La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Formation de formateur : former les étudiants à lévaluation de linformation pour létude et la recherche Urfist de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Formation de formateur : former les étudiants à lévaluation de linformation pour létude et la recherche Urfist de."— Transcription de la présentation:

1 Formation de formateur : former les étudiants à lévaluation de linformation pour létude et la recherche Urfist de Paris - Hervé Le Men Proposer une démarche et des pistes de réflexion aux professionnels des bibliothèques pour former les étudiants à l'évaluation de l'information sur Internet et pour les aider à sélectionner et exploiter leurs références.

2 19/02/08 Problématique générale Cadre dune recherche dinformation : situations, objectifs Moyens : Internet et ses outils de recherche Mode dévaluation : grilles de lecture Reprise de linformation : relation aux textes

3 19/02/08 Pédagogie Points de départ Information / Interlocution Partir du public –Linformation dans la vie quotidienne –Le cadre universitaire Démarche Exercices : situer les étudiants, les impliquer, les confronter aux « pannes » de leurs méthodes Questions : exploiter au mieux lexercice proposés et les résultats retournés Notions, problèmes Exposé : compléter lenseignement des exercices

4 19/02/08 Plan 1. Situations dinformation 1.Interlocution, collectif dénonciation, implication 2.Cadre universitaire 2. Internet 1.La première page de Google 2.Tris et accès au web 3.Fonctionnement des moteurs de recherche 4.World Wild Web 5.Outils méthodes et résultats 3. Première grille dévaluation : information validée 1.Exercice de lecture 1 2.Autres critères de pertinence et de fiabilité 4. Deuxième grille de lecture : information éditée 1.Type de documents 2.Exercice : étude comparée 3.Un article scientifique 4.Exercice de lecture 2 5. Troisième grille de lecture : information située 1.Nouvelles questions 2.La notion de traduction 3.Exercice de lecture 3 4.Heuristique de la notion de traduction 5.Identifier des réseaux 6.Etude dun auteur 6. Relations aux textes et plagiat

5 19/02/08 Situations dinformation (1) Interlocution, collectif dénonciation, implication Je suis pilote de deltaplane débutant. Au sol, le vent est modéré. Quelques pilotes ont déjà décollé. Ils sen sortent. 2 pilotes se sont cependant mis en danger au décollage. Un pilote se pose. Avant de décoller, je lui demande : Comment cela se passe en lair ? Il me dit : Génial ! Questions Quest ce que jinterroge chez lui pour savoir si son information est « valide » ? Est ce que je peux distinguer ce quil me dit sur le vent de ce quil me dit de lui ? Quest ce qui parle chez lui ? –Compétence technique ? –Conception du danger ? –Public présent ? –Image quil a de moi, de lui ? –Etc. Est ce que je « traite » de la même mani è re cette « information » si je ne vole pas ?

6 19/02/08 Situations dinformation (2) Situation ; implication Recherche : Google Wikipédia –http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperacousiehttp://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperacousie S.O.S. Audition.org –http://www.sos-audition.org/patho/hyperacousie.php?categorie=hyperacousiehttp://www.sos-audition.org/patho/hyperacousie.php?categorie=hyperacousie Méthode Auricula –http://www.hyperacousie.fr/http://www.hyperacousie.fr/ Conseil ORL –http://www.conseils-orl.com/otologie/hyperacousie/sommaire_hyperacousie.htmhttp://www.conseils-orl.com/otologie/hyperacousie/sommaire_hyperacousie.htm Questions Quel site me serait plus utile si je suis (1), malade, (2) médecin, ou (3) étudiant qui a un dossier à rédiger ?

7 19/02/08 Cadre universitaire Fins Etudes Dossier Thèse Exposé Moyens Enseignants, bibliothécaires Internet Documentation électronique payante : bases de données bibliographiques, annuaires, encyclopédies, revues en lignes, presse, etc. Bibliothèque papier : manuels, encyclopédies, ouvrages de références, publications de luniversité, travaux délèves, etc.

8 19/02/08 Caractéristiques documentaires dInternet (rappel) Plan 1.La première page de Google 2.Tris et accès au web 3.Fonctionnement des moteurs de recherche 4.World Wild Web 5.Outils méthodes et résultats

9 19/02/08 La première page de Google Recherche 1 Quelles sont les dernières nouvelles de lOlympique de Marseille -> Moteur Google actualités -> regarder le retour. Est ce que le résultat est pertinent ? Recherche 2 Vous devez constituer un dossier sur les liens entre les OGM et la santé -> Moteur de recherche Google Résultats ? Parmi les 4 premiers sites retournés et sur la simple lecture de ladresse, choisissez les 2 sites que vous allez consulter prioritairement Pourquoi ?

10 19/02/08 Tris et accès au web Tris, indexation, accès Dans la plupart des cas par où accède t-on à une page web ? Pourquoi, parmi réponses, Google a classé en premier ces sites ? Un site web situé en page 10 a t-il une chance dêtre consulté ? Connaissez vous dautres modes de recherche sur le web ?

11 19/02/08 Fonctionnement des moteurs de recherche (1) C. Boudry,Urfist

12 19/02/08 Fonctionnement des moteurs (2) Ce quils savent faire : –Indexation automatique –Reconnaître des chaînes de caractères –Reconnaître des zones (champs, balises) –Déterminer des proximités de chaînes de caractères –Compter des occurences et coocurrences –Compter des liens –Opérateurs booléens – Traitements statistiques ou linguistiques Ce quils ne savent pas faire : –Traiter la polysémie, lhomonymie, les métaphores, les abréviations, le contexte, les expressions, le sens, la connaissance, la malveillance,...

13 19/02/08 World Wild Web Terrain dopération des robots et des internautes Des milliards de pages Du langage naturel. Toutes les langues Très peu de structure Redondance, surabondance, navigation hypertextuelle -> désorientation Un espace éditorial hétérogène et instable Très peu légiféré et sans système normalisé : – dédition –De sélection –De hiérarchisation Médiation brouillée : frontière éditeur / auteur / lecteur (web 2.0) Pratiques de référencement Questions associées Qui publie sur Internet ? De quelles manières ? Pourquoi ?

14 19/02/08 Outils, méthodes et résultats Quelques points dentrée, méthodes et résultats hétérogénéité des retours Mode avancé de Google ; recherche limitée aux formats pdf. –Les 2 premiers sites : un document dogm.org –Le 3ème un travail détudiant Google scholar –Les plantes transgéniques(OGM végétaux): connaissances et inconnues sur les risques d'allergénicité –Faire des OGM un atout au service des agriculteurs et des consommateurs –2 articles scientifiques (lecture de la structure de la fiche) Moteurs et outils daide à la recherche dinfo Exalead ; Quintura -> Commentaires sur les mots-clé générés (hétérogénéité du corpus)

15 19/02/08 Autres outils Les Annuaires Indexation manuelle de sites (difficulté de la tâche) Un catalogue de bibliothèque Ex : le sudoc Un colloque (commentaire sur le colloque) Questions –Est ce que le mode dindexation dun annuaire garantit la fiabilité dun document ? –Quelles sont les grandes différences entre une référence trouvée sur un catalogue et sur un site web ? –Quelles sont les grandes différences entre les index de Google et les index dune bases de données professionnelle (retour sur schéma du moteur) –Est ce que le Sudoc est visible depuis Google ? –Est ce que lachat dun document par une bibliothèque est une meilleure garantie ? –Quen est t-il des sujets controversés ? Conclusion –Recours à dautres repères pour traiter linformation

16 19/02/08 Première grille dévalution dun texte Information « validée »

17 19/02/08 Exercice de lecture Quelle est la valeur de cette info ? (1) … Ils expliquent que durant la période où ils pratiquaient - au moyen d'électrodes intracérébrales - la stimulation d'une région très précise de l'hypothalamus, leur patient a subitement eu la perception d'une scène familière, vécue trente ans auparavant. " Il a retrouvé, en couleurs, le souvenir d'un épisode où il était dans un parc avec des amis (…) Il a reconnu sa petite amie de l'époque parmi les gens présents qu'il voyait marcher et entendait parler sans comprendre précisément ce qu'ils disaient. Lui-même observait la scène sans se voir. " Les auteurs rapportent, en outre, que la précision de cette impression de " déjà-vu " augmentait parallèlement à l'intensité de la stimulation.

18 19/02/08 Quelle est la valeur de cette info ? (2) Qualité des auteurs Les neurochirurgiens canadiens expliquent que durant la période où ils pratiquaient - au moyen d'électrodes intracérébrales - la stimulation d'une région très précise de l'hypothalamus, leur patient a subitement eu la perception d'une scène familière, vécue trente ans auparavant. " Il a retrouvé, en couleurs, le souvenir d'un épisode où il était dans un parc avec des amis (…) Il a reconnu sa petite amie de l'époque parmi les gens présents qu'il voyait marcher et entendait parler sans comprendre précisément ce qu'ils disaient. Lui-même observait la scène sans se voir. " Les auteurs rapportent, en outre, que la précision de cette impression de " déjà-vu " augmentait parallèlement à l'intensité de la stimulation.

19 19/02/08 Quelle est la valeur de cette info ? (3) Contexte Un homme traité pour une obésité sévère au moyen d'électrodes intracérébrales a revécu une scène vieille de trente ans et a vu ses capacités mnésiques améliorées Les neurochirurgiens canadiens expliquent que durant la période où ils pratiquaient - au moyen d'électrodes intracérébrales - la stimulation d'une région très précise de l'hypothalamus, leur patient a subitement eu la perception d'une scène familière, vécue trente ans auparavant. " Il a retrouvé, en couleurs, le souvenir d'un épisode où il était dans un parc avec des amis (…) Il a reconnu sa petite amie de l'époque parmi les gens présents qu'il voyait marcher et entendait parler sans comprendre précisément ce qu'ils disaient. Lui-même observait la scène sans se voir. " Les auteurs rapportent, en outre, que la précision de cette impression de " déjà-vu " augmentait parallèlement à l'intensité de la stimulation…

20 19/02/08 Quelle est la valeur de cette info ? (4) Eléments dépistémologie Un homme traité pour une obésité sévère au moyen d'électrodes intracérébrales a revécu une scène vieille de trente ans et a vu ses capacités mnésiques améliorées Les neurochirurgiens canadiens expliquent que durant la période où ils pratiquaient - au moyen d'électrodes intracérébrales - la stimulation d'une région très précise de l'hypothalamus, leur patient a subitement eu la perception d'une scène familière, vécue trente ans auparavant. " Il a retrouvé, en couleurs, le souvenir d'un épisode où il était dans un parc avec des amis (…) Il a reconnu sa petite amie de l'époque parmi les gens présents qu'il voyait marcher et entendait parler sans comprendre précisément ce qu'ils disaient. Lui- même observait la scène sans se voir. " Les auteurs rapportent, en outre, que la précision de cette impression de " déjà-vu " augmentait parallèlement à l'intensité de la stimulation. Différentes précautions méthodologiques ont été prises qui permettent, selon eux, d'affirmer que c'est bien cette forme de stimulation qui est directement à l'origine du phénomène.

21 19/02/08 Quelle est la valeur de cette info ? (5) Noms, Média Un homme traité pour une obésité sévère au moyen d'électrodes intracérébrales a revécu une scène vieille de trente ans et a vu ses capacités mnésiques améliorées. Telle est la spectaculaire conclusion à laquelle sont parvenus les membres d'une équipe médicale canadienne dirigée par le professeur Andres M. Lozano, chef de la division de neurochirurgie au Toronto Western Hospital. Publiée, mercredi 30 janvier, par le journal en ligne de l'Association américaine de neurologie. Les neurochirurgiens canadiens expliquent que durant la période où ils pratiquaient - au moyen d'électrodes intracérébrales - la stimulation d'une région très précise de l'hypothalamus, leur patient a subitement eu la perception d'une scène familière, vécue trente ans auparavant. " Il a retrouvé, en couleurs, le souvenir d'un épisode où il était dans un parc avec des amis (…) Il a reconnu sa petite amie de l'époque parmi les gens présents qu'il voyait marcher et entendait parler sans comprendre précisément ce qu'ils disaient. Lui- même observait la scène sans se voir. " Les auteurs rapportent, en outre, que la précision de cette impression de " déjà-vu " augmentait parallèlement à l'intensité de la stimulation. Différentes précautions méthodologiques ont été prises qui permettent, selon eux, d'affirmer que c'est bien cette forme de stimulation qui est directement à l'origine du phénomène.

22 19/02/08 Quelle est la valeur de cette info ? repères 1. Un contexte 2. Des auteurs qualifiés 3. Des auteurs nommés 4. Des éléments dépistémologie (de méthode) 5. Une source citée et qualifiée 6. Par une source située avec un auteur identifié : Le Monde, Jeudi 31 janvier 2008 / Jean-Yves Nau

23 19/02/08 Autres critères de pertinence et de fiabilité Relation avec mon besoin dinfo ou non (silence) Originalité / Redondance (bruit) Cohérence Info sourcée, exploitable Méthodologie explicitée Info actualisée (date) Ex : pour une veille Orthographe, style, forme et norme littéraire, structure du texte // document // info Info recoupée

24 19/02/08 Deuxième grille dévaluation Critères éditoriaux et typologie documentaire Information « éditée »

25 19/02/08 Types de documents Types de documents déjà rencontrés –Site web –Travaux délèves –Articles scientifiques –Colloque –Ouvrages Quelle est la différence entre, dun côté une thèse, un colloque, un article scientifique et, de lautre, une page web ? Que faut-il connaître de ces types de documents pour poser une première évaluation de leur contenu sans le lire ?

26 19/02/08 Types de documents : critères –Ce qui permet de distinguer un document dun autre : support, structure, paratexte –Conditions de production du texte –Modes de sélection et de légitimation –Les types dinformation généralement délivrées –Les modes de diffusion Quels repères éditoriaux sur le web ? –Pour les mises en ligne de documents papier : les mêmes. –Site web Quand un webmestre mentionne sa responsabilité cest généralement pour la décliner par avance. Les sites les plus contrôl é s sont ceux des entreprises. Il reste à s interroger sur leur objectif. –Publication devant ses pairs et enjeux archives ouvertes, blog duniversitaire, liste de diffusion –Wiki Brouillages fréquents sur Internet « Jai trouvé cela sur Google » : confusion entre mode daccès et sites Délimitation des sites et navigation hypertextuelle Editeur / Auteur Questions –Intérêt à publier : pages sponsoris é es, publicité, information, désinformation, philanthropie, acte de foi, publier ou périr,...

27 19/02/08 Types de documents et contenu : Exercice : étude comparée Critères –Caractéristiques formelles –Niveaux dinformation –Processus éditoriaux. Existe t-il des standards ? –Mode dévaluation : critères dexpertise, principe décriture –Exemples Manuel Article dencyclopédie collaborative Article dencyclopédie commerciale Article de journal Article de revue de vulgarisation scientifique Article de recherche Colloque La note aux auteurs de la Revue française de gestion

28 19/02/08 Type de document : exemple : une encyclopédie commerciale Processus éditorial –Les éditeurs d'encyclopédies font appel à des chercheurs reconnus dans leur domaine pour leur demander d'écrire sur des notions stabilisées. Type dinformation –Les connaissances abordées sont généralement admises et partagées par l'ensemble d'une communauté de recherche. Les articles proposent : Des définitions et des explications qui se veulent non polémistes des mots et des concepts ; une vision synthétique des sujets abordés Un historique du sujet Les références bibliographiques essentielles Le signalement des domaines connexes au sujet traité (renvois vers d'autres articles de l'encyclopédie) Signalement déventuelles controverses et positionnement des thèses et des acteurs en concurrences Pour les sujets controversés –les auteurs tentent de restituer les positions des différents acteurs et les enjeux, même elles décrivent surtout "la science faite ».

29 19/02/08 Un article scientifique Comité de lecture Travaux de recherche Exposition de la méthode, délimitation du domaine de validité des énoncés, discussion des résultats, conclusion Voir la note aux auteurs de la Revue française de gestion Bibliographie Recensement dans des bases de données Quest quune bibliographie ? Des références Des liens Un contexte dénonciation (position, confrontation)

30 19/02/08 Exercice de lecture 2 Lecture dune bibliographie dun article Sélectionner un article scientifique accessible au public visé. Choisir une référence de la bibliographie. Lire larticle en cherchant cette référence. Commenter et critiquer la façon dont cette référence a été exploitée, citée et insérée dans lobjectif général de larticle.

31 19/02/08 Troisième grille dévaluation Linformation « située »

32 19/02/08 Nouvelles questions Retour sur les articles retournés par Google scholar et sur le site ogm.org Deux articles de même forme semblent diverger sur un point. Comment les « évaluer » ? Sagit-il encore de savoir seulement si linformation délivrée est vraie ou fausse ? Peut-on donner une « valeur » à cette information sans être un spécialiste de la question ? Comment ? Sagit-il seulement de «valeur de linformation » ? Les critères éditoriaux et sociaux peuvent ils être, parfois, plus pertinents que les critères strictement disciplinaires ? Quand est ce que la parole de lexpert peut-être remise en question ? Position dun document par rapport à un autre (retour sur la bibliographie) Position dun document et dun auteur dans un ensemble dautres documents et dautres auteurs.

33 19/02/08 La notion de traduction : aperçu pour lévaluation de linformation Source Notion développée au Centre de sociologie de linnovation de lEcole des Mines pour décrire la recherche et les processus dinnovation (voir, par exemple) : Callon, Michel, Agir dans un monde incertain, p.75, Seuil, 2001) Une opération posée par un ou plusieurs acteurs Qui crée un lien entre 2 éléments par une transformation. Passage dune forme à une autre, transposition, déplacement du sens plus ou moins fort qui peut aller de la causalité la plus massive au lien le plus ténu. Cette transformation pose deux choses ou deux énoncés objectivement différents comme : équivalents, conséquents, consécutives, causales, preuve lun de lautre, renvoyant, influant, suggérant,encourageant, autorisant, permettant, rendant possible, lun lautre. Exemples de types de traductions Les « écritures » scientifiques : courbes, tableaux, images,.. Une citation Linterprétation dune étude Un intéressement : la traduction dun projet dans un autre

34 19/02/08 Exercice de lecture 3 : traductions successives suite à la publication dune étude sur la transmission du sida in, Le Monde, p.7, 6 février 2008 / Paul Benkimoun Une étude dépidémiologistes (30 janvier 2008) 548 couples hétérosexuels sérodifférents ne montrent pas de cas de transmission avec un traitement bien suivi et une charge virale indétectable. Traductions 1et 2 posées par la Commission fédérale suisse pour les problèmes liés au sida Lapplication conséquente dun traitement permet dexclure tout risque important de transmission. La décision de ne plus utiliser de préservatif incombe à la personne séronégative. Traduction 3 / Animateur du site papamamanbebe.net Une bonne nouvelle pour les couples hétérosexuels sérodifférents voulant faire un enfant. Autres traductions / OMS ; Onusida ; Conseil national du sida (France) ; Act Up Les données restent trop préléminaires pour permettre des recommandations individuelles Les recommandations du CFS peuvent miner les efforts de prévention.

35 19/02/08 Heuristique de la notion de traduction pour lévaluation de linformation Vertu critique Considérer que tout lien, (et tout fait) est le résultat de traductions successives qui ont été faites et qui peuvent donc être d é faites (sous certaines conditions). Enrichir et nuancer la description du travail des scientifiques. Appréhender toutes les dimensions des liens quils posent entre deux choses. (lecture, citations, des bibliographies, des prises de position dans la presse, etc.) Vertu descriptive Recueillir tous les arguments avancés dès lors quils sinscrivent dans des séries de « traductions » qui font réseau. Suivre à la trace et repérer les réseaux les plus hétérogènes, mêlant, par exemple, des arguments scientifiques, techniques, moraux, économiques, institutionnels Vertu explicative La notion dintéressement faire apparaître des logiques dacteurs, des stratégies. Autre exemple de traduction Tabac / Cancer / Santé publique / Lieux publics / Cafés / Interdiction de fumer. –Pour contrer ce réseau de traductions il faudrait revenir sur chaque traduction et défaire les liens qui ont été tissés, les faits qui ont été faits : ré-intérerroger les études sur le cancer et le tabac, sinterroger sur la notion de lieu public, demander si le café est un lieu public comme un autre,... Sous quelles conditions cette série de traduction serait elle possible ?

36 19/02/08 Identifier des réseaux : inscription des liens dans les documents et les ressources Traces de liens Bibliographies Liens hypertextes Articles citants (accessible via le Science citation index) Co-auteurs Mots-clé Expressions singulières (suivre les réplications sur le web) Lieux partagés Institutions Annuaires : professions, salons, séminaires, manifestations diverses Colloque Revues Comités de lecture Listes de diffusion

37 19/02/08 Etude dun auteur Position socio-professionnelle Statut de l'organisation à laquelle il appartient Statut des organisations qui font appel à lui Statut des lieux des débats dans lesquels il intervient (journaux, colloques, forums, listes). Questions pour lesquelles on le sollicite ? Composition des comités de lecture des revues dans lesquelles il publie ? Personnes avec qui il a publié Notoriété Domaines dintervention Ce qu'il dit, quelle expertise défend-il devant ses pairs ? Les notions les plus utilisées Congruence de son sujet et de son domaine de compétence Ses références bibliographiques Les « traductions » quil fait Quelles sont les organisations et les personnes citées dans ses textes ? Le public quil vise Les formes quil applique ou respecte

38 19/02/08 Rapports aux textes, aux connaissances et plagiat Relations : Etudiant / Textes / Connaissances / Enseignants Dispositif plus propice au plagiat, la copie, la fraude Dispositif plus propice au travail des textes Evaluation dun étudiantQCM, devoirs sur tableSuivi de controverses Travail dun texteApprendre, restituerAnalyser, synthétiser, positionner, faire travailler, confronter, construire un point de vue Evaluation dun texte et statut de la source Vrai / Faux – fiable / non fiable ; douteuse Située, positionnée, légitimée, centrale / Périphérique, datée, signé - Collectif identifié : personnes, outils, méthodes Régime de véritéUnidimensionnelMultidimensionnel ; hybride Statut de la connaissance Stable, universelle, neutre Positionnée, inscrite dans le champ social, conflictuelle, temporel Rapport à la connaissanceEnseignant / Enseigné – Indistinction - Science faite Référence ; écoles, influences, sciences en train de se faire Mode de construction du savoirDécouverte - Représentation - Uni- verselle - Socialement indifférenciée Science pure - Certitude Construction explicitée, spécifique - Incertitude Freins au plagiatMoraux, juridiques, sanctionsLe plagiat fait difficilement partie de lexercice


Télécharger ppt "Formation de formateur : former les étudiants à lévaluation de linformation pour létude et la recherche Urfist de."

Présentations similaires


Annonces Google