La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Préparé par Préparé par: BENMINA Hamza LATIF Issam BARIM Anas BENSAIRIA Tariq Demandé par: Mme.Zouneibiri Année universitaire : 2013/2014. Université Mohammed.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Préparé par Préparé par: BENMINA Hamza LATIF Issam BARIM Anas BENSAIRIA Tariq Demandé par: Mme.Zouneibiri Année universitaire : 2013/2014. Université Mohammed."— Transcription de la présentation:

1 Préparé par Préparé par: BENMINA Hamza LATIF Issam BARIM Anas BENSAIRIA Tariq Demandé par: Mme.Zouneibiri Année universitaire : 2013/2014. Université Mohammed V Faculté des Science Rabat

2

3  La situation actuelle En effet à partir des années 1980, années où une violente crise économique a commencé à sévir dans les pays du sud, fragilisant les économies, bouchant les possibilités d’emploi pour les jeunes diplômés, l’on a assisté à une véritable saignée de leaders scientifiques africains vers l’occident En Europe,nous sommes en train d’assister à un bouleversement de certains équilibres démographiques malheureusement peu médiatisé. La crise économique provoque depuis 2008 de considérables mouvements de population qui vident littéralement des pays de leur jeunesse la plus talentueuse. Les pays les plus touchés par ces départs sont les pays d’Europe occidentale. Par contre, Les Etats-Unis, le Québec et l’Australie se montrent comme des grands gagnants. Leur force économique vient entre autres choses de leur capacité à attirer «les meilleurs et les plus intelligents» venus d'Inde, de Chine ou du reste du monde. L’Asie est un grand perdant car elle souffre d'une fuite des cerveaux provoquée par la concurrence mondiale pour attirer le meilleur capital humain.

4  Définition La fuite des cerveaux ou exode des cerveaux désigne de façon populaire les flux migratoires des scientifiques et des chercheurs qui s'installant à l'étranger pour trouver de meilleures conditions de vie, de travail ou de rémunérations.

5

6  Histoire de ce phénomène « Fuite des cerveaux » est apparu dans les années 1960 L'expression « Brain drain » a été créé par les journaux de sensation britanniques au début des années Elle désignait la migration qualifiée de façon péjorative, comme une perte économique, et faisait référence à l’émigration des scientifiques britanniques vers les États-Unis.

7  Les causes du phénomène La recherche scientifique est parmi les grandes priorités des pays en voie de développement. Plus que ça,elle est considérée comme un critère de leur progrès ou de leur ralentissement. Ce retard est un résultat engendré par les raisons suivantes : - - Le manque des moyens fournis par l’état dans ce domaine. - L’augmentation du taux de chômage. - Les conditions de travail lamentables dans les institutions et les sociétés privées et publiques. - Les guerres, Les conflits politiques et l’instabilité des pays au plan social et politique. - Des raisons personnelles dépendantes de ceux qui veulent partir ailleurs.

8  Les conséquences La fuite des cerveaux a des conséquences négatives sur les pays d’origines : Au plan économique : - La perte des compétences inflige à l’état une perte des ressources financières importantes. Au plan scientifique : - La dégradation du niveau de la recherche scientifique. - La détérioration de la réputation des universités et des instituts scientifiques. Au plan politique : - La faiblesse des libertés publiques. - La propagation de la corruption et du favoritisme. - La création d’une forte inégalité des compétences entre les pays (migration qualifiée ).

9  Les solutions - Lutter contre les facteurs qui engendrent la pauvreté, la corruption, le manque de volonté politique à l'aide à l'emploi. - Créer des opportunités d’emploi - Créer des opportunités d’emploi - Réformer le système éducatif. - Réformer le système éducatif. - Reconnaître les connaissances de ces cerveaux et les mettre en valeur. - Reconnaître les connaissances de ces cerveaux et les mettre en valeur. - Accorder des bourses à condition que l'étudiant expatrié retourne travailler dans son pays d'origine, sinon celui-ci rembourse tous les frais engagés par l'État pour sa formation. - Accorder des bourses à condition que l'étudiant expatrié retourne travailler dans son pays d'origine, sinon celui-ci rembourse tous les frais engagés par l'État pour sa formation.

10  + d’info Quelques statistiques Les États-Unis est une destination parmi les plus populaires pour les scientifiques du monde entier, la Suisse possède le plus grand pourcentage de scientifiques immigrants…suivie par le Canada et l’Australie. De l’autre coté de la médaille, le Japon a relativement peu d’échange des scientifiques et de talents avec le reste de monde.

11  Fuite des cerveaux au Maroc Le Maroc est en tête des pays arabes concernant la fuite des cerveaux d’après des statistiques officielles du site rekrute.com. 17% des marocains instruits quittent leur pays dont 86% des compétences marocaines veulent travailler à l’étranger pour améliorer leur niveau de vie, mais aussi pour acquérir de l’expérience. Les pays arabes, notamment le Maroc, perdent chaque année 50% de médecins, 32% d’ingénieurs et 15% de chercheurs et spécialistes dans les domaines scientifiques et techniques. La destination préférée de ces compétences sont la France (61%), le Canada (57%) et les Etats Unis(47%).

12  Conclusion... La fuite des cerveaux est un problème universel qui ne peut pas être totalement enraillé, on peut au mieux le diminuer. Pour y parvenir, il faut adopter toute une démarche en fournissant tous les moyens nécessaires pour garder le capital humain en place et attirer en même temps les expatriés qualifiés du monde entier en offrant des opportunités en or.

13


Télécharger ppt "Préparé par Préparé par: BENMINA Hamza LATIF Issam BARIM Anas BENSAIRIA Tariq Demandé par: Mme.Zouneibiri Année universitaire : 2013/2014. Université Mohammed."

Présentations similaires


Annonces Google