La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les dynamiques du secteur de limage en mouvement dans les aires métropolitaines de Lille, de Lyon et de Marseille Séminaire « Industries créatives, culture,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les dynamiques du secteur de limage en mouvement dans les aires métropolitaines de Lille, de Lyon et de Marseille Séminaire « Industries créatives, culture,"— Transcription de la présentation:

1 Les dynamiques du secteur de limage en mouvement dans les aires métropolitaines de Lille, de Lyon et de Marseille Séminaire « Industries créatives, culture, savoirs, territoires » Séminaire organisé dans le cadre de lOMIC MSH Paris Nord 17 décembre 2010 Bruno LUSSO Doctorant en géographie économique et aménagement ATER à lUFR de Géographie et Aménagement de Lille

2 Introduction

3 Le secteur de limage en mouvement (1/2) Les principales filières du secteur de limage en mouvement Réalisation : Bruno Lusso, daprès Hilbert, Nordhaus-Janz et Rehfeld, in Braczyk, Fuchs et Wolf, 2000

4 Le secteur de limage en mouvement (2/2) Réalisation : Bruno Lusso, daprès le Ministère de la culture et de la communication, Département des études, de la prospective et des statistiques, Paris 2006 Le secteur du multimédia vu par les chercheurs anglo-saxons

5 Les aires métropolitaines de Lille, de Lyon et de Marseille Le secteur de limage en mouvement, une industrie culturelle (Greffe, 2006) qui a connu un véritable essor avec le développement des TIC (Chatepie et Le Diberder, 2005). Le secteur de limage en mouvement, une industrie culturelle (Greffe, 2006) qui a connu un véritable essor avec le développement des TIC (Chatepie et Le Diberder, 2005). Contexte de léconomie de la connaissance (Lundvall et Johnson, 1994). Contexte de léconomie de la connaissance (Lundvall et Johnson, 1994). La France, un pays où les principales fonctions créatives sont concentrées en région parisienne (Woessner, 2008). La France, un pays où les principales fonctions créatives sont concentrées en région parisienne (Woessner, 2008). LIle de France = 70% de la production audiovisuelle et 40% de lédition de jeux vidéo. LIle de France = 70% de la production audiovisuelle et 40% de lédition de jeux vidéo. Lille, Lyon et Marseille : les trois principales métropoles de province derrière Paris. Lille, Lyon et Marseille : les trois principales métropoles de province derrière Paris.

6 Problématique et principaux axes détude Problématique : Problématique : Ces aires métropolitaines de province ont-elles une chance de développer ce type dactivités ? Trois principaux axes détude : Trois principaux axes détude : Les facteurs explicatifs de la constitution du terreau créatif Les facteurs explicatifs de la constitution du terreau créatif Lanalyse du tissu entrepreneurial Lanalyse du tissu entrepreneurial Les enjeux en terme de structuration des filières et de développement des réseaux. Les enjeux en terme de structuration des filières et de développement des réseaux.

7 1. Les facteurs de la constitution du tissu créatif

8 1.1 Deux thématiques principales Limportance du capital humain dans le développement régional : un consensus général. Limportance du capital humain dans le développement régional : un consensus général. Mais deux possibilités proposées pour latteindre : Mais deux possibilités proposées pour latteindre : La qualité des structures denseignement supérieur (Rutten et al, 2003 ; Verdier, 2006). La qualité des structures denseignement supérieur (Rutten et al, 2003 ; Verdier, 2006). La conjonction de facteurs favorables qui influent sur la distribution du capital humain (Wolfe, 2002 ; Cooke et Asheim, 2006 ; Asheim, Coenen et Vang, 2007). La conjonction de facteurs favorables qui influent sur la distribution du capital humain (Wolfe, 2002 ; Cooke et Asheim, 2006 ; Asheim, Coenen et Vang, 2007).

9 1.2 La qualité des structures denseignement supérieur (1/2) Les structures de formation dans les aires métropolitaines de Lyon (à gauche) et de Marseille (à droite) Réalisation : B. Lusso, TVES, Lille 1, 2010, daprès LEtudiant.fr

10 1.2 La qualité des structures denseignement supérieur (2/2) Une forte concentration des structures de formation dans les grands centres urbains. Une forte concentration des structures de formation dans les grands centres urbains. Les anciens bassins industriels marginalisés en dépit de politiques publiques volontaristes Les anciens bassins industriels marginalisés en dépit de politiques publiques volontaristes Environ 2000 à 3000 étudiants formés dans chaque année dans chacune des trois aires métropolitaines. Environ 2000 à 3000 étudiants formés dans chaque année dans chacune des trois aires métropolitaines. Les structures de formation dans laire métropolitaine de Lille Réalisation : B. Lusso, TVES, Lille 1, 2010, daprès LEtudiant.fr

11 1.3 Des activités héritées Selon Braczyk, Fuchs et Wolf (1999), importance des héritages culturels, artistiques et industriels. Selon Braczyk, Fuchs et Wolf (1999), importance des héritages culturels, artistiques et industriels. Présence dactivités industrielles relativement proches dans les trois territoires : Présence dactivités industrielles relativement proches dans les trois territoires : Microélectronique provençale pour Marseille. Microélectronique provençale pour Marseille. Filière TIC complète en région Rhône-Alpes. Filière TIC complète en région Rhône-Alpes. Commerce et vente à distance dans lagglomération lilloise. Commerce et vente à distance dans lagglomération lilloise. Une tradition cinématographique plus ou moins importante : Une tradition cinématographique plus ou moins importante : Lyon : le berceau du cinéma mondial Lyon : le berceau du cinéma mondial Marseille : la ville de province la plus filmée depuis les années 1920 Marseille : la ville de province la plus filmée depuis les années 1920 Le retard lillois en raison de son climat et de son caractère industriel. Le retard lillois en raison de son climat et de son caractère industriel. Mais un réseau très faible de chaînes de télévision locales. Mais un réseau très faible de chaînes de télévision locales.

12 2. Une classe créative tentée de fuir ces aires métropolitaines

13 2.1 Un tissu entrepreneurial récent et fragile (1/2) La concentration géographique, un élément clé de la masse critique dun cluster (De Propis, 2009) La concentration géographique, un élément clé de la masse critique dun cluster (De Propis, 2009) 500 entreprises pour Lyon et Marseille et 350 pour Lille, principalement localisées en ville 500 entreprises pour Lyon et Marseille et 350 pour Lille, principalement localisées en ville Mais un très grand nombre de TPE et de start-up Mais un très grand nombre de TPE et de start-up Le résultat : une « fuite des cerveaux », touchant entre 50 et 70% des diplômés. Le résultat : une « fuite des cerveaux », touchant entre 50 et 70% des diplômés. Répartition des entreprises de la filière image dans laire métropolitaine de Marseille Source : B. Lusso, 2010, TVES, daprès les données du répertoire SIRENE de lINSEE

14 2.1 Un tissu entrepreneurial récent et fragile (2/2) Source : B. Lusso, 2010, TVES, daprès les données du répertoire SIRENE de lINSEE Répartition des entreprises de la filière image dans les aires métropolitaines de Lyon (à gauche) et de Lille (à droite)

15 2.2 Des pôles « image » ambitieux (1/2) Un objectif : créer des équipements qui permettent de retenir les jeunes talents. Un objectif : créer des équipements qui permettent de retenir les jeunes talents. Des principes daménagement identiques. Des principes daménagement identiques. Une approche selon le principe de « triple hélice » (Etzkowitz et Leydesdorff, 1996) = entreprises, structures de formation et de recherche, et institutions publiques. Une approche selon le principe de « triple hélice » (Etzkowitz et Leydesdorff, 1996) = entreprises, structures de formation et de recherche, et institutions publiques. De haut en bas : les pôles image de Lyon, Lille et Marseille Source : B Lusso, 2010

16 2.2 Des pôles « image » ambitieux (2/2) A gauche, la Plaine Images deTourcoing (Lille) ; à droite, le pôle Pixel A gauche, la Plaine Images de Tourcoing (Lille) ; à droite, le pôle Pixel de Villeurbanne (Lyon) ; en bas, le pôle Média de la Belle de Mai (Marseille) Source : B Lusso, 2010, TVES

17 3. Une dynamique résiliaire encore émergente

18 3.1 La difficile construction dune gouvernance Atouts dune gouvernance collégiale du cluster qui permette de favoriser la pérennité des réseaux sociaux (Maillat et Kébir, 1999) Atouts dune gouvernance collégiale du cluster qui permette de favoriser la pérennité des réseaux sociaux (Maillat et Kébir, 1999) Une diversité des formes de gouvernance - publique, privée, mixte (Tremblay et Rousseau, 2005) - résultant de conflits ou complications : Une diversité des formes de gouvernance - publique, privée, mixte (Tremblay et Rousseau, 2005) - résultant de conflits ou complications : Une dynamique beaucoup plus poussée à Lyon en raison dune volonté réelle du secteur de se structurer = une gouvernance privée. Une dynamique beaucoup plus poussée à Lyon en raison dune volonté réelle du secteur de se structurer = une gouvernance privée. Une gouvernance mixte à Marseille, où la puissance publique a imposé à lassociation Pôle Sud Image délargir ses prérogatives. Une gouvernance mixte à Marseille, où la puissance publique a imposé à lassociation Pôle Sud Image délargir ses prérogatives. Une gouvernance entièrement publique à Lille, avec la création du Pôle Images Nord-Pas-de-Calais par le Conseil Régional. Une gouvernance entièrement publique à Lille, avec la création du Pôle Images Nord-Pas-de-Calais par le Conseil Régional.

19 3.2 Des stratégies relativement communes Lancement dun certain nombre dactions favorables à la constitution de réseaux comme : Lancement dun certain nombre dactions favorables à la constitution de réseaux comme : Des salons interprofessionnels Des salons interprofessionnels Une plate-forme écoles-entreprises Une plate-forme écoles-entreprises Des mesures en faveur de la formation Des mesures en faveur de la formation Des appels à projet associant firmes et laboratoires de recherche Des appels à projet associant firmes et laboratoires de recherche Un soutien au développement commercial des entreprises Un soutien au développement commercial des entreprises Des missions à linternational Des missions à linternational Deux problèmes : Deux problèmes : Celui du financement de ces actions qui coûtent cher Celui du financement de ces actions qui coûtent cher Celui de limplication réelle des acteurs des différentes filières Celui de limplication réelle des acteurs des différentes filières Un territoire beaucoup plus avancé sur le plan de laction : laire métropolitaine de Lyon. Un territoire beaucoup plus avancé sur le plan de laction : laire métropolitaine de Lyon.

20 3.3 Mais une dynamique résiliaire encore balbutiante Quelques projets réalisés à une échelle de référence : la Région (Enright, 1996). Quelques projets réalisés à une échelle de référence : la Région (Enright, 1996). Mais un certain nombre de limites : Mais un certain nombre de limites : Des collaborations interentreprises encore limitées. Des collaborations interentreprises encore limitées. Un effet pingouin au sein des différents pôles image (Malmberg, Sölvell et Zander, 1996 ; Suire et Vicente, 2008) Un effet pingouin au sein des différents pôles image (Malmberg, Sölvell et Zander, 1996 ; Suire et Vicente, 2008) Une trop grande implication des acteurs extérieurs à la région dans la constitution des réseaux Une trop grande implication des acteurs extérieurs à la région dans la constitution des réseaux Des activités de recherche-développement essentiellement internes aux entreprises. Des activités de recherche-développement essentiellement internes aux entreprises. Une offre de formation mal adaptée aux besoins des entreprises. Une offre de formation mal adaptée aux besoins des entreprises. Une très grande timidité des entreprises à se lancer à linternational. Une très grande timidité des entreprises à se lancer à linternational. Doù, une absence quasi-totale de réseaux multiscalaires Doù, une absence quasi-totale de réseaux multiscalaires En conclusion, pas de dimension cross-média en dépit de nombreux appels à projets En conclusion, pas de dimension cross-média en dépit de nombreux appels à projets

21 Conclusion

22 De futurs clusters ? Différents stades de vie des districts industriels : émergence, structuration, déclin et, le cas échéant, de renaissance (Daumas, 2007) Différents stades de vie des districts industriels : émergence, structuration, déclin et, le cas échéant, de renaissance (Daumas, 2007) Ces trois villes disposent dun certain nombre datouts favorables à lémergence dune dynamique de cluster, mais la constitution de réseaux demeure encore beaucoup trop émergente. Ces trois villes disposent dun certain nombre datouts favorables à lémergence dune dynamique de cluster, mais la constitution de réseaux demeure encore beaucoup trop émergente. Cette construction ne peut se faire que dans la durée. Cette construction ne peut se faire que dans la durée. Doù limportance du non immédiatement marchand (Glon, 2007) dans la constitution dune dynamique de cluster. Doù limportance du non immédiatement marchand (Glon, 2007) dans la constitution dune dynamique de cluster.

23 Merci de votre attention !


Télécharger ppt "Les dynamiques du secteur de limage en mouvement dans les aires métropolitaines de Lille, de Lyon et de Marseille Séminaire « Industries créatives, culture,"

Présentations similaires


Annonces Google