La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Atelier thématique « Usages et espaces naturels » n°1 7 janvier 2014 Schéma départemental des espaces naturels sensibles et de la biodiversité.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Atelier thématique « Usages et espaces naturels » n°1 7 janvier 2014 Schéma départemental des espaces naturels sensibles et de la biodiversité."— Transcription de la présentation:

1 1 Atelier thématique « Usages et espaces naturels » n°1 7 janvier 2014 Schéma départemental des espaces naturels sensibles et de la biodiversité

2 2 Pourquoi un SDENS : décliner à l’échelle du département la politique ENS et mettre en place une programmation dans le temps de l’action, en se dotant d’une vision stratégique. Une méthode : pluridisciplinarité, concertation, co construction et suivi évaluation. Rappel sur le SDENS et de la biodiversité Un SDENS et de la biodiversité en Finistère Définir la stratégie pour le département et avec ses partenaires, sur la période , en matière d’ENS et de biodiversité. Une finalité : contribuer à la préservation des espaces naturels, des paysages et de la biodiversité du département.

3 3 Etapes et méthode Les partenaires CEL, PNRA, EPCI, Bretagne Vivante, SAFI, CBNB, GMB, APECS, SGMB, GRETIA, FMA, PNMI, ONF, CA, CRPF, ONEMA, ONCFS, Dir Com, ADF, CDA, AMR, Asso. de Langazel, Conseil régional, DREAL, Notaires, DDTM, Fédération des chasseurs et de pêche, CLCV, UBO, FFCt, FFC, CDTE, Trail, Eau et rivières, Finistère Tourisme, Education Nationale … Méthodologie : la co construction COPIL associant l’ensemble des partenaires Groupes de travail Sur l’ensemble des thématiques : connaissance, foncier, gestion, usages, communication & tourisme+ groupes thématiques au besoin A toutes les étapes du Schéma : de l’état des lieux à la définition des objectifs Les grandes étapes Réaliser un état des lieux de la connaissance Faire un historique de l’action départementale menée depuis 40 ans Faire le bilan des actions menées Faire un diagnostic (c’est-à-dire une analyse critique de l’action). Définir des enjeux et des objectifs Elaborer un plan d’actions opérationnel pour la période 2015 – 2025.

4 4 Planning Comité de pilotage 1 : lancement du projet Trim Trim Trim Trim Trim Trim Trim Trim Trim Comité de pilotage 2 : validation des enjeux et des objectifs GT thématiques Comité de pilotage 3 : point d’avancement GT thématiques Comité de pilotage 4 : validation Bilan de la politique ENS Etat des lieux de la connaissance Elaboration du plan d’actions Approbation SDENS

5 5 Les objectifs des ateliers de travail 3 objectifs principaux pour ces ateliers Finalité : Mettre en place de façon conjointe les fondements de la future politique ENS et biodiversité du Département 1.Partager un état des lieux et un diagnostic. 2.Enrichir cet état des lieux et ce diagnostic à partir de vos connaissances locales et / ou thématiques. 3.Définir ensemble des enjeux et des objectifs associés à cette thématique

6 6 Echanges

7 7 Usages et espaces naturels Organisation de l’état des lieux 3. Diagnostic global 4. Enjeux et objectifs 1.L’utilisation des espaces naturels par les finistériens 2. Les espaces naturels supports d’événementiels 3. Police & surveillance

8 8 Temps 1 : L’utilisation des espaces naturels par les finistériens

9 Analyse quantitative : fréquentations sur les sites Nom siteDate d’installationHabitatRemarques 1. Tourbière du Mougau13/04/2011Tourbière 2. Dunes de Treffiagat27/03/2011 Dunes, zones humides littorales Piste multi usages en bordure du littoral, accès direct aux plages depuis l’ENS. 3.Plomelin, Rives de l'Odet 19/04/2011Espace boiséEspace le long de l’Odet, proximité de Quimper 4. Glénan Sud24/03/2011Dunes Destination touristique estivale 5. Glénan Nord08/06/2011Dunes 6. Langazel24/03/2011Espace boisé, landes 7. Goulien04/04/2012Landes littoralesRéserve naturelle ornithologique 8. Pors an Trez20/01/2011Espace boisé Zone péri urbaine de Saint Martin des Champs et Morlaix 9. Coat Mez19/01/2011Espace boiséZone péri urbaine de la Forest Landerneau 10. Pointe du Van21/01/2011Etang, duneProximité de la Pointe du Raz 11. Nevet (Locronan)15/01/2011Espace boisé Forte fréquentation par les groupes scolaires pour l’organisation de courses d’orientation (voir partie suivante). 12. Nevet (Kerlaz)15/01/2011Espace boisé 13. Landes du Cragou19/01/2011Landes, tourbière

10 Analyse quantitative : fréquentations sur les sites

11

12 Analyse Trois des onze sites instrumentés recensent plus de passages par an. Ces trois ENS littoraux (Glénan, Pointe du Van et Treffiagat) entrent donc dans la catégorie des sites les plus touristiques du Finistère. Ces chiffres montrent donc l’importance des espaces naturels dans l’attractivité touristique du Finistère. De plus, l’analyse de la répartition annuelle des passages montrent l’augmentation des passages en période estivale et pendant les vacances scolaires. L’analyse des fréquentations et de la saisonnalité de cette fréquentation doit être prise en compte dans le dimensionnement des aménagements.

13 13 Les espaces naturels comme support de sport nature UsageNombre de sitesSurfaces d’ENS Randonnée ha VTT ha Equitation2182 ha Escalade2/ Parapente3/ Modélisme2/ Randonnée - Les ENS sont le support de 121 km de chemin de randonnée inscrit au PDIPR (67 km de GR et 54 km de PR) km de chemin de randonnée inscrit au PDIPR (dont km de GR et 600 km de PR), les ENS ne sont donc que le support de 5,6 % des chemins de randonnée. - Bien qu’important cela reste une part faible (à relativiser car des chemins ne sont plus cadastré et n’apparaissent comme étant inclus dans des propriétés ENS) - Problème de surfréquentation sur 40% des sites (données Cg)

14 14 Analyse qualitative (à partir de l’enquête CSA 2013) Eléments clefs - Les finistériens se rendent très fréquemment sur les espaces naturels :  57 % s’y rendent une à deux fois par mois et parmi eux 28% au moins une fois par semaine.  les 25 – 34 ans (79% d’entre eux) les fréquentent le plus. - Les finistériens se rendent en grande majorité sur les espaces naturels pour se détendre et s’aérer (83%) mais aussi pour découvrir la faune et la flore (35%) ou un nouveau lieu (34%). - L’utilisation d’un espace naturel comme support d’une pratique sportive est citée par un finistérien sur cinq % de la population se rend sur un espaces naturel que deux fois par an ou moins. Les causes principales sont l’éloignement des sites par rapport au domicile et le manque de temps. Analyse : Les finistériens se rendent très fréquemment sur les espaces naturels, l’action départementale touche dans l’ensemble de la population. L’usage premier est la détente, il faut donc en tenir compte dans les aménagements des sites.

15 15 Echanges et synthèse

16 16 Temps 2 : Les espaces naturels supports d’événementiels

17 Les sites les plus utilisés Chiffres clés journées d’utilisation sur jours (10 février 2010 et le 22 novembre 2013) soit 2 événements par semaine. Analyse : Il est intéressant de constater que les sites supports de manifestations sont toujours les mêmes. Comment expliquer ce résultat ? Les autres sites sont-ils connus ? Est-ce compatible avec les milieux ?

18 Quelles manifestations sur les sites ? Chiffres clés Analyse : cette analyse des manifestations sur nos sites est forcément partielle car nous n’analysons que les manifestations déclarées et des manifestations d’éducation à l’environnement ?

19 19 Temps 3 : Police & surveillance

20 Pouvoir de police du maire Eléments clés Dans les conventions entre le Conseil général et les communes, il est rappelé les obligations de la commune en matière : - d’hygiène, - de gardiennage et de surveillance des sites (par exemple interdiction de stationnement des campings cars, interdiction de l’équitation, interdiction de faire du feu, interdiction de chasse, interdiction de faire du camping…) > La commune est mandatée pour poursuivre les auteurs d’infractions et faire observer ces mesures réglementaires.

21 Les infractions sur les espaces naturels Eléments clés - Protection du patrimoine naturel : atteintes aux animaux ou végétaux protégés, non respect des dispositions des arrêtés de biotope… - Coupe, enlèvement de bois et autres prélèvements de végétaux ou de minéraux : coupe de bois, mutilation des arbres, arrachage de plans… - Chasse et pêche : chasse sans consentement du propriétaire, pêche sans permission du titulaire du droit de pêche… - Sites inscrits ou classés : destruction ou modification de l’état de l’aspect d’un site inscrit ou classé ; - Pollution, atteintes au milieu aquatique et déchets : déversement de substances nuisibles, abandon ou dépôt de déchets … - Feu et circulation : circulation avec un véhicule à moteur hors des voies ouvertes à la circulation publique, divagation de chien, camping illicite… - Atteintes à la propriété : vol, inscription de signes ou de desseins sans autorisation, dégradation de bien…

22 Gardes particuliers assermentés Eléments clés - Les gardes particuliers assurent la surveillance des propriétés et sont dotés du pouvoir d’établir des procès-verbaux d’infraction. La procédure se fait en trois temps : - commissionnement par le propriétaire ; - agrémentation par arrêté préfectoral pour une durée de 5 ans ; - assermentation devant le juge du tribunal d’instance. Compétence - Infractions au code pénal qui portent atteinte aux propriétés gardées (par ex. dépôt de déchets, le vol, les tags, la destruction ou des dégradations diverses...) - Pour les infractions à l'environnement sortant domaine de compétence, les agents peuvent établir des rapports et les transmettre à un officier de police judiciaire. En Finistère Les gardes assermentés existent sur les propriétés du Conservatoire du littoral (avec une double assermentation : garde du littoral et garde particulier) mais pas sur les propriétés du Conseil général. Analyse : Comment faire respecter les mesures réglementaires ? Besoin d’assermentation sur les propriétés Cg ? Continuité de l’action entre le CEL et le Cg ?

23 23 Echanges … avant le diagnostic

24 24 Diagnostic, enjeux et objectifs

25 25 5. Diagnostic

26 26 Définir les enjeux = ce qui est à perdre ou à gagner, par exemple ( extrait du guide « Le diagnostic de l’agenda 21 local – comment faire ? » ): - un acquis fragilisé, menacé, à protéger - un potentiel peu exploité, à valoriser - une faiblesse ou fragilité à améliorer Définir les objectifs = Qu’est-ce qu’il faudrait faire ? 5. Définition des enjeux et des objectifs

27 27 Un exemple ! - Diagnostic : quelqu’un se fait courser par ou taureau - Enjeu : le maintien de la vie - Stratégie : partir rapidement - Objectif : courir plus vite que le taureau 6. Définition des enjeux et des objectifs Enjeu (proposition): A définir ensemble

28 28 Echanges


Télécharger ppt "1 Atelier thématique « Usages et espaces naturels » n°1 7 janvier 2014 Schéma départemental des espaces naturels sensibles et de la biodiversité."

Présentations similaires


Annonces Google