La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La FSU : ses origines. 2 Ses origines :  Au départ, la majorité des syndiqués de l’enseignement se trouvaient dans la CGT.  En 1947 Survient la scission.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La FSU : ses origines. 2 Ses origines :  Au départ, la majorité des syndiqués de l’enseignement se trouvaient dans la CGT.  En 1947 Survient la scission."— Transcription de la présentation:

1 1 La FSU : ses origines

2 2 Ses origines :  Au départ, la majorité des syndiqués de l’enseignement se trouvaient dans la CGT.  En 1947 Survient la scission de la CGT et la naissance de FO. La plus part des syndicalistes de l’enseignement choisissent alors l’ «autonomie » pour ne pas avoir à choisir entre CGT et FO. D’où la création de la FEN (Fédération de l’Education Nationale).  1992 : exclusion du SNES et du SNEP de la FEN  1993 : création de la FSU La FSU

3 3  Créée en 1993, issue de la FEN, la FSU est devenue la fédération majoritaire de l’Education Nationale mais aussi de la Fonction Publique d’Etat. Constituée de 24 syndicats, elle est maintenant présente dans plusieurs ministères. Les Congrès de Marseille en 2007 et de Lille en 2010 ont confirmé sa volonté de s’ancrer dans les trois Fonctions Publiques. La FSU syndique aussi des salariés du privé, par exemple les salariés des Missions Locales ou encore les salariés de droit privé de Pôle Emploi. La FSU Ses origines

4 4 La FSU Ses syndicats

5 5 Les syndicats de la FSU Le SNES est le syndicat le plus représentatif du second degré de L’Education Nationale. Il rassemble syndiqués parmi les certifiés, les agrégés, les CPE, les CO psy, les surveillants, les personnels d’Education et les non titulaires. Regroupe les instituteurs, professeurs des écoles et PEGC Le SNESUP syndique l'ensemble des enseignants exerçant dans les établissements publics d'enseignement supérieur - quelque soit leur statut - que ces établissements dépendent du ministère de l'éducation nationale (universités, écoles d'ingénieurs, IUFM, grands établissements, écoles françaises à l'étranger,...) ou d'autres ministères comme par exemple celui de l'agriculture et de la pêche (écoles nationales agronomiques) ou de la culture (écoles d'architecture).

6 6 Syndicat national unitaire de l’enseignement professionnel :il syndique les personnels de l'enseignement professionnel dans le cadre de la formation initiale, continue et tout au long de la vie. Syndicat national de l’enseignement technique agricole public : syndique les personnels des établissements publics d'enseignement agricole. Syndicat national de l’Education Physique de l’Enseignement Public. Le SNASUB ( Syndicat National de l'Administration Scolaire et Universitaire et des Bibliothèques ) syndique les personnels d'administration scolaire et universitaire (A,B,C) branche administration financière et branche administration générale, personnels des bibliothèques, personnels ingénieurs, techniciens, administratifs de la recherche et de la formation, personnels administratifs de documentation. Les syndicats de la FSU

7 7 Personnels de direction de l’Education Nationale Syndicat national unitaire des Agents des Collectivités Territoriales et de l'Etat. (ancien UNATOS) Regroupe les inspecteurs pédagogiques Le Syndicat National des Chercheurs Scientifiques est ouvert aux chercheurs des établissements publics de recherche, ainsi que des organismes para publics et des organismes privés de recherche à but non lucratif, de même qu'aux travailleurs scientifiques qui peuvent leur être assimilés. Les syndicats de la FSU

8 8 Syndicat National de l'Ensemble des Personnels de l'Administration Pénitentière Syndicat National des Personnels de l'Education et du Social PJJ Le SNUAS-FP anciennement SNUASEN, créé en 1993, s'adressait aux Assistantes Sociales de l'Education Nationale. En 1997, le congrès décide d'ouvrir son champ de syndicalisation à l'ensemble de la fonction publique d'Etat, Territoriale, Hospitalière pour défendre une réelle politique sociale, les usagers et la profession d'assistant social. Le SNU-CLIAS ( Syndicat National Unitaire des Collectivités Locales)e st une union de syndicats départementaux qui rassemble les personnels de toutes catégories (A, B, C), salariés des collectivités territoriales et de leurs établissements, des préfectures, des DDASS. Les syndicats de la FSU

9 9 Le SNUITAM, Syndicat National Unitaire Interministériel des Territoires de l'Agriculture de la Mer, issu de la fusion entre le SUPEQUIP et le SYGMA Syndicat National Unitaire des Infirmier(e)s Conseiller(e)s de Santé Le Syndicat National de l'Environnement s'adresse à tous les personnels exerçant des missions dans ce domaine au sein des services chargés de l'Environnement, des établissements sous sa tutelle, ainsi que des organismes associatifs ou privés qui oeuvrent dans ce domaine. Issu de la CFDT Les syndicats de la FSU

10 10 Le Syndicat National des Affaires Culturelles syndique les personnels des services culturels de l’Etat, des collectivités territoriales, et les personnels permanents ou intermittents des métiers culturels artistiques et techniques relevant du droit privé EPA est un syndicat inter-catégoriel qui syndique dans le service public d'Etat les personnels du ministère de la Jeunesse et des Sports quel que soit leur grade, statut, catégorie et fonction, dans le service public territorial les personnels rattachés à la filière animation (sport, jeunesse) et dans le secteur privé associatif les personnels (quel que soit leur fonction) de l'éducation populaire de l'action socioculturelle et sportive. Notre syndicat : voir plus loin Syndicat National Unitaire des Personnels du groupe de la Caisse des Dépôts et Consignations, ex CGT Les syndicats de la FSU

11 11 SUP-MAE : FSU du personnel du Ministère des Affaires Etrangères. Syndicat National Unitaire des Finances Publiques Les syndicats de la FSU

12 12 Notre syndicat SNUTEFI SNU POLE EMPLOI SNUTEFE SNU INSERTION

13 13 Les instances communes aux trois secteurs du SNUTEFI  Le Congrès : se réunit en principe tous les 3 ans  Le secrétariat inter-secteurs est composé de : Eric PLANCHETTE, Véronique PASTY, SNU Pôle emploi Noël DAUCE, Anne LECOQ, SNU Pôle emploi Anne DOSSIER, SNUTEFEAnnie GIROUD SNU INSERTION François CASSARD, SNUTEFESaloua BOULEDJOUIDJA SNU INSERTION Sylvie PICOT, SNUTEFEFrédéric CHALANGEAS, INSERTION Lydia SAOULI, SNUTEFEAgnès RAFFIN, INSERTION

14 14 Champ de syndicalisation du SNUTEFE Le SNUTEFE syndique :  Les agents du Ministère du Travail  Certains agents du Ministère de l’Economie affectés à la DGEFP  Il a vocation à syndiquer les agents des DIRECCTE émanant des ex-DGCCRF ou DRIRE  -

15 15 Les instances du SNUTEFE  Le Congrès (se réunit en principe tous les 3 ans )  Le Conseil National (tous les deux ou trois mois). C’est lui qui fixe les grandes orientations, entre deux congrès. Chaque adhérent peut y assister  Le Bureau National, élu par le Congrès  Le Secrétariat National, élu par le Bureau National, en son sein  Les sections régionales

16 16 Le Bureau National Est élu par le congrès de secteur ou, entre deux congrès, par le Conseil National

17 17 Composition du Bureau National  Bernadette BARON, DA UT Haute- Garonne 31  François CASSARD, IT DIRECCTE IdF  Brigitte CAZON, UT 13  Jean-Luc COHEN, IT DIRECCTE PACA  Rose-Anna COLLURA, CT, UT 95  Anne DOSSIER, IT UT Saône et Loire 71  Emmanuelle GARCIN, DA UT Lot et Garonne 47  Hugues GOURDIN-BERTIN, DA, DR Centre  Dominique MARECHAU, DUT UT Tarn 81  Pierre MERIAUX, IT UT Isère 38  Sylvie PICOT, IT, UT 38  Luc RAUCY, IT UT Moselle 57  Dominique ROLS, IT, UT 42  Lydia SAOULI, IT UT Paris 75  Jean-Marie SCHEER, attaché DR Lorraine  Tassadit TERAHA, CT, CIF La Plaine St Denis

18 18 Le Secrétariat national  Elu, en son sein, par le Bureau National  Il est actuellement composé de :  François CASSARD  Dominique MARECHAU  Luc RAUCY  Lydia SAOULI

19 19 Le Conseil National Est constitué par :  Les membres du Bureau National  Les représentants des sections régionales  Tout adhérent peut y participer

20 20 Le fonctionnement de la Fédération Les instances délibératives  Le Congrès fédéral : instance souveraine, il se réunit tous les 3 ans. Il débat et vote les mandats de la fédération. Dans chaque département se réunit aussi un congrès, avant le Congrès national.  Le CDFN (conseil délibératif fédéral national). C’est l’instance qui se réunit entre les congrès. Dans chaque département existe un CDFD.  Le BDFN (bureau délibératif fédéral national). Il se réunit dans l’intervalle des CDFN. Dans chaque département existe un BEFD (bureau exécutif fédéral départemental). Ces instances rassemblent :  Les syndicats nationaux  Les sections départementales  Les tendances La représentation des tendances est fondée sur les résultats du vote individuel des syndiqués, préparatoires aux congrès fédéraux. En principe, les syndicats nationaux disposent de la moitié des sièges dans ces instances.

21 21 Le fonctionnement de la Fédération La règle des 70 %. Toute décision requiert une majorité qualifiée de 70 % et aucune tendance ni aucun syndicat ne peut disposer des 30% de sièges qui pourraient constituer une minorité de blocage.

22 22 Le fonctionnement de la Fédération Les instances délibératives: Les instances délibératives :  Le Congrès fédéral : instance souveraine, il se réunit tous les 3 ans. Il débat et vote les mandats de la fédération. Dans chaque département se réunit aussi un congrès, avant le Congrès national.  Le CDFN (conseil délibératif fédéral national). C’est l’instance qui se réunit entre les congrès. Dans chaque département existe un CDFD.  Le BDFN ( bureau délibératif fédéral national). Il se réunit dans l’intervalle des CDFN. Dans chaque département existe un BEFD (bureau exécutif fédéral départemental) Elles rassemblent : les syndicats nationaux, les sections départementales, les tendances. La représentation des tendances est fondée sur les résultats du vote individuel de Syndiqués, préparatoires aux congrès fédéraux. En principe, les syndicats nationaux disposent de la moitié des sièges dans ces instances.

23 23 Les principes de la FSU Les statuts les précisent :  La Fédération se fixe notamment pour objectif de promouvoir un syndicalisme unitaire et indépendant, démocratique et pluraliste, au service des aspirations et des revendications des personnels qu’elle regroupe. Elle œuvre en faveur de choix éducatifs, économiques et sociaux de justice, d’égalité et de démocratie. Elle favorise le développement du rôle et de la place des femmes dans la société et agit pour garantir leurs droits. Elle agit pour ces objectifs en France, en Europe et dans le monde. Elle contribue à la défense et à la promotion des Droits de l’Homme. Elle favorise la coopération et la solidarité syndicales internationales, notamment avec les pays du Tiers Monde.  La Fédération donne la primauté au dialogue et à l’écoute mutuelle, associe l’ensemble des syndiqués au débat et à la vie de la Fédération, respecte les diversités. Elle a en permanence le souci de débattre avec l’ensemble des personnels. Ainsi elle favorise l’émergence d’un véritable point de vue fédéral dans lequel chacun peut se reconnaître, dégageant l’unité profonde des aspirations des personnels, affirmant les solidarités.

24 24 Les principes de la FSU (suite) La Fédération a pour objectif de promouvoir : L’étude et la défense des intérêts matériels et moraux des personnels actifs et retraités, L’entente et le rapprochement des diverses catégories, pour la réalisation de leurs revendications communes, La lutte pour le respect et l’extension des droits syndicaux, des garanties et libertés professionnelles, des droits sociaux, La laïcité dans tous ses aspects et toutes ses dimensions, La défense et le développement des services publics de l’Enseignement, de l’Éducation, de la Recherche, de la Culture, de la Justice, de la Santé, du travail et de l’emploi… La lutte pour les libertés et l’égalité des droits, pour les Droits de l’Homme, la paix et le désarmement, contre le racisme et les exclusions, contre le sexisme et les discriminations de toute nature, L’activité syndicale internationale,

25 25 Les principes de la FSU (suite) La Fédération a pour objectif de promouvoir : La création et l’administration des œuvres définies par les dispositions légales sur les syndicats professionnels, notamment pour assurer et développer la formation syndicale, La coopération avec les organisations des usagers et des utilisateurs des l’ensemble des services publics, La coopération avec les autres fédérations de fonctionnaires pour des actions unitaires et la promotion d’une conception novatrice des services publics, La collaboration avec les organisations de travailleurs et les solidarités interprofessionnelles. Persuadée "(...) que la défense de l'université et de son personnel est inséparable de l'action générale de la classe ouvrière, la Fédération travaille à la réunification du mouvement syndical dans une centrale organisée démocratiquement et indépendante de tous les gouvernements et de toutes les organisations politiques, philosophiques ou religieuses. (cf. recomposition syndicale : texte à reprendre)

26 26 Les principes de la FSU (fin) La Fédération respecte les diversités et le pluralisme, Participe du fonctionnement démocratique : Représentation dans les instances délibératives, Transparence des débats et des votes, Ouverture de la presse fédérale à l’expression des syndicats, des sections départementales, des tendances, des syndiqués, Droit de chaque syndiqué de s’associer avec d’autres pour soumettre une orientation alternative au vote des syndiqués, dans le cadre de la préparation des congrès de la Fédération, la consultation individuelle des syndiqués. Dans la répartition des responsabilités fédérales, la Fédération crée les conditions et met en œuvre une représentation équilibrée entre les hommes et les femmes selon des modalités précisées au R.I., d’une limitation de la durée des mandats des responsables et favorisant le maintien de liens avec leur activité professionnelle.


Télécharger ppt "1 La FSU : ses origines. 2 Ses origines :  Au départ, la majorité des syndiqués de l’enseignement se trouvaient dans la CGT.  En 1947 Survient la scission."

Présentations similaires


Annonces Google