La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les pharmaciens et les affections mineures Réunion du Conseil des omnipraticiens de la SMNB Le 31 mai 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les pharmaciens et les affections mineures Réunion du Conseil des omnipraticiens de la SMNB Le 31 mai 2014."— Transcription de la présentation:

1 Les pharmaciens et les affections mineures Réunion du Conseil des omnipraticiens de la SMNB Le 31 mai 2014

2 Contexte Il y a une tendance nationale à élargir le champ de pratique des pharmaciens avant de leur permettre de diagnostiquer les affections mineures et de prescrire des médicaments. La SMNB travaille à cette question avec les pharmaciens depuis décembre Toutes les autres provinces, sauf l’Ontario et la C.-B., ont déjà cette pratique en place ou en voie de l’être. En SK, les pharmaciens sont rémunérés pour ce travail. Ils facturent la province au moyen d’un système semblable à l’Assurance-maladie.

3 Cadre réglementaire La pharmacie est une profession autoréglementée. Pour changer leur champ de pratique, les pharmaciens ont dû amender leur Loi, faire adopter de nouveaux règlements et faire préparer un certain nombre de directives par leur Collège. Ils ont terminé les deux premiers amendements législatifs et termineront leur travail à ce sujet sous peu. Ils prévoient commencer le diagnostic et le traitement des affections mineures cet été.

4 Proposition de base Les pharmaciens pourront diagnostiquer et traiter plus de 30 affections mineures. Leurs exigences seront beaucoup plus sévères que celles qu’ils ont actuellement concernant la tenue des dossiers, la consignation des antécédents, etc. Les pharmaciens communiqueront avec le médecin de famille lorsqu’ils exécuteront une intervention pertinente sur le plan clinique. La proposition de diagnostiquer et traiter des affections mineures a évolué considérablement par rapport à celle qui nous avait été présentée il y a deux ans.

5 Exemples d’affections mineures Rhinite allergiqueTroubles mineurs du sommeil Xérophthalmie Durillons et corsCongestion nasaleTroubles mineurs du sommeil Dermatite allergiqueNauséeCongestion nasale PelliculesDépendance à la nicotineNausée DysménorrhéeDiarrhée non infectieuseDépendance à la nicotine DyspepsieInfection fongique buccale Acné légère Contraception d’urgenceUlcères buccauxMal de tête léger HémorroïdesInfection urinaireToux et mal de gorge Herpès simplexCandidose vaginaleEczéma léger ou modéré ImpétigoVerrues (sauf faciales et génitales) Urticaire légère (y compris morsures et piqûres d’insectes) Douleurs articulaires légères Douleurs musculaires légères

6 Activité de la SMNB La SMNB a rencontré son Collège et son Association à maintes reprises. Elle a rédigé, approuvé et posté un exposé de principe au gouvernement et aux représentants de la pharmacie. Elle a rencontré le premier ministre et le ministre de la Santé. Elle a demandé un sondage auprès du public sur la question. Elle participe actuellement à un groupe de travail technique – Docteurs Clouston (Sussex), Humphrey (Saint John), Sinha (Woodstock) et Smyth (Moncton)

7 Mises à jour sur les propositions initiales Les pharmaciens doivent dorénavant suivre un autre niveau de formation donné par leur Collège. La révision des algorithmes cliniques se fait avec nous, et nous espérons que les pharmaciens les appliqueront. Les classes appropriées de médicaments doivent être bien précisées, mais pas individuellement, et définies explicitement. Réticence à prescrire des antibiotiques.

8 Articles restants pour le groupe de travail technique Compléter les algorithmes cliniques. Discuter en profondeur de toutes les affections bénignes proposées. Se mettre d’accord sur des protocoles de communication – p. ex. ce que les médecins de famille doivent savoir. Expliquer les processus de responsabilité aux membres respectifs. Définir exactement ce que l’on fera au sujet des antibiotiques. Confirmer que les pharmaciens traiteront les patients avec qui ils ont déjà établi un lien.

9 Articles restants pour la Société médicale, le gouvernement Faire valoir l’importance d’un système d’information sur les médicaments. Le gouvernement ne rémunérera pas les pharmaciens pour ce travail – ils devront imputer les frais aux patients directement; nous devrons surveiller la rémunération concernant tout nouveau service. Passer en revue la mise en œuvre de l’initiative.

10


Télécharger ppt "Les pharmaciens et les affections mineures Réunion du Conseil des omnipraticiens de la SMNB Le 31 mai 2014."

Présentations similaires


Annonces Google