La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PREMIER MINISTRE www.strategie.gouv.fr Open days - Mardi 5 octobre 2010 Modéliser la croissance, les emplois et la contrainte environnementale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PREMIER MINISTRE www.strategie.gouv.fr Open days - Mardi 5 octobre 2010 Modéliser la croissance, les emplois et la contrainte environnementale."— Transcription de la présentation:

1 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Modéliser la croissance, les emplois et la contrainte environnementale

2 2 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Introduction Une croissance potentielle affectée par la crise Une contrainte environnementale amenée à perdurer Prendre en considération un processus de destruction/créatrice et la capacité de renouvellement des activités : le progrès technique et la productivité au cœur de ce processus La nécessité dun horizon temporel long pour mesurer la croissance potentielle et la transition verte Dun horizon plus court pour mesurer les effets des politiques environnementales dont les objectifs sont fixés à 2020 et pour anticiper les besoins en métiers et qualifications

3 3 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Six chocs laugmentation et linstabilité du prix des ressources rares; le changement climatique et la taxation des émissions de carbone; la mise en place de nouvelles règlementations et de normes qui limitent les dégradations environnementales induites par la production et la consommation; les dépenses publiques dinvestissement et de R&D; lévolution des préférences collectives et lémergence possible, sous cette hypothèse, dun mode de consommation durable; les innovations technologiques portées par les efforts de recherche en matière de réduction des émissions de CO 2 et de la pollution,

4 4 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 part des matières premières, énergétiques et des denrées de base dans la production (en valeur, pour 1, combien « pèsent » les ressources rares) Source : calculs CAS

5 5 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Les interrogations autour de limpulsion publique Grenelle = 400 à 450 milliards sur 20 ans de dépenses publiques et privées; – Part publique = entre 135 mds (CGDD, 2009) et 170 milliards entre (entre 0,6 et 0,8 % du PIB par an); – Part publique = investissements collectifs (via opérateurs, 100 à 120 mds, ex lignes TGV) + crédits dimpôt (éco-prêt à taux zéro pour 2,5 mds) + financement de projets Grenelle = 205 mds de rénovation thermique (1/5ème à la charge de lEtat); Financement par recomposition de dépenses, fiscalité (TGAP, taxe générale activités polluantes, redevance kilométrique poids lourd…),

6 6 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Deux contraintes De nombreuses contraintes de financement, publiques et privées: – Des pertes de pouvoir dachat pour les ménages et des difficultés de financement des investissements résidentiels – Des contraintes de financement et des effets déviction des dépenses publiques Les frictions sur le marché du travail – La segmentation du marché du travail – Tensions sur le marché du travail liées au vieillissement de la population – Les besoins demplois ne se traduiraient pas nécessairement en embauches

7 7 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Un mécanisme de destruction créatrice Une création demplois directs, indirects et induits Le déclin annoncé des secteurs polluants Les interrogations sur limpact des dépenses publiques du Grenelle sur lemploi Linnovation environnementale, facteur de gains de productivité ou coût supplémentaire Développement de léconomie de lusage

8 8 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Trois scénarios Un bilan macroéconomique incertain de la sortie crise comme de la transition écologique Construire des scénarios plausibles intégrant les mesures de politiques publiques déjà engagées et faisant des hypothèses sur leur réalisation (ex : réduction des déficits publics, Grenelle de lenvironnement) Trois scénarios avec une hypothèse de sortie de crise en 2015 La mesure dun indicateur du « bonheur » des trois scénarios Des variantes de politiques environnementales, de transition écologique et de risques sur la croissance potentielle

9 9 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Les variantes sur la croissance verte Différents tests de sensibilité possibles – sur une modification très forte des comportements de consommation – sur une rupture technologique – sur une hausse très forte des prix du pétrole – sur une délocalisation accrue des activités dans les pays à faible coût – sur une accélération de la servicisation de léconomie Quels impacts sur la croissance, lemploi et le bien être par rapport au scénario central

10 10 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Scénario 1 : croissance ralentie Forte contrainte de crédit pour les agents privés, forte contrainte de dette publique Inertie des dépenses de R & D environnementale Adaptation lente des compétences Réalisation partielle du Grenelle (rénovation, transport, énergie) Investissements defficience énergétique au détriment des autres types de travaux et de dépenses Effet revenu négatif lié à la hausse des prix des ressources rares et des produits et investissements verts Intensification des stratégies low cost et des tendances dexternalisation / délocalisation pour les entreprises

11 11 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Scénario 2 : neutralité Desserrement partiel de la contrainte de crédit pour les faibles revenus et contrainte moyenne de dette publique Progrès technique tendanciel par rapport au passé surdéterminé par le prix des intrants plus fort sectoriellement Adaptation graduelle des compétences Changements lents et marginaux des comportements de consommation des ménages (tendanciel et fonction des prix) Effet revenu légèrement négatif (prix des ressources rares) au niveau individuel compensé par une hausse des qualifications et une amélioration de lefficacité énergétique à long terme ; Réalisation des objectifs du Grenelle du côté des entreprises mais partielle du côté des ménages Continuité des tendances en matière dexternalisation et de délocalisation

12 12 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Scénario 3 : croissance durable et soutenable Desserrement de la contrainte de crédit pour les faibles revenus Fort soutien à la R&D et rupture technologique transversale Adaptation rapide des compétences et mobilité inter et intra- sectorielles Diffusion des comportements « éco-responsables », forte déformation des préférences (coefficient budgétaires des ménages) Effets revenus positifs liés à une hausse moyenne des qualifications et une amélioration de lefficacité énergétique à moyen terme ; Réalisation des objectifs du Grenelle du côté des ménages et des entreprises Développement des nouveaux services liés à léconomie de lusage et à léconomie de proximité (circuits courts)

13 13 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Peu de nouveaux métiers mais de nombreuses réallocations demplois Léconomie verte ne va pas massivement faire émerger de nouveaux métiers mais va faire évoluer les métiers existants, voire traditionnels – Constat partagé des différents comités de domaine, en particulier Batiment et transports – Quelques nouveaux métiers, notamment autour de biodiversité – De nombreux emplois non spécifiques dans les activités de protection de l'environnement (périmètre de l'emploi vert du SOeS) Des enjeux massifs de reconversions professionnelles – reconversions induites par le processus de destruction – créatrice et de requalification globale de l'économie – des réallocations d'emploi inter-sectorielles et intra-sectorielles – Choc démographique + croissance faible = contexte difficile

14 14 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Dimportants besoins de formation Des compétences diverses – Pas ou peu de compétences nouvelles (ENR, gestion des déchets, restauration) – Des compétences transversales relevant dune sensibilisation générale (transports, animation) – De nouvelles compétences approfondies (BTP, électricité) Des besoins variables en qualité, en quantité et en positionnement – Quelques nouvelles formations initiales mais surtout de la formation professionnelle continue – Des besoins massifs, mais hétérogènes dans leur contenu et dans leurs cibles Les nouveaux outils de la formation professionnelle peuvent répondre à ces besoins

15 15 PREMIER MINISTRE Open days - Mardi 5 octobre 2010 Un enjeu de signalement des compétences et didentification des certifications professionnelles Des risques de tensions sur les recrutements – Des tensions frictionnelles, le temps de mettre en œuvre formation et mobilités professionnelles – Des tensions parfois temporaires (infrastructures, compteurs électriques intelligents) Valoriser les métiers et favoriser la mobilité professionnelle ascendante : enjeu d'attractivité Signalement des compétences et identification des certifications – Repérer les compétences transversales vertes – Développer la VAE et le recrutement par simulation


Télécharger ppt "PREMIER MINISTRE www.strategie.gouv.fr Open days - Mardi 5 octobre 2010 Modéliser la croissance, les emplois et la contrainte environnementale."

Présentations similaires


Annonces Google