La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

P. J. Strydom Administrateur général. Bétail 171 000 porcs sevrés (8 mois; 180-240 kg), parcs d'engraissement sud- africains 115 000 bouvillons – abattoirs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "P. J. Strydom Administrateur général. Bétail 171 000 porcs sevrés (8 mois; 180-240 kg), parcs d'engraissement sud- africains 115 000 bouvillons – abattoirs."— Transcription de la présentation:

1 P. J. Strydom Administrateur général

2 Bétail porcs sevrés (8 mois; kg), parcs d'engraissement sud- africains bouvillons – abattoirs d'exportation de l'UE (Meatco & Witvlei) Petits troupeaux moutons – Afrique du Sud (marché informel) chèvres – Afrique du Sud Kwazulu-Natal (marché cérémonial) Bœuf tonnes – Afrique du Sud (Woolworths, bouvillons) tonnes – UE (R-U, Norvège, Allemagne, Suisse, Pays-Bas) Agneau carcasses - Afrique du Sud (Checkers, Pick.n Pay, Spar) ? (500) tonnes – Norvège Springbok (90) tonnes – Norvège PERFORMANCES DE L'INDUSTRIE DE LA VIANDE NAMIBIENNE Orientée vers l'export – 85 % (1,6 milliard $)

3 Obstacles au commerce de la CDAA Coût de conformité du pays d'importation et du consommateur Accords commerciaux – améliorent le commerce ? Contrôle médiocre des maladies animales et de la zootechnie Absence d'infrastructures de marketing et d'information Absence de politiques et de stratégies gouvernementales harmonisées Pratiques culturelles liées à la propriété

4 Conformité aux exigences SPS (1) Fixées par les pays importateurs et les consommateurs Coûteuse pour les petites économies : Hygiène de la viande et infrastructures d'abattoirs Établissement de zones exemptes de maladie et cordonnement La Namibie a 3 zones vétérinaires et le Botswana, 17. Mise en œuvre de systèmes d'assurance qualité comme FANMeat (Namibie) Adoption de législations, interdiction de substances hormonales, de suppléments antibiotiques de routine et de produits dérivés animaux

5 Conformité aux exigences SPS (2) Normes supplémentaires des pays importateurs : Désossage et maturation Surveillance ESB Bien-être animal Normes privées plus strictes des distributeurs Responsabilité de la certification par une autorité compétente Sécurité du consommateur, traçabilité, biosécurité, qualité de la viande Avec des finances et des capacités limitées Les coûts de conformité sont principalement supportés par l'industrie de la viande elle-même Les exportations à l'UE se conforment à ces normes

6 Volume et valeur des importations de viande UE de la Namibie (en haut) et du Botswana (en bas) Exportations de la Namibie vers l'UE et l'Afrique du Sud (en prix 2000) Source ODI Avantages commerciaux

7 Dilemmes commerciaux Maintenir et améliorer l'accès au marché (AELE, USA, UDAA) Fin de l'accès au marché de l'UE La Namibie pourrait perdre 30,76 millions par an « Annulation » des investissement UE et namibiens Pertes d'emplois (directes – 203) Conséquences socioéconomiques (affectant agriculteurs) Équivalent à une augmentation des tarifs de 72 % pour le Botswana et de 63 % pour la Namibie États-Unis La Namibie a subi une inspection APHIS et a reçu la certification Elle attend l'audit FSIS L'AELE a augmenté son quota en Norvège Les exportations UE de bœufs sont directement en concurrence avec des petits producteurs

8 Quelles sont les entraves au secteur de l'élevage de la CDAA ? Normes internationales et statut des maladies animales Difficiles avec le gibier sauvage en liberté Réseaux et compétences commerciales rudimentaires Pouvoir et capacités de négociation limités Capacité de négocier avec des pays avec davantage de capacités Services de soutien à l'élevage médiocres

9 Que doit faire la CDAA ? Les gouvernements de la CDAA devraient jouer un rôle plus central et cohérent ! en utilisant la base de ressources d'élevage Adoption d'une approche de la certification SPS basée sur les produits (selon les règles OIE) Repenser les nouvelles approches de la certification des produits Sans augmenter les risques SPS pour le pays importateur Implication dans la diversification des marchés et des produits Plein air, viande namibienne d'exploitation garantie, élevage à la campagne Aide commerciale pouvant couvrir le coût de conformité Contribution de l'industrie, notamment via une taxe (Namibie) Programme de mentorat Égalité de statut de santé animale

10 Merci de votre attention


Télécharger ppt "P. J. Strydom Administrateur général. Bétail 171 000 porcs sevrés (8 mois; 180-240 kg), parcs d'engraissement sud- africains 115 000 bouvillons – abattoirs."

Présentations similaires


Annonces Google