La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 1 Éloge du GRATUIT Annexes, compléments, autrement dit SOMMAIRE 2-richesse 3-lobotomie 4-égoïsme 5-individus,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 1 Éloge du GRATUIT Annexes, compléments, autrement dit SOMMAIRE 2-richesse 3-lobotomie 4-égoïsme 5-individus,"— Transcription de la présentation:

1 ©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 1 Éloge du GRATUIT Annexes, compléments, autrement dit SOMMAIRE 2-richesse 3-lobotomie 4-égoïsme 5-individus, 6-obéissance 7-micro médias 8-puissance 9-micro médias

2 ©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 2 La richesse est dans les ressources, PAS dans largent Pour un particulier comme pour une collectivité, la richesse se mesure en ressources abondantes et facilement disponibles, donc avec le moins de travail possible largent ny est quune ressource, une forme de richesse parmi dautres, La croissance monétaire et la protection de nos emplois sont aux antipodes de la croissance économique cest à dire la croissance de nos richesses, la croissance de la qualité et quantité des ressources disponibles, et la facilité daccès à cette disponibilité, dont loptimum est la croissance du gratuit ! La croissance de largent cest le contraire, cest en rendant plus difficile laccès aux ressources souhaitées (eau, nourriture, logement, éducation, santé, paix civile, paix militaire, …) que leur valeur financière augmente. Cest la croissance des destructions et complications qui fabrique la croissance de largent. Réchauffement planétaire, guerres militaires, terrorisme, complications administratives ou juridiques, explosion démographique, tout ce qui diminue nos richesses, tout ce qui augmente nos difficultés à trouver nos ressources est utilisé et cultivé pour la croissance monétaire. Léconomie nest PAS largent, cest même le contraire : la croissance économique cest la croissance des richesses alors que la croissance de largent se fabrique par la destruction systématique de nos richesses.

3 ©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 3 la lobotomie par largent au pouvoir sur nos médias Avec des lunettes rouges, je vois le monde en rouge. Quand jignore ces lunettes que je porte, mon monde EST rouge. Largent au pouvoir sur nos médias (donc en conséquence sur toutes nos structures, perceptions et décisions de comportements sociaux et politiques) les transforme en une lunette qui nous déforme tous pour sa croissance, Lomniprésence de médias asservis au pouvoir de largent nous lobotomise à son service, nous rend assez stupides pour assimiler richesses et argent, pour vouloir de largent et des emplois au lieu de vouloir des richesses donc du gratuit.

4 ©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 4 Égoïsme individuel et mensonges collectifs... sont remplaçables par générosité individuelle et responsabilité collective Largent nest que de lénergie humaine, cest un outil qui manipule, stocke, transporte, échange de lénergie humaine. Ce qui vaut de largent représente ce que nous valorisons donc ce que nous valons, ce qui canalise nos énergies et nos comportements, nos vraies valeurs morales, pas celles de nos mensonges mais celles de nos pratiques : financières. Seuls nos égoïsmes et mensonges permettent à largent de fructifier sur des destructions, car nous nous y comportons responsables de produire nos richesses individuelles au prix de la destruction durable de nos richesses collectives. Seules notre générosité et notre responsabilités envers nos collectivités peuvent orienter nos sens et nos comportements donc largent et nos valeurs financières vers du préventif, vers davantage de richesses par la culture du gratuit.

5 ©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 5 Chaque individu est actif responsable, par ses choix médiatiques Le premier travail individuel nest PAS son travail professionnel où il gagne ses ressources financières, Le premier travail individuel, là où il construit ou détruit nos richesses, cest son travail politique = médiatique. Nos médias fabriquent nos valeurs financières, en nous orientant nos choix sur ce qui vaut de largent ils canalisent nos comportements vers moins ou davantage de richesses, vers tout casser pour la croissance de largent en y augmentant nos marchés et emplois curatifs, ou vers augmenter nos richesses par la croissance du gratuit, en diminuant complications et problèmes pour augmenter préventif, productivité et disparition des emplois,

6 ©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 6 Obéissance et responsabilité, les patrons cest dabord chacun Les allemands lont bien vécu hier avec Hitler, toute lhumanité le vit avec aujourdhui lexplosion démographique et demain le réchauffement planétaire Chaque individu quelle que soit sa soumission et son obéissance au(x) chef(s) est responsable des actes de sa collectivité car les conséquences sont pour lui. Dans toute culture la frontière entre obéissance et mutant ou opposant est un choix individuel. Mais les conséquences dune désobéissance variant extrêmement selon chaque culture, les modalités dexpression dissidente varient selon chaque contexte local … et la responsabilité individuelle y augmente avec les enjeux, individuels et collectifs.

7 ©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 7 Puissance et responsabilité Chacun est acteur, chacun est responsable. Plus il y a puissance plus il y a responsabilité dans nos pays développés autant que « en développement », en régimes démocratiques les premiers responsables de nos évolutions collectives sont dabord et surtout les plus puissants, en argent, éducation, profession ou position sociale. Plus quelquun dispose de moyens médiatiques pour se renseigner sur nos évolutions collectives, plus il est responsable de ses choix en niveau dinvestissement et dexigence personnelle pour mieux comprendre et mieux agir! PAS seulement les chefs, ni les plus riches individus, « super managers » ou « super capitalistes », ni les pires, les institutions qui en plus sont pénalement irresponsables. Aussi toute la population dexécutants, car un chef nexiste PAS sans ses hommes dont CHACUN a sa responsabilité : chaque population même soumise est responsable de ses comportements. Responsable inclut en reçoit la réponse, car ce sont nos actes daujourdhui qui construisent pire ou mieux pour tous demain. Nos évolutions collectives se fabriquent aussi par nos comportements individuels. Aucun allemand na pu se dédouaner des œuvres dHitler, ou Russe de Staline, ou chinois de Mao, CHAQUE américain ou CHAQUE espagnol ou portugais a été acteur et a choisi ses comportements dans les massacres des indiens nord ou latino américains … Personnalité ou personne alité(e), personne ne se couche (si personne = pas un chat) ou une couchée (si personne = une),

8 ©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 8 nos systèmes dinformation sont au travail social ce quoutils et machines sont au travail matériel : lacteur principal ! Les systèmes humains sont aux sociétés ce que sont les outils, machines et usines et chaines logistiques à la manipulation de la matière inerte. Autant la valeur ajoutée dun travail sur les matériaux physiques (agriculture, industrie, …) est au prorata de la qualité des outils et machines mis à disposition des individus travailleurs, autant la valeur ajoutée dun travail politique (d élu ou délecteur) est au prorata de la qualité des systèmes dinformation à disposition, construits et maintenus par les individus citoyens. Autant tout producteur sait combien il doit investir sur ses machines et outils pour être performant, autant tout citoyen doit savoir combien il doit investir sur ses systèmes médiatiques pour être performant. Sinon, sil ne fait PAS son travail de citoyen, il subit le sort dun producteur qui néglige ses outils de production : dans la concurrence mondiale il sy fait vite tuer. Et sil sagit dune négligence collective, cest lensemble de la collectivité qui sy autodétruit en ne réussissant plus à canaliser la performance de ses systèmes en sa faveur, tels aujourdhui explosion démographique, pression sur les ressources, terrorismes partagés des riches, réchauffement planétaire. Le premier travail individuel et collectif, cest la qualité de nos systèmes politiques, avec dabord la qualité de nos systèmes dinformation, pour savoir, analyser, comprendre, exiger, contrôler. La toute première urgence pour maitriser la croissance de nos problèmes, le chantier à la plus grande valeur ajoutée pour augmenter nos richesses, cest la construction de la séparation politique entre nos pouvoirs médiatiques et nos pouvoirs financiers, pour quitter la croissance de largent et des problèmes, pour cultiver la croissance de nos richesses et la diminution de largent et des emplois. Et ce chantier se fait par laction médiatique individuelle.

9 ©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 9 Micro médias = premier travail individuel = travail politique = travail médiatique, responsable Le tout premier travail de chacun, celui qui produit la plus grande valeur ajoutée économique, celui qui fait que la résultante de nos énergies professionnelles se retrouve aujourdhui canalisée à détruire la planète, ou demain à augmenter durablement nos richesses, cest notre travail politique. Cest-à-dire dabord et surtout le travail médiatique.


Télécharger ppt "©deddy, par BMV, éloge du gratuit, autrement dit 1 Éloge du GRATUIT Annexes, compléments, autrement dit SOMMAIRE 2-richesse 3-lobotomie 4-égoïsme 5-individus,"

Présentations similaires


Annonces Google