La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE CARACTERE BUISSONNANT DE LA LIGNEE HUMAINE Nombreux hier, mais seuls aujourd’hui!!! Dans les années 1950-1960, on pensait que les espèces d’Hominidés.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE CARACTERE BUISSONNANT DE LA LIGNEE HUMAINE Nombreux hier, mais seuls aujourd’hui!!! Dans les années 1950-1960, on pensait que les espèces d’Hominidés."— Transcription de la présentation:

1 LE CARACTERE BUISSONNANT DE LA LIGNEE HUMAINE Nombreux hier, mais seuls aujourd’hui!!! Dans les années , on pensait que les espèces d’Hominidés s’étaient succédées sans jamais coexister. Fin 1970, on a découvert des fossiles qui montraient que plusieurs espèces d’hominidés étaient contemporaines, il y a environ 1.8 millions d’années dans le nord du Kenya. Paranthropus, Homo ergaster, Homo habilis… On pense alors à une évolution buissonnante et non linéaire.

2

3 TOUMAÏ, « Espoir de vie », est le nom donné, dans le désert tchadien du Djourab,aux enfants qui naissent juste avantla saison sèche.C’est aussi le nom attribué au crânede Sahelanthropus tchadensis,le plus ancien hominidé connu. Le crâne de Toumaï a été retrouvé presque complet, mais déformé et fracturé par les mouvements des sédiments qui l’ont entouré pendant 7 millions d’années Il est impossible de séparer physiquement les 60 morceaux qui le constituent. En outre, certains ont subi des déformations irréversibles au cours de la fossilisation. La seule possibilité de retrouver sa forme originelle était donc de procéder à une reconstitution en réalité virtuelle. On connaît aujourd’hui trois espèces d’hominidés datées de 5.2 à 7 millions d’années. Chacune a été classée par ses découvreurs dans un genre différent : Orrorin, Ardipithecus et Sahelanthropus. Il est difficile de les comparer entre eux : à part quelques dents et des fragments de mandibules, on a retrouvé les mêmes parties du squelette chez aucun des trois. Les premières découvertes ont toutefois moins de dix ans. Les équipes s’activent toujours sur le terrain pour compléter leurs puzzles. Les silhouettes schématisées ici ne préjugent évidemment pas des postures réelles de ces hominidés.

4 Le site où Toumaï a été trouvé, en 1999!

5 Reconstitution : Toumaï et son milieu de vie de l’époque!

6 Australopithèque afarensis La petite Lucy! Lucy a été découverte en 1974, en Ethiopie, dans la région de l’Afar, au lieu- dit Hadar.

7 Lucy nous a laissé le squelette d’Australopithèque le plus complet jamais décrit. Il comprend des fragments du crâne, la mandibule, des vertèbres avec le sacrum et des côtes, un fragment d’omoplate, la moitié du bassin, le bras et l’avant-bras, un fémur et un tibia presque complet, ainsi que des éléments de la main et du pied. La forme du bassin et la nature des articulations entre fémur et tibia indiquent sans ambiguité qu’elle se déplaçait sur ses membres postérieurs. Les bras sont relativement longs, même s’ils le sont moins que ceux d’un gorille ou d’un chimpanzé : Lucy devait être aussi une bonne grimpeuse. On a alors rapproché le squelette de Lucy d’autres fossiles récoltés dans l’Afar et sur le site de Laetoli, en Tanzanie, pour définir l’espèce Australopithecus afarensis. Cependant, Australopithecus afarensis se distingue des autres représentants de la lignée humaine par des caractères primitifs : la boîte crânienne, plus basse et moins volumineuse, est précédée par une face allongée. Les deux rangées de molaires et prémolaires sont quasi parallèles, au lieu d’être disposées selon une parabole. L’émail de ces dents est très épais, adaptation qui caractérise la vie dans la savane. LE SQUELETTE LE PLUS CELEBRE DE LA PREHISTOIRE

8 La piste de Laetoli Ces traces de pas ont été retrouvées en Tanzanie, sur le site de Laetoli. Les cousins tanzaniens de Lucy nous ont laissé un témoignage inespéré sur leur façon de se déplacer : une série d’empreintes formées par deux ou trois hominiens, qui marchaient debout sur un sol meuble, il y a 3.5 millions d’années. Ce sol fossile est constitué de cinérites, cendres volcaniques déposées par l’un des volcans qui bordent le rift. Après la chute des cendres, la pluie les a transformées en boue où les habitants de la vallée ont laissé l’empreinte de leurs pas. Cette boue a durci au soleil avant qu’une nouvelle couche se dépose et les protège de l’érosion. Ces empreintes montrent donc que ces Hommes marchaient dressés, comme l’Homme moderne. Ils étaient bipèdes. Empreintes d'un australopithèque, à droite et celle d'un homme moderne, à gauche. Elles montrent la même répartition du poids et des os du pied semblables aux nôtres (Reconstitution des empreintes de Laetoli)

9 D’autre part, chez l’Australopithèque, on remarque un trou occipital en position intermédiaire entre le Chimpanzé et l’Homme moderne. Cela suggère une bipédie dominante. Cependant sa capacité crânienne est encore réduite et donc peu caractéristique de la lignée humaine. La face est encore développée. La mâchoire est intermédiaire entre la mâchoire en « U » du Chimpanzé et celle parabolique de l’Homme moderne.

10 Bassin de Chimpanzé Bassin de bipède

11 Répartition des Australopithèques

12 Lucy et les siens!

13 Homo habilis, le premier artisan Ce petit crâne trouvé au Kenya, au bord du lac Turkana, illustre une étape fondamentale de l’histoire de notre lignée. La face a fortement régressé, l’arrière-crâne s’est arrondi, la taille des dents a diminué. Le volume crânien a augmenté de 20 à 25 %, pour atteindre environ 510 centimètres cubes. Les fossiles sont trouvés sur la rive est du lac Turkana, au Kenya ainsi que dans la région d’Olduvaï, en Tanzanie. Des outils en pierre, frustres mais taillés intentionnellement ont été retrouvés : des galets rendus tranchants par enlèvement d’éclats sur une face (choppers) ou deux (chopping tools). LE GENRE HOMO

14 Homo ergaster Homo ergaster vivait en Afrique, entre 2,2 millions d’années et 1 million d’années avant notre ère. Il cohabita avec Homo habilis dans la région du lac Turkana. Son cerveau atteint 850 cm³, ce qui implique une consommation régulière de viande. On peut supposer qu’il devient plus chasseur que charognard L’Homo ergaster reste cependant très archaïque de faciès, avec un nez absent et une mâchoire très prognathe. c'est le premier vrai représentant du genre Homo : il fait mieux qu'utiliser son environnement (comme le ferait un chimpanzé), il le transforme. L'homo ergaster sort véritablement du monde des arbres, il s’approprie le feu, il invente le biface symétrique.

15 Avec un volume cérébral compris entre 850 et 1100 cm3, c'est le premier hominidé qui dépasse les 1000 cm3 ( à comparer à nos 1350 cm3 actuels). Les parois latérales du crâne se rapprochent vers le haut et donne à l'ensemble une forme spécifique de carène. Les Homo erectus maitrisaient la taille de la pierre (fabrication de bifaces symétriques et d'hachereaux). Il s'établissaient en campement et pratiquaient la cueillette et la chasse. Ce sont également les premiers hominidés qui ont maitrisé le feu. Par ailleurs Homo erectus a été le premier hominidé à se déplacer hors d'Afrique : on le retrouve également en Europe et en Asie. Un Homo erectus célèbre : l‘homme de Tautavel. Homo erectus

16 C'est en 1907 que le premier fossile d'Homo heidelbergensis a été identifié, dans une sablière de la région de Mauer en Allemagne. Ce premier fossile n'était constitué que d'une mandibule, et a été daté à partir de la faune de mammifères qui l'accompagnait (biochronologie) Depuis, plusieurs autres fossiles ont été mis à jour dans plusieurs régions du monde (en Grece à Pétralona, Ethiopie, Gambie, Grande- Bretagne). Le crâne La capacité cranienne d'Homo heidelbergensis est de 1000 à 1300 cm3, ce qui le classe sans aucun doute dans la lignée Homo. Qui est il ? Suivant les études et les scientifiques Homo heidelbergensis pourrait être l'ancêtre d'Homo neandertalensis et d'Homo sapiens... ou seulement un pré-néandertalien.

17 Les premieres découvertes de fossiles n'ont pas tout d'abord été attribuées à une espèce particulière : - en 1833 c'est le corps d'un enfant à Engis en Belgique par P.C. Schmerling - en 1848 à Gibraltar des restes fossiles qui, après une courte étude, ont été "oubliés" dans un musée pendant de nombreuses années. Si le premier fossile "médiatisé" a été trouvé à Néandertal en 1856 (en Allemagne), c'est à la Chapelle aux Saints que le premier sujet complet a été découvert. Les caractéristiques Sa capacité cranienne évolue de 1500 à 1750 cm3, supérieure à celle de l'homo sapiens mais il est plus petit (en taille) que lui... L'étude de sa dentition et de ses machoire montre un régime alimentaire à base de viande. Culture De nombreux outils on été retrouvés dans l'environnement de Neanderthalensis : racloirs, pointes... issus d'éclats de silex retravaillés. A noter, de nombreux fossiles ont été trouvés dans une posture et dans un lieu qui démontrent que ces hominidés inhumaient leurs morts ! C'est le début des croyances...? Contemporain de l'Homo sapiens, Neanderthal n'était ni son ancêtre, ni son descendant... ce sont deux espèces bien distinctes ou deux sous-espèces selon les scientifiques. L’homme de Néanderthal

18 Celui là vous le connaissez bien, c'est vous ! Depuis ans Homo Sapiens a bien sur évolué. Le crâne Sa capacité cranienne a diminuée... passant de cm3 pour les premiers sapiens à 1350 cm3 pour l'homme actuel. Stature Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, il y a 120 milliers d'années cet "ancêtre" était plutôt assez grand... - Constructeur d'outils de plus en plus perfectionnés (souvent des armes), il s'est aussi lancé dans la création et nous a laissé de nombreuses fresques (dont Lascaux). - Peu après l' arrivée des Homo sapiens en Europe, les Neanderthaliens ont disparus. Les origines d'Homo sapiens Deux théories s’affrontent pour expliquer les origines d’Homo sapiens. Pour les partisans de la première, appelée « Out of Africa », nous sommes tous issus d’un foyer unique et assez récent ( à ans) d’Homo sapiens situé en Afrique, voire au Proche-Orient. Pour d’autres scientifiques, la théorie dite du « multi régionalisme » est privilégiée. Pour eux, il y a eu une seule vague d’émigration hors d’Afrique, celle des premiers homo. Nous serions donc le fruit d’une évolution régionale de leurs descendants, les Homo erectus. En fait, soyons clairs, nos origines sont très mal connues et ne se basent que sur des hypothèses. On sait seulement qu’entre et ans, plusieurs espèces d’hommes ont vécu côte à côte en Europe et en Asie. Mais, depuis, il n’en reste qu’une, la nôtre.

19 Homo sapiens archaïque Habitat Domestication

20 Outils et utilisation Pointes de flèche Haches polies

21

22

23

24

25 Fresques et peintures rupestres dans le Tassili des ajers

26

27


Télécharger ppt "LE CARACTERE BUISSONNANT DE LA LIGNEE HUMAINE Nombreux hier, mais seuls aujourd’hui!!! Dans les années 1950-1960, on pensait que les espèces d’Hominidés."

Présentations similaires


Annonces Google