La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Atelier action Structures urgences 2009 1 Atelier-action 2009 Module 2 17 novembre 2009 Gestion du risque infectieux associé aux soins en structures des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Atelier action Structures urgences 2009 1 Atelier-action 2009 Module 2 17 novembre 2009 Gestion du risque infectieux associé aux soins en structures des."— Transcription de la présentation:

1 Atelier action Structures urgences Atelier-action 2009 Module 2 17 novembre 2009 Gestion du risque infectieux associé aux soins en structures des urgences

2 Atelier action Structures urgences nd module Objectif : Définir les pratiques minimales en terme de prévention du risque infectieux Outils Organisation Communication

3 Atelier action Structures urgences Contraintes liées à la spécificité de ladmission des patients Absence de programmation (incontournable) afflux par à-coups Diversité de la population accueillie Âge (organisation spécifique de la pédiatrie) Contexte social Nécessité dune grande adaptabilité des soignants) Diversité des pathologies et de la gravité (Spécificité des urgences psychiatriques) Nécessité dune approche multicompétences des professionnels

4 Atelier action Structures urgences Accident58,7 Douleur42,9 Gène15,3 Fièvre8,6 Malaise8,2 Saignements7,9 Vomissements/diarrhées4,8 Angoisse4,7 Agression2,5 Autre motif2,1 Sang dans selles ou urines1,3 Ne sait pas0,1 Ensemble (pls causes possible)158,1* Cause de venue aux urgences (%) Source Drees 2003 : enquête usagers des services durgences

5 Atelier action Structures urgences Cause de venue aux urgences selon lâge

6 Atelier action Structures urgences Modalités et délai de survenue dune infection Modalité Délai de survenue colonisation/infection Transmission de microorganismes croisée, directe ± retardé Infection* directement associée à lacte de soins suture dune plaie profonde insertion de cathéters (voies veineuses, sonde urinaire,…) ± court *endogène ou exogène

7 Atelier action Structures urgences Etapes à risque du circuit du patient et moyens de prévention Etapes Moyens Attente : salle surpeuplée: risque Actes de soin : examen clinique, nursing actes invasifs Examens complémentaires : médico-techniques de spécialité Maîtriser lafflux PS Respect protocoles Transmission de linformation PS PS=précautions « standard »: mise en œuvre immédiate

8 Atelier action Structures urgences Hiérarchisation (fréquence) des risques de transmission des microorganismes La transmission croisée par contact: Constante mais plus ou moins importante Vecteurs : soignants, surfaces manuportées, dispositifs médicaux réutilisables Facile à maîtriser Risque augmenté en salle dattente surpeuplée précautions « standard » précautions « standard »

9 Atelier action Structures urgences La transmission directe par les gouttelettes: Assez fréquente Toux, éternuements Facile à maîtriser précautions « standard » précautions « standard » Hiérarchisation (fréquence) des risques de transmission des microorganismes Risque augmenté en salle dattente surpeuplée

10 Atelier action Structures urgences La transmission directe par lair Plus rare (Tuberculose pulmonaire, rougeole, zona étendu) Difficile à évaluer « dès lentrée » Plus difficile à maîtriser Hiérarchisation (fréquence) des risques de transmission des microorganismes Isolement du patient Isolement du patient Précautions « standard » Précautions « standard » Masques FFP2 (soignant) Masques FFP2 (soignant) Masque chirurgical (patient) Masque chirurgical (patient)

11 Atelier action Structures urgences Risques infectieux liés à lacte de soins sutures examen clinique soins de nursing insertion cathéters importance du risque + -

12 Atelier action Structures urgences Illustration: A propos dune épidémie de rougeole à Reims (diaporama F. Bureau-Chalot)

13 Atelier action Structures urgences Les leviers à mettre en place

14 Atelier action Structures urgences Participation de tous les professionnels aux respect des précautions IDE AS ASH Médecins Pompiers Brancardiers Ambulanciers Prestataires externes à la structure (Médico-techniques, spécialistes,…)

15 Atelier action Structures urgences Capacité dadaptation à chaque situation Possibilité dadaptation connue et comprise des professionnels évite les frustrations Ex: tenue vestimentaire du spécialiste dastreinte: Il arrive directement de son domicile En tenue de ville Que prévoir, quelle exigence doit-on avoir ?

16 Atelier action Structures urgences Une meilleure organisation

17 Atelier action Structures urgences Optimiser laccueil et lattente en structure daccueil des urgences Gestion de lafflux des patients Evaluation du risque dès ladmission Gravité et contagiosité Durée utile pour lintervention dans sa globalité : courte (< 20mn): délai de prise en charge réduit circuit court longue (> 20mn): circuit long professionnel daccueil et dorientation professionnel daccueil et dorientation

18 Atelier action Structures urgences Evaluation du risque dès ladmission Intérêt: circuit «sécurisé» possible mesures barrières immédiates (masque, FHA) désengorgement de la salle dattente, haut lieu des risques de transmission «contact» et «gouttelettes»

19 Atelier action Structures urgences Evaluation du risque dès larrivée Questionnaire « suivra » le patient données administratives motif de larrivée aux urgences coordonnées du praticien « adresseur » coordonnées de la personne de confiance antécédents (dont recherche dun risque infectieux) immunodépression (médicamenteuse, maladie) pathologie chronique à risque hospitalisations antérieures (dates) matériel prothétique en place portage de BMR …

20 Atelier action Structures urgences Orientation vers les circuits Objectif: Eviter lengorgement des zones dattente Circuit court: Prise en charge simple (type médecine générale) Risque inf. ou de Transm. de microorg. mineur Circuit long: Prise en charge plus ou moins complexe Risque inf. ou de Transm. de microorg. important

21 Atelier action Structures urgences Mettre en place les réflexes PS-PC Les précautions « standard » (PS) : couvrent la très grande majorité de situations Les précautions complémentaires (PC) : complètent les PS dans des situations spécifiques: infections avec risque de diffusion importante des microorganismes (ex: diarrhée à C.difficile) portage de microorganismes spécifiques (ex: ERG: entérocoques résistants aux glycopept.) précautions air

22 Atelier action Structures urgences La tenue professionnelle Tenue de base Tenue de protection juste adaptée Pas de surblouse pour un portage de SAMR simple Le vestiaire des professionnels Agents du service Prestataires externes (médico-techniques, spécialistes,…) Accessibilité aux dispositifs dhygiène des mains (lavabo et distributeur d savon doux, SHA « poche » ou sur chariot)

23 Atelier action Structures urgences PS gouttelettes Port de masque « chirurgical » Port de lunettes de protection

24 Atelier action Structures urgences Empreinte de main sur boite de Pétri La première des précautions : lhygiène des mains

25 Atelier action Structures urgences Culture de bijoux : alliance Service de gestion du risque infectieux- CHRU Lille

26 Atelier action Structures urgences Service de gestion du risque infectieux- CHRU Lille Culture de bijoux : alliance

27 Atelier action Structures urgences Culture de bijoux Service de gestion du risque infectieux- CHRU Lille

28 Atelier action Structures urgences Service de gestion du risque infectieux- CHRU Lille Culture de bijoux

29 Atelier action Structures urgences Service de gestion du risque infectieux- CHRU Lille Culture de bijoux


Télécharger ppt "Atelier action Structures urgences 2009 1 Atelier-action 2009 Module 2 17 novembre 2009 Gestion du risque infectieux associé aux soins en structures des."

Présentations similaires


Annonces Google