La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Information économique Lutilisation de notre argent Recettes et dépenses du groupe Renault CGT Technocentre 07/2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Information économique Lutilisation de notre argent Recettes et dépenses du groupe Renault CGT Technocentre 07/2004."— Transcription de la présentation:

1 Information économique Lutilisation de notre argent Recettes et dépenses du groupe Renault CGT Technocentre 07/2004

2 Information économique Nous, les RENAULT, sommes à travers le monde Un tiers dans la maison mère, deux tiers dans des filiales. Deux petits tiers en France, un gros tiers à létranger.

3 Information économique En échange des véhicules que nous leur fournissons, nos clients nous versent un peu moins de 40 Milliards deuros chaque année. Recettes CLIENTS Trois quarts Paiement de nos FOURNISSEURS Reste : Un quart Chiffre daffaire Valeur ajoutée Achats Ce sont nos recettes Quelles sont nos principales dépenses ? Quelles sont nos principales dépenses ? La « Valeur ajoutée » dépend de la part faite en interne. Exemples : Si on achète un tableau de bord complet, ou si on sous- traite plus nos programmes informatiques, la répartition entre la valeur Ajoutée et les achats change. Il y a 50 ans, la part de la valeur ajoutée dans le chiffre daffaire était de plus de 50 %.

4 Information économique Recettes CLIENTS Trois quarts Paiement de nos FOURNISSEURS Reste : Un quart La répartition de la valeur ajoutée Un quart Versements aux SALARIES (Salaires nets) Un quart Versements à la PROTECTION SOCIALE Un quart Investissements Reste : Un Quart = Marge Marge Opérationnelle Chiffre daffaire AchatsValeur ajoutée

5 Information économique Reste : Un quart La répartition de la valeur ajoutée Un quart Versements aux SALARIES (Salaires nets) Un quart Versements à la PROTECTION SOCIALE Un quart Investissements Reste : Un Quart = Marge Versements aux salariés : Il nest pas réparti uniformément. Cest le paiement de la « Qualification » (formation initiale, expérience et connaissances acquises). Exemple : le versement aux salariés de Renault maison mère (un tiers des salariés seulement) est plus de la moitié du versement total, car la qualification moyenne est plus élevée dans la maison mère. Ce versement dépend aussi du niveau de vie du pays.

6 Information économique Reste : Un quart La répartition de la valeur ajoutée Un quart Versements aux SALARIES (Salaires nets) Un quart Versements à la PROTECTION SOCIALE Un quart Investissements Reste : Un Quart = Marge Versements à la protection sociale : Versements pour les retraites, lassurance maladie, chômage… Ces versements alimentent un « pot commun » qui est redistribué. - Comme toutes les dépenses, ces versements sont financés par nos recettes, c'est-à-dire par ce que nous versent nos clients. Y compris la part salariale des cotisations sociales. - Cet ordre de grandeur peut paraître important par rapport aux salaires nets versés. En fait, pour un brut de 100, il y a près de 25 de cotisations salariés (soit un salaire net de 75), et près de 50 de cotisations patronales, soit près de 75 de charges pour 75 de net (voir feuille de paye). - Lensemble sappelle les « Frais de personnel »

7 Information économique Reste : Un quart La répartition de la valeur ajoutée Un quart Versements aux SALARIES (Salaires nets) Un quart Versements à la PROTECTION SOCIALE Un quart Investissements Reste : Un Quart = Marge La marge est utilisée pour financer les versements aux actionnaires (dividendes), les versements aux salariés (intéressement), les versements à lEtat (impôts sur les bénéfices)….. Le solde final est laugmentation ou la diminution de lépargne Marge Opérationnelle

8 Information économique Des recettes complémentaires… CLIENTS Paiement de nos FOURNISSEURS 2,7 Versements aux SALARIES (Salaires nets) 2,4 Versements à la PROTECTION SOCIALE 2,2 Renouvellement des Equipements 1,7 + 0,3 = 2 MARGE OPERATIONNELLE + AUTRES REVENUS 9 VALEUR AJOUTEE NISSAN 0,3 Marge Opérationnelle = 4 % du Chiffre daffaire environ en moyenne de cycle 16 % des richesses produites (Valeur Ajoutée) Mais … Frais de personnel = 5 milliards environ Renouvellement des équipements : Part des investissements qui correspond au renouvellement des équipements, hors augmentation de capacité de production. Cela correspond approximativement sur le plan comptable aux « Amortissements »

9 Information économique La répartition du profit : CLIENTS Paiement de nos FOURNISSEURS 2,7 Versements aux SALARIES (Salaires nets) 2,4 Versements à la PROTECTION SOCIALE 2,2 Renouvellement des Equipements 1,7 + 0,3 MARGE + Autres revenus PROFIT 9 VALEUR AJOUTEE 0,3 Dividendes aux ACTIONNAIRES 0,15 Intéressement SALARIES 0,3 Financement de la croissance 0,3 Impôts ETAT +1 VARIATION EPARGNE NISSAN 0,3 Les chiffres sont des ordres de grandeurs moyens. Ils varient selon les années Au 1er semestre 2004, la marge opérationnelle est de 1,27 soit 2,5 sur un an au lieu de 1,7.

10 Information économique La répartition du profit : 1,7+ 0,3 MARGE + Autres revenus PROFIT 0,3 Dividendes aux ACTIONNAIRES 0,15 Intéressement SALARIES 0,3 Financement de la croissance 0,3 Impôts ETAT + 1 VARIATION EPARGNE Financement de la croissance : Il sagit dinvestissements financiers (ex : achat de titres Nissan) ou industriels (ex : création dune usine au Brésil), nets des cessions dactifs financiers ou industriels. Variation dépargne : Comme un ménage, une entreprise a dun coté des emprunts, et de lautre de largent quon lui doit et de largent disponible. La différence sappelle lEndettement Financier Net (EFN). Comme un ménage, une entreprise peut décider daugmenter son Endettement Financier Net pour faire un gros investissement, et le diminuer après. En effet, si on dépense moins que lon ne gagne, on met de largent de coté, et inversement. Après avoir acheté NISSAN, en ce moment Renault épargne.

11 Information économique Commentaires : Simplifications : -La variation du besoin en fonds de roulement, qui a un impact important sur les flux de trésorerie certaines années a été volontairement non abordée. -Les frais financiers ne sont pas pris en compte. Les frais financiers nets (intérêts versés moins intérêts reçus) de Renault sont faibles Recettes / dépenses et Comptes de Résultat : Les chiffres sont les ordres de grandeurs moyens des « flux de trésorerie », c'est-à-dire des flux dargent réel, et sont proches des prévisions 2004 (4,5% de marge opérationnelle). Il ne faut pas confondre ces chiffres avec ceux des comptes de résultat. Par exemple, la contribution de NISSAN au résultat de Renault est de 1,7 milliards deuros en Mais il sagit de la quote-part comptable des résultats de NISSAN, dont RENAULT possède 44%, et non dargent disponible.

12 Information économique Et alors ? CLIENTS Paiement de nos FOURNISSEURS 2,7 Versements aux SALARIES (Salaires nets) 2,4 Versements à la PROTECTION SOCIALE 2,2 Renouvellement des Equipements 1,7 + 0,3 MARGE + Autres revenus PROFIT 9 VALEUR AJOUTEE 0,3 Dividendes aux ACTIONNAIRES 0,15 Intéressement SALARIES 0,3 Financement de la croissance 0,3 Impôts ETAT + 1 VARIATION EPARGNE NISSAN 0,3 - Frais de personnel : 5 milliards - Dividendes : 0,3 milliards - Accumulation dépargne : 1 milliard - Prise de contrôle de NISSAN en 1999 : 5 milliards Ou va notre argent ? 0,3 Revenus des propriétaires 1,3 Augmentation du PATRIMOINE des propriétaires La finalité du CAPITALISME est lACCUMULATION du CAPITAL Renault : 22 % de rendement des fonds propres en 2003 Aventis : 56 milliards pour racheter SANOFI

13 Information économique Et alors ? CLIENTS Paiement de nos FOURNISSEURS 2,7 Versements aux SALARIES (Salaires nets) 2,4 Versements à la PROTECTION SOCIALE 2,2 Renouvellement des Equipements 1,7 + 0,3 MARGE + Autres revenus PROFIT 9 VALEUR AJOUTEE 0,3 Dividendes aux ACTIONNAI RES 0,15 Intéresse ment SALARIE S 0,3 Financement de la croissance 0,3 Impôts ETAT + 1 VARIATION EPARGNE NISS AN 0,3 Plus dun coté, cest moins de lautre Un budget cest des arbitrages entre différentes dépenses Quelle répartition entre : Faire et sous traiter ? Quelle répartition entre : - salaire et équipement (automatisation) ? - salaire et profit ? Quelle répartition des profits entre : - les dividendes - lintéressement - la croissance (investissement, achat de société…) - laugmentation ou la diminution de lendettement Quelle répartition entre prix et volume ?

14 Information économique Et alors ? Que se passerait-il si : On augmentait les salaires ou les effectifs de 10 % ? CLIENTS Paiement de nos FOURNISSEURS 2,5 SALAIRES NETS 2,5 PROTECTION SOCIALE 2 Renouvellement des Equipements 2 PROFIT 9 VALEUR AJOUTEE 0,3 Dividendes aux ACTIONNAIRES 0,15 Intéressement SALARIES 0,3 Financement de la croissance 0,3 Impôts ETAT + 1 VARIATION EPARGNE NISSAN 0,3

15 Information économique Et alors ? Que se passerait-il si : La marge opérationnelle passerait de 4,5 % à 3,2 % du CA (18 à 12% de la VA) 3,2% est la moyenne des 10 dernières années. 3,2 % en moyenne ont suffit pour financer les nouvelles usines, racheter NISSAN, tout en revenant à un endettement quasi nul. On augmentait les salaires ou les effectifs de 10 % ? Le profit passerait de 2 à 1,5 milliards Laccumulation dépargne serait de + 0,5 au lieu de + 1 milliards La contribution aux recettes de la protection sociale augmenterait de 10 % (Déficit 2004 de la sécu : de lordre de 3% des recettes) Lintéressement diminuerait de 25 % CLIENTS Paiement de nos FOURNISSEURS 2,75 SALAIRES NETS 2,75 PROTECTION SOCIALE 2 Renouvellement des Equipements 1,5 PROFIT 9 VALEUR AJOUTEE 0,3 Dividendes aux ACTIONNAIRES 0,12 Intéressement SALARIES 0,3 Financement de la croissance 0,3 Impôts ETAT + 0,5 VARIATION EPARGNE NISSAN 0,3

16 Information économique Et alors ? Que se passerait-il si : On étendait lintéressement au groupe en le soumettant à cotisations ? CLIENTS Paiement de nos FOURNISSEURS 2,5 SALAIRES NETS 2,5 PROTECTION SOCIALE 2 Renouvellement des Equipements 2 PROFIT 9 VALEUR AJOUTEE 0,3 Dividendes aux ACTIONNAIRES 0,15 Intéressement SALARIES 0,3 Financement de la croissance 0,3 Impôts ETAT + 1 VARIATION EPARGNE NISSAN 0,3

17 Information économique Et alors ? Que se passerait-il si : Les profits affectés aux salariés seraient le triple de ceux distribués aux actionnaires On étendait lintéressement au groupe en le soumettant à cotisations ? CLIENTS Paiement de nos FOURNISSEURS 2,5 SALAIRES NETS 2,5 PROTECTION SOCIALE 2 Renouvellement des Equipements 2 PROFIT 9 VALEUR AJOUTEE 0,3 Dividendes aux ACTIONNAIRES 0,8 Intéressement SALARIES 0,3 Financement de la croissance 0,3 Impôts ETAT + 0,3 VARIATION EPARGNE NISSAN 0,3 Mais lintéressement est du profit, et le profit nest pas soumis à cotisation sociale La CGT revendique que les cotisations sociales soient un pourcentage de Valeur ajoutée + Revenus financiers ( 3ème ligne) et non un pourcentage des salaires

18 Information économique Et alors ? Que se passerait-il si : De Renault SA ? …… + 2,5 milliards en Frais de personnel ( 0,5 Mds de pertes) le salaire moyen des salariés du groupe Renault était celui …. CLIENTS Paiement de nos FOURNISSEURS 2,5 SALAIRES NETS 2,5 PROTECTION SOCIALE 2 Renouvellement des Equipements 2 PROFIT 9 VALEUR AJOUTEE 0,3 Dividendes aux ACTIONNAIRES 0,15 Intéressement SALARIES 0,3 Financement de la croissance 0,3 Impôts ETAT + 1 VARIATION EPARGNE NISSAN 0,3 Du Technocentre ? … + 4,5 milliards en Frais de personnel ( 2,5 Mds de pertes) Des Cadres ? ……… milliards en Frais de personnel ( 6 Mds de pertes) Des IIIC ? ……….…….+ 14 milliards en Frais de personnel ( 9 Mds de pertes) Exemple : « Moi je contribue plus à la subvention CE, cest 2% de la masse salariale, ce nest pas juste que je sois moins subventionné…. » ??? Si ! Chaque salarié napporte pas une quote-part de la subvention CE : cest un prélèvement global sur les recettes de la communauté de travail. Toute dépense est financée par nos recettes (le chiffre daffaire). Dans un budget largent affecté à un poste lest au dépend des autres La part de nos recettes affectée aux salaires élevés diminue largent disponible pour dautres utilisations, comme le CE. Sils étaient plus bas, on pourrait utiliser léconomie pour augmenter la subvention, toute choses égales par ailleurs. De même, les salaires élevés ne contribuent pas plus au financement de la protection sociale. Sils étaient plus bas, on pourrait utiliser léconomie pour augmenter les versements à la sécurité sociale.

19 Information économique Conclusion Lentreprise cest nous : La gestion nest pas la chasse gardée du patronat Les aspects économiques contribuent à la crédibilité des revendications CGT: - Salaires - Retraite et protection sociale - Emploi et politique industrielle


Télécharger ppt "Information économique Lutilisation de notre argent Recettes et dépenses du groupe Renault CGT Technocentre 07/2004."

Présentations similaires


Annonces Google