La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TREMBLEMENT DE LA PERSONNE AGEE CONSEQUENCES FONCTIONNELLES DU TREMBLEMENT ESSENTIEL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TREMBLEMENT DE LA PERSONNE AGEE CONSEQUENCES FONCTIONNELLES DU TREMBLEMENT ESSENTIEL."— Transcription de la présentation:

1 TREMBLEMENT DE LA PERSONNE AGEE CONSEQUENCES FONCTIONNELLES DU TREMBLEMENT ESSENTIEL

2 Tremblement essentiel (TE) Non exceptionnel: Prévalence de 0,4 à 6,2% selon les études Le plus fréquent des tremblements et mouvements anormaux de la PA Augmentation importante de la fréquence avec l âge

3 Diagnostic différentiel Exagération du tremblement physiologique (émotions, hyperthyroïdie, médicaments…) Tremblement des syndromes Parkinsoniens Tremblements iatrogènes (neuroleptiques++, lithium, Dépakine…) Nombreuses autres causes de tremblement, plus rares (tremblement cérébelleux…) Autres mouvements anormaux

4 Caractéristiques du TE Héréditaire (transmission autosomique dominante à pénétrance et expression variable) Physiopathologie complexe et non entièrement connue Tremblement dattitude et/ou cinétique Siège: - MS 95% des cas, 4 à 12 Hz - Chef 33% - Muscles péri-buccaux 3% - Muscles phonatoires 12% (voix chevrotante) - MI ou tronc plus rarement Effet favorable de lalcool avec effet rebond Souvent négligé ou banalisé

5 Souvent négligé ou banalisé: Par les patients: - « cest l âge » - « mon médecin ma dit que ce nétait pas du PARKINSON » - le TE évolue depuis plusieurs années - les traitements essayés nont pas apporté damélioration

6 Souvent négligé ou banalisé: Par les médecins: - « tremblement sénile » (or, lâge nest pas la cause du TE) - le TE est peu évolutif et nengage pas le pronostic vital - le TE passe inaperçu (absence de tremblement de repos peu visible lors d un examen standard)

7 Conséquences fonctionnelles Mal évaluées : rarement utilisation déchelles fonctionnelles, mais utilisation déchelles visuelles quantifiant lamplitude, voire accéléromètrie, en postulant que plus le tremblement est ample, plus les perturbations seront importantes

8 Enquête: population 15 patients >65 ans et MMS >16 recrutés dans un service de neurologie (consultation ou hospitalisation)

9 Enquête: évaluation du TE En accélérométrie Par un neurologue: diagnostic, cotation de la sévérité selon une échelle semi-quantitative Fonctionnelle: -mise en situation (dessin d une spirale écriture, transvasement d eau, ouverture d une serrure) -échelle de BAIN -qualité de vie (SF-36) (+ méd. pris, ATCD (CIRS), MMS)

10 Echelle semi-quantitative 0 : absent 1 : peu intense et peu fréquent 2 : peu intense mais présent la plupart du temps 3 : modéré et présent la plupart du temps 4 : marqué et présent la plupart du temps Tremblement de repos Tremblement d attitude Tremblement d action

11 Echelle de BAIN 1- Couper de la viande avec un couteau et une fourchette 2- Utiliser une cuillère pour manger une soupe 3- Tenir une tasse de thé 4- Verser du lait à partir dune bouteille ou dune brique 5- Laver et essuyer la vaisselle 6- Se brosser les dents 7- Utiliser un mouchoir pour sessuyer le nez 8- Utiliser une baignoire 9- Utiliser un lavabo 10- Se laver le visage et les mains 11- Faire un nœud avec les lacets de chaussures 12- Mettre des boutons 13- Mettre une fermeture-éclair 14- Ecrire une lettre 15- Mettre une lettre dans une enveloppe 16- Tenir et lire un journal 17- Composer un numéro de téléphone 18- Comprendre une conversation au téléphone 19- Regarder la télévision 20- Reprendre la monnaie dans un magasin 21- Insérer une prise électrique 22- Ouvrir la porte dentrée avec une clé 23- Monter et descendre les escaliers 24- Se lever dun fauteuil 25- Transporter un sac de courses plein 1 = Capable de faire lactivité sans difficultés 2 = Capable de faire lactivité avec un petit effort 3 = Capable de faire lactivité avec beaucoup deffort 4 = Ne peut faire lactivité seul

12 Résultats (1) 12 patients vivaient à domicile, 3 en institution 81,5 ans en moyenne Tremblement:-des MS 14/15 patients -des lèvres 2 - de la voix 1 - des MI 3 5,9 Hz, 316 μV en moyenne ( μV)

13 Résultats (2): Perturbation des activités courantes

14 Résultats (3): Activités courantes les plus perturbées 14-Ecriture+++ (impossible pour 9 patients/15) 16-Tenir et lire un journal 3-Tenir une tasse 20-Manipuler de la monnaie 11-Faire un nœud 15-Mettre une lettre dans une enveloppe 25-Transporter un sac plein* 8-Utiliser une baignoire* 2-Utiliser des couverts 4-Verser un liquide dans un récipient

15 Résultats (4): Activités courantes effectuées sans difficultés 19-Regarder la TV 7-Utiliser un mouchoir

16 Résultats (5): Activités courantes demandant un faible effort 24-Se lever d un fauteuil 10-Se laver mains et visage 9-Utiliser un lavabo 6-Se brosser les dents 13-Mettre une fermeture 5-Laver et essuyer la vaisselle 22-Ouvrier une serrure 21-Insérer une prise électrique 18-Comprendre une conversation au téléphone

17 Résultats (6): Qualité de vie Difficultés pour lalimentation ++ surtout en public: plainte récurrente des patients Difficultés pour lécriture: au 2 nd plan, alors que cest lactivité la plus perturbée Le handicap dépend: - du siège et de lamplitude du TE - du mode de vie du patient - des pathologies associées - des activités favorites - des stratégies dadaptation mises en place

18 Résultats (7): stratégies adaptatives Paille Utilisation des 2 mains pour tenir un objet Téléphone à grosses touches Vêtements avec boutons suffisamment gros Journal posé sur un support fixe A lextrême, abandon de lactivité (écriture, déjeuner au restaurant…)

19 Conclusion de lenquête TE= source dincapacités, parfois sévères (écriture…) Les activités perturbées suggèrent des conséquences sur les ADL (difficultés pour lhabillage, pour salimenter, pour se raser…) Retentissement relationnel (repas au restaurant…) Handicap: dépend de nombreux autres facteurs que lamplitude des oscillations

20 Conclusion de lenquête Justifie de ne pas négliger un TE et den effectuer une évaluation, qui orientera la conduite thérapeutique

21 Conduite thérapeutique (1) Dépend du handicap Tenir compte quaucun médicament nefface complètement le TE et effets 2 ndaires fréquents β-bloquants: en 1 ère intention -Propanolol (Avlocardyl ® ) -meilleurs résultats si tremblement distal Primidone (Mysoline ® ): -en 2 nde intention -métabolisée pour 1/3 en phénobarbital - effets 2 ndaires : ataxie, somnolence BZD: à utiliser de façon ponctuelle pour certaines occasions

22 Conduite thérapeutique (2) Autres méd. (Gabapentine, Topiramate…): peut-être mieux tolérés, mais efficacité incertaine, demandant plus d évaluation Stimulation thalamique: -réservée aux formes très invalidantes -bon résultats chez ladulte -pas dévaluation chez la PA Problème des formes intermédiaires: peu améliorées par les méd. et ne relèvent pas de stimulation thalamique Aménagements: paille...

23 CONCLUSION Le TE nest pas rare chez la PA, et son incidence devrait augmenter Il mérite dêtre pris en considération, car source dun véritable handicap Il met souvent le médecin en difficulté car les moyens thérapeutiques actuels sont décevants, avec parallèlement des PA qui souhaitent poursuivre leurs activités habituelles le plus longtemps possible.


Télécharger ppt "TREMBLEMENT DE LA PERSONNE AGEE CONSEQUENCES FONCTIONNELLES DU TREMBLEMENT ESSENTIEL."

Présentations similaires


Annonces Google