La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 1 Industries mécaniques en France Etat des lieux en 09/2012 FGMM Cfdt.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 1 Industries mécaniques en France Etat des lieux en 09/2012 FGMM Cfdt."— Transcription de la présentation:

1 1 1 Industries mécaniques en France Etat des lieux en 09/2012 FGMM Cfdt

2 2 2 Carte didentité des industries mécaniques en France Chiffres entreprises de plus de 10 salariés salariés (la Mécanique est le premier employeur industriel) 109 G de chiffre daffaires > 95% PME et TPE 6 ème rang mondial Trois grands domaines dactivité Transformation : sous-traitance, outillages, articles de ménage entreprises salariés Equipement : machines, systèmes de production, composants entreprises salariés Précision : optique, santé, instruments de mesure 965 entreprises salariés

3 3 3 Conjoncture au 1 er juillet 2012 Maintien du niveau de l'activité accompagné d'une baisse des commandes enregistrées à la fois en France et à l'étranger. La dégradation du climat en France et la situation en Europe inquiètent beaucoup les entreprises mécaniciennes. Les exportations qui étaient en croissance régulière jusqu'en avril, se sont contractées au mois de mai. La hausse des expéditions n'est plus que de + 1,8 % pour les cinq premiers mois contre + 5,7 % pour le cumul de janvier à avril. Si les exportations progressent vers les principaux pays comme l'Allemagne (+ 3,8 %), le Royaume-Uni (+ 5,9 %), la Russie (+ 17,2 %), la Tunisie (+ 7,9 %) et les Etats- Unis (+ 25,4 %), un recul des livraisons est enregistré vers les marchés européens en difficulté, notamment l'Italie (- 9,8 %), la Grèce (- 52,6 %), le Portugal (- 10,9 %) et l'Espagne (- 5,3 %). Les carnets de commandes étrangers se dégarnissent selon les constructeurs et la chute des exportations constatée au mois de mai devrait se poursuivre au troisième trimestre.

4 4 4 Côté marché intérieur, le premier semestre a été marqué par une hausse des livraisons des constructeurs ; le volume actuel du carnet de commandes assurerait encore une très légère croissance de l'activité au troisième trimestre mais la contraction brutale des prises d'ordres en provenance du marché domestique au mois de juin laisse présager un quatrième trimestre difficile. En effet, la dégradation du climat conjoncturel s'est amplifiée au mois de juin pour la plupart des secteurs clients. La production de l'ensemble de l'industrie diminue fortement au mois de mai (- 1,9 %). Dans la branche automobile, l'activité passée a nettement reculé. Pour les autres matériels de transport, même si l'activité est jugée encore soutenue, la production a également baissé en mai (- 1,2 %). L'activité a chuté dans les équipements électriques électroniques, informatiques, dans la métallurgie, le caoutchouc, plastique et dans le bois, papier et imprimerie. Les industries extractives, énergie et eau sont aussi fortement touchées (- 7,3 %). Dans le bâtiment, l'activité s'est détériorée sur la période récente. Quant aux travaux publics, le secteur enregistre un ralentissement de l'activité (- 2,7 % sur les cinq premiers mois de 2012).

5 5 5

6 6 6 Secteur de la transformation : Les facturations totales du secteur progressent de 3,4 % en valeur sur les quatre mois L'activité reste encore soutenue pour le découpage emboutissage (+ 8,8 %), la métallurgie de poudre, l'outillage à main (+ 11,8 %), la visserie-boulonnerie (+ 23,8 %), les articles ménagers (+ 5,6 %), les articles métalliques et le revêtement et traitement des métaux (+ 5,5 %). L'activité est en croissance limitée pour la construction métallique, la chaudronnerie, le décolletage, la mécanique industrielle et les ressorts. A l'inverse, la production se contracte pour la forge estampage, l'outillage mécanique et les mobiliers métalliques, les branches matériels de chauffage central, boîtes et fûts enregistrant une stabilisation de leur activité. L'activité ne devrait pas être très dynamique au cours des prochains mois Par ailleurs, les opinions des industriels sur la demande étrangère se sont dégradées à nouveau après une amélioration au cours du mois précédent. Le niveau des carnets globaux reste bas. L'activité ne devrait pas être très dynamique au cours des prochains mois. Les stocks s'alourdissent et dépassent leur moyenne de longue période.

7 7 7 Secteur de l'équipement : Les facturations du secteur progressent de 6,8 % en valeur sur les quatre premiers mois. Les machines-outils et le machinisme agricole enregistrent une croissance à deux chiffres, respectivement de + 14,2 % et + 13,3 %. Le solde d'opinions des mécaniciens sur l'activité passée atteint un sommet historique. Les machines-outils et le machinisme agricole enregistrent une croissance à deux chiffres, respectivement de + 14,2 % et + 13,3 %. L'activité reste aussi soutenue pour les composants (+ 7,9 %) et les machines d'usage général (+ 8,1 %), les hausses les plus fortes étant enregistrées par les roulements et transmissions mécaniques (+ 27,5 %), les matériels de pesage, emballage et conditionnement (+ 21,9 %) et les matériels aéraulique frigorifique (+ 20,8 %). Les facturations totales de machines d'usages spécifiques marquent le pas alors que les exportations progressent de 5,1 %. Le niveau des stocks de l'ensemble du secteur atteint sa moyenne de longue période. L'opinion sur la demande étrangère a fortement chuté entrainant celle du carnet global. Les industriels anticipent un recul du volume de leur activité au plus tard au quatrième trimestre.

8 8 8 Secteur de la précision : Les facturations de matériels de précision augmentent de 5,4 % sur les quatre premiers mois Les équipements médicaux et la lunetterie sont sur une tendance nettement haussière, respectivement de + 9,7 % et + 7,1 %, alors que les matériels de mesure et de contrôle, les matériels d'optique et de photo atteignent un palier. Cette progression globale est essentiellement réalisée sur le marché intérieur car la croissance des exportations reste limitée. mais au vu du volume du carnet global l'activité ne devrait pas fléchir au cours des prochains mois. Les opinions des fabricants sur les prises de commandes se sont légèrement dégradées mais au vu du volume du carnet global l'activité ne devrait pas fléchir au cours des prochains mois.

9 9 9 Situation de lemploi

10 10 Situation de lemploi Mécanique générale

11 11 Situation de lemploi Chaudronnerie industrielle

12 12 Situation de lemploi Machines pour lextraction, le bâtiment et les travaux publics

13 13 Situation de lemploi Machinisme agricole

14 14 Perspectives à court terme La Fédération des Industries Mécaniques a lancé une vaste campagne de sensibilisation des jeunes à emplois / an Les perspectives affichées par les employeurs sont le à emplois / an


Télécharger ppt "1 1 Industries mécaniques en France Etat des lieux en 09/2012 FGMM Cfdt."

Présentations similaires


Annonces Google