La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE TRAVAIL DES ENFANTS. ON DISTINGUE DEUX FORMES DE TRAVAIL : Ce qui est légal : Le travail conforme aux normes de l'OIT : celui qui ne nuit pas aux études.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE TRAVAIL DES ENFANTS. ON DISTINGUE DEUX FORMES DE TRAVAIL : Ce qui est légal : Le travail conforme aux normes de l'OIT : celui qui ne nuit pas aux études."— Transcription de la présentation:

1 LE TRAVAIL DES ENFANTS

2 ON DISTINGUE DEUX FORMES DE TRAVAIL : Ce qui est légal : Le travail conforme aux normes de l'OIT : celui qui ne nuit pas aux études et qui est autorisé à partir de 12 ans. Ce qui ne lest pas : Le travail non conforme aux normes de l'OIT : les enfants de moins de 12 ans qui travaillent dans les différents secteurs économiques et ceux qui se livrent à des activités préjudiciables pour leur santé Les pires formes du travail des enfants : sont concernés, les enfants réduits en esclavage, recrutés de force, victimes de la prostitution, de la traite, et devant accomplir un travail dangereux. UNICEF France – juin 2004

3 LES FAITS Partout dans le monde, des centaines de millions denfants travaillent au péril de leur développement physique et psychologique. Ils sont plus de 246 millions, âgés de 5 à 14 ans, soit 16 enfants sur 100 dans le monde et 73 millions ont moins de 10 ans; 171 millions exercent un métier très dangereux; Chaque année enfants décèdent dun accident du travail; Plus de 100 millions denfants ne vont pas à lécole. UNICEF France – juin 2004

4 (SUITE) Parmi ces enfants, des millions de filles travaillent comme domestiques, souvent sans salaire et exposées aux mauvais traitements, elles sont aussi : -victimes de la traite; -de lesclavage; - contraintes de se prostituer; -enrôlées dans des conflits armées comme esclaves sexuelles domestiques ou combattantes; -victimes de discrimination. UNICEF France – juin 2004

5 Nombre denfants au travail ( Par région - en millions / total : 246 millions ) UNICEF France – juin 2004

6 Pourcentage denfants au travail (Par région) UNICEF France – juin 2004

7 Répartition Garçons-Filles

8 QUE FONT LES ENFANTS QUI TRAVAILLENT ? 1.Ils sont domestiques : les plus vulnérables et les plus exploités.Très mal payés, ou pas du tout, leurs droits sont bafoués (éducation, santé, nutrition…). 2.Victimes de toutes sortes de trafics, enrôlés dans les armées (il y a enfants soldats dans le monde). 3.Exploités sexuellement : Chaque année dans le monde, au moins un million de jeunes filles et de garçons sont concernés. UNICEF France – juin 2004

9 (suite) 4. Ils travaillent dans l'industrie et les plantations : secteurs les plus dangereux. Les produits nocifs ou les machines mal adaptées menacent leur santé. 5. Ils travaillent dans la rue : vendeurs, mendiants, artisans… 6. Et au sein de la famille : forme la plus fréquente : travaux agricoles ou ménagers. UNICEF France – juin 2004

10 POURQUOI DES CENTAINES DE MILLIONS DENFANTS TRAVAILLENT- ILS ? Parce quils sont pauvres Les revenus du travail des enfants sont indispensables à la famille. Plus les emplois sont durs et dangereux, plus ils sont le lot des pauvres, des défavorisés, des classes inférieures et des minorités ethniques. Cest une main dœuvre efficace et bon marché Les enfants sont sans défense, ne réclament rien, sont plus dociles, plus agiles et moins payés. UNICEF France – juin 2004

11 (SUITE) Parce que les frais de scolarité sont trop lourds pour les familles. LUNICEF milite pour la suppression des frais de scolarité. Absence de lois les protégeant du travail au profit de lécole et défaut dapplication des lois quand elles existent. UNICEF France – juin 2004

12 QUE DISENT LES LOIS ? 1919 : Convention n ° 5 sur lâge minimum. Elle fixe à 14 ans lâge minimum dadmission des enfants aux travaux industriels : Convention n ° 29 de lOrganisation internationale du travail (OIT) sur le travail forcé. Elle demande aux États de «supprimer lemploi du travail forcé ou obligatoire sous toutes ses formes» : Convention n ° 138 de lOIT sur lâge minimum dadmission à lemploi. Un enfant ne doit pas travailler tant quil na pas dépassé lâge de la scolarité obligatoire et dans tous les cas, jamais avant 15 ans. UNICEF France – juin 2004

13 (Suite) 1989 : Convention relative aux droits de lenfant. Article 32 : reconnaît le droit de lenfant à nêtre astreint à aucun travail susceptible de compromettre son éducation ou de nuire à sa santé ou à son développement : Convention n ° 182 de lOIT sur les pires formes du travail des enfants. Elle vise leur interdiction et leur élimination en tant que priorité majeure des actions nationales et internationales. Ces lois sont adoptées par la majorité des pays mais ne sont pas pour autant mises en application. UNICEF France – juin 2004

14 LE PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LABOLITION DU TRAVAIL DES ENFANTS (IPEC) Créé en 1992, cest un programme de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) sur le travail des enfants. A ce titre, l'IPEC est la principale agence de l'ONU spécialisée sur cette question. LUNICEF travaille en étroite collaboration avec lIPEC. Son objectif : « contribuer à labolition progressive du travail des enfants en renforçant la capacité des pays de sattaquer à ce problème et en créant un mouvement dans le monde entier pour le combattre ». UNICEF France – juin 2004

15 MOBILISATION INTERNATIONALE Stockholm, Suède, 1996 : 1 er Congrès mondial contre lexploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales 122 gouvernements, lUNICEF, lECPAT et le groupe dONG pour la Convention relative aux droits de lenfants se sont engagés à lutter contre ce fléau. Manille, Philippines, 1998 : Marche mondiale contre le travail des enfants De jeunes travailleurs ont parcouru plus de km à travers lAfrique, lAsie, lAmérique latine, lEurope, mobilisant des millions de personnes. Yokohama, Japon 2001 : 2ème Congrès mondial contre lexploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales. 3 instruments internationaux essentiels ont été instaurés avec lappui de lUNICEF: UNICEF France – juin 2004

16 (suite) Le Protocole facultatif de la Convention relative aux droits de lenfant; Le Protocole additionnel à la Convention de lONU sur la vente d'enfants, la prostitution et la pornographie mettant en scène des enfants; La Convention n° 182 de lOIT, sur les pires formes de travail des enfants, New York, ONU, 2002 « Session spéciale de lONU pour les enfants » 180 pays ont adopté à lunanimité un document final qui dresse les priorités pour la prochaine décennie. LUNICEF a joué un rôle central dans lorganisation de cette session. Depuis 2002, on célèbre chaque année la Journée mondiale contre le travail des enfants (12 juin). Florence, Italie, 2004 : 1er Congrès mondial sur le travail des enfants LUNICEF, l'UNESCO et la Banque Mondiale, d'anciens enfants-travailleurs et des experts ont examiné et renforcé les stratégies de lutte contre l'exploitation du travail des enfants. UNICEF France – juin 2004

17 COMMENT LUNICEF COMBAT LE TRAVAIL DES ENFANTS ? Il faut : Enregistrer tous les enfants à la naissance. Promouvoir et renforcer l'éducation. Faire adopter, et mieux appliquer, les législations nationales et internationales. Donner aux familles pauvres des moyens économiques pour agir et des solutions pour éviter de faire travailler les enfants. Mobiliser la société: c'est aux gouvernements qu'il appartient de s'attaquer au problème du travail des enfants. Faire adopter des codes de conduites et des politiques dachat. Réunir des données et exercer une surveillance continue. UNICEF France – juin 2004

18 SUR LE TERRAIN En Inde, avec un financement de la société IKEA, lUNICEF a lancé un projet de lutte contre le travail des enfants dans la région de lUttar Pradesh qui produit plus de 80% des tapis importés. Au Bangladesh, un accord a été signé pour supprimer le travail des enfants dans les usines de vêtements. Depuis 1998, enfants ont été retirés des usines et 80 % ont été inscrits dans des écoles. Au Népal, l'UNICEF sensibilise les parents aux effets nocifs du travail des enfants. En 1999, près de parents et agents de santé ont participé à cette initiative. Au Maroc, un accord avec des entreprises locales a permis dinstaller des écoles au sein des usines de tapis. UNICEF France – juin 2004

19 ET LUNICEF FRANCE ? Projets 2003 / 2004 financés par la Commission de coopération BENIN: lutte contre l'exploitation économique et le travail des mineurs dans le secteur artisanal ( euros). ROUMANIE : lutte contre le trafic des enfants ( euros). TOGO: lutte contre le trafic, la maltraitance et la violence à l'encontre des enfants ( euros). TCHAD et BURKINA FASO : lutte contre les pires formes du travail des enfants ( euros chacun). BANGLADESH : éducation de base pour les enfants travaillant en milieu urbain. UNICEF France – juin 2004


Télécharger ppt "LE TRAVAIL DES ENFANTS. ON DISTINGUE DEUX FORMES DE TRAVAIL : Ce qui est légal : Le travail conforme aux normes de l'OIT : celui qui ne nuit pas aux études."

Présentations similaires


Annonces Google