africaine ne suffit plus à cet homme capable de vivre loin de la protection des arbres. Il sort d’Afrique et s’installe en Eurasie. Homo ergaster Homo erectus au sens strict Homo neanderthalensis

14 Homo ergaster Âge : 2 à 1 Ma Région : Afrique, Europe et Asie méridionales; Habitat: savanes arborées et ouvertes de plaines et de moyenne montagne; Taille: 1,70m et 70 kg (♂); 1,55m et 50 kg (♀); Crâne: cerveau de 700 à 900 cm 3, front incliné et étroit, bourrelet sus-orbitaire saillant et divisé en 2. Trou occipital en position avancée. Arcade dentaire parabolique. Dents: incisives et canines forment un arc régulier. Molaires de taille moyenne, émail épais. Postcrânien: corps longiligne adapté à la marche et à la course bipèdes. Membres supérieurs courts et membres inférieurs très longs. Bassin court, en cuvette et refermé vers l’avant. Col du fémur long et tête volumineuse. genou large et apte à l’hyper extension. Pied à double voûte plantaire.

15 Homo erectus au sens strict Age : 1,5 à 0,3 Ma; Région: Asie orientale et centrale; incursions en Afrique et en Europe; Habitat: tous les habitats des régions tempérées et chaudes; Taille: 1,65m et 57 kg (♂), 1,50m et 50 kg (♀); Crâne: volume crânien 800 à1100 cm 3 ; front très fuyant précédé d’un fort bourrelet sus-orbitaire continu et puissant; trou occipital en position avancée; arcades dentaires paraboliques. Postcrânien: corps longiligne mais robuste adapté à la marche et à la course; main courte et large, pouce opposable; bassin court et en cuvette, col du fémur robuste et tête volumineuse.

16 Néandertal et les autres Homo neanderthalensis Cro-magnon (Homo sapiens)

17 Homo neanderthalensis Age : à ans Région: Afrique, Europe et Asie occidentale, centrale et méridionale; Habitat: tous les habitats tempérés et froids; Taille : 1,65m et 90kg (♂), 1,55m et 70 kg (♀) Crâne : cerveau de 1500 à 1750 cm 3. boîte crânienne très volumineuse, longue et allongée (forme de bombe), occiput étiré en chignon. Dents: incisives et canines développées et verticales, molaires de taille réduite. Postcrânien: corps trapu avec des membres aux extrémités relativement courtes. Fortes insertions musculaires, notamment au niveau de l’épaule. Bassin en cuvette, court. Pied plus plat que chez l’homme moderne.

18 Cro-magnon (Homo sapiens) Les populations humaines actuelles appartiennent à une seule et même espèce. En dépit de quelques différences superficielles, toutes possèdent des caractéristiques génétiques, morphologiques et comportementales très homogènes. Cette réalité biologique plaide pour une origine récente de ces population.

19 Homo sapiens archaïque Age: ans origine: Afrique, moyen Orient et Asie Crâne: un front redressé, le relief sus- orbitaire s’efface et se sépare en 2 arches distinctes, une capacité crânienne de plus de 1500cm 3, un chignon étire l’occiput vers l’arrière, trou occipital en position très avancée, présence d’un vrai menton; Dents: incisives et canines forment un arc harmonieux, la 1 ère molaire est plus développée que les 2 autres; la mandibule bien que plus gracile que les pour les autres hommes se renforce de plusieurs bourrelets. Postcrânien: le squelette porte de fortes insertions musculaires, les membres ont des articulations développées; les 1 ers représentants de notre espèce sont plus corpulents et charpentés.

20 Conclusion Nous ne connaissons qu’une petite partie de l’arbre évolutif des hommes et des grands singes africains. Des pans entiers continuent à nous échapper et beaucoup reste à découvrir. Mais ce que nous commençons à percevoir bouleverse toutes les toutes les conceptions classiques de l’homme et de sa place dans l’histoire de la vie: le schéma linéaire et hiérarchique qui fait se succéder une série d’ancêtres alignés entre le chimpanzé et l’homme n’est plus. Notre évolution n’est pas singulière mais mosaïque, plurielle et buissonnante. Elle se place sous le signe de la diversité et l’homme moderne constitue le dernier représentant d’une grande histoire évolutive dont on appréhende à peine la richesse. Pascal Picq

21 Bibliographie Au commencement était l’Homme, Pascal Picq, Editions Odile Jacob sept


Télécharger ppt "LA LIGNEE HUMAINE DE TOUMAI A CRO-MAGNON SOMMAIRE Orrorin tugenensis Orrorin tugenensis Toumaï (Sahelanthropus tchadensis) Toumaï (Sahelanthropus tchadensis)"

Présentations similaires


Annonces Google