La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Cancer au Gabon Professeur Ernest BELEMBAOGO Institut de Cancérologie de Libreville Gabon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Cancer au Gabon Professeur Ernest BELEMBAOGO Institut de Cancérologie de Libreville Gabon."— Transcription de la présentation:

1 Le Cancer au Gabon Professeur Ernest BELEMBAOGO Institut de Cancérologie de Libreville Gabon

2 Introduction Pays en développement : Recul des maladies infectieuses Fréquence élevé des cancers Diagnostic tardif Traitements lourds, agressif et coûteux Pronostic réservé Lutte contre le cancer: priorité dans les années à venir Insuffisance, voire carence de plateaux techniques de cancérologie. Lutte contre le cancer = priorité ++++ Nécessité de mise en place de politiques nationales de lutte contre les cancers.

3 Global cancer – new cases * Assuming rates in 2008 do not change Approx million new cases will be diagnosed in 2030

4 Profil des cancers en Afrique

5 Profil des cancers au Gabon

6 Profil des cancers féminins au Gabon

7 Profil des cancers masculins au Gabon

8 Le cancer est une maladie du vieillissement Évolution de l'incidence des cancers avec l'âge : 50 % après 65 ans et 30 % après 75 ans (environ nouveaux cas / an) Source réseau FRANCIM

9 Où diagnostiquer le cancer au Gabon? ServiceLieuEtat HistopathologieFaculté de médecineFonctionnel HistopathologieHôpital MilitaireFonctionnel HistopathologieInstitut de CancérologieOuverture en décembre 2012

10 Lieux de traitement du cancer Moyen ThérapeutiqueServiceStructure hospitalière Chimiothérapie et thérapies ciblées Oncologie médicaleInstitut de Cancérologie ChimiothérapieMédecine interneHôpital militaire ChirurgieTous les services chirurgicaux CHUL, FJE, MJB, HIAOBO, CHUA, HPO, HPI, Cliniques privées RadiothérapieRadiothérapie (ouverture prochaine) Institut de Cancérologie

11 Clinique : stades avancés au diagnostic

12

13 Radiothérapie (1981 – 2004)

14 16 mai juin 2006 : Création lors du conseil ministre dun Programme National de Lutte contre le Cancer (PNLC).

15 Objectif général Réduction de la mortalité et de la morbidité liée aux cancers.

16 Objectifs spécifiques Assurer promotion de la prévention des cancers. Accroître connaissance et maîtrise facteurs de risques. Renforcer dépistage cancers. Promouvoir lamélioration du plateau technique du traitement des cancers.

17 Stratégies Mise en place dun registre des cancers. Education, sensibilisation des populations sur les principaux facteurs de risque des cancers. Formation du Personnel de santé pour la prévention, le dépistage et le diagnostic précoce des cancers. Promotion de la formation des ressources humaines dans les disciplines du cancer (Radiothérapeutes, Oncologues médicaux, Physiciens médicaux, Médecine nucléaire, Manipulateurs en RT etc..) Amélioration du plateau technique en cancérologie.

18 Cadre juridique Le texte de projet de décret portant création du Programme National de Lutte contre le Cancer a été initié en collaboration avec des juristes.

19 Prévention du cancer Education, sensibilisation des populations sur les facteurs de risques des cancers. En 2007 Une émission télévisée de 55 mn (TV+) Emission Santé Plus Table Ronde RTG 1 sur causes cancers (diffusé à plusieurs reprises) Emission radiodiffusé sur les cancers (Africa N°1 et Radio Gabon) Conférences débats Entreprises, églises, association féminine etc…

20 Prévention du cancer Organisation Education, sensibilisation des populations sur les facteurs de risques des cancers. En 2008 Célébration de la journée mondiale du cancer (4 février). Conférences débats sur les cancers de lenfant, les conséquences du tabac, les cancers féminins. Elaboration des brochures de sensibilisation sur les cancers.

21 Détection précoce du cancer Formation du personnel sur dépistage et diagnostic précoce des cancers. Organisation 20 – 25 avril 2009 sous collaboration OMS un atelier de formation des formateurs à la prévention du cancer du col de lutérus par le dépistage à laide des méthodes visuelles (IVA/IVL) et le traitement des lésions précancéreuses par cryothérapie. Cet atelier avait regroupés 27 participants de 10 pays. Un autre atelier de renforcement des capacités de cette formation est prévue en décembre 2012.

22 Détection précoce du cancer En février 2011 Formation de 25 Sages femmes au dépistage du cancer du col par la méthode visuelle IVA/IVL

23 Détection précoce du cancer

24 En décembre 2011: Formation de médecins gynécologues et résidents

25 Traitement du cancer Amélioration du plateau technique du traitement des cancers. Projet de création de lInstitut de cancérologie de Libreville

26 Chimiothérapie

27 Radiothérapie

28 Médecine nucléaire

29 Formation ressources humaines Formation en partenariat avec lAIEA CatégorieEffectif prévu AIEA Effectif en cours formation AIEA Effectif non boursier Radiothérapeutes431 Physicien médicaux 41 Médecins nucléaires 20 Oncologues médicaux --2 Anatomopathologi stes --1 Manipulateurs RT & MN 106 Pharmacien préparateur 1

30 Programme de lutte contre les maladies non transmissibles Conseil des ministres du 20 Octobre 2011 Création dun programme national de lutte contre les maladies non transmissibles (diabète, hypertension artérielle, cancers, drépanocytose, maladies pulmonaires).

31 Autres activités dans le domaine de la cancérologie

32 Unité mobile de dépistage du cancer col Depuis 1999 – 2000 Le département dhistopathologie de la faculté de médecine a entrepris de faire le dépistage des cancers du col utérus par le frottis cervico-vaginal dans plusieurs localités du Gabon.

33 Détection précoce du cancer du col utérus (Unité mobile Département anatomie pathologie)

34 Société civile Association de lutte contre les cancers féminins (ALUCAF) Date de création : 18 mars 1995 Actions Campagne de sensibilisation des femmes sur les cancers féminins (Libreville, Port Gentil, Oyem, Lastourville etc..) Aide aux soins des femmes souffrants du cancer Don de matériel médico-techniques (Mammographe au CHL, Microscope au département dhistopathologie). Faiblesses Association non active depuis quelques années.

35 Société civile Caisse Nationale dAssurance Maladie et de garantie Sociale Travail en cours pour lutter contre les cancers féminins Fondation Sylvia Bongo Ondimba Travail en cours pour des campagnes dIEC sur les cancers Formation et dépistage cancers du col Création dune maison de vie

36 Conclusion Le cancer est un problème de santé publique La mise en œuvre de la politique nationale de lutte contre le cancer est une nécessité Exige des objectifs et des plans stratégiques définissant un plan de suivi/ évaluation et estimation Exige des moyens financiers et humains pour une meilleure efficacité.

37


Télécharger ppt "Le Cancer au Gabon Professeur Ernest BELEMBAOGO Institut de Cancérologie de Libreville Gabon."

Présentations similaires


Annonces Google