La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2. Pourquoi une démarche de standardisation ? Echanges de Données Informatisées LABOratoires-commanditaires Programme de formation 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2. Pourquoi une démarche de standardisation ? Echanges de Données Informatisées LABOratoires-commanditaires Programme de formation 2007."— Transcription de la présentation:

1 2. Pourquoi une démarche de standardisation ? Echanges de Données Informatisées LABOratoires-commanditaires Programme de formation 2007

2 Quels enjeux pour le Ministère chargé de lEnvironnement ?

3 De très nombreux partenaires, des données multiples toujours plus précises Un bref rappel dans le domaine de leau, dès le début des années 1990, le ministère est à lorigine de la mise en place du Réseau National des Données sur lEau (RNDE) Mise en place du Sandre en 1993

4 Les données sont un matériau essentiel qui permet de concourir : Une réalité à la définition et à la mise en œuvre de la politique de leau au contrôle de son application et à son évaluation, notamment au regard des obligations prescrites par la législation européenne mais aussi aider à prévoir les risques dans le domaine de leau et à réagir efficacement

5 Depuis plus de 10 années, les besoins déchanger les données à tous les niveaux sont sans cesse en augmentation Un constat entre les partenaires habituels : agences de leau, CSP, Ifen, Diren … avec dautres partenaires : santé, agriculture, AFSSE… à plusieurs niveaux : local, national, européen et au travers de conventions internationales…

6 Les technologies ont progressé et continuent de progresser Un autre constat on recueillait les données sur place : certaines sont désormais télétransmises… les applications bases de données évoluent en terme de saisie, de stockage de linformation… les outils de diffusion et daccès à linformation ont connu un essor énorme au travers du Web …

7 Léchange des données est appelé à se développer encore plus : Les perspectives futures la convention dAarhus, directive concernant laccès du public à linformation environnementale la charte de lenvironnement les directives européennes et tout particulièrement la directive cadre sur leau qui impose la surveillance de toutes les eaux

8 Des données fiables et disponibles dans les meilleurs délais : Une nécessité pour répondre aux besoins des différents acteurs : le public, les décideurs, les gestionnaires et aménageurs douvrage, les chercheurs, les experts… éviter les erreurs, notamment de retranscription ou de saisie des données améliorer la qualité des données et leur mise à disposition en facilitant et partageant les processus déchanges

9 Favoriser les échanges de données : Les actions du MEDD continuer de développer le Sandre (référentiels, dictionnaires…) et dune manière générale, tout ce qui contribue au partage dun même langage dans le domaine de leau améliorer lorganisation du cycle de la donnée de sa production à sa diffusion (objet des SDDE) définir puis mettre en œuvre des formats déchanges de données partagés chaque fois que possible

10 Favoriser laccès à une information environnementale de qualité : Les bénéfices attendus par une amélioration de la fiabilité et de la disponibilité des données sur leau par loptimisation à terme des coûts pour tous les partenaires (partage des outils) pour renforcer les moyens de participation du public à laction engagée pour obtenir une eau de meilleure qualité en lui fournissant une information sûre et transparente

11 Quels enjeux pour le Ministère chargé de la Santé ?

12 Contrôles sanitaires Rappel de lexistant Contrôles sanitaires exercés par les Directions Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) et concernant: Eau potable distribuée ou préemballée Eau minérale naturelle Eau de baignade Eau thermale Eau de piscine

13 Outil informatique SISE-Eaux Rappel de lexistant Outil de gestion des données de contrôle sanitaire structuré sur lensemble du territoire national, et mis en place depuis plus de 10 ans, permettant: Gestion des dossiers dinstruction des demandes d'autorisation des nouveaux captages Gestion des visites et contrôles techniques des installations Gestion des analyses périodiques de la qualité des eaux Gestion du parc français des installations de production deau potable (référentiel des captages)

14 Architecture SISE-Eaux Rappel de lexistant Une base de données par DDASS Une base de données régionale par DRASS Echanges de données entre ces bases selon un format déchange propriétaire SISE-eaux Echanges de données entre DDASS et laboratoires danalyses Une base de données nationale pour la DGS

15 Architecture SISE-Eaux, version actuelle (2.X?) Rappel de lexistant Sise-Eaux Laboratoires Centrale Sise-Eaux Sise-Eaux potables BO Département BO Format SISE-Eaux (fichiers texte Siaplabp et Siaplabr) Mode création ou modification) Synchronisation Référentiel des points de surveillance, paramètres SISE

16 Architecture SISE-Eaux, version future (3.X?) Objectif Sise-Eaux Laboratoires Centrale Sise-Eaux Sise-Eaux potables BO Département BO Format EDILABO Synchronisation Référentiel des points de surveillance, et paramètres Sandre

17 SISE-Eaux est perfectible… Bilan et enjeux Le dispositif SISE-Eaux actuel est très opérationnel…mais il doit évoluer: pour améliorer les technologies vieillissantes pour accroître la qualité des informations sanitaires ( mode dexpression des résultats, méthodes danalyses, seuils de quantification) Pour tenir compte des nouvelles dispositions réglementaires Pour élargir le périmètre (analyses dautosurveillance des distributeurs deau)

18 Grandes orientations Objectifs Refonte progressive du système de gestion des données SISE-Eaux Appliquer le nouveau format SANDRE EDILABO pour la liaison DDASS-Laboratoires agrées (économies déchelle inter-ministérielle, et pour les laboratoires) Mettre en place un format déchange de données entre DDASS et distributeurs deau pour lenvoi de contrôle dautosurveillance Souvrir sur les technologies mobiles

19 Exemple dapplication mobile Sise- Eaux Laboratoires Fichier des Prélèvements Contrôles Fichier des paramètres Préleveur Fichier des Prélèvements Fichier des paramètres Boîtier de relevés Fichier des Prélèvements Fichier des paramètres Référentiel SISE (UGE, INS, PSV) XM L

20 Quels enjeux pour les laboratoires danalyses?

21 Une relation client-prestataire Existant côté laboratoires Outil informatique de gestion des demandes de prélèvements et danalyses (LIMS: Laboratory Information Management System) Multitude de format déchanges de données de résultats selon les propres besoins de chacun de leur client Gestion de référentiels multiples

22 Appliquer un seul et unique standard déchange de données de résultats pour… Enjeux côté laboratoires Amoindrir les coûts de production, en appliquant le même format déchange pour un ensemble de clients diminuer la culture du papier se rapprocher dun référentiel analytique commun et unique


Télécharger ppt "2. Pourquoi une démarche de standardisation ? Echanges de Données Informatisées LABOratoires-commanditaires Programme de formation 2007."

Présentations similaires


Annonces Google