La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE Et POPULAIRE Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Ministère de l’enseignement supérieur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE Et POPULAIRE Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Ministère de l’enseignement supérieur."— Transcription de la présentation:

1 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE Et POPULAIRE Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université Hassiba Ben Bouali -Chlef- Faculté des sciences et sciences de l’ingénieur Faculté des sciences et sciences de l’ingénieur Département de Génie civil 2012/2013 ROUTES & AUTOROUTES Niveau : 2 éme année Master Groupe : Géotechnique Présenté par : ABDELGHANI YASSER

2 Sommaire Introduction ………………………………………… Définition………………………………………..……… 04 Techniques de construction…………….……….. 05 Types de barrages………………………..………….. 06 Conséquences environnementales…………..… 09

3 Introduction Les infrastructures ont toujours eu une place de choix dans le développement des civilisations, remettre en perspective la dimension technique par rapport à l'histoire, c'est s'approprier la démarche du maîtrise d'ouvrage et comprendre les enjeux sociaux et économiques qui gravitent autour de ce domaine L'étude d'un projet routier nécessite la mise en œuvre de compétences multiples ; il s'agit bien évident du tracé routier, mais en amont du domaine des études préliminaires : études d'environnement, géologiques, hydrauliques et aussi études de trafic, d'urbanisme, économiques. Au final pouvoir étudier un projet, en prenant en compte les contraintes du milieu où il sera implanté et en mesurer l'impact. La mise en œuvre du projet nécessite la connaissance de quelque principes fondamentaux de la géotechnique, des techniques de terrassement, des contrôles à mettre en œuvre.

4 Les premières routes sont liées à l'invention de la roue, du char et des chariots. Les Chinois disposaient d'un vaste réseau de routes. La «route de la soie » -qui relie d'Est en Ouest la Chine à la Méditerranée- est un axe commercial très ancien. Les Romains développent le premier grand réseau routier pavé par des esclaves. La route romaine est une chaussée reposant sur des fondations faites de matériaux stables et résistants, recouvertes par de larges dalles. Au XIX°, les techniques anglaises se diffusent en Europe. Le premier rouleau compresseur apparait vers Le concasseur est mis au point en 1858 par Eli Withny Blake, et le cylindre compresseur à vapeur en 1859 par Louis Lemoine. Au début du XXe siècle, à cause de l'essor du trafic automobile, le goudronnage des routes est demandé en France dès 1901 pour se protéger de la poussière soulevée par les voitures. En 1913, on compte mille kilomètres de routes goudronnées en France La chaussée en béton n'apparait qu'entre les deux guerres.Généralités Historique

5 Le développement des infrastructures routières est lié aux politiques d'expansion des nations, d'abord en appui aux nécessités de déplacements militaires, elles ont ensuite permis le développement commercial. Les économistes caractérisent les performances d'une activité par la productivité marginale du capital privé. La qualité des infrastructures de transport impacterait cette productivité. Il existe une autre fonction économique exercée par la route: l'activité qu'elle génère pour sa construction et son entretien. D'une manière très concrète, la route modifie l'organisation du territoire. Elle modifie les distances entre bassins d'activités et d'habitat. A l'échelle régionale et inter-régionale, l'existence de réseau routier de qualité est un facteur facilitant l'implantation d'activités économiques. La notion de distance est appréciée selon plusieurs critères, la longueur bien évidemment, mais aussi la fiabilité de la durée de trajet. Ce dernier critère est très favorable à l'utilisation de l'autoroute. Fonction Economique La route, outil d'aménagement du territoire Généralités

6 L’organisation des études de projet infrastructures routières Tout projet, dans quelque domaine qu'il intervienne, nécessite des études successives dont les portées et les objectifs seront différents et adaptés aux problématiques propres à chaque niveau de définition. Ce chapitre traite des études nécessaires à un projet d'infrastructures routières. Un projet associe un ensemble d'acteurs directement ou indirectement concernés, ils pourront être moteurs, décideurs, mais aussi opposants. La maîtrise d'ouvrage: La maîtrise d'ouvrage: c'est l'initiateur du projet et celui qui le commande, il n'étudiera pas le projet, mais par contre il doit en connaître les fonctions, les objectifs. Il définira donc le programme. La maîtrise d'œuvre: La maîtrise d'œuvre: c'est l'entité qui étudiera le projet sur la base du programme et se chargera de sa mise en œuvre. Les usagers: Les usagers: ce sont les bénéficiaires du projet, lorsqu'il s'agit d'un ouvrage public. Le public: Le public: c'est l'ensemble des personnes qui constituent l'environnement humain du projet.Intro-duction Les acteurs du projet et leur collaboration

7 A ce niveau d'étude, les objectifs principaux sont: – préciser les fonctions locales de l'aménagement – définir des possibilités différentes de tracé – comparer ces possibilités différentes, que l'on qualifiera de variantes, au regard des objectifs de l'aménagement mais aussi au regard des contraintes à prendre en compte. – choisir une variante – définir son coût d'objectif. Le dossier d'enquête publique, qu'il soit préalable ou non à la déclaration d'utilité publique, est établi à partir des études d'avant projet sommaire. Il comporte une pièce essentielle: l'étude d'impact. Cette dernière est réalisée sur les bases des études d'environnement. L'enquête publique durera au moins 1 mois. Au cours de cette période, le public peut porter toute remarque, interrogation, contradiction qu'il jugera pertinent par rapport au projet. Dès que le projet est déclaré d'utilité publique, les études précises pourront alors être lancées. Le tracé sera alors défini précisément, ainsi que l'ensemble de détail de construction. Parallèlement, l'ensemble des autres enquêtes sera lancé: – l'enquête parcellaire: elle permettra de connaître précisément les propriétaires de chaque parcelle touchée par le projet. C'est sur sa base que les acquisitions ou le cas échéant, les expropriations auront lieu. – l'enquête loi sur l'eau, sil le projet doit faire l'objet d'une autorisation au titre de la loi sur l'eau. Les étapes de réalisation du projet Les études d'avant projet L'enquête publique et la déclaration d'utilité publique LesÉtudes de de projet projet

8 Les référentiels techniques Les différents types de route -autoroute de liaison de type L, à deux chaussées séparées par un terre plein central non franchissable, à carrefours dénivelés, isolée de son environnement, sans accès riverain, à trafic élevé et à vitesse limitée à 130 km / h (110 km / h) en site difficile. route express: route de transit de type T à une chaussée ou deux chaussées, à carrefours dénivelés, isolée de son environnement, à trafic moyen et à vitesse limitée à 110 km / h pour les routes à chaussées séparées et à 90 km / h pour les routes à chaussée unique. – artère interurbaine: route multi-fonctionnelle de type R à deux chaussées séparées par un terre-plein central infranchissable, à carrefours giratoires ou plan sans traversée du terre plein central, à vitesse limitée à 110 km / h si absence d'accès riverains ou à 90 km / h si accès riverains. – autre route principale: route multi-fonctionnelle de type R à une chaussée, à carrefours plans ordinaires ou giratoires, à accès riverains, à trafic moyen et à vitesse limitée à 90 km / h. Ce sont des routes de type S possédant les mêmes caractéristiques que les autres routes principales, mais à faible trafic. Elles se décomposent en : – voies principales urbaines, qui peuvent être à une ou deux chaussées – voies de desserte d'activités locales à une chaussée.Le struct- réseau struct-urant Routes second- aires Autres voies principales Voies urbaines

9 Tableau de synthèse

10 Les instructions techniques

11

12 Les paramètres dimensionnant de la chaussée Comportements des sols et emploi en remblai et couche de forme Les premières routes sont liées à l'invention de la roue, du char et des chariots. Les Chinois disposaient d'un vaste réseau de routes. La «route de la soie » -qui relie d'Est en Ouest la Chine à la Méditerranée- est un axe commercial très ancien. Les Romains développent le premier grand réseau routier pavé par des esclaves. La route romaine est une chaussée reposant sur des fondations faites de matériaux stables et résistants, recouvertes par de larges dalles. Au XIX°, les techniques anglaises se diffusent en Europe. Le premier rouleau compresseur apparait vers Le concasseur est mis au point en 1858 par Eli Withny Blake, et le cylindre compresseur à vapeur en 1859 par Louis Lemoine. Au début du XXe siècle, à cause de l'essor du trafic automobile, le goudronnage des routes est demandé en France dès 1901 pour se protéger de la poussière soulevée par les voitures. En 1913, on compte mille kilomètres de routes goudronnées en France Les aspects à considérer systématiquement pour étudier les capacités de réemploi des sols sont les suivants:

13


Télécharger ppt "REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE Et POPULAIRE Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Ministère de l’enseignement supérieur."

Présentations similaires


Annonces Google