La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Forum Sécurité IT 18-20 Juin 2014, Mazagan Beach – El Jadida Maroc Numeric – Sécurité des Systèmes d’Information Boubker BADR, Directeur de l’Economie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Forum Sécurité IT 18-20 Juin 2014, Mazagan Beach – El Jadida Maroc Numeric – Sécurité des Systèmes d’Information Boubker BADR, Directeur de l’Economie."— Transcription de la présentation:

1 Forum Sécurité IT Juin 2014, Mazagan Beach – El Jadida Maroc Numeric – Sécurité des Systèmes d’Information Boubker BADR, Directeur de l’Economie Numérique

2  Stratégie nationale « Maroc Numeric 2013 »  Vision et objectifs  Priorités stratégiques  Mesure d’accompagnement « Confiance numérique »  Cadre juridique  Structures organisationnelles  Promotion et sensibilisation  Mise en place du RSSI Sommaire

3  Stratégie nationale « Maroc Numeric 2013 »  Vision et objectifs  Priorités stratégiques  Mesure d’accompagnement « Confiance numérique »  Cadre juridique  Structures organisationnelles  Promotion et sensibilisation  Mise en place du RSSI Sommaire

4 LA STRATÉGIE NATIONALE POUR LA SOCIÉTÉ DE L’INFORMATION ET DE L’ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Vision et Objectifs Positionner le Maroc parmi les pays émergents dynamiques dans les TI PIB additionnel direct PIB additionnel indirect 7 Mds MAD 20 Mds MAD PIB Services publics orientés usagers 89 e-Gov 16 Emplois Emplois Établissements scolaires publics équipés Élèves ingénieurs et assimilés en sciences et TI équipés Accès Internet 100 % 1 foyer sur 3 Usage des TIC 1 foyer sur % Ambitions  Faire des TI un vecteur du Développement Humain  Faire du secteur des TI un des piliers de l’économie  Faire des TI une source de productivité et de valeur ajoutée pour les autres secteurs économiques et pour l'Administration Publique  Positionner le Maroc comme un hub technologique régional

5 LA STRATÉGIE NATIONALE POUR LA SOCIÉTÉ DE L’INFORMATION ET DE L’ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Déclinaison de la Stratégie Une stratégie s’articulant autour de … Services publics orientés usagers Informatisation des PME Transformation sociale Développement de l’industrie TI Capital Humain Confiance Numérique GouvernanceBudget 4 Priorités Stratégiques 2 Mesures d’Accompagnement 2 Modalités d’Implémentation Accès acteurs de l’enseignement Offres d’accès et Internet Haut Débit Contenu numérique local Efficience administration Services aux citoyens Services aux entreprises Solutions métiers PME fort potentiel Sensibilisation et incitation Cluster TI Offshoring TI Gouvernance Plans de formation Nouvelles offres de formation Cadre législatif Structures organisationnelles Promotion et sensibilisation Structures de Pilotage et suivi Observatoire des TI Ressources financières Mobilisation des prescripteurs Offshoring TI Cluster TI Entreprenariat et pôles d’excellence 18 Initiatives 53 Mesures

6 LA STRATÉGIE NATIONALE POUR LA SOCIÉTÉ DE L’INFORMATION ET L’ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Priorités stratégiques Priorité stratégiqueAmbition Transformation sociale Rendre accessible aux citoyens l’internet haut-débit et favoriser l’accès aux échanges et à la connaissance Objectifs à horizon % des écoles, collèges et lycées équipés 1 foyer sur 3 ayant accès à Internet 400 Centres d’Accès Communautaire 100% des élèves ingénieurs et assimilés en sciences et TI équipés en PC portables et connexion Internet Services publics orientés usagers Rapprocher l’administration des besoins de l’usager en termes d’efficacité, de qualité et de transparence à travers un ambitieux programme d’e- gouvernement 89 projets et services opérationnels au service du citoyen, de l’entreprise et pour une administration plus efficiente Productivité des Petites et Moyennes Entreprises Inciter à l’informatisation des PME pour accroître leur productivité et améliorer leur compétitivité 20 Mds DH de PIB supplémentaire 3000 PME à l’état de l’art dans les secteurs à fort potentiel permis numériques Industrie des TI Soutenir la création et la croissance des acteurs locaux en TI et faire émerger des pôles d’excellence avec un fort potentiel à l’export Création d’un cluster TI autour des 4 niches d’excellence (services mobiles, monétiques/ droits numériques/ sécurité, webdesign/ multimédia, progiciels) 100 Start-up créées dont 25 dans les niches d’excellence 2 entreprises de plus de 1 Md DH de chiffre d’affaires 6 Mds DH de CA additionnel dans l’Offshoring TI

7 LA STRATÉGIE NATIONALE POUR LA SOCIÉTÉ DE L’INFORMATION ET L’ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Mesures d’accompagnement Mesure d’accompagnementAmbition Confiance numérique Instaurer les conditions pour susciter la confiance des citoyens et des entreprises en l’économie numérique Objectifs à horizon 2013 Promulgations des lois liées à la sécurisation des réseaux et SI, à la protection des consommateurs, et à la protection des données personnelles Déploiement des services du Ma-CERT certificats électroniques utilisateurs délivrés Déploiement des campagnes de sensibilisations et d’information Capital Humain Constituer un Capital Humain en phase avec les besoins du secteur TI profils TI à former afin de répondre aux besoins du secteur profils Offshoring TI à former dans le cadre de l’opération d’urgence

8  Stratégie nationale « Maroc Numeric 2013 »  Vision et objectifs  Priorités stratégiques  Mesure d’accompagnement « Confiance numérique »  Cadre juridique  Structures organisationnelles  Promotion et sensibilisation  Mise en place du RSSI Sommaire

9 MESURE D’ACCOMPAGNEMENT 3 Initiatives et 12 Actions Initiative 1 : Mettre à niveau et renforcer le cadre législatif Action 42. Protéger les personnes physiques à l’égard des traitements de données à caractère personnel Action 43. Soutenir le développement du commerce électronique Action 44. Favoriser la dématérialisation des transactions électroniques Initiative 2 : Mettre en place les structures organisationnelles appropriées Action. 45 Mettre en place le Comité de la Sécurité des Systèmes d’Information Action 46. Mettre en place le ma-CERT Action 47. Mettre en place un tiers de confiance Action 48. Mettre en place la Commission Nationale de Protection des Données Personnelles Action 49. Développer des sites de back-up Confiance numérique Ambition —Instaurer les conditions pour susciter la confiance des citoyens et des entreprises en l’économie numérique Objectifs à horizon 2013 —Promulgations des lois liées à la sécurisation des réseaux et SI, à la protection des consommateurs, la protection des données personnelles —Déploiement des services du Ma-CERT — certificats électroniques utilisateurs délivrés —Déploiement des campagnes de sensibilisations et d’information Initiative 3 : Promouvoir et sensibiliser les acteurs de la société à la sécurité des systèmes d’information Action 50. Mettre en œuvre un programme de sensibilisation et de communication sur la SSI Action 51. Mettre en place des formations sur la SSI à destination des élèves ingénieurs Action 52. Mettre en place des formations à destination des professions juridiques Action 53. Définir une charte des sites marchands

10 MESURE D’ACCOMPAGNEMENT Confiance numérique Initiative 1 : Mettre à niveau et renforcer le cadre législatif Adoption de la loi relative à la protection des données personnelles et de ses textes d’application. Adoption de la loi relative à l’échange électronique des données juridiques, fixant les conditions de cryptographie et de la certification électronique et de ses textes d’application. Adoption de la loi édictant des mesures de protection du consommateur, y compris le commerce électronique et de ses textes d’application. Elaboration d’une étude pour le développement du cadre juridique de la confiance numérique et de la cybersécurité dont les recommandations sont en cours de mise en œuvre.

11 MESURE D’ACCOMPAGNEMENT Coopération internationale (1): Confiance numérique Adhésion à la Convention 108 pour la protection des personnes à l'égard du traitement automatisé des données à caractère personnel (Strasbourg, 1981) et de son protocole additionnel (Strasbourg, 2001). Adhésion à la Convention de la ligue arabe sur la cybercriminalité (Caire, 2010). Adhésion à la Convention sur la cybercriminalité (Budapest, 2001) et à son Protocole additionnel (Strasbourg, 2003). Initiative 1 : Mettre à niveau et renforcer le cadre législatif

12 MESURE D’ACCOMPAGNEMENT Coopération internationale (2): Confiance numérique La Convention de Budapest vise essentiellement à : 1.harmoniser les éléments des infractions ayant trait au droit pénal matériel national et les dispositions connexes en matière de cybercriminalité; 2.fournir au droit pénal procédural national les pouvoirs nécessaires à l'instruction et à la poursuite d'infractions de ce type ainsi que d'autres infractions commises au moyen d'un système informatique ou dans le cadre desquelles des preuves existent sous forme électronique; 3.mettre en place un régime rapide et efficace de coopération internationale. Initiative 1 : Mettre à niveau et renforcer le cadre législatif

13 MESURE D’ACCOMPAGNEMENT Confiance numérique Initiative 2 : Mettre en place les structures organisationnelles appropriées Mise en place du Centre d'alerte et de gestion des incidents informatiques «maCERT». Création du Comité Stratégique de la Sécurité des Systèmes d’Information. Création de la Direction Générale de la Sécurité des Systèmes d’Information. Agrément de La Poste Maroc comme un tiers certificateur au Maroc; Institution de la Commission nationale de protection des données personnelles (CNDP).

14 MESURE D’ACCOMPAGNEMENT Confiance numérique Initiative 3 : Promouvoir et sensibiliser les acteurs de la société à la SSI Mise en place des formations relatives à la SSI au profit des écoles d’ingénieurs et leur assimilés. Organisation de deux conférences : Conférence régionale sur la cybersécurité sous le thème “Cybersécurité et confiance numérique : stratégie, sensibilisation et développement des compétences”, janvier 2010 à l’AUI, Ifrane ; Conférence nationale sur les formations relatives à la SSI, mars 2012 à l’EMI  Plan d’actions pour l’intégration des formations SSI dans les différents établissements concernés.  Ouverture de nouvelles options en SSI (Master, ingénieur) et intégration des modules y afférents au niveau d’un certain nombre d’établissements d’enseignement supérieur. Réalisation, en collaboration avec le Ministère de la Justice et des Libertés, des sessions de formations relatives à la sécurité des systèmes d’information et la cybercriminalité au profit d’un certain nombre de magistrats exerçant leurs fonctions dans les tribunaux du Royaume en vue de leur permettre de pouvoir intervenir dans des affaires juridiques traitant des problématiques liées à la cyber-sécurité et à la cybercriminalité.

15 MESURE D’ACCOMPAGNEMENT Confiance numérique Initiative 3 : Promouvoir et sensibiliser les acteurs de la société à la SSI Réalisation d’un plan de communication pour la mise en œuvre d’une campagne de communication sur la sécurité des systèmes d’information au profit des citoyens (en particulier les jeunes et parents) et les entreprises PME. Ce plan de communication a définit l’ensemble des éléments nécessaires pour l’exécution de la campagne, à savoir : les différentes cibles et sous-cibles, les thématiques à aborder et les messages à véhiculer par cible/ sous-cible, les canaux et supports de communication à utiliser, le média planning, les parties prenantes et potentiels sponsors ainsi que le budget estimatif nécessaire pour la réalisation de chaque action.

16  Stratégie nationale « Maroc Numeric 2013 »  Vision et objectifs  Priorités stratégiques  Mesure d’accompagnement « Confiance numérique »  Cadre juridique  Structures organisationnelles  Promotion et sensibilisation  Mise en place du RSSI Sommaire

17 RESPONSABLE DE LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D’INFORMATION (RSSI) Contexte : La création du Comité Stratégique de la Sécurité des Systèmes d’Informations (CSSSI) et de la Direction Générale de la Sécurité des Systèmes d’Informations (DGSSI) ont été les premières étapes de l’engagement de l’Etat dans la voie de la SSI. Le CSSSI institué par le décret n° du 21 septembre 2011 a adopté en date du 05 décembre 2012 la stratégie nationale de la cyber sécurité. Mise en œuvre de la Directive Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (DNSSI) avec pour objectifs d'élever et d’homogénéiser le niveau de protection et le niveau de maturité de la sécurité de l'ensemble des systèmes d'information des administrations et organismes publics ainsi que des infrastructures d’importance vitale.  Chaque entité doit désigner une structure Responsable de la Sécurité des Systèmes d’Information (RSSI) Le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique est parmi les organismes pilotes dans la mise en place d’une structure dédiée à la Sécurité des Systèmes d’Information.

18 RESPONSABLE DE LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D’INFORMATION (RSSI)  Définir la politique de sécurité des systèmes d’information et veiller à son application;  Assurer un rôle de conseil, d'assistance, d'information, de formation et d'alerte. Principales Missions :

19 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Forum Sécurité IT 18-20 Juin 2014, Mazagan Beach – El Jadida Maroc Numeric – Sécurité des Systèmes d’Information Boubker BADR, Directeur de l’Economie."

Présentations similaires


Annonces Google