La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Au contact des M15 PUIDEBOIS Octobre 2005. STRUCTURATION DE LA SAISON GROUPE 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Au contact des M15 PUIDEBOIS Octobre 2005. STRUCTURATION DE LA SAISON GROUPE 1."— Transcription de la présentation:

1 Au contact des M15 PUIDEBOIS Octobre 2005

2 STRUCTURATION DE LA SAISON GROUPE 1

3 Nombre de semaines disponibles pour 2005/2006 : - Début de la saison s’effectue le 1er mercredi de septembre pour la quasi-totalité des comités. - Fin de la saison lors de la finale du championnat. - Selon le rythme scolaire il y a en moyenne 6 semaines d’école entrecoupées de 2 semaines de vacances soit sur l’année 32 semaines d’école et 8 semaines de vacances.. Nombre de semaines disponibles pour 2005/2006 : - Début de la saison s’effectue le 1er mercredi de septembre pour la quasi-totalité des comités. - Fin de la saison lors de la finale du championnat. - Selon le rythme scolaire il y a en moyenne 6 semaines d’école entrecoupées de 2 semaines de vacances soit sur l’année 32 semaines d’école et 8 semaines de vacances..

4 Il reste dans cette période à caser les entraînements, les CPS, les sélections, le France Télécom et les compétitions. Il est remarqué que dans les comités à fort effectif le nombre d’entraînements notamment le week-end est limité par surcharge entre les compétitions et les CPS. Il est donc proposé un tableau indicatif sur une structuration optimale de la saison qui est réalisé par week-end mais il est également conseillé de rajouter à ces week-ends une journée d’entraînement par semaine.

5 Tableau de structuration de la saison WEEK-ENDS France Télécom EntraînementCPSARBITRAGESélection Compétitio n 6 scolaires N°1-2-3N°5N°4-6 2 vacances N°11jour 6 scolaires N° 3-6 N°1-4N°2-5 2 vacances 6 scolaires N°1-4-6N°2N°3-5 2 vacances 1 -de 15 1 –de 14 6 scolaires N°2-4N°1-4-6N°6N°3-5 2 vacances N°1-2N°1 8 scolaires N°6N° N° Ce tableau est indicatif et devra être adapté selon les spécificités de chaque comité mais il faudra aussi faire attention aux événements internationaux. Les derniers entraînements devront être adaptés aux exigences de la catégorie supérieure.

6 SeptOctNovDécJanFévMarAvrMaiJuin F.T F.T7S15 163F.T1316 PROPOSITION DE CALENDRIER

7 Forme des rencontres et plateaux Forme des rencontres et plateaux  Constat d’une grande diversité dans les formes des rencontres selon les comités : - Rencontres des M15 conjuguées avec les M13 pour notamment des problèmes de déplacement - Rencontres par plateaux de niveaux M15 niveaux A, niveaux B, niveaux C - Les clubs ayant 2 équipes amènent leurs 2 équipes sur un même plateau et la triangulaire devient un plateau à 4.  PROPOSITION : - Les M13 doivent être séparés des M15. C’est une nécessité structurelle et pédagogique. - Il est aussi requis pour harmoniser les compétitions de faire des rencontres par niveau et de ce fait il est fortement recommandé pour les petit comités de se regrouper dés le départ des compétitions pour permettre à chaque club de s’engager dans différents niveaux selon le potentiel de son équipe.

8 De l’école au club : Il faut promouvoir le plus possible le rugby auprès des jeunes. Pour approcher cet objectif : - Il faut ce rapprocher le plus possible des écoles au travers notamment des actions déjà mises en place (scola-rugby, Planète ovale, etc.…) - La multiplication des actions doit ce faire au travers du club pour faire connaître le club aux jeunes (inviter des jeunes pour des matchs seniors, journées portes ouvertes, parrainage, cadeaux, etc …) - Essayer d’intégrer les éducateurs de club titulaire d’un BE à la convention CDIDEN (obtention de l’agrément) - Présence d’éducateurs aux rencontres UNSS

9 PLACE DES M15 DANS L’ECOLE DE RUGBY : Il faut conserver l’appartenance des M15ans à l’école de rugby tout en leur permettant un fonctionnement plus libre (autonomie de compétitions).

10 Les CONTENUS d’Apprentissage GROUPE 2

11 Aspect perceptif et décisionnel  Percevoir Prendre des informations (lire le jeu)Prendre des informations (lire le jeu)  Où suis-je sur le terrain ?  Où est le ballon ?  Où sont les adversaires?  Où sont mes partenaires?  Juger (dans l’espace temps donné) Décoder et comprendre les informationsDécoder et comprendre les informations  Décider Faire un choix sur une des trois formes de jeux (déployé, groupé, jeu au pied)Faire un choix sur une des trois formes de jeux (déployé, groupé, jeu au pied)

12 Aspect perceptif et décisionnel  Mettre en place des situations ouvertes En jouant sur l’espace, le tempsEn jouant sur l’espace, le temps Du facile à voir et à faire au difficile à voir et à faireDu facile à voir et à faire au difficile à voir et à faire En donnant des consignes aux opposants ou aux utilisateursEn donnant des consignes aux opposants ou aux utilisateurs Partir du collectif total – faire des arrêts sur image pour prendre conscience des manquesPartir du collectif total – faire des arrêts sur image pour prendre conscience des manques Évoluer vers les situations en effectif réduit et en un contre un (2+1 contre 2 : situation privilégiée)Évoluer vers les situations en effectif réduit et en un contre un (2+1 contre 2 : situation privilégiée) Finir par un collectif total pour vérifier les assimilationsFinir par un collectif total pour vérifier les assimilations

13 Mental  Mental Savoir écouterSavoir écouter Etre concentré et vigilantEtre concentré et vigilant Ne jamais être pris au dépourvu- ne pas subirNe jamais être pris au dépourvu- ne pas subir Etre impliqué et acteur en match et à l’entrainementEtre impliqué et acteur en match et à l’entrainement  Les joueurs doivent se sentir tous bien sur le terrain (concentrés, attentifs, acteurs) Sont bien à l’entraînement et en matchSont bien à l’entraînement et en match Sont intéressés, acteurs, peuvent prendre des initiativesSont intéressés, acteurs, peuvent prendre des initiatives Sont mis en confiance; sont sécurisés ; sont mis en situation de réussiteSont mis en confiance; sont sécurisés ; sont mis en situation de réussite

14 Mental  Rugby : sport de combat qui peut mettre en jeu l’intégrité physique  Pour cela il faut être prêt mentalement  La préparation mentale est induite en permanence (dès l’entraînement)  comportement, respect de l’autre, écoute, implication dans l’action et le combat, esprit de groupe  Les habitudes mentales vont se transformer en habiletés mentales avec le temps  Le joueur a des solutions (données ou trouvées par lui-même) pour faire face à des situations difficiles  Mettre en œuvre des répétitions pour développer des référentiels connus par tous  1 contre 1 est la situation de référence

15 L’EDUCATEUR Les Modalités Pédagogiques GROUPE 3

16 L’Éducateur : les modalités pédagogiques 1. Formation des éducateurs 2. Quelles compétences donner à l’éducateur ? 3. Réflexion sur l’éducateur 4. Réflexion sur le rôle de l’éducateur au sein des CPS

17 1.Formation de l’éducateur Quelle formation? Réflexion au niveau du 1 er cycle :  Contenu trop lourd (différencier le contenu destiné aux futurs éducateurs de celui destiné aux futurs entraîneurs)  Contenu inadapté pour les éducateurs (haut niveau, senior)  Davantage de pratique sur le terrain  Mettre en place un suivi effectif au sein du club  Trop d’informations théoriques qui ne nous « parlent pas ».  On ne se préoccupe pas des attentes des stagiaires.

18 2. Quelles compétences ? Savoir où l’on est, où l’on va et comment ? Le jeu actuel, de demain, (On forme pour 2019….!!!) Capacité à se projeter pour mieux former! 4 compétences se sont dégagées :  Capacité à communiquer (joueurs, éducateurs, parents, dirigeants….).  Capacité à « animer » une séance E de R ou d’ Entraînement.  Comprendre et connaître le « jeu de l’enfant » et savoir identifier des niveaux de jeu et les évaluer)  Connaître l’enfant (sur le plan affectif, physique, psychologique,milieu social…et son processus d’évolution)

19 3. Quelques réflexions! Sur l’éducateur Quelle formation ? - Un premier cycle aménagé - Ne pas copier le jeu de l’adulte Quelles priorités ? Quelles priorités ? Éduquer à la compétition? (Apprentissage systématique du Rugby)Éduquer à la compétition? (Apprentissage systématique du Rugby) Former un homme ? (Au travers de la pratique et par le rugby)Former un homme ? (Au travers de la pratique et par le rugby) « Le peut être la meilleure et la pire des choses » « Être « ouvert » à la pratique d’autres activités » Quelle attitude avoir ? Quelle attitude avoir ?  (Relativiser sa fonction) on n’est qu’éducateur des U 15 ans de…..!!!  Beaucoup d’humilité en entraînement et en situation de compétition.  Être le garant du respect des règles de vie construites en commun.  Laisser les joueurs s’exprimer en jeu.  Permettre le droit à l’erreur. Ne pas les téléguider!  Ne pas critiquer l’arbitre.  Respect de l’adversaire.  Être consistant (Mettre en accord ce que l’on dit avec ce que l’on fait!)  Apprendre tôt et vite oui mais…attention aux conséquences d’une hyperspécialisation

20 4 Réflexions sur le rôle de l’éducateur au sein des CPS  Constat : Au niveau de trop nombreux comités territoriaux ou départementaux, on s’aperçoit que l’éducateur ne s’implique pas ou trop peu dans son rôle de formation.(d’éducateur) par manque de préparation ? Quelles finalités ? Quels liens entre les séances ? Quels éducateurs doivent intervenir ?  Piste de réflexion : Quelle(s) stratégie(s) est-il possible de mener pour que le ou les éducateur(s) du club x puissent participer aux CPS de façon constructive ?

21 1.Désignation d’un référent CPS par club: 2.Réunion départementale et /ou par secteur: en début de saison 3.Préparation: Expression des souhaits de travail des référents dans un contexte particulier et singulier.Expression des souhaits de travail des référents dans un contexte particulier et singulier. Définir les thèmes de travail (travail personnel ou par groupe pour ficeler une séance) = répartition des tâches). Les éducateurs ayant choisi un thème de travail se consultent, communiquent, s’approprient la construction du travailDéfinir les thèmes de travail (travail personnel ou par groupe pour ficeler une séance) = répartition des tâches). Les éducateurs ayant choisi un thème de travail se consultent, communiquent, s’approprient la construction du travail Les thèmes émanent des orientations fédérales (Dominantes) ou d’une analyse des manques répertoriés par la commission départementale.Les thèmes émanent des orientations fédérales (Dominantes) ou d’une analyse des manques répertoriés par la commission départementale. Le groupe d’éducateurs restituent au cours du CPS, avec des collectifs diversifiés et homogènes, leur séance.Le groupe d’éducateurs restituent au cours du CPS, avec des collectifs diversifiés et homogènes, leur séance. 4. Matériel à disposition : Références FFR - Ressources FFR De l’implication à l’adhésion

22 Une proposition…… parmi d’autres! 1)Désignation d’un référent CPS par club: 2)Réunion départementale et /ou par secteur: en début de saison. 3) Préparation: Expression des souhaits de travail des référents dans un contexte particulier et singulier.Expression des souhaits de travail des référents dans un contexte particulier et singulier. Définir les thèmes de travail ( travail personnel ou par groupe pour ficeler une séance = répartition des tâches). Les éducateurs ayant choisi un thème de travail se consultent, communiquent, s’approprient la construction du travailDéfinir les thèmes de travail ( travail personnel ou par groupe pour ficeler une séance = répartition des tâches). Les éducateurs ayant choisi un thème de travail se consultent, communiquent, s’approprient la construction du travail Les thèmes émanent des orientations fédérales (Dominantes) ou d’une analyse des manques répertoriés par la commission départementale.Les thèmes émanent des orientations fédérales (Dominantes) ou d’une analyse des manques répertoriés par la commission départementale. Le groupe d’éducateurs restituent au cours du CPS, avec des collectifs diversifiés et homogènes, leur séance.Le groupe d’éducateurs restituent au cours du CPS, avec des collectifs diversifiés et homogènes, leur séance. 4)Matériel à disposition : Références FFR (Documents, Etc …)Ressources FFR 5)Bilan et perspectives.

23 Organigramme CTR ou CRT Référent par secteur (3 ou 4 clubs) Responsable club 1 Educateurs U15 Responsable club 2 Educateurs U15 Responsable club 3 Educateurs U15

24 Les CPS Formation/recyclage des Éducateurs, Formation du Joueur et Évaluation/détection… GROUPE 4

25 CPS  Objectif  Responsable  Recyclage et formation  Formation du joueur  Évaluation et Détection

26 OBJECTIFS  Formation du joueur et de l’éducateur.  Proposer des séances attractives,différentes, diversifiées et qui donnent du sens à l’enfant.  Évaluation / Détection. Transversales tout au long des CPS.

27 RESPONSABLE CPS  Responsable sportif: territorial (CTR),départemental(CRT,CSD): organise son équipe pour les CPS avec des responsables de secteur compétents et diplômés (minimum 2ème cycle) et compte-rendu remis à l’ETT. Responsable du CPS: compte rendu remis au CRT.  Responsable arbitrage

28 RECYCLAGE ou FORMATION  Avant les CPS: États des lieux (structurel,humain(éducateurs,joueurs et dirigeants), financier).Qu’est-ce que le CPS?(présentation aux éducateurs). Séduire l’éducateur. Rôle et responsabilité. (préparation de la saison,organigramme,contenu des CPS,notion d’arbitrage)

29  Pendant les CPS: réunion préparatoire de la séance(contenus).  Bilan du CPS précédent.  Accompagnement de l’éducateur sur le terrain.

30 FORMATION DU JOUEUR Quels moyens? (humain)  Avec quels joueurs? Les moins de 15 et les moins de 14. Les moins de 15 et les 4 ou 5 meilleurs moins de 14. Uniquement les moins de 15.  Avec quels éducateurs? Tous les éducateurs minimes responsables de la catégories.  Des éducateurs de l’Équipe Technique Départementale disponibles.

31 FORMATION DU JOUEUR Organisation!!!  Trois groupes de niveau (débutants, débrouillés et confirmés) prédéfinis par les éducateurs responsables. A chaque séance il faut que le responsable de secteur réajuste et réévalue le niveau des joueurs pour les replacer dans les groupes qui leur correspondent.

32 FORMATION DU JOUEUR Quels contenus?  Des contenus adaptés au niveau des joueurs, aux attentes des éducateurs et aux demandes des pôles.  Type de séance: Échauffement:travail sur de la motricité avec ballon. Technique individuelle. (skills).Échauffement:travail sur de la motricité avec ballon. Technique individuelle. (skills). Situations problème à effectif réduit.Situations problème à effectif réduit. Situations d’évaluation sur du H c. HSituations d’évaluation sur du H c. H Exercices (technique au poste)Exercices (technique au poste)


Télécharger ppt "Au contact des M15 PUIDEBOIS Octobre 2005. STRUCTURATION DE LA SAISON GROUPE 1."

Présentations similaires


Annonces Google