La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

YIN ET YANG EN MTC 1 INTRODUCTION 2.1 ETYMOLOGIE 2.1.1 comment considérer les hanzi? 2.1.2 yin/yang d’après Granet 2.1.3 yin/yang d’après Javary 2.1.4.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "YIN ET YANG EN MTC 1 INTRODUCTION 2.1 ETYMOLOGIE 2.1.1 comment considérer les hanzi? 2.1.2 yin/yang d’après Granet 2.1.3 yin/yang d’après Javary 2.1.4."— Transcription de la présentation:

1 YIN ET YANG EN MTC 1 INTRODUCTION 2.1 ETYMOLOGIE comment considérer les hanzi? yin/yang d’après Granet yin/yang d’après Javary yin/yang d’après Lavier exemple d’application du yin/yang par les protochinois 2.2 RELATIONS YIN/YANG Principes élémentaires les quatre principaux modes relationnels entre Yin et Yang YIN /YANG: un couple en opposition ? application : classification des déséquilibres yin/yang en pathologie 2.3 CLASSIFICATIONS YIN /YANG généralités généralités médicales occidentales notions médicales en MTC 2.4 APPLICATION AUX MERIDIENS :REN MAI ET DU MAI 2.5 APPLICATION ANATOMIQUE ET BIOMECANIQUE anatomie descriptive biomécanique 2.6 APPLICATION AUX CHAINES MUSCULAIRES AM ET PM 2.7 APPLICATION : CIRCULATION DE L’ENERGIE SUR L’A.F. 2.8 ESSAI D’ANALYSE D’APPLICATIONS SYMBOLIQUES UTILISÉES EN AIKISHINTAISO

2 1 INTRODUCTION « la pensée chinoise se meut dans un monde de symboles fait de correspondances et d’oppositions qu’il suffit, quand on veut agir ou comprendre, de faire jouer. » ( Marcel Granet) (MG) « [les chinois] se servent des nombres pour exprimer les qualités de certains groupements ou pour indiquer une ordonnance hiérarchique. En plus de leur fonction classificatoire et liée à elle, les nombres ont une fonction protocolaire. » (M G)

3 2.1 ETYMOLOGIE 2.1.1comment considérer les hanzi ? « Une représentation peut être adéquate sans chercher à reproduire l’ensemble des caractères propres à l’objet. Elle l’est lorsque, de façon stylisée, elle fait apparaitre une attitude estimée caractéristique ou jugée significative d’un certain type d’action ou de rapports » (MG) « …. Le signe d’écriture met sur la voie d’une sorte d’idée à valeur générale en évoquant d’abord un geste consacré riche de conséquences diverses » (MG) « L’emblème graphique enregistre (ou prétend enregistrer) un geste stylisé. Il possède un pouvoir d’évocation correcte, car le geste qu’il figure (ou prétend figurer) est un geste à valeur rituelle (ou, du moins, senti comme tel). Il provoque l’apparition d’un flux d’images qui permet une sorte de reconstruction étymologique des notions. »(MG)

4 2.1 ETYMOLOGIE YIN /YANG d’après Granet « c’est[…] à l’aide d’un couple de symboles concrets (le yin et le yang) que les sages de toutes les « Ecoles » cherchent à traduire un sentiment du Rythme qui leur permet de concevoir les rapports des Temps, des Espaces et des Nombres en les envisageant comme un ensemble de jeux concertés. Le Tao est l’emblème d’une notion plus synthétique encore […] par elle, est évoqué, dans sa totalité et son unité, un Ordre à la fois idéal et agissant. Le tao, catégorie suprême, le Yin et le Yang, catégories secondes, sont des emblèmes actifs. Ils commandent tout ensemble l’ordonnance du Monde et celle de l’Esprit. Nul ne songe à les définir. Tous leur prêtent, en revanche, une qualité d’efficace, qui ne semble pas se distinguer d’une valeur rationnelle. »

5 2.1 ETYMOLOGIE YIN /YANG d’après Granet YI YIN YI YANG WEI ZI TAO « « une(fois) Yin, une (fois) Yang c’est la le tao ! » écrit le hi t’ seu. Tout dans cet adage est à deviner[ … ] Un temps de Yin, un temps de Yang […] Un (coté)Yin, un (coté) Yang […] D’abord le Yin, puis le Yang […] Ici le Yin, là le Yang […] ce mot signale une notion apparentée aux idées de yi (mutation), de pien (changement cyclique), de t’ ong (interpénétration mutuelle) »

6 2.1 ETYMOLOGIE YIN /YANG d’après Javary Une clé commune : Le tertre, complétée par la colline YANG YIN le soleil au dessus maintenant des nuages chauffe par ses rayons nuages tendance tendance à l’éclaircissement à l’assombrissement

7 2.1 ETYMOLOGIE YIN /YANG d’après Lavier c b a a : le nombre 2 apparait caché sous un toit dans quelque chose de fermé ou presque ; 3 sort de tao sous la forme de « cheveux » b : un pied laisse… c: … des empreintes, des traces HANZI TAO INTERPRETATION : « le tao peut être appréhendé par la pensée de l’homme grâce aux traces visibles qu’il laisse, et à partir desquelles on peut remonter jusqu’à lui » « l’unité a donc une fonction créatrice, tao, qui contient deux[…] Yang et Yin, qui ne sont rien d’autre que les prolongements dans la manifestation (tout ce qui est entre Ciel et Sol, dans l’espace- temps) de ces deux limites extrêmes. »

8 2.1 ETYMOLOGIE YIN /YANG d’après Lavier « deux reste inclus dans le tao et n’en sort jamais, car aussitôt que les deux termes existent, ils sont immédiatement unis par leur rapport, qui ajoute la complémentarité à leur opposition : Yang + Yin +leur rapport = 3 C’est par la que yang et Yin ne peuvent ni exister, ni même être conçus séparément l’un de l’autre, et dire yang-yin ou yin-yang, c’est exprimer nécessairement un ternaire»

9 2.1 ETYMOLOGIE YIN /YANG d’après Lavier « c’est donc seulement à partir du ternaire qu’on peut valablement parler de manifestation, Un et Deux n’étant que l’origine non manifestée de celle-ci et constituant le domaine de la métaphysique » chen a : deux produit a b : trois (vertical comme b les cheveux du tao) c : deux mains autour d’un axe c vertical :yang + yin + leur union

10 2.1 ETYMOLOGIE YIN /YANG d’après Lavier Une clé commune : un mur de pierre taillée ( « manifestation » construite par le tao) complétée par YANG YIN toit charpenté le soleil sous lequel chauffe par un vers traverse ses rayons le bois construction destruction anabolisme catabolisme

11 2.1 ETYMOLOGIE exemple d’application du yin/yang par les protochinois « le couple yin yang […] forme à la fois un couple d’activités alternantes et un groupement biparti de formes alternées. Il préside au classement de toutes choses » (MG) « la spéculation philosophique s’est toujours complu, sinon bornée, à partir d’un savoir dont l’objet est de classer, en vue de l’action et en raison de leurs efficacités particulières, les sites et les occasions. »(MG) « quand il s’agissait de déterminer l’emplacement de la ville, le fondateur, revêtant ses d’ornements sacrés, commençait par procéder à une inspection des sites à laquelle succédait des opérations divinatoires ; cette inspection est qualifiée d’examen du yin et du yang…ces symboles paraissent avoir étés utilisés par des techniques variées ; mais ce sont toutes des techniques rituelles et elles se rattachent à un savoir total. Ce savoir[…] a pour objet l’utilisation religieuse des sites et des occasions » (MG)

12 2.2 THEORIE YIN/YANG Principes élémentaires – Divisibilité infinie du Yin et du Yang – Omniprésence de la dualité yin/yang Les quatre principaux modes relationnels entre Yin et Yang – Yin et yang s’opposent – Interdépendance du yin et du Yang – Yin et yang s’équilibrent mutuellement de façon dynamique – Transmutation du Yin et du Yang YIN /YANG: un couple en opposition ? Application : classification des déséquilibres yin/yang en pathologie

13 2.2 THEORIE YIN/YANG Principes élémentaires Omniprésence de la dualité yin/yang o Du fait de l’impermanence de la manifestation, tous les phénomènes ont en alternance un aspect yin et un aspect yang. « le ciel est une accumulation de yang, la terre est une accumulation de yin » ( nei jin su wen, ch. 2) o « les éléments les plus purs et les plus légers, qui ont tendance à s’élever, ont donné le ciel; les éléments les plus lourds et les plus grossiers, qui ont tendance à descendre, ont donné la terre » (Lie Zi, philosophe taoïste) o « La structure gouverne la fonction ; la fonction gouverne la structure » ( A.T. Still)

14 2.2 RELATIONS YIN/YANG Principes élémentaires Divisibilité infinie du Yin et du Yang o La classification en Yin ou Yang est un point de vue:  le soleil (yang )  pleine lune (yin)  Pleine lune (yang)  nouvelle lune (yin)  Histologie de cellule KC (Yang)  masse tumeur KC (yin) o Les phénomènes se subdivisent à l’infini  Été (yang)   hiver (yin)  Jour en hiver (yang dans le yin)  nuit en hiver (yin dans yin)  Aube d’un jour d’hiver ( yang dans (yang dans le yin))  crépuscule d’un jour d’hiver (yin dans (yang dans le yin))

15 2.2 RELATIONS YIN/YANG les quatre principaux modes relationnels entre Yin et Yang 1/ Yin et yang s’opposent : o Les systèmes de régulation s’opposent:  Système orthosympathique (yang)  Système parasympathique (yin)  Insuline permet au glucose d’être utilisé par les cellules (yang)  glucagon (yin) o Exemples d’applications en cas de déséquilibre  œdème (trop de yin) : chauffer le rein  Céphalée temporale, colère, allergie (trop de yang) : disperser le feu ( ventouse scarifiée, gua cha, disperser feng chi, tonifier san yin jiao, harmoniser taiyang…)

16 2.2 RELATIONS YIN/YANG les quatre principaux modes relationnels entre Yin et Yang 2/ Interdépendance du yin et du Yang o L’un ne peut exister sans l’autre o le mouvement n’est perceptible qu’avec la référence de l’immobilité. o Les «ateliers» (viscères, yang) produisent le chi et le sang mais ne peuvent pas les stocker ; les « trésors » ( organes, yin) stockent les sang et l’essence nécessaires au fonctionnement des « ateliers » mais ne produisent pas.

17 2.2 RELATIONS YIN/YANG les quatre principaux modes relationnels entre Yin et Yang 3/ Yin et yang s’équilibrent mutuellement de façon dynamique. o Le fonctionnement corporel est basé sur l’alternance de phases  D’assimilation : croissance du yin et diminution du yang  De mouvement : diminution du yin et croissance du yang o C’est ce qui permet l’homéostasie par rétrocontrôle.

18 2.2 RELATIONS YIN/YANG les quatre principaux modes relationnels entre Yin et Yang 4 / Transmutation du Yin et du Yang o « L’eau des lacs et des mers se réchauffe pendant le jour et se transforme en vapeur. Le soir, lorsque l’air se rafraichit, la vapeur se condense et redonne de l’eau. » (G Maciocia) o « le Yin excessif se transforme en Yang, le Yang excessif se transforme en Yin » ( nei jin su wen, ch. 2) ex « brulure » à l’azote ; soigner les hémorroïdes par un bain d’eau chaude.

19 2.2 RELATIONS YIN/YANG YIN /YANG: un couple en opposition ? « ces aspects antithétiques sont toujours sentis comme alternants […]non seulement quand on envisage la succession des périodes d’obscurité( nuit, hiver) et des périodes lumineuses ( jour, été)mais encore quand on évoque le spectacle double d’un paysage),ou l’on pourrait passer d’un versant ombreux (yin, ubac) à un versant ensoleillé » (yang, adret ) (MG) « A l’idée de couple demeure associée l’idée de communion, et la notion de totalité commande la règle de bipartition. L’opposition du yin et du yang n’est jamais conçue en principe […] comme une opposition absolue comparable à celle de l’Etre et du Non-être, du bien et du mal. C’est une opposition relative et de nature rythmique, entre deux groupements rivaux et solidaires, complémentaires au même titre que deux corporations sexuelles, alternant comme elles à la besogne et passant tour à tour au premier plan. » (MG) « l’idée d’alternance […] semble l’avoir emporté […] sur l’idée d’opposition » (MG)

20 2.2 RELATIONS YIN/YANG application : classification des déséquilibres yin/yang en pathologie l’énergie saine du corps (Zheng qi) est un facteur de résistance à la maladie avec des aspects : o Yin: sang, liquides organiques, essence (jing)… o Yang : activités fonctionnelles des viscères, production de chaleur… L’énergie perverse (xie qi), terme générique qui regroupe toutes les énergies pathogènes à des aspects o Yin: froid, humidité o Yang :chaleur, vent L’état de santé ou de maladie dépend du rapport entre énergie saine et énergie perverse.

21 2.2 RELATIONS YIN/YANG application : classification des déséquilibres yin/yang en pathologie Quand Zheng qi est dans les limites physiologiques (aussi bien dans ses aspects yin et yang) et que xie qi est fort, la maladie peut apparaitre ; Le tableau est alors un tableau de type plénitude (excès de yin ou de yang selon la nature de xie qi) Autrement dit, le corps présente des défenses correctes, mais le facteur pathogène est puissant. Une stratégie thérapeutique peut être, au moins dans un premier temps, de disperser (pour éliminer le facteur pathogène avant qu’il ne pénètre trop en profondeur)

22 2.2 RELATIONS YIN/YANG application : classification des déséquilibres yin/yang en pathologie Quand Zheng qi est en dessous des limites physiologiques (soit dans son aspects yin, soit dans son aspect yang), la maladie peut apparaitre même si xie qi est assez faible; Le tableau est alors un tableau de type vide (vide de yin ou de yang selon la faiblesse de Zheng qi) Autrement dit, le corps présente des défenses affaiblies, et même un le facteur pathogène relativement faible peut provoquer la maladie. Une stratégie thérapeutique peut être de tonifier(pour renforcer le Zheng qi) qui pourra alors éliminer le facteur pathogène.

23 2.3 CLASSIFICATIONS YIN /YANG généralités Yang Lumière, jour Activité, dynamisme Ciel Non mesurable : Rond,Temps Est Sud Gauche Chaud, feu Yin Obscurité, nuit Repos, inertie Terre Mesurable : Droit, Espace Ouest Nord Droite Froid, eau

24 2.3 CLASSIFICATIONS YIN /YANG généralités médicales occidentales Yang Hyperactivité fonctionnelle (système orthosympathique) Maladies aigues Douleur, inflammation Catabolisme Chaleur insomnie Soif (de boissons froides) Urines foncées et peu abondantes Système nerveux Tact fin Yin Hypoactivité fonctionnelle (système parasympathique) Maladies chroniques Gonflement, tumeur Anabolisme Froid Hypersomnie Pas de soif (ou de boissons chaudes) Urines claires et abondantes Système hormonal Proprioception (FNM)

25 2.3 CLASSIFICATIONS YIN /YANG Notions médicales en MTC Yang Maladies d’origine externe Qi Energie défensive (wei qi) 6 entrailles (fu) qui transforment, digèrent mais ne stockent pas Organes creux disperser Partie externe du corps (ex : Peau et poils) Face postérieure, dos Vaisseaux secondaires (luo mai) Ciel postérieur Yin Maladies d’origine interne Sang Energie nourricière (ying chi) 5 trésors (zang) qui stockent les essences pures extraites de la nourriture par les fu Organes pleins Tonifier Partie interne du corps (ex : tendons et os) Face antérieure, ventre Méridiens ( jing mai) Ciel antérieur

26 2.4 APPLICATION AUX MERIDIENS :REN MAI ET DU MAI Du mai(vaisseau de la ligne médiane postérieure) Réunion de tous les méridiens yang Points situés sur la face postérieure du corps ( au sens embryologique) c.à.d. entre coccyx et palais buccal Traite les maladies fébriles et affections mentales( ex baihui: épilepsie schizophrénie apoplexie céphalée) Correspondance topographique avec l’axe cérébro spinal et donc avec le système sensitivo moteur donc la relation avec l’extérieur( Lavier ) Ren mai (vaisseau de la ligne médiane antérieure) Réunion de tous les méridiens yin Points situés sur la face antérieure du corps, entre périnée et lèvre inférieure Traite toux et dyspnée, maladies du système uro génital (ex zhongwan : gastralgie ptose gastrique vomissements dyspepsie météorisme abdominal) Correspondance topographique avec les ganglions et plexus neuro végétatifs et donc la gestion des organes internes( Lavier)

27 2.5 APPLICATION ANATOMIQUE ET BIOMECANIQUE Applications anatomiques Yang Aorte à gauche Viscères creux (fu) Scapula quasi sésamoïde (seulement acromio claviculaire) Gléno humérale peu congruente pilier diaphragme gauche T12 L1 L2 tension artérielle bras gauche plus élevée que bras droit Yin Veine cave à droite Organes pleins (zang) Os iliaques peu mobiles (fixés au sacrum et par symphyse pubienne) Coxo fémorale très congruente pilier diaphragme droit L1L2 L3

28 2.5 APPLICATION ANATOMIQUE ET BIOMECANIQUE Applications biomécaniques (d’après Piret Béziers) Yang La couche croisée superficielle (des intercostaux et obliques) assure l’extension Membres : système en torsion Yin La couche croisée profonde (des intercostaux et obliques) assure la flexion Tronc : système droit fonctionnant en enroulement de lignes brisé l’attraction terrestre met tous les segments en flexion, ramène en position fœtale

29 2.5 APPLICATION ANATOMIQUE ET BIOMECANIQUE Applications biomécaniques (d’après Piret Béziers) Yang Muscles extenseurs : o + courts, + de fibres, o insertion aponévrotique sur une grande surface o Contraction successive de plusieurs muscles pour retourner à l’extension : permet finesse et précision o ex : fessiers et pelvi trochantériens Yin Muscles fléchisseurs : o + longs,- de fibres, o insertion tendineuse très délimitée sur une petite surface; o un seul muscle peut assurer tout le déplacement de l’articulation : permet une action directe et rapide. o Ex : psoas

30 2.6 APPLICATION AUX CHAINES MUSCULAIRES AM ET PM FONCTIONNEMENT PHYSIOLOGIQUE DU MUSCLE PRINCIPE DU RACCOURCISSEMENT MUSCULAIRE APHYSIOLOGIQUE LES MECANISMES DE RACCOURCISSEMENT APHYSIOLOGIQUES APPLICATION POSTURALE :RACCOURCISSEMENTDE LA CHAINE POSTERO MEDIANE APPLICATION POSTURALE :RETRACTION DE LA CHAINE ANTERO MEDIANE INTERPRETATION YIN /YANG

31 2.6.1 FONCTIONNEMENT PHYSIOLOGIQUE DU MUSCLE TONUS DE BASE: chevauchement moyens des filaments CONTRACTION MAXIMALE: chevauchement fort des filaments ETIREMENT MAXIMAL :chevauchement faible des filaments

32 2.6.2 PRINCIPE DU RACCOURCISSEMENT MUSCULAIRE APHYSIOLOGIQUE REFERENCE :avec tonus de base physiologique RACCOURSSISEMENT : une position PLUS COURTE du muscle est considérée comme la nouvelle référence de tonus basal CONSEQUENCE : la contraction maximale reste possible mais l’étirement maximal est impossible

33 2.6.3 LES MECANISMES DE RACCOURCISSEMENT APHYSIOLOGIQUES REFERENCE :avec tonus de base physiologique PAR HYPERTONIE : une position plus courte du muscle due à UN CHEVAUCHEMENT EXAGERE des filaments est considérée comme la nouvelle référence de tonus basal PAR FIBROSE : une position plus courte du muscle due à UNE DEGENERESCENCE des filaments est considérée comme la nouvelle référence de tonus basal

34 2.6.4 APPLICATION POSTURALE :RACCOURCISSEMENTDE LA CHAINE POSTERO MEDIANE L’hypertonie de la chaine PM provoque une hyperlordose et un relachement de la chaine AM par baisse de sa longueur. Effet dans la chronicité : hypotonie abdominale (appuyer sur la partie en bois d’un arc détend la corde)

35 2.6.5 APPLICATION POSTURALE :RETRACTION DE LA CHAINE ANTERO MEDIANE La fibrose de la chaine AM provoque une cyphose et un étirement de la chaine PM par augmentation de sa longueur (raccourcir la corde d’un arc tend sa partie boisée)

36 2.6.6 INTERPRETATION YIN /YANG YANG L a chaine PM est orientée vers la découverte de l’espace hors de soi (GSD p 73) Elle tend à se raccourcir par hypertonie (GSD, p26) Hypertonie : excès de yang (le mouvement nécessite la contraction musculaire ) ; processus actif Sa conséquence sera facilement visible (« boudin » paravertébral) L’hyperlordose peut être l’expression posturale d’un enfant revendicateur YIN L a chaine AM est orientée vers l’égo, la vie végétative,les sensations (GSD p59 ) Elle tend à se rétracter en se fibrosant (GSD, p26) fibrose :conséquence d’un excès de Yin (densification par immobilité ) ; processus dégénératif Sa conséquence sera plus discrète ( la fibrose se détecte bien à la palpation) Une cyphose rebelle peut être l’expression d’un manque d’auto affirmation

37 2.7 L’ENERGIE SUR L’A.F sens yin  yang : la voie somato  viscéro  psychique Somato : l’énergie vibratoire s’exprime dans le squelette ( os   rein   yin ds yin) Viscéro : les pulsions s’exprimes dans les ateliers ; les émotions s’expriment dans les trésors ( situés anatomiquement au milieu du corps ) psychique : ces pulsions et émotions deviennent conscience dans le psychisme (« situé » en haut du corps)

38 2.7.2 sens AF  AL et AR: L’énergie arrivée en fin de remontée de l’A.F. va être investie sur l’axe longitudinal ( pensée, paroles, actions) et sur l’axe transversal ( mouvements de l’axe relationnel) Si pas de résistance du milieu : l’énergie sort du corps Si résistance du milieu : l’énergie est refoulée dans le corps sur la voie psycho viscéro motrice

39 2.7.3 sens yang  yin: la voie psycho  viscéro  motrice psycho : les pensée, paroles, actions exprimées sur l’axe longitudinal rencontrent une résistance du milieu et sont donc refoulées Viscéro : ce refoulement à lieu vers les ateliers et /ou trésors Motrice : ce refoulement va s’inscrire dans le corps par une tension musculaire supérieure au tonus basal pouvant déformer l’axe fondamental ou entrainer une limitation articulaire

40 2.7.4 interprétation : complémentarité yang  yin Une interprétation simpliste serai une opposition de type bien   mal : 1. l’énergie de pulsion de vie s’exprime dans le sens yin  yang de façon positive sur la voie somato  viscéro  psychique 2.Elle se traduit en pensée, parole, action sur les axes relationnels et longitudinaux 3.Une résistance du milieu provoque un retour néfaste (pulsion de mort) dans le sens yang  yin sur la voie psycho  viscéro  somatique

41 En fait, il s’agit d’une complémentarité et non pas d’une opposition (comme toujours) perception de la résistance opposée par le milieu (l’extérieur (yang) résiste a ce qui vient de l’intérieur (yin))=> résistance du corps contre cette résistance (l’intérieur (yin) défend ses limites contre la réaction externe (yang))=> perception de cette résistance => perception de soi en tant que conscience Donc contenance réciproque corps  psychique ( le yin engendre le yang, le yang engendre le yin) C’est seulement quand la coupure entre corps et psychique n’a pas lieu dans la conscience que le retour d’énergie provoque une grimace somatique ( déséquilibre yang / yin)

42 CLASSIFICATIONS YIN/YANG 2.8 essai d’analyse d’applications symboliques utilisées en aikishintaiso Les apports des parents : o L’enfant existe matériellement dans le ventre de la mère : YIN o L’enfant existe immatériellement dans la pensée du père qui à en charge son développement spirituel : YANG Corps et pensée « l’ être dont la pensée change se repère dans son corps, par son corps. l’ être dont le corps est en changement se repère par sa pensée » (André Cognard apast la Voulte 22/04/2002). En terme yin /yang : interdépendance et engendrement réciproque du yang ( pensée ) et du yin (corps physique)

43 CLASSIFICATIONS YIN/YANG 2.8 essai d’analyse d’applications symboliques utilisées en aikishintaiso Les membres o membres inférieurs : sont situés en bas (yin) : symbolisent le rapport entre l’individu et sa propre histoire « son intérieur » o Membres supérieurs : sont situés en haut (yang) : symbolisent le rapport entre l’individu et les autres « son extérieur » Réunions des 3 flux à la conception : o karmique : est intrinsèque à l’individu :yin appui interne o intergénérationnel : n’est pas propre à l’individu :yang appui externe  famille maternelle(yin) externe dans le pied droit: yin dans le yang  famille paternelle (yang) externe dans le pied gauche : yang dans le yang

44 CLASSIFICATIONS YIN/YANG 2.8 essai d’analyse d’applications symboliques utilisées en aikishintaiso Ciel antérieur et ciel postérieur: o Ciel antérieur :  Avant la naissance : IP + IB  son histoire est mémorisée dans le pied qui est horizontal, sur la terre (Yin )  Cette inscription corporelle se fait dans un sens inversé par rapport au temps ( le plus ancien est le plus en avant) ; cette inversion temporelle située à la cheville (articulation entre intra et extra utérin) n’est pas sans rappeler l’inversion de latéralité située à C3 ( articulation entre matériel et spirituel).  Point de vue de la nature : le ciel est éthéré (yang), la terre est manifestée (yin) o Ciel postérieur :  Après la naissance : IF + IR  son histoire est mémorisée sur l’axe vertical (yang)  Point de vue de l’utilisation par l’homme des énergies naturelles : le yin est un potentiel intérieur non manifesté ; le yang est la manifestation du mouvement


Télécharger ppt "YIN ET YANG EN MTC 1 INTRODUCTION 2.1 ETYMOLOGIE 2.1.1 comment considérer les hanzi? 2.1.2 yin/yang d’après Granet 2.1.3 yin/yang d’après Javary 2.1.4."

Présentations similaires


Annonces Google