La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 1 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Corée du Sud.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 1 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Corée du Sud."— Transcription de la présentation:

1 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 1 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Corée du Sud Mutations industrielles et institutionnelles en contexte de fort développement des réseaux très haut débit Premiers enseignements de la mission de recherche de la MSH Paris Nord 15 septembre - 8 octobre 2010

2 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 2 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Introduction Contexte de la mission Dans le cadre du projet THD et du volet « veille socio-économique » confié à la MSH Paris Nord. Objectif général : réaliser un benchmark international du déploiement des réseaux THD et de leur impact sur la reconfiguration des industries de la culture et de la communication (changements dans la chaîne de valeur et réorganisation des filières). Deux étapes dans la démarche Une étude préliminaire à partir de rapports officiels, d'études de cabinets d'expertise et de la presse spécialisée pour identification des principaux acteurs et des grandes tendances. Deuxième étape : mission de terrain avec des entretiens ciblés (liste-ci-après).

3 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 3 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Ministères, agences gouvernementales et autorités administratives indépendantes Ministry of Knowledge Economy (MKE)Ministry of Cultures, Sports and Tourism (MCT) & Korea Copyright Commission Korea Creative Content Agency (KOCCA) Korea Internet & Security Agency (KISA) Korea Communications Commission (KCC)Korea Information Society Development Institute (KISDI) Korea Broadcast Advertising Corporation (KOBACO) Korea Fair Trade Commission (KFTC) Opérateurs de télécommunications Korea Telecom (KT)SK Telecom Orange LabS Acteurs des contenus CJ Entertainment & Media Korean Broadcasting System (KBS) I Munhwa Broadcasting Corporation (iMBC)Pandamedia Associations interprofessionnelles Korea Association for ICT promotion (KAIT) Korea Film Council (KOFIC) Korea Cable Television & Telecommunications Association (KCTA) Korea Press Foundation (KPF) T-DMB Committee Agences de consulting Asiance Jitex Consulting GroupVeyond Partners Universités Hallym UniversityKorea National University of Arts U-Cities Incheon Free Economic Zone Authority (IFEZ) Dongtan U-CitY Services diplomatiques français Service audiovisuel (Ambassade de France) Mission économique (Ambassade de France) Showrooms SK T-um Samsung Raemian Gallery

4 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 4 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Principales sources utilisées en plus des entretiens réalisés : Données officielles coréennes, principalement issues du KISDI, Données issues de létude du Berkman Center sur le THD, Données de lIDATE et notamment du « FTTx Watch », Données issues du rapport de l'ARCEP sur la Corée du Sud. La présentation de nos premiers résultats se fera selon le déroulement suivant : Partie 1 : Des réseaux performants et convergents, Partie 2 : Une politique volontariste, Partie 3 : Les principales reconfigurations industrielles de l'écosystème communicationnel sud-coréen.

5 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 5 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier Des réseaux performants et convergents Le haut débit fixe Régulièrement présenté comme très avancé en Corée, 97% des foyers seraient raccordés à Internet, 80% des foyers seraient éligibles à une offre 100 Mbps et plus. Le débit moyen constaté par Akamai en 2010 est cependant de 17 Mbps. Répartition par technologies : Pour 2009, en termes de foyers reliés, l'IDATE avance les chiffres suivants : 50% FTTH/B ; 32% câble modem ; 18% DSL. Quoiqu'il en soit, tendance lourde au déploiement de la fibre : -14% entre 2006 et 2008 sur le DSL selon le rapport de l'ARCEP de Il semble qu'il faille relativiser le nombre d'abonnés au FTTH et que le HFC (Hybrid Fiber Coaxial) se développe très fortement.

6 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 6 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Réseaux mobiles et technologies nomades 96% de la population possèdent un abonnement (a priori pas de cartes prépayées en Corée). Les chiffres varient concernant la couverture 3G : on approche quasiment cependant la totalité des abonnés pour les 3 opérateurs. Le déploiement du LTE est annoncé pour la fin de l'année 2011 par le leader sur le marché du mobile SK. WiBro : technologie principalement utilisée par KT (environ abonnés) et dans une moindre mesure SK. Celle-ci est clairement envisagée comme une technologie de complément. Le Wifi est extrêmement développé : lieux de connexion publics mis en place par KT, dans les taxis, etc. À noter la technologie coréenne DMB (normes terrestre et satellite) pour la télévision mobile avec un parc de 30 millions de terminaux connectables et l'avantage de ne pas congestionner les réseaux mobiles (diffusion hertzienne). Cf infra

7 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 7 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Les raisons structurantes d'un fort déploiement des réseaux : Une volonté politique très forte et liens étroits avec les industriels ( cf. infra ). Un moindre coût dinstallation : très forte concentration urbaine (plus de 40 % de la population coréenne vit dans lagglomération de Séoul) et l'habitat est groupé (hauts blocs d'immeubles donc facilité de connexion). un réseau en aérien : moindre coût de déploiement pour les opérateurs Propriété des réseaux par les opérateurs dégroupage obligatoire mais très rare dans les faits ( cf.infra ) Principe de la continuité de service fournir une capacité de services constante aux consommateurs, pour ce faire, articulation des réseaux Fixe / 3G / Wifi / WiBro / DMB et bientôt 4G, La mobilité et le nomadisme deviennent des principes majeurs : société de lubiquité.

8 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 8 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Applications à des projets structurants dont U-Cities & domotique Développement des smartgrids connectés (énergie, trafic routier, eau, etc.), Nécessité dimportantes capacités réseaux pour « linternet des objets ». Des distinctions technologiques mais mouvement vers la convergence des marchés : Rapprochements des secteurs de lélectronique grand public, télécommunications, câblo-opérateurs, chaines de télévision, acteurs de linternet et fournisseurs de contenus suivant de nouveaux rapports de concurrence, coopétition, de complémentarité ou dintégration et de parasitage, Facteurs prépondérants dans les mutations récentes en Corée ( cf infra ) : Autorisation de lIPTV « live » fin 2008 : les opérateurs de télécommunication sont devenus concurrents des câblo-opérateurs. Le passage au numérique terrestre en 2012 risque daviver cette concurrence, Mise sur le marché lIphone : a mis en évidence limportance des réseaux dInternet mobile et a favorisé les stratégies doffre quadruple play.

9 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 9 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 De nouvelles offres commerciales de la part des industriels des réseaux : Services nombreux et grilles tarifaires complexes et variées (internet à différents débits, fixe et mobile, téléphonie fixe et mobile, TV et VOD, abonnement individuel ou collectif, etc.) à la carte avec possibilités de panachage, mais au final des prix quasi-identiques pour les services triple et quadruple play, Différenciation de loffre par la qualité de services et les exclusivités de contenus. Féroce concurrence intermodale sur les marchés des télécommunications et de la télévision : Les telcos : KT, SK et LG (U+). Avantages concurrentiels : maîtrise des métiers des télécommunications, poids économique, rapports étroits avec équipementiers

10 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 10 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Les câblo-opérateurs : Tbroad, CJ (qui appartient en partie à Samsung) + 4 opérateurs de taille moindre et plus de 65 petits acteurs locaux. Ils apparaissent à partir de 1994 (loi autorisant la diffusion) et se développent rapidement. Avantages concurrentiels : réseau important et fiable, énorme base dabonnés (86% des foyers ont le câble), contrôlent des contenus ( via les contrats dexclusivités avec les programs providers ). Conséquence probable de cette concurrence : mouvement de concentration dans le secteur de la câblo- distribution, qui a déjà débuté. L'état des marchés des télécommunications Internet fixe (fin 2009) : KT = 42,5% ; SK = 23,3% ; câblo-opérateurs = 17,9%, Marché mobile (fin 2009) : SK = 50% ; KT = 31% ; LG = 18% ; MVNO = 1%.

11 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 11 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier Une politique volontariste Les TIC sont pensées comme un moteur économique dès les milieu des années 1980 : politiques daide au développement des opérateurs de télécommunications et équipementiers dans un premier temps puis libéralisation du marché dans les années Le cas KT / KTF (branche mobile) et de SK est emblématique de l'organisation de la nouvelle concurrence. Une politique de plans Korea Information Infrastructure Plan (KII) de 1995 à 2005 : couverture de plus de 80% des foyers en HD 1Mbps à lhorizon Obligation de service universel, Digital Closing Plan de 2001 à 2005 : connexion généralisée au backbone financé en partie par des prêts étatiques (à hauteur de 926 millions de $), Broadband Convergence Network Plan de 2004 à 2010 : création dun consortium public/privé destiné à développer les réseaux et notamment le FFTH/HFC et la connectivité « ubiquitaire » + nombreux programmes de R&D,

12 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 12 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 IT , révisé 2006 : objectif développer 8 technologies de communication davenir (WiBro, RFID, DMB, WCDMA, VoIP…), 3 types dinfrastructures (réseaux THD fixe et mobiles, Réseaux de capteurs, IPV6) et 9 secteurs économiques impliqués (dans les industries du matériel et du logiciel), Moyen de ces 2 plans : 70 milliards de prêts étatiques, Plan de 2009 de développement du 1 Gbps : Investissement total prévu 24,6 milliards de dollars sur 5 ans (dont 930 millions investis par lÉtat), Exclusivité du réseau pour le maître douvrage pendant les 3 premières années dexploitation, puis dégroupage obligatoire, Expérimentation sur un testbed dirigé par lETRI. Une attention soutenue pour favoriser la demande Programme PC for everyone 1996, Programme Computer Literacy 1998,

13 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 13 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Cyber Korea , Politique déquipement systématique des écoles, South Koreas 10 Millions Internet Education Project 2000, 1 Million Housewives Digital Literacy Education Project 2002, Créations de zones daccès libre à partir de 2000, Subventionnement étatique des terminaux, Offre sociale sur le broadband : réduction de 30% des abonnements pour les populations défavorisées. Des mesures de subventionnement indirect : Prêts accordés pour le déploiement des réseaux, Mise en place de clusters territorialisés ( Digital Media City ), Mise à dispositions déquipements, Soutien technique et scientifique de l'Electronics and Telecommunication Research Institute sous la tutelle du Ministry of Knowledge Economy)

14 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 14 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Un environnement légal incitatif Lois de la concurrence : Téléphonie mobile : interdiction pour un opérateur de détenir plus de 50% des parts de marché, généralisation de l« Universal subscriber identity mobile » (Usim), Dégroupage obligatoire pour le filaire dès 2002 et la fibre (prix de location fixés par lÉtat) ; Développement des MVNO grâce à une loi qui oblige KT et SK à partager leur réseau mobile (60/40) et dont les prix de location fixés par le gouvernement sont maintenus relativement bas. Label pour les promoteurs immobiliers depuis 1997 : « Cyber Building Certificate System », raccordement au réseau de fibre + installation de prise Ethernet dans les appartements, Définition dun cadre réglementaire très favorable au lancement de lIPTV ( e. g. obligation pour les chaînes de TV et producteurs de fournir contenus à bas prix), Abrogation en 2008 de la loi anti-dumping sur les terminaux pour soutenir la demande de nouveaux téléphones.

15 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 15 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Les limites de lincitation publique : des expérimentations pas systématiquement couronnées de succès L'échec économique du DMB : malgré un parc de récepteurs de plus de 30 millions de terminaux et 13 millions de spectateurs réguliers, des contenus peu nombreux et mal adpatés, modèles économiques pas adaptés, le monopole de KOBACO est un frein au développement du marché. L'avenir incertain de lIPTV : moins de 2 millions dabonnés et ralentissement de la croissance fin 2010, autorisation tardive (en 2008) et déficit de contenus attractifs, rude concurrence (contenus, qualité de service et prix) de la part des câblo-opérateurs.

16 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 16 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Convergence des marchés, convergence institutionnelle … Réorganisation des pouvoirs publics autour des plans énoncés : Disparition du Ministère de linformation en 2008 dont une partie du champ de compétences a été attribué à la KCC (gère licences de diffusion, les questions dexclusivités abusives par rapport au droit daccès du public au contenu), Fusion des diverses agences daides aux contenus et création de la Korea Creative Contents Agency (promotion des contenus numériques). Une nouvelle organisation institutionnelle pour les TIC : 2 ministères : Ministère de la culture et du tourisme, Ministère de l'économie de la connaissance (développement des TIC, logiciels), 2 agences gouvernementales : KOBACO (monopole publicitaire pour les diffusions terrestres TV/radio), Korea Creative Content Agency (KOCCA), 2 autorités administratives indépendantes : Korea Fair Trade Commission (net neutralité, pratiques anticoncurrentielles abus de position dominantes), Korea Communications Commission (KCC).

17 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 17 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 … mais une convergence juridique qui reste à penser : Les cadres légaux varient en fonction des techniques et non pas des usages et pratiques, ou contenus : distorsion importante dans le jeu de la concurrence (notamment dans le domaine de la diffusion télévisuelle). … et une rationalité à interroger : Enjeux politiques sous-jacents : lutte d'influence entre les ministères et administrations, Quelle efficacité de la réorganisation ?

18 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 18 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier Principales reconfigurations industrielles de l'écosystème communicationnel coréen Données générales sur les marchés Un marché très territorialisé : Faible pénétration des acteurs internationaux : « Substitution » des locaux aux globaux pour les marchés de la communication : Facebook = Cyworld ; Youtube = Pandora TV ; Yahoo ; Google = Naver ; Daum, Exception faite dApple (principalement Iphone) et Google (grâce à lOS et la plateforme Android). Des contenus culturels régionalisés : Les contenus nationaux sont les plus populaires, The « Korean Wave » ( Hallyu ) : succès régional des « dramas », films et musiques coréens (Japon, Chine). Un marché des télécommunications saturé dont les relais de croissance reposent sur l'innovation (smartphone, réseaux 1 Gbps, etc.), Dépense moyenne en TIC : 100 euros par coréen par mois (6% du budget moyen).

19 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 19 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Multiplication des plateformes pour chaque terminal (smartphone, TV connectée, tablette, e-book) Plateformes-propriétaire pour la plupart des terminaux (quelques fois double : équipementiers + concepteur de lOS), Plateformes systématiquement proposées par les opérateurs, Entre redondance, complémentarité et concurrence (exclusivités) des offres. Le marché des applications/contenus adaptés Double marché des applications : international (équipementiers et OS) et national (opérateurs), principalement réalisée par des PME qui répondent aux commandes des gros acteurs : opérateurs, équipementiers, chaînes de TV, industriels des contenus (presse, cinéma, musique, jeu vidéo), Principaux succès : les applications concernant les réseaux sociaux, la « réalité augmentée » et les jeux, Vers un Web des applications (Anderson) ?

20 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 20 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Multimédiatisation et multiplication des intermédiaires Peu de nouveaux entrants puissants hormis les deux portails Naver et DAUM ; portails présents sur Internet et IPTV et agrégeant des contenus + fonction de forums / réseaux sociaux, La plupart des acteurs traditionnels (musique, cinéma, presse) se plaignent de ne pas profiter de cette multiplication des canaux de diffusion, qui serviraient principalement aux marchés des intermédiaires. Selon les responsables du KOCCA, les gestionnaires de plateformes ponctionne 30% du prix de vente du contenu ( lato sensu ) et imposent plus ou moins fermement leur tarification, En revanche, les chaines de TV bénéficient largement de cette multimédiatisation Les réseaux de télévision nationaux apparaissent en position de force car possèdent les « killer contents » audiovisuels, IPTV : nouvelle source de revenus, renégociation et nouvelle rétribution de la part des câblo-opérateurs (fin du « deal » : pubs versus abonnements), Mise en ligne de nombreux sites liés aux programmes (services de développement Internet pour chaque réseau TV national, sites financés par la publicité et très fréquentés), Accords de diffusion avec les portails et même les sites « pirates » ( cf. infra ).

21 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 21 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 La pénurie de contenus Quasi disparition des marchés des supports physiques (DVD, CD, DVD&CD ROM) et moindres revenus liés aux nouvelles formes de médiatisation : affaiblissement de la capacité de financement des industries culturelles traditionnelles (CJ, KOFIC), La musique est devenue une activité valorisée essentiellement suivant un modèle B2B. Financement de la production par les chaînes de télévision, les plateformes musicales ou webradios (chaque telco à sa plateforme musicale : Melon, Bugs Music, etc.), Situation ambigüe du cinéma : vers un marché à 2 vitesses, En revanche, pour ce qui est de laudiovisuel, une nouvelle chaîne nationale (au moins) devrait faire son apparition dans les prochains mois (détenue par un consortium dindustriels de la presse).

22 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 22 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Des contenus 3D qui peinent à se développer : Très peu dinvestissements consentis par les équipementiers (quelques efforts de la part de Samsung), Les chaînes de télévision et producteurs audiovisuels et cinématographiques sont actuellement dans une position attentiste, Quelques projets de contenus audiovisuels soutenus par le gouvernement ( via le Broadcasting Promotion Fund et l Informatisation Promotion Fund ), Seul secteur à miser sur la 3D : le jeu vidéo (environnement immersif). Des expérimentations en cours au potentiel commercial incertain : Multi-angle TV, Interactive TV, TV Communautaire sur IPTV.

23 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 23 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Lexclusivité sur les contenus : un enjeu majeur Pas de Program Access Rule : très forte logique d'exclusivité mise en place par les cablo-opérateurs avec leurs fournisseurs de contenus. La KFTC et KCC ont été plusieurs fois saisies à ce sujet, Les producteurs perdent leur copyright lorsquils cèdent leurs programmes aux diffuseurs qui dès lors en deviennent propriétaires : forte rétention des contenus, Dautre part, fortes exclusivités sur les applications et contenus de plateformes négociées par les opérateurs de télécommunications.

24 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 24 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 La tentative de déploiement des telcos vers les contenus à partir de 2003 Rachat de sociétés et investissements dans les domaines de la musique et du cinéma notamment, Stratégies : Contenus comme produits dappel ( e. g. musique gratuite vendue avec les abonnements mobiles), Renforcer le catalogue de loffre IPTV. Désengagement partiel (notamment de KT) à partir de 2009 : Tension dans les rapports maison-mère / filiales en raison dune grande méconnaissance des logiques présidant à lorganisation des secteurs investis (incertitude de valorisation et organisation de la production notamment), Désormais, partenariats sur des projets spécifiques et, plus couramment, contrats dexclusivité.

25 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 25 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 La question de la piraterie La piraterie s'est développée dans un contexte de forte promotion des réseaux et d'une application lâche du cadre légal, Absence dune offre légale concurrente : pendant longtemps, pas de gros catalogues de VoD en ligne et sur IPTV (aujourd'hui, des sites importants : CineWell et CinePox), Réponse très rapide de la part des « outsiders » : développement dun important marché de la diffusion des biens piratés : Plus dune centaine de petites sociétés coréennes qui gèrent près de 300 sites hébergeant des contenus illégaux (P2P et DDL) en 2009 pour un CA total qui dépasseraient les 300 millions deuros, Manque à gagner pour les producteurs audiovisuels estimé à environ 250 millions deuros (selon MBC). Répression et sanctions très faibles jusquen 2009 et révision générale de la loi sur le copyright, Méconnaissance du cadre légal de la part du consommateur.

26 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 26 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Actions en faveur des droits de propriété intellectuelle sous leffet notamment du succès des produits culturels coréens en Asie : sensibilisation des publics, repression (fermetures de sites illégaux), négociations en vue daccords régionaux (avec la Chine notamment), Les ayant-droits essaient de mobiliser le gouvernement dans la lutte contre la piraterie, Une stratégie alternative : MBC a signé des accords avec 80 sites DDL sur la base dun échange ; accès au catalogue contre reversement dune partie du chiffre daffaires.

27 Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 27 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Conclusion Performance des réseaux, Très forte concurrence intermodale, Développement des réseaux conduit par un fort volontarisme politique, Nécessité en bande passante liée principalement aux Web des objets et dans un très moindre mesure multiplication des plateformes/applications, Pas de « killer apps », Pénurie de contenus ( le développement des réseaux est pensé per se ), Piraterie très élevée et adaptation des modèles économiques.


Télécharger ppt "Cap Digital - plate-forme d'expérimentations Très Haut Débit 1 Internet à Très Haut Débit : une révolution des usages ? | 28&29 janvier 2011 Corée du Sud."

Présentations similaires


Annonces Google