La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Créer des liens se renforçant mutuellement entre lEducation et le Développement National Quatrième Atelier Régional AGEPA Niamey, Niger 16-20 février,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Créer des liens se renforçant mutuellement entre lEducation et le Développement National Quatrième Atelier Régional AGEPA Niamey, Niger 16-20 février,"— Transcription de la présentation:

1 Créer des liens se renforçant mutuellement entre lEducation et le Développement National Quatrième Atelier Régional AGEPA Niamey, Niger février, 2009 Birger Fredriksen Consultant, Banque mondiale

2 2 Présentation fondée sur le séjour détude juin 2006 et latelier janvier 2008 Organisés par Singapour et la Banque mondiale Participants au séjour détude (à Singapour et au Vietnam): 30+ décideurs politiques du Cameroun, dEthiopie, du Ghana, du Lesotho, de Madagascar et du Mozambique Participants à latelier sur Leaders en Education et en Formation pour une croissance durable en Afrique: 50+ décideurs du Ghana, de Madagascar et du Mozambique, y compris des décideurs appartenant à dautres secteurs que celui de léducation Les rapports préparés en vue du séjour détude sont publiés dans deux livres

3 3 Sommaire de la Présentation La croissance économique et linvestissement dans le capital humain de lAsie de lEst Mettre en place les conditions facilitatrices pour le développement de léducation en Asie de lEst Le rôle des politiques sectorielles Leçons potentielles inspirées de lAsie de lEst Prudence: Comparaisons internationales très utiles pour enrichir les politiques mais les choix nationaux sont déterminants

4 4 Des performances de croissance divergentes Source du graphique: Ndulu 2007 Challenges of African Growth. Opportunities, Constraints and Strategic Directions. PIB par tête en 1962* Corée$103 Singapour$430 Thaïlande$117 Asie de lEst et du Pacifique $157 Afrique sub-saharienne $142 * en Dollars américains (US$) constants de 1987

5 5

6 6 Des performances de croissance divergentes en Afrique

7 7 Investir dans le Capital Humain: Corée et Ghana Ghana: Le profil é ducatif de la population âg é e de 15 ans et plus en 2000 ressemble à celui de la Cor é e en 1960 Augmenter la part de la population âgée de 15 ans et plus ayant terminé lenseignement secondaire et supérieur… (ex: Corée) Note: Vert: sup é rieur; Bleu: secondaire; Rouge: primaire ou rien

8 8 Léducation est un moteur puissant de croissance en Asie de lEst grâce à… Une combinaison de facteurs qui se renforcent mutuellement : Facteurs externes au secteur éducatif 1.Croissance économique soutenue et rapide 2.Consensus national sur une croissance en faveur des pauvres 3.Une transition démographique rapide 4.Des institutions publiques de haute qualité Facteurs internes au secteur éducatif Des politiques sectorielles solides Une mise en œuvre pragmatique orientée vers les résultats

9 9 Condition facilitatrice (1): la croissance économique … Des parcours de croissance fortement divergents entre lAfrique sub- saharienne et lAsie de lEst (AE) qui touchent : Le financement de léducation. LAfrique a dépensé plus en % du PIB pour léducation que lAE, mais sa plus lente croissance économique a fait stagner les budgets déducation alors que ceux dAE augmentaient. Résultat: Les rapides gains en éducation en Afrique ont reculé entre 1980 et 2000 Léconomie politique des réformes très difficile. LAE a pu introduire des réformes difficiles à mettre en place en Afrique compte-tenu de la stagnation économique. Ces difficultés budgétaires conduisent à des conditions plus difficiles pour les enseignants, les diplômés et les parents Lemploi. La solide croissance de lAE, son marché de lemploi efficace et ses systèmes éducatifs à lécoute de la demande ont crée lemploi pour les diplômés Résultat: Des liens entre léducation, lemploi et la croissance se sont renforcés mutuellement en AE. Cest moins le cas en Afrique, notamment durant les années

10 10 Taux Bruts de Scolarisation (TBS) du Primaire, (pays sélectionnés dAfrique sub-saharienne) 1980: 16 pays (50% de la population) avaient un TBS supérieur à 100% 1995: 7 pays (7 % de la population) avaient un TBS supérieur à 100%

11 11 Evolution du salaire moyen des enseignants du primaire par région du monde

12 12 Statut et rémunération des enseignants du primaire dans 12 pays francophones

13 13 Condition facilitatrice (2): Croissance en faveur des pauvres LAE a développé un consensus national sur des politiques en faveur des pauvres Elément clef: La rapide alphabétisation des adultes et latteinte de la scolarisation primaire universelle (SPU) Corée et Singapour ont atteint la SPU vers 1960 Stratégie: Combinaison de politiques à bas coût (ex: grande taille de classe, double vacation, bas salaires) et % élevé du budget de léducation pour le primaire en 1965: Singapour allouait 58% du budget de léducation au primaire; la Corée et la Thaïlande 66%; cette partie déclinait en Afrique de 49% á 44% en 1975 et 1980 Résultats: Les ménages à faibles revenus en AE ont davantage bénéficié de la dépense publique déducation que ceux à hauts revenus La différence entre filles et garçons sest amenuisée plus rapidement en AE quailleurs, facilitant laccès au marché de lemploi des femmes et permettant à la société et aux familles de recueillir les bénéfices de léducation des filles

14 14 Condition facilitatrice (3): La démographie Déclin rapide de la fécondité dans les pays dAE. La population en âge scolaire a commencé à décroître à Singapour et en Corée dès 1970; Thaïlande au début des années1980 et Vietnam au début des années 1990 Lent déclin de la fécondité en Afrique. Conséquence: Laugmentation rapide de la population âge scolaire: : 95%; : 70%. Projection de +24% entre 2000 et 2015; 13% de réduction en AE. Mais différences entre pays: Laugmentation annuelle groupe 0-4 entre 2005 et 2010: Mali 3.2%, Niger 3.1%, Benin: 2.4%, Guinée et Madagascar: 1.5%, Togo: 1.4%, Sénégal: 1.3% Impact: La Corée et Singapour auraient dû utiliser le double du % de PIB alloué à lenseignement primaire si leur population avaient cru au rythme de celle du Kenya. A la place, ces ressources ont été utilisées pour améliorer la qualité du primaire et étendre la couverture du post-primaire

15 15 Condition facilitatrice (4): Des institutions publiques fortes Trois éléments clef pour construire des institutions publiques fortes: Volonté politique et leadership national. Eléments dimportance capitale en AE, manifestés par: (a) La sélection des dirigeants des principales institutions; (b) la création de mécanismes de collaboration intersectorielle; (c) lapprentissage continu, y compris de lextérieur, visant à améliorer la performance dans des domaines stratégiques; (d) lhabileté pour mettre en place des réformes politiquement sensibles Fonction publique reconnue et fiable. Le confucianisme nest quun facteur. LAE a suivi lapproche délibérée de développer les compétences techniques et de créer une culture où la performance et lintégrité sont attendues et récompensées, les recrutements et les promotions se font sur la base du mérite et les salaires sont compétitifs Création des mécanismes de consultation et délaboration de consensus entre le gouvernement, le secteur privé et les syndicats

16 16 Les conditions facilitatrices sont nécessaires mais non suffisantes Dautres facteurs ont également fortement contribué au succès de lAE: Priorités, politiques et stratégies avant-gardistes Engagement et leadership forts au plus haut niveau politique Des choix difficiles ont été pris, et non évités Une mise en œuvre effective des politiques et des programmes Adaptabilité et apprentissage dans laction (apprendre en faisant) Pragmatisme plutôt que dogmatisme Valeur accordée à lexpertise technique Accent mis sur le développement des capacités nationales Attention concentrée sur lélaboration dun consensus national Matériel pédagogique de bonne qualité à bas coût pour tous Suivi des résultats via des évaluations externes du succès

17 17 Quelles leçons inspirées dAsie de lEst? Le développement rapide de léducation est possible! Mais cela demande: Un fort leadership et une forte mobilisation nationale à tous les niveaux, comprenant la capacité détablir des priorités et de faire des choix politiques difficiles Forte coordination de la politique et de sa mise en œuvre entre les secteurs de léducation et les autres, mais aussi à lintérieur du secteur de léducation Développement de systèmes de formation technique et professionnelle capables de sadapter aux besoins changeants des économies en forte croissance Gestion effective des services éducatifs à tous les niveaux Pragmatisme: La connaissance et les apprentissages sacquièrent en faisant et en apprenant des autres, ce qui permet de mieux renseigner les stratégies, les politiques et la mise en œuvre Laide extérieure: Bien que nettement inférieure a celle de l Afrique, laide financière et technique fut valorisée et utilisée stratégiquement pour acquérir des compétences techniques et une capacité en R&D, et obtenir de la technologie étrangère

18 18 Merci!


Télécharger ppt "Créer des liens se renforçant mutuellement entre lEducation et le Développement National Quatrième Atelier Régional AGEPA Niamey, Niger 16-20 février,"

Présentations similaires


Annonces Google