La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Global Vaccine Action Plan 2011 - 2020 Actualités des vaccinations GAVI Cours International Francophone de Vaccinologie 2014 Philippe Stœckel & Alfred.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Global Vaccine Action Plan 2011 - 2020 Actualités des vaccinations GAVI Cours International Francophone de Vaccinologie 2014 Philippe Stœckel & Alfred."— Transcription de la présentation:

1 Global Vaccine Action Plan Actualités des vaccinations GAVI Cours International Francophone de Vaccinologie 2014 Philippe Stœckel & Alfred da Silva

2 Cours International Francophone de Vaccinologie la décennie des vaccins : -mise en place des outils et moyens financiers -mise en place des procédures niveau global et national la décennie des vaccinations : Global Vaccine Action Plan 2

3 3 de 2000 à 2010 Vaccins du PEV en 2000 BCG D-T-Coq Polio Rougeole & Fièvre Jaune (où nécessaire, mais pas financé) Vaccins avec GAVI en 2010 BCG D-T-Coq Polio Rougeole Hépatite B Hib Pentavalent Pneumo Rotavirus & Fièvre Jaune (où nécessaire)

4 4 Contribution des vaccinations au développement Par une meilleure application des vaccinations, avec une plus grande sécurité des injections, et l’utilisation accrue des nouveaux vaccins les plus pertinents, la communauté internationale regroupée dans GAVI a contribué à la survie des enfants, à leur meilleur état de santé, à une diminution des dépenses de soins curatifs et, à terme, au développement économique. Mais surtout GAVI contribue énergiquement à la mise en place de procédures rationnelles, efficaces, optimisées des activités de vaccination, à évaluer plus précisément ces procédures et leur efficacité, à lever les blocages; donc à améliorer la Santé Publique des pays en développement. Les vaccinations restent ainsi le fer de lance du développement sanitaire et économique.

5 Vaccination & Développement économique Axe macro économique Macroéconomie et santé : Investir dans la santé pour le développement économique Rapport de la Commission Macroéconomie et Santé à l’OMS Présidée par Jeffrey D. Sachs, Dec. 2001, Proceedings of the WHO Ad-hoc Consultation on the “Broader Economic Impact of Vaccines and Immunisation Programmes in Low and Middle Income Countries” WHO, July 2011, Toronto, Canada Rethinking the benefits and costs of childhood vaccination: The example of the Haemophilus influenzae type b vaccine Till Bärnighausena & al. In Vaccine,

6 Vaccination & Développement économique Axe micro économique Household catastrophic health expenditure: a multicountry Analysis, The Lancet Vol 362 July 12, Costs and impact of meningitis epidemics for the public health system in Burkina Faso, in Vaccine 29 (2011) 5474– 5480 Anaïs Colombini, ∗, Ousmane Badolob, Bradford D. Gessner, Philippe Jaillard, Emmanuel Seinid, Alfred Da Silva 6

7 Vaccinations et développement dans les pays à faible revenu Dr Alfred da SILVA, Cours International Francophone de Vaccinologie, 2014

8 8 Plan XX ème Siècle :Survol historique, Succès et Limites des Vaccinations dans les pays en développement XX ème Siècle :Survol historique, Succès et Limites des Vaccinations dans les pays en développement :Alliance GAVI et Vaccination mondiale : Vision & Stratégie (GIVS) :Alliance GAVI et Vaccination mondiale : Vision & Stratégie (GIVS) :Décennie des Vaccins (DoV) et Plan d’action mondial pour les vaccins — Global Vaccine Action Plan (GVAP) :Décennie des Vaccins (DoV) et Plan d’action mondial pour les vaccins — Global Vaccine Action Plan (GVAP)

9 9 1. XX ème Siècle :Survol historique, Succès et Limites des Vaccinations dans les pays en développement

10 Eugène Jamot & Gaston Muraz Précurseurs historiques du PEV Grandes Endémies et Prévention (Décennies 30-50)

11 Jean Laigret (1932) invente le vaccin antiamaril à l’Institut Pasteur de Dakar Précurseurs historiques du PEV Les Vaccins des Grandes Endémies Le vaccin antivariolique permet en 1979 l’éradication de la maladie par son application en campagne de masse partout dans le monde 2 vaccins historiques:  contre la Fièvre Jaune  contre la variole

12 Décennie 70 :Naissance de la vaccinologie universelle : Jonas Salk & Charles Mérieux proposent le concept de “vaccinologie” 1977: PEV est le thème de la “Journée Mondiale de la Santé” de l’OMS 1978: Conférence d’Alma-Ata => SSP 1982: UCI/GOBI de l’Unicef 1983: Jonas Salk & McNamara, convainquent Bob Clausen (World Bank) et Jim Grant (Unicef) et Ken Warren (Rockefeller Foundation) 24 Oct.1983: Harvard Club, Halfdan Mahler, Bill Foege (CDC), Gus Nossal Mars 1984: 1 ère Réunion de Bellagio: naissance de la “Task Force for Child Survival” dirigée par Foege Macmillan Publishing Company, 1991

13 13 Décennie 80 : BCG - DTCoq - Polio - Rougeole Vaccination Universelle des Enfants (UCI) Jim Grant Source : UNICEF, La situation des enfants dans le monde, 1992

14 Décennie 90 :Défis de la «Pérennité, Équité et Performance des PEV» Agenda fragmenté des Années 90  Initiative pour les Vaccins de l’Enfance (CVI)  Éradication de la poliomyélite  Changement de paradigme : de la survie de l’enfant à la réforme du secteur santé (WB, FMI) Accès limité à la vaccination - stagnation couverture  Baisse de couverture vaccinale pour certains pays  Disparités marquées (30 millions d’enfants non vaccinés par an) Équité: Lenteur dans l’introduction de nouveaux vaccins efficaces contre des maladies occasionnant une mortalité infantile importante dans les pays pauvres (HepB, Hib, Fièvre Jaune) Investissement : Trop faible dans la recherche pour les vaccins contre les maladies importantes dans les PED

15 :Alliance GAVI GIVS: Vaccination mondiale Vision & Stratégie

16 L’Alliance GAVI Acronyme  GAV  Global Alliance for Vaccines & Immunization  Alliance Mondiale pour les Vaccins et la Vaccination Initiation par la Fondation Bill & Melinda Gates  Juillet 1999 à Seattle (USA) Lancement mondial  Forum économique mondial, janvier 2000, Davos (Suisse) Une Alliance  Partenariat Public et Privé de partenaires traditionnels et nouveaux  Analyse de la situation - Vision - Série d’objectifs stratégiques  Fondation Internationale de droit suisse basée à Genève (2009)

17 L’ Alliance GAVI : un partenariat innovant Source GAVI Alliance

18 18 Phase 2 : Focalisation sur :  Hépatite B  Hib  Fièvre Jaune  Sécurité Injections Focalisation sur nouveaux vaccins:  PNEUMO  ROTAVIRUS  MENINGO-A Aprovisionnement en vaccins Situation des Pays:  60% COUVERTURE  60% PERTES  60% SÉCURITÉ Amélioration du management:  80% COUVERTURE  10% PERTES  100% SÉCURITÉ Evolution Alliance GAVI Renforcement du programme Phase 1: Technologies

19 19 GAVI Phase 3: La Fondation Internationale GAVI Alliance –Transformation du partenariat « informel » en Fondation Internationale Droit Suisse –Établissement d’un nouveau seuil d’éligibilité pour les pays : PNB ≤1500 US $ –Période de transition où certains pays vont perdre leur éligibilité –Nouvelle stratégie , nouveau Président du Board et nouveau CEO L’essentiel du processus GAVI demeure – Partenariat & Dispositif financier ad hoc Partenariat mondial, régional, national et local Financements innovants mondiaux et cofinancement locaux – Vision prospective, Planification et Management des process Remédier aux inégalités de vaccination et garantir l’approvisionnement en vaccins Promouvoir la viabilité financière – Subventions basées sur les résultats et le cofinancement Résultats d’évaluation (Revue par les pairs et comités indépendants) Performance du Programme National de Vaccination sur le terrain (district)

20 Mission & Stratégie 2011–2015 de GAVI Mission & Stratégie 2011–2015 de GAVI Vacciner intégralement près de 240 millions et prévenir environ 4 millions de décès futurs Mission:Sauver des vies d’enfants et protéger la santé des populations en élargissant l’accès à la vaccination dans les pays les plus pauvres

21 21 La Vaccination dans le Monde : Vision et Stratégie (GIVS) Principes directeurs Équité et égalité homme/femme Équité et égalité homme/femme Engagement, partenariat et responsabilité Engagement, partenariat et responsabilité Responsabilité publique des acteurs et partenaires de la vaccination Responsabilité publique des acteurs et partenaires de la vaccination Assurance qualité et sûreté des produits et services de vaccination Assurance qualité et sûreté des produits et services de vaccination Bons systèmes de vaccination au niveau du district Bons systèmes de vaccination au niveau du district Pérennité grâce au développement des moyens techniques et financiers Pérennité grâce au développement des moyens techniques et financiers Politiques et stratégies fondées sur des données probantes et les bonnes pratiques Politiques et stratégies fondées sur des données probantes et les bonnes pratiques

22 22 Objectifs de la GIVS Au plus tard en 2010 Accroître la CV (au moins)  90%  90% au niveau national  80%  80% dans tous les districts Réduire la mortalité rougeoleuse de  90%  90% par rapport aux taux de l’an 2000 Au plus tard en 2015 Maintenir la CV instaurée en 2010 Réduire des 2/3 la morbidité et la mortalité infanto-juvéniles par rapport aux taux de l’an 2000 Garantir l’accès aux vaccins et leur qualité Adopter de nouveaux vaccins (sur 5 ans) Disposer de moyens de surveillance et suivi Renforcer les systèmes de santé Assurer la pérennité du programme de vaccination

23 23 GIVS : 4 grands axes et 24 stratégies Axe Stratégique I « Accès » Protéger davantage de personnes dans un monde qui change  Stratégies GIVS 1 à 7 Axe Stratégique II « R & D » Adopter de nouveaux vaccins et de nouvelles technologies  Stratégies GIVS 8 à 10 Axe Stratégique III « Intégration » Intégrer vaccination, interventions sanitaires apparentée et surveillance dans le système de santé  Stratégies GIVS 11 à 19 Axe Stratégique IV «Interdépendance» Vacciner dans un monde interdépendant  Stratégies GIVS 20 à 24

24 24 Les atouts de la « GIVS » Une nouvelle conception de la vaccination Une nouvelle conception de la vaccination –Réduction des 2/3 de la mortalité des moins de 5 ans (OMD N°4) –Cadre de planification et de collaboration –Stratégie qui définit de grandes options –La force des partenariats et la synergie avec GAVI Les voies du progrès Les voies du progrès –Formation d’un consensus et engagement nationaux –Renforcement de la capacité de mettre en œuvre la stratégie mondiale au niveau du district –Efforts à porter sur les pays où les résultats son médiocres –Expérimentation et intensification des interventions intégrées –Évaluation, bilan, ajustements, élaboration de documents complémentaires –Formation des ressources humaines

25 Évolution des couvertures sous l’effet conjugué de GAVI & GIVS Global Immunization and projections to reach 90% global coverage goals in DTP3 coverage Source: WHO/UNICEF coverage estimates , July 2010 Date of slide: 22 July 2010

26 26 Les vaccins dans le pipeline GIVS

27 27 Coûts pour atteindre les objectifs de la GIVS $35 billion needs$11-$15 billion gap Source: GIVS Costing Analysis (WHO-UNICEF, 2005) Besoin financier ( ) : 35 milliards US$ Besoin financier ( ) : 35 milliards US$ Gap financier : milliards US$ Gap financier : milliards US$

28 : Collaboration pour la Décennie des Vaccins pour le Développement — Decade of Vaccine Collaboration (DoV) Plan d’action mondial pour les vaccins — Global Vaccine Action Plan (GVAP)

29 29 La « Decade of Vaccines » DoV Renouvellement du partenariat Mondial en faveur des vaccinations Renouvellement du partenariat Mondial en faveur des vaccinations –Bill Gates au Forum Mondial de Davos 2010 : 10 milliard US $ –Assemblée Mondiale – Mai 2010 : le DG de l’OMS a pris l’engagement de collaborer à ce nouveau processus DoV –New York Sept 2010 : Accord de collaboration sur l’Initiative DoV sa structure et son calendrier. Vision et but de DoV Vision et but de DoV –Utiliser les 10 prochaines années pour atteindre les objectifs de la vaccination et franchir les principales étapes pour obtenir les vaccins du pipeline avec un focus sur les enfants et les pauvres –participation active des parties prenantes pour un effort complet et total pour définir soutenir et exécuter un plan d’envergure : le « Global Vaccine Action Plan to achieve the DoV vision »

30 Plan 1. Vision & mission 2. Cadre de suivi, évaluation et responsabilisation 3. Indicateurs pour les objectifs et les stratégies 4. Ce qui est attendu des pays Plan d’action Mondial Pour les Vaccins 2011–2020

31 GVAP : Statut, Mission et Valeur Cadre approuvé par une résolution de la 65e Assemblée Mondiale de la Santé le 26 mai 2012 Cadre approuvé par une résolution de la 65e Assemblée Mondiale de la Santé le 26 mai 2012 établi pour concrétiser la vision de la Décennie de la vaccinations en offrant un accès universel à la vaccination Mission: améliorer la santé en étendant tous les avantages de la vaccination à tous les individus, quel que soit l’endroit où ils sont nés, qui ils sont et où ils vivent d’ici à 2020 et au-delà Mission: améliorer la santé en étendant tous les avantages de la vaccination à tous les individus, quel que soit l’endroit où ils sont nés, qui ils sont et où ils vivent d’ici à 2020 et au-delà Valeur Économique = Retours sur Investissement sur le Plan Sanitaire de la Vaccination Valeur Économique = Retours sur Investissement sur le Plan Sanitaire de la Vaccination L’élargissant de la couverture par les vaccins existants, en introduisant de nouveaux vaccins et en poursuivant l’élimination et l’éradication de certaines maladies permettra d’éviter des millions de décès et de générer un bénéfice économique représentant des milliards de dollars

32 32 Le Plan d’Action Mondial pour les Vaccination GVAP Principes directeurs Appropriation par les pays Appropriation par les pays Responsabilité partagée et partenariat: responsabilité individuelle, collective et gouvernementale « sans frontière » Responsabilité partagée et partenariat: responsabilité individuelle, collective et gouvernementale « sans frontière » Equité: accès équitable à la vaccination composante clé du droit à la santé Equité: accès équitable à la vaccination composante clé du droit à la santé Intégration: vaccination & systèmes de santé Intégration: vaccination & systèmes de santé Pérennité: décisions et stratégies de mise en œuvre informées, niveaux d’investissement et gestion financière appropriés Pérennité: décisions et stratégies de mise en œuvre informées, niveaux d’investissement et gestion financière appropriés Innovation: R&D et amélioration continue de la qualité des vaccinations Innovation: R&D et amélioration continue de la qualité des vaccinations

33 33 5 Buts du GVAP : pour éviter des millions de décès But n°1 Obtenir un monde sans poliomyélite But n°2 Atteindre les cibles en matière de couverture vaccinale dans chaque Région, pays et collectivité But n°3 Dépasser la cible de l’objectif 4 du Millénaire pour le développement portant sur la réduction de la mortalité infanto-juvénile. But n°4 Atteindre les cibles mondiales et régionales en matière d’élimination But n°5 Mettre au point et introduire des technologies et des vaccins nouveaux ou plus améliorés

34 34 6 Objectifs Stratégiques du GVAP Objectif 1 Les pays s’engagent en faveur de la vaccination comme priorité Objectif 2 Individus et collectivités comprennent l’intérêt des vaccins et réclament la vaccination comme droit et responsabilité Objectif 3 Les bénéfices de la vaccination sont équitablement étendus à tous les individus Objectif 5 Les programmes de vaccination disposent d’un accès durable à un financement prévisible, à un approvisionnement de qualité et à des technologies innovantes Objectif 4 Des systèmes de vaccination solides font partie intégrante d’un système de santé performant Objectif 6 Innovations apportées par les activités R&D aux niveaux national, régional et mondial maximisent les bénéfices de la vaccination

35 35 Le Processus d’Evaluation du GVAP Revue indépendante

36 Tous les pays font de la vaccination une priorité Individus et communautés comprennent la valeur de la vaccination et la considèrent comme un droit et une responsabilité Les bienfaits de la vaccination bénéficient à tous, équitablement Dépenses pour la vaccination par individu cible % des pays qui ont évalué la confiance dans la vaccination % des districts avec au moins 80% de couverture Existence d'un comité National Technique répondant à des critères précis % des personnes non vaccinés chez qui le manque de confiance a été un facteur influant Réduction de la différence de couverture entre les populations les plus riches et les plus pauvres

37 Des systèmes robustes de vaccination sont partie intégrante du système de santé Les programmes de vaccination ont accès stable et prévisibles a des financements, des approvisionnement de qualité et aux nouvelles technologies Les innovations en R&D des pays, des régions et du niveau mondial optimisent les bienfaits de la vaccination Différence de couverture entre la 1 ère la 3 ème dose % de dose de vaccins utilisées dans le monde qui sont de qualité assurée Progrès vers des vaccins contre la TB, VIH et Le paludisme Couverture de plus de 90% pour 3 ans ou plus Progrès vers un vaccin universel contre la grippe Qualité élevée des données de couverture Progrès dans le renforcement des capacités des institutions locales pour conduire des essais cliniques Nombre de pays avec un surveillance par cas satisfaisant les critères de performance Nombre de vaccins avec des AMM autorisant leur utilisation dans des chaines a température contrôlée Nombre de technologies et d'équipements préqualifiés

38 Ce qui est attendu des pays? Refléter le GVAP dans les Priorités Nationales Inclure les objectifs et les stratégies du GVAP (y compris les composantes Régionales) -les Etats Membres s'y sont engagés lors de l’AMS Les Etats membres ont réitéré leur en engagement en 2013 Suivre et faire un rapport annuel les indicateurs du GVAP En utilisant le formulaire du rapport conjoint pays-OMS-Unicef (JRF) Assurer la bonne qualité des données rapportées au travers du JRF -Les données et les progrès seront présentés par les Etats Membres à l’AMS.

39 GVAP dans les Priorités et le plan d'Action Nationales Utilisation des PPAC et des plans de mise en œuvre annuel comme base de mise en œuvre du GVAP Directives PPAC révisées et mises à jour pour: -Transition du GIVS au GVAP -Positionner la vaccination plus solidement dans le contexte des soins de santé primaires et des plans de santé nationaux -Meilleure utilisation des revues de programmes pour l’analyse de la situation -Promotion d'un engagement plus important des responsables des niveaux sous-nationaux dans le développement des PPAC

40 GVAP dans les Priorités et le plan d'Action Nationales Utilisation de toutes les données disponibles pour l'analyse de la situation. o Revues PEV, EVM, PIE, Revues du secteur de la santé, etc. Alignement avec les plans nationaux du secteur santé. Lignes directrices pour le développement d'un cadre de suivi national o En phase avec le processus de suivi et de responsabilisation mondiaux/régionaux o Promouvoir l’engagement des groupes techniques consultatifs, CCIA dans le processus Révision des outils de calcul des coûts et de financement o Court terme : amélioration de l'interface utilisateur, minimisation des risques d'erreur, amélioration de la validation des données, liens avec d'autres outils et systèmes de rapportage

41 Le GVAP : un outil de plaidoyer Stimuler l’engagement politique Meilleure gouvernance Investissements nécessaires Promouvoir une plus grande sensibilisation et participation communautaire Gérer “les réticences à la vaccination“ et créer la demande Renforcer les systèmes Chaîne d’approvisionnement Qualité et utilisation des données Besoins en ressources humaines Plus grande intégration avec les autres intervention du système de santé Modifier les stratégies pour vaccinés les populations “ manqués” Obtenir des prix abordables et un approvisionnement stable

42 Chaque Année, le secrétariat du GVAP prépare un rapport sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du GVAP En utilisant les données des pays, de l’année précédente Le rapport 2013 GVAP est disponible sur la site web du GVAP obal_vaccine_action_plan/en/

43 Rapport 2013 sur les Progrès Progrès accomplis Avancées vers l'Eradication de la poliomyélite Déclin des décès lies a la rougeole et au tétanos néonatal Les nouveaux vaccins sont en cours d’introduction dans les programmes nationaux des pays à faible et moyen revenu entrainant une réduction de la morbidité et la mortalité. Toutefois : les gouvernements, les partenaires du développement et les institutions internationales doivent : Investir davantage pour répondre aux objectifs de la Décennie des vaccins Pour l'éradication ou l'élimination des maladies et réduire la mortalité et la morbidité des maladies évitables par la vaccination.

44 4 recommandations majeures Amélioration de la qualité des données Améliorer la couverture vaccinale Accélérer les efforts d’élimination des maladies à prévention vaccinales Augmenter l’engagement des Pays à être le "propriétaire" du programme de vaccination

45 Evolution du “PEV” de 1974 à 2020

46 Merci de votre attention documents/DocsPDF06/844.pdf documents/DocsPDF06/844.pdfwww.aamp.org GIVS La vaccination dans le monde: Vision et Stratégie


Télécharger ppt "Global Vaccine Action Plan 2011 - 2020 Actualités des vaccinations GAVI Cours International Francophone de Vaccinologie 2014 Philippe Stœckel & Alfred."

Présentations similaires


Annonces Google