La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 EVALUATION ET GESTION DES RISQUES PROFESSIONNELS PAR FICHES-GUIDES Professeur Frédéric J. DESCHAMPS Médecin du Travail REIMS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 EVALUATION ET GESTION DES RISQUES PROFESSIONNELS PAR FICHES-GUIDES Professeur Frédéric J. DESCHAMPS Médecin du Travail REIMS."— Transcription de la présentation:

1 1 EVALUATION ET GESTION DES RISQUES PROFESSIONNELS PAR FICHES-GUIDES Professeur Frédéric J. DESCHAMPS Médecin du Travail REIMS

2 2 I] État des lieux Difficultés Surveillance Médicale systématique Déficit Formation à lévaluation Internes désappointés face au hiatus théorie-pratique Hors de France Scandinaves/ anglo-américains (Métrologie/ épidémiologie) Latins (tout est possible/ demain…)

3 3 II] Paradigme du Dossier Médical de Santé au Travail Profession 99 % Risques professionnels 56 % ( 50 % pour BTP, Garagistes, personnels de soins) Visiotest = 100 %/ audiogramme = 80 % Exposition risque chimique = spirométrie 30 % Risque pneumoconiose : RP 1/3 des expositions.

4 4 III] Que retient le salarié de la prestation de Santé au Travail – ……………………………………… – Peu de chose ?! – Absence de RP et de « Prise de Sang » – « Je préfère le bilan Sécurité Sociale, ils mont fait un électrocardiogramme ».

5 5 IV] Le regard dubitatif sur lintérêt et lefficacité des Actions de Santé au Travail Refus accès Médical informatisé (carte Vitale 2) Standardisation des pratiques médicales de Santé au Travail, lesquelles ? RMO de Santé au Travail, lesquelles ?

6 6 V] Les grands Agrégats CRAM « on viendra peut-être … » « on ne peut pas mesurer, vous imaginez si cétait normal … » INRS Ils savent beaucoup de choses La politique gouverne la science DRT Le savoir nest pas universel UNIVERSITAIRES Formés à létude de l « onychomycose du 5ème orteil gauche » (spécialité amiantée)

7 7 VI] Les banques de données I.L.O. (B.I.T) Fichier Actualisé des Situations de Travail (F.A.S.T.) « Bossons Futé » M.E.E. Site I.N.R.S. Que de données, Que de données !!! Mais pas de document de TRAVAIL

8 8 VII] La tendance Pluridisciplinarité/ Transversalité : « Cest comme lEurope, plus on en parle et moins ça avance ». Un succès national et surtout international éclatant : « S.U.M.E.R.(S) »

9 9 VIII] Une Idée Simple (Simpliste ?!!) Lister les Risques avec appellation standardisée (présent/ absent) [- STETHO : « il est possible de construire votre propre usine à gaz ». - CHIMED : « vous disposez dun capital temps conséquent ».]

10 10 Huit familles de risque flanquées des molécules//agents phares Huit familles de risque flanquées des molécules//agents phares Biologiques, Charge mentale élevée, Gestes répétitifs/ manutention de charges lourdes/ postures difficiles, Horaires atypiques/ postés, Physiques, Toxico-allergiques, Travail sur écran, Traumatiques

11 11 IX] Identification des cancérogènes et SMR I et II A du CIRC (car inclus les métiers et les associations ex : gaz échappement diesel) SMR (décrets spéciaux, arrêté du 11 juillet 1977 …)

12 12 X] Le couplage (Ce nest pas toujours aisé) Risques Maladie Tableau MPI Réglementation

13 13

14 14

15 15

16 16

17 17 XI] Lexamen clinique ciblé (normal/ anormal) Cardiovasculaire Dermatologique Endocrinien Hématologique Hépato-digestif Immunologique Ophtalmologique ORL Psychologique Rénal Respiratoire Rhumatologique Sommeil Système nerveux

18 18 Peintre : Fiche A/ N °76

19 19 Peintre : Fiche B/ N °76

20 20 Médecin : Fiche A/ N°69

21 21 Médecin : Fiche B/ N°69

22 22 XII] Investigations complémentaires Résultats normaux/ anormaux En fonction de la réglementation (peu fréquent) En fonction des connaissances actuelles Réalisables par le service médical/ laboratoire de quartier Bio-métrologie spécifique à réserver aux situations à problème Importance des référentiels (valeurs anormales)

23 23 Valeurs à partir desquelles un examen doit être considéré comme étant anormal 1/ AUDIOGRAMME ANORMAL : si à 2000 Hertz perte supérieure ou égale à 20 décibels, et/ou si à 4000 Hertz perte supérieure ou égale à 20 décibels. 2/ COPROCULTURE ANORMALE : elle doit être pratiquée uniquement si le sujet est symptomatique : diarrhée – troubles ou modification du transit récent, à fortiori si ces signes surviennent lors du retour dune zone dendémie (ex : Afrique, sud-est asiatique …). Lanormalité des résultats ne peut être interprétée que dans ces conditions de prescription. 3/ ECHELLE DEPWORTH ANORMALE : si score supérieur ou égal à 10. 4/ ECHELLE VISUELLE ANALOGIQUE (EVA) DE STRESS ANORMALE : si score supérieur ou égal à 7/10 5/ NFS PLAQUETTES ANORMALES : si lun des paramètres est supérieur ou inférieur de 5 % à la norme donnée par le laboratoire.

24 24 6/ PLOMBEMIE ANORMALE : si supérieur ou égale à 40 µg/100 ml. 7/ PROTOPORPHYRINE ZINC ERYTHROCYTAIRE (PPZ) ANORMAL si supérieur ou égal à 20 µg/g Hb. 8/ SPIROMETRIE ANORMALE : si au moins lun des paramètres est inférieur aux valeurs suivantes : CVF < 80 % de la théorique, Et/ou VEMS < 80 % de la théorique, Et/ou DEM 25/75 à défaut DEM 50 < 70 % de la théorique. 9/ TRANSAMINASES – GT ANORMAUX : à partir du dépassement dune unité des normes de laboratoire. 10/ VISIOTEST ANORMAL : si acuité visuelle de loin inférieure ou égale à 6/10 ou si acuité visuelle de près inférieure ou égale à 6/10

25 25 ECHELLE DE STRESS VISUELLE ANALOGIQUE Date : Nom : Prénom : 010 5

26 26 Quelle fiche choisir ? : CITP 88

27 27

28 28 XIII] Scoring Le taux de cholestérol Références empiriques 0 – 3 4 – 6 7 et plus

29 29

30 30

31 31

32 32

33 33 Résultats des Scores Professionnels de 3 populations de salaires Branches dactivités Fonctionnaires de police Personnels duniversités Employés et ouvriers du CROUS TOTAL Nombre de salariés Scores de Risques (points) 3,212,822,843,09 Scores des anomalies médicales (points) 0,61,161,280,78 Score professionnel (points) 3,813,894,093,85 Score professionnel supérieur à 7 points (%) 26 ( 2,1 %)14 (3,4 %)8 (5,4 %)48 (2,6 %)

34 34 Personnel du CROUS Statistiques générales

35 35 Personnel du CROUS Risques (résultats présentés en pourcentage)

36 36 Personnel du CROUS Anomalies (1) (résultats présentés en pourcentage)

37 37 Personnel du CROUS Anomalies (2) (résultats présentés en pourcentage)

38 38 Personnel de lUniversité Statistiques générales

39 39 Personnel de lUniversité Risques (résultats présentés en pourcentage)

40 40 Personnel lUniversité Anomalies (1) (résultats présentés en pourcentage)

41 41 Personnel lUniversité Anomalies (2) (résultats présentés en pourcentage)

42 42 Fonctionnaires de Police Statistiques générales

43 43 Fonctionnaires de Police Risques (résultats présentés en pourcentage)

44 44 Fonctionnaires de Police Anomalies (1) (résultats présentés en pourcentage)

45 45 Fonctionnaires de Police Anomalies (2) (résultats présentés en pourcentage)

46 46 Metal ions frequency exposures according to jobs METALS METALS JOBS (percentage professional branch) Researchers n=122 Laboratory technicians n=63 Polyvalent worker n=24 Welder n=1 Total Arsenic 1 (0,8%)6 (9,5%) 7 Nickel 10 (8,2%)4 (6,3%)3 (12,5%) 17 Chromium 11 (9%)7 (11,1%)4 (16,6%)1 (100%)23 Cadmium 1 (100%)1 TOTAL

47 47 Breakdown of the studied population according to job groups (n>10)

48 48 Breakdowns of the studied population according to main occupational risks and to carcinogenic exposures at work

49 49 Carcinogenic exposures at work according to specific jobs

50 50 Exemple de score élevé (1)

51 51 Exemple de score élevé (2)

52 52 Exemple de score élevé (3)

53 53 Exemple de score élevé (4)

54 54 Exemple daugmentation de score (1)

55 55 Exemple daugmentation de score (2)

56 56 Exemple daugmentation de score (3)

57 57 Exemple daugmentation de score (5)

58 58 XIV] Les plus des Fiches-Guides Information déclaration possible MP, Vaccinations à mettre à jour, Protections recommandées, Actions de tiers temps.

59 59 Aspects négatifs des fiches guides 1) Risques importants ou faibles cotés 1 2) Maladies graves ou peu invalidantes cotées 1 3) Corollaire, absence de quantification (exemple 1 faible, 2 moyen, 3 fort…) 4) Erreurs de cotation (concernant les risques ou les maladies)

60 60 Aspects négatifs des fiches guides 5) Les composantes dun métier peuvent faire appel à deux fiches difficultés de remplissage. (il est souhaitable de prendre la fiche la plus complète et deffectuer des ajouts) 6) Pas de logiciel nécessité dinformatiser les fiches (cause : refus de léditeur) 7) Absence dévolution du contenu de la fiche (sur les cinq années passées les évolutions ne sont pas conséquentes, la modification en cours de saisie provoque des distorsions informatiques).

61 61 Aspects médico-légaux Quelle preuve avez vous dune tentative dévaluation des risques professionnels ? Quelle preuve avez vous de linformation fournie au salarié concernant : Distribution des risques non cancérogènes Distribution des risques cancérogènes. Comment gérer le projet de bilan à 50 ans relatif aux risques passés?

62 62 Aspects informationnels Que contient le dossier (de Santé au Travail) envoyé à un collègue médecin du travail lors de la mutation dun agent ? Comment pouvez vous étudier un métier commun à plusieurs entreprises ?

63 63 Votre activité (rapport annuel….) intéresse-t-elle les partenaires sociaux ? Réponse A : non (alors détruisez vos dossiers, vos logiciels, changer de gouvernance ou de métier).

64 64 Votre activité (rapport annuel….) intéresse-t-elle les partenaires sociaux ? Réponse B : Oui car Vous êtes capable de donner la distribution des maladies présentes au sein de lentreprise (branche dactivité). Vous êtes capables de donner la distribution des risques professionnels. Vous êtes capable de comparer les données de lentreprise (branche dactivité) avec une population professionnelle de référence ou générale (exemple : niveau de stress). Bravo (les fiches guides ne vous sont daucun intérêt)

65 65 XV] Conclusion 1°) Confronter lévaluation des risques avec une matrice simplifiée, 2°) Identifier les principaux cancérogènes et SMR, 3°) Savoir prescrire (rythme) des investigations complémentaires, 4°) Partager/informer le salarié, 5°) Disposer dun référentiel, 6°) Document médico-légal, 7°) Obtenir un chiffrage de référence, 8°) Synthétiser les résultats de la consultation de santé au travail.


Télécharger ppt "1 EVALUATION ET GESTION DES RISQUES PROFESSIONNELS PAR FICHES-GUIDES Professeur Frédéric J. DESCHAMPS Médecin du Travail REIMS."

Présentations similaires


Annonces Google