La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AFRICAN ECONOMIC RESEARCH CONSORTIUM (AERC) LA NATURE DES LIENS ENTRE L'AGRICULTURE ET LEDUCATION A MADAGASCAR.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AFRICAN ECONOMIC RESEARCH CONSORTIUM (AERC) LA NATURE DES LIENS ENTRE L'AGRICULTURE ET LEDUCATION A MADAGASCAR."— Transcription de la présentation:

1 AFRICAN ECONOMIC RESEARCH CONSORTIUM (AERC) LA NATURE DES LIENS ENTRE L'AGRICULTURE ET LEDUCATION A MADAGASCAR

2 Plan de la présentation Partie 1/ Objectifs et approche Partie 2/ Le contexte socio économique Partie 3/ les caractéristiques de lagriculture malgache Partie 4/ les déterminants de la pratique de lagriculture à Madagascar Partie 5/ les déterminants du rendement agricole à Madagascar

3 Partie 1/ Objectifs et approche -Intérêt du sujet: Constat de faible performance de lagriculture à Madagascar. Prise en compte de lEducation et du Développement rural dans les programmes de développement de lEtat, en particulier le Madagascar Action Plan à partir de 2007 inclut les 2 secteurs parmi ses 8 défis. -Objectifs Amélioration des compétences des techniciens en matière danalyse économique en général et analyse de la pauvreté en particulier Contribution des recherches conduites avec AERC à lélaboration du DSRP, son suivi et sa mise à jour de 2001 à 2006.

4 Partie 1/ Objectifs et approche -Approche Mesure des relations entre le niveau dinstruction et, dune part la pratique de lagriculture, dautre part le rendement agricole. Utilisation des techniques descriptives et économétriques pour les analyses

5 Partie 1/ Objectifs et approche -Les sources dinformations: 1/ Les statistiques administratives du Ministère de léducation et du Ministère de lagriculture 2/ Les données de la comptabilité nationale 3/ Le recensement auprès des communes 4/ Les enquêtes auprès des ménages de 1993 à 2002 (ainsi que 2004 et 2005 pour la mise à jour des tableaux dans la présente présentation).

6 Partie 2/ Le contexte socio économique

7 Partie 2/ Le contexte socio économique Ratio de dépendance selon le milieu Unité : % MilieuRatio de dépendance Capitale 55,5 Grands centres urbains 72,9 Centres urbains secondaires 84,5 Rural 93,9 Ensemble 89,1 Source: INSTAT/DSM/EPM2002

8 Partie 2/ Le contexte socio économique Statistiques de léducation primaire ANNEE INDICATEURS1999/ / / /2003 Etablissements fonctionnels public privé Rapport élève-/maîtres Public Privé

9 Partie 2/ Le contexte socio économique Le niveau dinstruction MilieuGenre Ensem ble UrbainRuralMasculinFéminin Non instruits30,050,344,447,145,7 Primaire44,641,842,842,142,4 Secondaire18,96,510,28,59,3 Supérieur6,51,42,72,42,5 Total100,0 100

10 Partie 2/ Le contexte socio économique La structure de lemploi MilieuCapitaleAGCUCUSRuralMadagascar Secteur Primaire 6,023,456,183,875,6 Secondaire 31,522,810,04,87,1 Tertiaire 62,553,833,911,417,3 Total 100,0

11 Partie 2/ Le contexte socio économique Taux de chômage et taux de sous emploi en 2005 UrbainRuralEnsemble Taux de chômage 7,11,72,8 Sous emploi lié à la durée du travail 20,030,325,2 Sous emploi lié au salaire 2955,342,5

12 Partie 2/ Le contexte socio économique Indicateurs de pauvreté de 1993 à 2005 Incidence de la pauvreté Madagascar70,073,371,369,680,772,168,7 Urbain50,163,252,144,161,653,752,0 Rural74,576,076,777,186,477,373,5 Intensité de la pauvreté Madagascar30,333,632,834,847,631,626,8 Urbain17,529,621,418,329,320,219,3 Rural33,234,736,139,753,034,828,9

13 Déterminants de la pauvreté Variable de prédiction Variation Erreur standardZP>|z| Nombre d'homme 0,0840,00810,40,000 Nombre de femme 0,0880,00910,20,000 Chef de ménage âgé de 20 à 40 ans 0,0480,0251,950,052 Proportion de personnes âgées de moins de 5 ans 0,3630,0744,940,000 Proportions des personnes âgées de 5 à 15 ans 0,1320,0592,230,026

14 Déterminants de la pauvreté (suite) Variable de prédiction Var Probabilité Erreur standardZP>|z| Chef moyen exploitant agricole 0,11800,0343,270,001 Chef petit exploitant agricole 0,23700,0258,330,000 Existence d'entreprises -0,06400,027-2,390,017 Proportion des universitaires -0,98900,134-7,570,000 Proportion des secondaires -0,39000,059-6,610,000

15 Partie 2/ Le contexte socio économique Evolution du PIB réel par tête

16 Partie 3/ les caractéristiques de lagriculture malgache: répartition des types de terrains Type de rizièresPourcentage de superficies Sans problème d'érosion 40,9 Dépôt argileux 27,3 Dépôts limoneux 15,7 Dépôts sablonneux 10,3 Dépôts sablonneux avec débris 5,8 Total 100,0

17 Partie 3/ les caractéristiques de lagriculture malgache: Utilisation dintrants CultureNPKUréeFumierTraction animale tracteur Riz2,54,512,453,47,2 Mais0,41,311,126,67,6 Manioc2,3 5,920,74,9 Pomme de terre28,316,563,411,18,7

18 Partie 3/ les caractéristiques de lagriculture malgache: Utilisation dintrants CultureNPKUréeFumierTraction animale tracteur Riz2,54,512,453,47,2 Mais0,41,311,126,67,6 Manioc2,3 5,920,74,9 Pomme de terre28,316,563,411,18,7

19 Partie 4/ les déterminants de la pratique de lagriculture Variables de prédiction dF/dxErreur standard z P>z Existence d'une entreprise employant plus de 50 personnes 0,1020,0362,820,0050 Existence d'une entreprise employant 10 à 50 personnes -0,1290,034-3,740,0000 Lieu de résidence CUS0,2200,0326,710,0000 Lieu de résidence rural0,1740,0602,850,0040

20 Partie 4/ les déterminants de la pratique de lagriculture (suite) Variables de prédiction dF/dxErreur standard z P>z Possession d'unité de production non agricole -0,1070,019-5,570,0000 Diplôme maximal dans le ménage -0,0320,005-6,700,0000 Existence d'un membre ayant reçu une formation en métier -0,0530,027-2,000,0460 Existence d'un membre ayant reçu une formation en agriculture 0,3620,0584,510,0000

21 Partie 4/ les déterminants de la pratique de lagriculture (suite) Variables de prédiction dF/dxErreur standard z P>z Nombre d'ENA parmi les ménages de la ZD -0,0100,002-4,230,0000 Nombre de personne ayant le niveau secondaire dans le ZD -0,0150,003-4,590,0000 Nombre de personne ayant le niveau primaire vans le ZD 0,0140,0027,360,0000

22 Partie 4/ les déterminants de la pratique de lagriculture (suite) Variables de prédiction dF/dxErreur standard z P>z Nombre d'ENA parmi les ménages de la ZD -0,0100,002-4,230,0000 Nombre de personne ayant le niveau secondaire dans le ZD -0,0150,003-4,590,0000 Nombre de personne ayant le niveau primaire vans le ZD 0,0140,0027,360,0000

23 Partie 5/ les déterminants du rendement agricole VariableCoeffic ient Erreur standard T statP>|t| Variables communautaires Existence de route coupée -0,1350,034-3,990,000 frais des personnes pdt saison sèche -0,0720,010-7,210,000 Nombre de personnes ayant le BEPC dans la ZD 0,0740,0233,260,001 Degré de sécurité 0,0970,0342,850,004 Nombre d'invasions des criquets -0,1300,041-3,210,001 Nombre de jours de retard moyen des pluies 0,0750,0282,650,008 Nombre de jours d'avance des pluies 0,1920,0424,580,000 Existence représentant Min. Agriculture 0,1170,0442,660,008

24 Partie 5/ les déterminants du rendement agricole VariableCoeffic ient Erreur standar d T statP>|t| Variables liées aux parcelles Distance parcelle - route access charrette -0,0400,012-3,410,001 type riz dépôt limoneux -0,1870,050-3,730,000 brise vent 0,7220,1554,660,000 canaux de protection suivant courbe 0,2270,0623,660,000 Nb d'heures de m.o/super 0,3390,01818,410,000 Nb d'heures de Bœuf/ super 0,4250,0567,560,000 qte d'urée/super 0,1730,0473,650,000

25 Partie 5/ les déterminants du rendement agricole VariableCoefficientErreur standard T statP>|t| Variables liées au ménage Ayant un outil manuel 0,1170,0462,570,0100 Nobre d'adultes/super 0,2600,0624,200,0000

26 Conclusions et recommandations I. Constats et recommandations générales 1.1 Continuer les activités de recherches de AERC à Madagascar 1.2 Etendre les domaines détudes 1.3 Intégrer les Universitaires malgaches dans le groupe de recherche 1.4. AERC doit pouvoir répondre aux besoins ponctuels et dactualités 1.5 Félicitation de léquipe AERC Madagascar dans le cadre du DSRP et incitation à continuer cette bonne démarche 1.6 Les problèmes ci-dessous persistent malgré les efforts accomplis

27 Conclusions et recommandations II. les problèmes de lagriculture 2.1 La majorité des malgaches dépendent de lagriculture (75%) 2.2 La superficie moyenne exploitée est très petite (< 1,5 Ha) 2.3 La pratique de monoculture alimentaire 2.4 Forte part de lautoconsommation alimentaire 2.5 Faible surplus agricole pour la commercialisation 2.6 La prédominance de la tradition familiale 2.7 Absence de crédit agricole 2.8 Instabilité des prix agricoles 2.9 Effets néfastes des aléas (cyclones, inondations, sécheresse, criquets, feu de brousse,…) 2.10 Manque de maîtrise deau pour les produits vivriers (paddy, maïs,..) 2.11 Linsécurité en milieu rural 2.12 Lenclavement 2.13 Labsence des infrastructures pour les marchés ruraux 2.14 La difficulté daccès aux marchés ruraux (accès, périodicité,…)

28 Conclusions et recommandations III. Les problèmes de léducation 3.1 Pour les adultes, 35,2% sont sans instructions dont 40% en milieu rural 3.2 Le problème est beaucoup plus focalisé en milieu rural quen milieu urbain 3.3 Insuffisance des infrastructures (écoles, toilettes, eaux, électricité,…) 3.4 La prédominance de lélevage aux dépens de léducation primaire 3.5 Le respect de la tradition (retard dans la scolarisation) 3.6 Le manque des ressources pour la scolarisation des enfants 3.7 Le manque dadéquation entre la formation et lemploi 3.8 Labsence ou le retard de loffre demploi adéquate 3.9 Linsuffisance du personnel enseignant

29 Conclusions et recommandations III. La relation entre les 2 notions en tant quactivité 3.1 La pratique de l'agriculture est en relation inverse avec le niveau d'éducation 3.2 Le faible niveau scolaire des agriculteurs entraîne une faible productivité 3.3 Les agriculteurs offrent des produits primaires faute de savoir faire pour la transformation

30 Recommandations pour lagriculture 1 Promouvoir la circulation des biens et services : - continuer la politique de désenclavement - améliorer les infrastructures de marchés - favoriser la libre concurrence 2. Augmenter la possibilité daccès au crédit : - la mobilisation de lépargne - laccès à des taux préférentiels - le système de crédit indirect 3. Augmenter la rentabilité des activités agricoles : - Promotion des grandes exploitations - Elargissement de la demande - Diversification des produits et promotion des cultures à forte valeur ajoutée - Amélioration des infrastructures de communication

31 Recommandations pour léducation V.2.1. Adaptation des contenus de lenseignement fondamental : - Approche par les compétences - Ajustement de loffre de formation en fonction des besoins sur le marché du travail au niveau régional - Ajustement du calendrier scolaire avec le calendrier des activités V.2.2. Promotion de lEducation informelle : - Programme dalphabétisation des adultes en milieu rural - Vulgarisation des séances éducatives par les médias ou des réunions publiques V.2.3. Amélioration de lefficacité interne de léducation : - Augmenter le taux dachèvement de lenseignement fondamental - Augmenter la qualité de lenseignement par le recyclage, recrutement et formation dinstituteurs - Diminuer le taux de redoublement - Construction et réhabilitation des infrastructures éducatives V.2.4. Amélioration de lefficacité externe de léducation : - Favoriser les partenariats entre écoles - grandes entreprises agricoles (voyages détude) - Mise en place des centres pilotes mobilisant les agriculteurs qualifiés et les techniques améliorées (vitrine de lagriculture)


Télécharger ppt "AFRICAN ECONOMIC RESEARCH CONSORTIUM (AERC) LA NATURE DES LIENS ENTRE L'AGRICULTURE ET LEDUCATION A MADAGASCAR."

Présentations similaires


Annonces Google