La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La France: Le classicisme baroque. Nous avons vu le baroque en Italie lié à la la Contre-réforme, où l’art se fait total, dramatique, théâtral, touche.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La France: Le classicisme baroque. Nous avons vu le baroque en Italie lié à la la Contre-réforme, où l’art se fait total, dramatique, théâtral, touche."— Transcription de la présentation:

1 La France: Le classicisme baroque

2 Nous avons vu le baroque en Italie lié à la la Contre-réforme, où l’art se fait total, dramatique, théâtral, touche les sens pour la plus grande gloire de l’Église…

3 Architectes, sculpteurs, peintres, artisans travaillent de concert pour créer des espaces illusionnistes, en trompe l’oeil. Triomphe du nom de Jésus, Giovanni Battista Gaulli, , Il Gèsu, Rome

4 Avec le Caravage nous voyons un autre aspect du baroque: son réalisme, voire naturalisme, représentant les épisodes religieux comme des événements contemporains vécus par les gens du peuple et son éclairage inégal, très contrasté de la scène qui participe au drame de la composition. Le Caravage, L’appel de Saint Matthieu, , Saint-Louis-des-Français, Rome

5 Le baroque prends des formes similaires dans d’autres pays catholiques, comme l’Espagne et les Flandres… Flandres: Rubens, Érection de la croix, 1610 Espagne, Zurbaran, Saint Serapion, 1628

6 Mais il en est autrement en Hollande protestante: l’iconoclasme de l’Église réformée fait que le financement des arts revient aux guildes d’artisans et aux particuliers: Hollande: Frans Hals, Le Banquet des officiers de la garde civile de Saint Georges, en 1616.

7 Le premier mécanisme du marché d’art s’instaure. Fleurissent les paysages, les vue architecturales, les nature mortes et des « scènes de genre » que les acheteurs particuliers préfèrent.

8 Voyons maintenant comment cela c’est-il passé en France? La France a suivi l’Italie dans les recherches de la Renaissance et du maniérisme mais le tumulte et l’émotion du Baroque ne correspondent pas à sa sensibilité. Les artistes de sensibilité baroque existent toutefois en France: La renaissance en France: le portrait de François Ier, Jean Clouet vers

9 En architecture, Jules Hardouin- Mansart montre son goût pour le baroque avec l’église des Invalides à Paris: le plan et la coupole reprennent ceux de Saint Pierre de Michel-Ange, avec en plus le tambour de la coupole en ovale. Jules Hardouin-Mansart, Église des Invalides, Paris,

10 S’inspirant de Caravage, Georges de la Tour ( ), utilise la lumière inégale d’une bougie pour créer des scènes aux forts contrastes où les figures émergent de l’ombre, comme dans ce Saint Joseph charpentier. Saint Joseph charpentier, 1645, et détail

11 Adoration des bergers, 1644 Georges de la Tour, Le nouveau née, 1640 Georges de la Tour ( ) reprends aussi le réalisme de Caravage, représentant les épisodes biblique dans les intérieurs simples.

12 Les frères Le Nain baignent leur scènes de vie paysanne d’une lumière égale, rappelant plus les scènes de genre hollandaises, mais sans humour ni satyre: ces gens sont représentés avec dignité. Louis Le Nain, Famille de paysans, vers 1640

13 Mais celui qui va triompher est d’inspiration classique: il s’appelle Nicolas Poussin ( ), dont les débuts montrent l’affinité avec Titien et la couleur vénitienne… Nicolas Poussin, L’enfance de Bacchus,

14 …qu’il quitte bien rapidement pour un style plus discipliné, méthodique, intellectuel, s’adressant plus à l’esprit qu’aux sens. Nous parlons du « classicisme » que l’esprit français va préférer au tumulte du baroque. Poussin, L’enlèvement des Sabines,

15 Même les paysages de Poussin s’ordonnent avec une précision mathématique. Son paysage avec l’enterrement de Phocion montrent les qualités héroïques d’un « paysage idéal ». Nicolas Poussin, Paysage avec l’enterrement de Phocion, 1648

16 L’art français n’adopte que partiellement le Baroque italien, lui préférant l’équilibre et la modération « classique » de l’Antiquité et de la Renaissance. Ainsi se développe en France un art qui correspond plus à son héritage intellectuel d’humanisme et de rationalisme: nous parlons de « classicisme » qui prends toutefois certaines idées baroque: nous allons donc parler de « classicisme baroque ».

17 À la ligne courbe et à la fantaisie et l’émotion du Baroque italien, s’oppose un style monumental, fondé sur les lignes droites, horizontales et verticales, sur l’équilibre, la clarté et la rationalité. Claude Perrault, Façade est du Louvre,

18 La façade du Louvre marque la victoire du Classicisme français comme « style royal ». Ce retour à l’Antiquité et aux maîtres de XVIème siècle correspond aux ambitions absolutistes de Louis XIV.

19 La plus imposante réalisation du classicisme français est le château de Versailles, agrandi entre 1669 et 1685 par les architectes Louis le Vau et Jules Hardouin-Mansart. Ce style va aussi être appelé « style Louis XIV ».

20 Mais le goût du roi évolue vers plus de faste. Louis XIV veut une scène luxueuse pour servir de décor à lui et sa cour…

21 Louis XIV veut donner un décor luxueux à lui et à sa cour. Ainsi Versailles reprend le concept baroque de subordonner tous les arts à un seul but - ici la gloire de Louis XIV.

22 Lebrun, peintre et décorateur favori du mécénat royal engage architectes, sculpteurs, peintres et artisans pour réaliser à Versailles de splendides ensembles… Le Brun, Le Chancelier Séguier, 1660

23 …tels ce Salon de la Guerre… Versailles, Salon de la Guerre, Antoine Coysevox, Médaillon « Louis XIV victorieux et couronné par la gloire » et « Clio écrivant l’histoire du Roi »

24 …ou la galerie des glaces. Ici, comme avec le baroque romain, c’est l’ensemble qui impressionne, plus que les éléments pris séparément.

25 Cette idée du décor luxueux que Louis XIV veut donner à lui et à sa cour, faisant Versailles reprendre le concept baroque de subordonner tous les arts à sa gloire, s’étend aussi au parc entourant le château.

26 Le parc qui s’étend à l’ouest du château prolonge l’espace architectural. Comme l’intérieur du château, il sert de décor aux apparitions du roi. Il est conçu par André Le Nôtre, tel des « salles extérieures », scènes de spectacles qu’aimait Louis XIV.

27 Le parc de Versailles marque la culmination du classicisme dans l’art des jardins. Dans ce jardin classique, dit « à la française » nous voyons la recherche de la perfection formelle: le plan est géométrique…

28 … et s’ordonne symétriquement autour d’un axe perspectif passant par les appartements. Une terrasses surélevée domine le jardin organisé en parterres successif...

29 Les plans d’eau servent de miroirs où se reflète le ciel. La végétation taillé forme des murs de verdure… Le bassin d’Apollon avec Apollon conduisant le char du soleil

30 Bosquet des bains d’Apollon du chateau de Versailles …derrière lesquels le marcheur découvre des perspectives nouvelles ou des endroits cachés, arrangés en décor théâtral.

31 Le statuaire à l’antique est symbolique : Louis XIV, dit « le Roi Soleil » y est associé à Apollon, dieu conduisant le char du Soleil dans la mythologie grecque. Aussi dieu de la beauté et des arts… Le bain d’Apollon

32 Le spectaculaire y culmine avec les jeux d’eau: fontaines, jets, rideaux d’eaux, dont la complexité est à son apogée.

33 Pour en savoir plus: MvpvDjFvHA MvpvDjFvHA MIUoeubLI MIUoeubLI Film à voir sur l’art au service de l’instauration du pouvoir absolu de Louis XVI: Le roi danse, Gérard Corbiau, 2000 Les meilleures scènes du film:

34 Le château de Versailles: Visite virtuelle au Historique de la construction au louis-xiii-a-la-revolution.html Visite du parc du château de Versailles au jardins-aux-chateaux-de-trianon.html


Télécharger ppt "La France: Le classicisme baroque. Nous avons vu le baroque en Italie lié à la la Contre-réforme, où l’art se fait total, dramatique, théâtral, touche."

Présentations similaires


Annonces Google