La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le rôle social du bénévole Lire et faire lire Intergénérationnel, don de soi et contribution à la « bibliothèque collective » de lectures partagées Nantes,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le rôle social du bénévole Lire et faire lire Intergénérationnel, don de soi et contribution à la « bibliothèque collective » de lectures partagées Nantes,"— Transcription de la présentation:

1 Le rôle social du bénévole Lire et faire lire Intergénérationnel, don de soi et contribution à la « bibliothèque collective » de lectures partagées Nantes, le 24 avril 2014 Christophe Evans Bpi-Service Études et recherche

2 Le rôle social du bénévole s’inscrit dans un contexte historique, social et culturel signifiant Rappels concernant le contexte historique et socioculturel –Long terme : une culture très ancienne du codex –Moyen terme : L’évolution générale des pratiques de lecture –Court terme : Le basculement dans la société Internet Rappels concernant le contexte social et sociodémographique –Les incidences du processus d’individualisation : La métaphore de la « société noix de coco » et de la « société avocat » (société traditionnelle-solide/société moderne-liquide, Zygmunt Bauman) –Évolutions démographiques et jeunisme Lecture et légitimité culturelle –Une pratique culturelle à forte légitimité valorisée par les institutions sociales –Les « impensés sociaux de la lecture » Il faut lire ! Lire, c’est lire des livres La lecture littéraire est la forme la plus élevée de lecture qui soit –Pour lire, il faut des intérêts pour la lecture et des intérêts à la lecture (Gérard Mauger)

3 Pratiques de lecture des enfants et jeunes enfants L’implication du bénévole dans l’initiation et le soutien à la pratique de lecture L’âge d’or de l’enfance… –En général enfants et jeunes enfants sont assez facilement touchés par les livres imprimés –Entre 6 et 14 ans, on compte 41% de lecteurs quotidiens (surtout des filles), 6% seulement de non lecteurs (Les loisirs culturels des 6-14 ans, Sylvie Octobre 2004) –L’école et la bibliothèque sont de grandes pourvoyeuses de normes et de valeurs livresques (« Les 3-6 ans et l’univers du livre », Bérénice Waty, 2011) L’importance du contexte familial –La « fabrique du lecteur » a surtout beaucoup à voir avec l’ambiance familiale livresque (la force de l’exemple) –Si les parents sont majoritairement conscients de l’importance des pratiques de lecture pour leurs enfants, moins d’un sur deux selon une enquête déclare lire ou raconter quotidiennement une histoire à son enfant (Sondage Ipsos/DIF/MCC, 2009) –Ce sont plus précisément 53% des mères et 37% des pères interrogés. Dans 3% des cas, personne au sein de la famille ne lit ou ne raconte d’histoires aux enfants Compétences et performances de lecture –20% des enfants environ lisent avec difficulté à l’entrée en 6 ème, on compte 7% de personnes âgées de 18 à 65 ans en situation d’illettrisme (Insee 2012, 9% en 2004)

4 Données sur les pratiques de lecture des ans A la sortie de l’enfance, l’engagement dans la lecture livresque diminue vite 14,5% de non-lecteurs de livres à 11 ans  46,5% à 17 ans (x3) 20% de non-lecteurs de BD à 11 ans  60% à 17 ans (x3) Filles/Garçons : à 11 ans… - 10,5% des filles ne lisent jamais de livres  18,5% des garçons - 37,5% en lisent tous les jours ou presque  30% des garçons à 17 ans… - 33,5% des filles ne lisent jamais de livres  59,5% des garçons - 12,5% des filles en lisent tous les jours  6% des garçons Parmi ceux qui lisent des livres, 44% sont attachés à cette activité à 11 ans et 41,5% le sont encore à 17 ans (plus que la TV : 26,5% ; la BD : 28% ; les jeux vidéo : 38,5%) Source : L’enfance des loisirs, S. Octobre et al., DEPS-MCC, 2010

5 « Si les femmes lisent plus que les hommes, c’est parce qu’elles ont été très tôt « programmées » pour s’intéresser à la lecture, et qu’elles ont acquis les ressources scolaires nécessaires pour lire et aimer lire. Si les femmes préfèrent la fiction, c’est parce qu’elles ont été précocement « programmées » pour s’intéresser aux « choses humaines » et que la plupart d’entre elles ont été scolarisées dans des filières littéraires. Les métiers qu’elles exercent et leurs tâches de mères de famille renforcent en outre leur intérêt pour les « choses humaines » et leurs penchants littéraires. » Gérard MAUGER, « Lire au féminin, lire au masculin », Lecture jeune, décembre 2006

6 Le rôle social du bénévole de Lire et faire lire : contribuer à construire une « bibliothèque collective » (P. Bayard) « Citez le titre du dernier livre que vous avez lu » (en dehors des BD et des livres pour l’école) En 1993 à 15 ans : Jamais sans ma fille Germinal Les dix petits nègres La gloire de mon père Le grand Meaulnes Le horla Vipère au poing Un sac de billes Croc blanc En 1995 à 17 ans : Candide L’Étranger Germinal Le rouge et le noir La peste Madame Bovary Les fleurs du mal En 2006 à 15 ans : Harry Potter Da Vinci Code Eragon Le monde de Narnia Quatre filles et un jean Le journal d’Anne Franck Chair de poule Le seigneur des anneaux Les orphelins Baudelaire En 2008 à 17 ans : Harry Potter La littérature classique Eragon Gossip girl Le parfum L’Étranger Ensemble, c’est tout Hésitation Les chevaliers d’émeraude Mary Higgins-Clarke Source : Christine Détrez « Les adolescents et la lecture, quinze ans après » BBF n°5, enquêtes longitudinales Données et

7 ANALYSE GENERATIONNELLE

8 Un exemple : la lecture de la presse quotidienne Source : « Approche générationnelle des pratiques culturelles et médiatiques », O. Donnat, F. Lévy, DEPS, 2007

9 La lecture de la presse quotidienne, suite

10 Anciennes générations/Nouvelles générations Des styles cognitifs différents ? hyperconnectée, « ATAWAD » (anytime, anywhere, any device) : Importance des nouveaux écrans et des nouveaux médias (RSN) Digital natives (natifs du numérique) ? Plutôt « numériquement insérés » (A. Saemmer) Différences de comportements et de styles cognitifs (tradition/modernité) Ascétisme / Hédonisme Réception / Participation Raison / Intuition Expertise / Expérience Individuel / Collectif Centralisme / Distribution (logique de réseau : vertical / horizontal) Profondeur (linéarité) / Surface (dé-linéarisation) Professionnel-Créateur / Amateur Critique / Avis Humour / Ironie

11 Agent de socialisation culturelle Fonctions sociales de la lecture Fonction de distinction sociale Fonction de socialisation au monde de l’écrit Fonction de construction de l’identité (F. de SINGLY) Socialise et « collectivise » la lecture Médiateur vers les textes (réduction des choix), vers l’intériorité et l’extérieur Agent de liaison intergénérationnelle et intragénérationnelle (cimentation, rendre visible et valoriser l’image du senior au sein de la société) Agent de liaison « inter-genre » (entre filles et garçons, hommes et femmes) et « intra-genre » « Marginal sécant » : il introduit la société civile dans le milieu scolaire à travers un engagement personnel de nature citoyenne Le don de soi : un acte gratuit ? Les rôles sociaux du bénévole de Lire et faire lire

12 Pratiques culturelles et numériques des seniors Quelques tendances « La génération née avant la seconde guerre mondiale a grandi dans un monde où rien ne venait contester la suprématie de l’imprimé (livres et journaux), elle a découvert la télévision à un âge déjà avancé et est restée à l’écart du boom musical et a fortiori de la révolution numérique. » (Olivier Donnat, PCF 2008) « Dans un contexte de recul de la lecture, les ans ont en 2008 un niveau d’engagement dans la lecture de livres supérieur à celui de leurs homologues de » (Olivier Donnat, PCF 2008) En 2012, 70% des ans possèdent un ordinateur au domicile et 36% des 70 ans et + (Crédoc, 2012, La diffusion des TIC en France)

13 Confiance accordée aux différents médias Enquête CNL-Ipsos, février 2014 Comparaisons ans et ensemble de la population 15 ans et +

14 Pratiques culturelles et avancée en âge de 11 à 17 ans (en %) ACTIVITES11 ans ans ans ans 2008 Regarder la télévision tous les jours8179,578,566 Lire des livres tous les jours33, Lire des BD tous les jours20,513,58,55,5 Faire du sport tous les jours2222,52117,5 Jouer à des jeux vidéo tous les jours21, ,5 Lire des journaux, des mag. tous les jours15,5129,510 Pratiquer une activité artistique42, Écouter de la musique tous les jours373657,568,5 Utiliser un ordinateur tous les jours14, Source : L’enfance des loisirs, S. Octobre, C. Détrez, P. Mercklé, N. Berthomier, MCC/DEPS, 2010 (Enquête longitudinale portant sur 4000 enfants réinterrogés de 2002 à à 2008)


Télécharger ppt "Le rôle social du bénévole Lire et faire lire Intergénérationnel, don de soi et contribution à la « bibliothèque collective » de lectures partagées Nantes,"

Présentations similaires


Annonces Google