La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les récits interactifs Serge Bouchardon Université de Technologie de Compiègne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les récits interactifs Serge Bouchardon Université de Technologie de Compiègne."— Transcription de la présentation:

1 1 Les récits interactifs Serge Bouchardon Université de Technologie de Compiègne

2 2 Introduction Le récit a su sadapter à tous les supports : loral, le texte imprimé, la bande dessinée, le cinéma, la télévision… Aujourdhui, le récit investit le support numérique et multimédia pour devenir récit interactif. Or, chaque changement matériel des supports narratifs a entraîné dimportantes modifications dans lart de raconter des histoires. Quelles formes prend donc le récit sur ce support ? Quels en sont les enjeux et les perspectives ?

3 3 Rappel : le terme récit peut avoir trois sens : lhistoire : les événements racontés (le signifié) le récit : le discours ou texte narratif lui-même (le signifiant) la narration : lacte narratif producteur (lénonciation) (Gérard Genette, in Figures III) récit : lobjet quon a sous les yeux (récit écrit) ou le discours que lon entend (récit oral) histoire : de quoi ça parle narration : comment cest raconté (ordre, vitesse, point de vue) Introduction

4 1 - Typologie des récits interactifs 4

5 5 Les récits hypertextuels About time, de Rob Swigart

6 6 Les récits cinétiques, dans lesquels le texte est affiché dynamiquement. Le Livre des Morts, de Xavier Malbreil

7 7 Les récits « algorithmiques », œuvres combinatoires et génératives Trajectoires, de Jean-Pierre Balpe

8 8

9 9

10 10 Aalcofibras Les récits collectifs

11 11 Frontières du récit interactif Document hypertexte Jeu vidéo Simulation Récit interactif Net art Œuvre collaborative 1 - Typologie des récits interactifs

12 12 Document hypertexte Accéder Jeu vidéo Simulation Manipuler Récit interactif Produire Net art Œuvre collaborative Frontières du récit interactif 1 - Typologie des récits interactifs

13 13 Document hypertexte Accéder Jeu vidéo Simulation Manipuler Récit interactif Produire Net art Œuvre collaborative Récit cinétiqueRécit hypertextuel Récit collectif Frontières du récit interactif 1 - Typologie des récits interactifs

14 14 Fragmentation en différentes unités (les 24h d Adrien)les 24h d Adrien Non-linéarité dans lenchaînement des unités (Apparitions inquiétantes)Apparitions inquiétantes) 2 – Larchitecture matérielle du récit

15 15 Structure : combinatoire généralisée Larchitecture matérielle du récit

16 16 Structure : combinatoire restreinte Larchitecture matérielle du récit

17 17 Structure : Arborescences divergentes Larchitecture matérielle du récit

18 18 Larchitecture matérielle du récit Structure : Arborescences en boucles

19 19 Jeu sur laccessibilité Lauteur peut jouer sur laccessibilité, cest-à-dire sur la façon dont le lecteur peut accéder au fragment suivant. le mode de manifestation matérielle du lien : visible vs caché (invisible, visible à la demande, visible par survol) Serial Letters : liens cachés Serial Letters le type daccès du lien : lien statique vs dynamique (aléatoire, conditionnel, adaptatif) Penetration : liens conditionnels Penetration 2 – Larchitecture matérielle du récit

20 20 Ouverture sur lextérieur et accès à un « hors-récit » (Non-roman épisode 2 CNN)Non-roman Non-clôture 2 – Larchitecture matérielle du récit

21 21

22 22 Fictionalisation du réel extradiégétique

23 23 Non-clôture Sil ny a plus de clôture matérielle : Non-roman : circularité (lecture toujours inachevée) Pause : la clôture comme épisode (exploration des fins, logique des mondes possibles) Afternoon a story : non-clôture du récit (tentation du livre infini) Déplacement de la clôture en tant que fin dun récit vers la clôture en tant que fin dune expérience de lecture

24 24 Auteur « en chair et en os » Lecteur « en chair et en os » récit narrateur- personnages-narrataire 3 –Le dispositif narratif

25 25 Jeu sur la frontière entre : lecteur et narrataire Intégration du monde réel du lecteur dans le monde de la fiction (Non-roman)Non-roman 3 –Le dispositif narratif

26 26

27 27

28 28 Jeu sur la frontière entre : lecteur et narrateur Choix du point de vue par le lecteur (Non-roman)Non-roman Le lecteur manipule le temps de lhistoire (Trajectoires)Trajectoires) Le lecteur peut passer dun lieu à lautre de lhistoire (Daysinaday)Daysinaday) 3 –Le dispositif narratif

29 29 Trajectoires, de Jean-Pierre Balpe Le lecteur a à sa disposition un calendrier de 24 jours correspondant à la durée de lhistoire.

30 30 Jeu sur la frontière entre : lecteur et personnage Le lecteur « joue » le rôle dun personnage (Non roman, drame interactif Facade)Non romanFacade 3 –Le dispositif narratif

31 31 Jeu sur la frontière entre : lecteur et auteur 3 –Le dispositif narratif

32 32 Le paratexte du « roman interactif et génératif » Trajectoires précise que le « code informatique fait partie de lœuvre». Trajectoires, de Jean-Pierre Balpe

33 33

34 34

35 35 Le lecteur assemble des fichiers graphiques pour découvrir le visage des deux coupables. On passe du lisible au manipulable.

36 36 Le Livre des Morts, de Xavier Malbreil

37 37 Le dispositif intègre progressivement au récit les données introduites par linteracteur : le lecteur est fictionalisé

38 38

39 39 Le récit Abîmes suggère à son lecteur daller voir le code source dune page HTML pour y trouver dautres informations, dautres indices.

40 40 « Jeu » entre forme denregistrement (le code) et forme de restitution. Lauteur, qui produit du code HTML, permet au lecteur de manipuler et de modifier le même matériau de production.

41 41 Jeu sur la frontière entre : lecteur et auteur Le lecteur manipule des fichiers informatiques ( Trajectoires ) Lauteur fait manipuler à son lecteur le matériau de production (Abîmes) Le lecteur devient scripteur ( Le Livre des Morts ) Le lecteur est incité à produire du texte qui fera partie intégrante du récit ( les 24h d Adrien ) les 24h d Adrien 3 –Le dispositif narratif

42 42 Des problématiques et tentatives anciennes Écriture fragmentaire et non-linéaire Déconstruction de la fiction pas nouvelle. Des débuts du roman (Sterne, Diderot…) jusquà la modernité littéraire (Joyce, Saporta, Queneau, Perec, Calvino, Borges, Roubaud...), certains auteurs ont cherché à remettre en question les lois du récit linéaire. Ex. : Marc Saporta, Composition N°1, Le rôle du lecteur Italo Calvino, dans Si par une nuit d'hiver un voyageur, a tenté de faire du lecteur un personnage du livre, se livrant au jeu de la confusion personnage/narrataire/lecteur. 4 – Questionnements

43 43 Le rôle du support : un « passage à la limite » Lévolution des supports : tentative de « manipulabilité » toujours plus importante. Avec le numérique, médiation du calcul : tout devient manipulable. Système délinéarisé, hypertextuel avant d'être textuel. 4 – Questionnements

44 44 Le rôle du support : un « passage à la limite » Le dispositif technique nest plus le même dans le cas dun récit interactif : il est demandé au lecteur dêtre actif sur le support lui- même. Cest cette instrumentation de lactivité du lecteur dans le dispositif qui entraîne une reconfiguration de cette activité. Le support numérique permet de prolonger et de pousser jusquà leurs limites des problématiques et des tentatives qui existaient dans des récits écrits pour le support papier. Il contribue notamment à la réalisation dun rêve très ancien : faire participer le lecteur à lélaboration du récit. 4 – Questionnements

45 45 Que reste-t-il de lhistoire ? Le caractère fragmentaire du récit ainsi que la délégation, dans une certaine mesure, de la narration au lecteur font que lhistoire peut nêtre plus « racontable ». 4 – Questionnements

46 46 De la temporalité à la spatialité Le récit interactif, souvent, ne trouve plus sa justification dans lhistoire racontée, mais dans le dispositif de lecture/écriture quil propose. Passage de la chronologie à la cartographie. Temporalité dune histoire => spatialité dun dispositif Mais dans la mesure où le récit est avant tout représentation dune temporalité, peut-on encore parler de récit ? 4 – Questionnements

47 47

48 48 Un récit peut-il être à vivre ? Donner au lecteur la possibilité de jouer le rôle dun personnage, cest basculer dune histoire racontée à une histoire à vivre, de la narration au jeu dramatique, dans lequel le joueur vit lhistoire sans la médiation dun narrateur. Sagit-il encore de récit ? 4 – Questionnements

49 49 Un récit peut-il être co-construit par un lecteur ? Au faire croire du narrateur répond traditionnellement le croire, ladhésion (ou non) du lecteur. Demander au lecteur de co-construire lhistoire quil est en train de lire, cest lui demander dans le même temps de faire croire et de croire à une même histoire… Peut-on réellement concilier narrativité et interactivité ? 4 – Questionnements

50 50 Enjeux narratifs littéraires : ouvrir la littérarité épistémologiques : interroger certaines notions (récit, texte, figure…) pédagogiques : enseigner lécriture numérique 5 – Enjeux et perspectives

51 51 Perspectives : nouvelles formes de récits interactifs Livre interactif Récits pour tablettes (type iPAd) fondés sur la manipulation gestuelle Ex: Pinocchio : Webdocumentaire Ex: les webdocumentaires du journal Le Monde : Drame interactif Ex : Facade - 5 – Enjeux et perspectives

52 52 Pinocchio pour iPad

53 53 Webdocumentaire La Zone

54 54 Facade, Andrew Stern and Michael Mateas

55 55 Perspectives : nouvelles formes de récits interactifs Film interactif Ex : HBO Imagine Récits interactifs participatifs sur les réseaux sociaux Expérience de récit participatif Facebook : Récits interactifs urbains Locative narratives, projet GPS : Global Poetic System 5 – Enjeux et perspectives

56 56 HBO Imagine

57 57 HBO Imagine

58 58 HBO Imagine

59 59 HBO Imagine

60 60 Récit interactif et participatif Facebook

61 61 Locative narratives

62 62 Locative narratives

63 … Paul Ricoeur : « De nouvelles formes narratives, que nous ne savons pas encore nommer, sont déjà en train de naître, qui attesteront que la fonction narrative peut se métamorphoser, mais non pas mourir. » (Temps et récit 2) Base de récits interactifs : 63


Télécharger ppt "1 Les récits interactifs Serge Bouchardon Université de Technologie de Compiègne."

Présentations similaires


Annonces Google