La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Pr F.DESCHAMPS Faculté de Médecine de Reims UF de Pathologie Professionnelle et Santé au Travail CHU de Reims.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Pr F.DESCHAMPS Faculté de Médecine de Reims UF de Pathologie Professionnelle et Santé au Travail CHU de Reims."— Transcription de la présentation:

1 1 Pr F.DESCHAMPS Faculté de Médecine de Reims UF de Pathologie Professionnelle et Santé au Travail CHU de Reims

2 2 Définition de lémergence : Une maladie émergente nest pas une nouvelle pathologie. Il sagit dune maladie dont laccroissement de la fréquence la fait apparaître plus visible.

3 3 Modifications de lenvironnement (déforestation…) Nouvelles technologies (plastiques…) Évolution du mode de vie (voyages internationaux…)

4 4 La peste européenne du 14 ème siècle. Les forêts européennes sauvegardées. Tuberculose et grippe importées aux Amériques. PARADIGME : PESTE INDIENNE DISPARITION DE LA POPULATION AMERINDIENNE

5 5 « Les maladies nont jamais créé de nouvelles civilisations mais par contre elles ont largement pourvu à leur déchéance. »

6 6 Risque dexposition concernant une grande population incidence pathologique faible: risques acceptables 10 -5, (ou ) (champs électromagnétiques, maladies psychosociales…) Risques concernant une large population incidence pathologique élevée (perturbateurs endocriniens : dioxines, phtalates…)

7 7 Groupe toxique/physique Groupe psycho-social Groupe biologique

8 8

9 9

10 10 - Milieu du XXe siècle * 100 millions de spermatozoïdes/ml * diminution de 20 à 30 % du nombre de spermatozoïdes - Avenir * si diminution à 30 millions : Disparition de lespèce humaine (10 à 15 générations soit environ 300 ans)

11 11 Agriculteurs Fabricants dobjets en plastique ou en caoutchouc Fabricants de matériel électronique Imprimeurs Métallurgistes Peintres Soudeurs Verriers…

12 12 Fongicides (Benomyl…) Insecticides (1-2 dibromo-3-chloro-propane…) Métaux (cadmium…) Solvants : éthers de glycol de la série E… Plastiques (époxy), phtalates… Fumées de combustion

13 13 Herbicides (dinosebe) Fongicides (fenarinol) Vulcanisateurs (disulfure de carbone) Solvants (N-hexane…) Métaux (plomb) Plastiques (biphénol A, phtalates)

14 14 Rémanence Lipophilie Dispension (élevée) Effets « œstrogène-Like »

15 15 RELATIONS ENTRE : * Stérilité * Diminution nombre spermatozoïdes * Imprégnation environnementale et professionnelle par les oestrogènes synthétiques ?

16 16 -DEFINITION (rappel) : -Absence de conception après 3 ans (15 % des couples) - CONSEQUENCES Hypospermie Asthénospermie Tératospermie Déficit de lovulation

17 17

18 18 Importance de la prise en compte des voies dexposition respiratoire digestive mais aussi cutanée. Valeur biométrologique non toxique connue : * diviser la VME par 3 ou 10 nest pas validée scientifiquement pour atteindre une zone de sécurité * niveau dexposition de lordre du PPB pourrait être délétère.

19 19 Laugmentation de lincidence semble confirmée Conséquences : cryptorchidie, dysgénésie testiculaire, faible poids de naissance, cancer de lenfant (exposition préconceptuelle de la mère…)

20 20 Agriculteurs Chimistes Imprimeurs Métallurgistes Agents de nettoyage à sec Soudeurs Verriers…

21 21 Herbicides (dinosebe…) Fongicides (bénomyl…) Insecticides (binapacryl…) Rodenticides (Coumaphène…) Solvants (éthers de glycol série E…) Métaux (cadnium, plomb, mercure…)

22 22 Herbicides : amitrole… Fongicides : fenarinol… Xyloprotecteurs : acide 2 éthylhexanoique Vulcanisateurs : Tétrachloroéthylène… Métaux : cadmium…

23 23 - Stérilité (rémanence) - Dispersion (élevée) - Lipophilie - Effets « œstrogène like »

24 24 Perturbateur endocrinien Ex. : - œstrogènes synthétiques altèrent lors de lorganogénèse la migration du méat urinaire = hypospadia - Féminisation (bisexuel) faune du fleuve St Laurent (Canada)

25 25 Comme pour laltération de la fertilité, le niveau dexposition toxique permettant déviter tout risque tératogène est inconnu (probablement très faible) Le principe de précaution simpose…?!!

26 26 - Rappel : structures dont la taille peut être comprise entre 1 et 100 nanomètres. - Utilisation : peinture, bâtiment (> 100 fois la résistance de lacier), électronique Médecine : *Transporteur intra-cellulaire de médicaments * Ciblage de cellules cancéreuses pour destruction par ultra-violets

27 27 - Propriété/dangerosité : * rapport surface/taille très élevée * propriété de réactivité élevée (relation dose-effet) * conséquences : inflammation (stress oxydatif, libération de cytokines, apoptose, génotoxicité…) * Aphorisme : la toxicité dune même molécule est différente selon sa taille micrométrique ou nanométrique (ex : ti0² contenu dans les crèmes et rétine) NB : ne pas oublier le risque dexplosion

28 28 - Pathologies * Inflammation de lépithélium bronchique Prolifération cellulaire (fibrose) Mutagénicité Tumeur (cancer ?) * Cardiovasculaire (ischémie, thrombose « diesel exhaust ») *Toxicité neurologique * Toxicité hépatique * Toxicité colique

29 29 -Protections * classiques : masques, gants inefficaces * filtres absolus 99 % defficacité * agrégation = microstructures inoffensives

30 30 Définition : assemblage de corps non miscibles de structures différentes : matrices + fibres Exemples de matriceExemples de fibres - résines époxydes- fibres aramides - résines phenoliques- fibres de carbone - polypropylène…- fibres de silice - fibres végétales

31 31 Principaux secteurs professionnels concernés - Aéronautique/navigation -Automobile -BTP - Matériel médical…

32 32 Potentiels pathologiques Caractéristiques de chacun des composés Polypathologies associées *Dermite *asthme (syndrome de Brooks…) * bronchite * neurotoxicité * hépatotoxicité * cancérogénicité (formaldéhyde) * reprotoxicité (bisphénol A…)

33 33 Evaluation des expositions : dosage de chacun des composés constituant le matériau composite * fibres de verre : 1/cm 3 * fibres céramique : 0,1/cm 3 * formaldéhyde : 0,5 ppm * styrène : 50 ppm * métachrylate : 100 ppm * phénol : 2 ppm

34 34 *Définition : -fibres de carbone 90 à 97 % de carbone -fibres de graphite = fibres de carbone chauffées à 3000° avec pureté en carbone = 99 %

35 35 *Principales pathologies : -irritative (cutanée, respiratoire) -fibrose pulmonaire

36 36 *Fibres les plus dangereuses : - les plus longues et rapport longueur sur diamètre élevé (biopersistance) - incinération, sciage, ponçage pouvant scinder les fibres

37 37 *Evaluation : - pas de limite légale pour le carbone - prendre référence lamiante 100 fibres/l ou 2 mg/m 3 pour poussière correspondant à la fraction alvéolaire

38 38 - Définition : laines de verre, de roche, de laitier, fibres céramiques - Pathologies :. Pas clair * CBP (augmentation de 20 à 30 % du risque) * Fibrose chez lanimal * Plaques pleurales ?.Validées *Initiatives cutanées et respiratoires - Mécanisme : idem fibres quelconques

39 39 MaladiesToxiques Sclérodermie Hydrocarbures alphatiques (forte) Monochlorure de vinyl (forte) Silice (forte) Trichloréthylène (forte) talc (forte ) Polyarthrite rhumatoïde Silice (forte) métaux lourds plomb (faible) Essence de térébenthine (faible) Syndrome de Caplan Colinet Silice (forte) Syndrome dErasmusSilice (forte) LupusAmines aromatiques (faible) UV cosmétiques (faible) DermatopolymyositeCyanoacrylates

40 40 -Symptomatologie : irritation voies aéro- digestives supérieures, dyspnée, douleurs thoraciques, céphalées, asthénie, difficultés de concentration, douleurs abdominales, diarrhée…. - Facteurs en cause : aldéhydes, produits azotés (ammoniac), hydrocarbures, solvants, parfums….

41 41 -Diagnostic délimination : car 2 principes à respecter * pas de pathologie organique * niveaux dexposition infra-toxiques -Stimulation des neurorécepteurs : potentialisée par mécanisme psychologique - Devenir : amélioration ventilation/souvent licenciement/consultations psychiatriques ?!

42 42 -Symptomatologie protéïforme (céphalées, prurit, toux, vertiges, nausées, difficultés de concentration…) - Types de bâtiments concernés : anciens vétustes ou neufs parfaitement équipés ?

43 43 -Composés responsables : COV, température/hygrométrie, agents microbiens, moisissures, allergènes, ventilation inadaptée

44 44 - Conduite à tenir : questionnaire didentification - ventilation * 25 m 3 /h et par personne : bureau * 30 m 3 /h et par personne : local de vente * 40 m 3 /h et par personne : atelier * 60 m 3 /h et par personne : activité physique intense

45 45 -Gaz radioactif naturel -Cancérogène -Piégeage dans les cavités (cave, sous-sol) -10 % des CBP (association avec le tabac recommandée) - Dangers : 100 bequerel/m 3 augmente le risque de 10 %

46 46 * Caractéristiques : atrophie de la zone semi-circulaire sous cutanée siégeant sur la face antérieure des cuisses (2 cm de large/5 cm de profondeur) Nécessité : *travail de bureau *travail de bureau avec informatique Origines inconnues : - décharges électrostatiques ? Conduite à tenir : - rebords du bureau en polyuréthane - humidité relative 50 % * Disparition : quelques mois

47 47

48 48 KAROSHI WORKAHOLISME

49 49 Sous charge/déqualification (faible créativité, faible pouvoir décisionnel, monotonie, diplôme inadapté…) Conséquences : anxiété, dépression, fatigue, irritabilité, absences répétées (augmentation des addictions ; tabac, alcool…) Conduite à tenir : Importance dévaluer la charge de travail mentale….

50 50 - Principales conséquences : Psychologiques : effacement du sentiment dappartenir à un groupe Dévalorisation Désocialisation Dépression, troubles mentaux

51 51 Organiques : pathologies x 2 et hospitalisations x 3 Cardiopathie Asthme Altérations neurologiques centrales et périphériques

52 52 -Les 3 phases (chronologiques) 1) le choc (intensité potentiellement comparable avec le décès ou le divorce 2) minimisation/refus de la réalité 3) sentiment dincapacité, dimpossibilité dagir sur sa destinée - Evaluation : questionnaire niveau de santé perçue - Prise en charge médicale : médecine de main dœuvre +++ (absent)

53 53 - Principales origines : * rachat dentreprises * externalisation * injonction contradictoire * réduction des délais et des coûts * urgence permanente * formation insuffisante * statut intérimaire/CDD

54 54 Principales conséquences A) Psychologique - syndrome anxio-dépressif - crise identitaire (perte des repères) - irritation/angoisse

55 55 B) Organiques - TMS - rachialgies - pathologies cardiovasculaires et respiratoires - troubles du sommeil - obésité (augmentation de 20 à 30 %) - altération du système immunitaire

56 56 -Conduite à tenir * Restituer un collectif de défense * Anticiper et organiser la charge de travail * Améliorer la formation * Sécuriser le carrefour professionnel * Éviter le KAYSEN (incitation des salariés à augmenter la productivité et obtenir en échange des primes)

57 57 Evaluation du comportement managérial (par les salariés, 1point par question) 1) Il donne les informations nécessaires 2) Il fait bouger les choses 3) Il explique les objectifs 4) Il dit ce quil pense de ses subalternes 5) Il est attentif au confort de travail 6) Il délègue certaines responsabilités 7) Il simplique dans le développement professionnel de ses subordonnés 8) Il permet lorganisation de lemploi du temps à la convenance de chacun 9) Il félicite pour les bons résultats 10) Il critique ce qui ne convient pas

58 58 Maladies conséquences dun conflit en milieu de travail Souffrance au travail = syndrome anxio-dépressif Probable incidence croissante à moyen et long terme HARCELEMENTCONFLIT Agissements répétésAction isolée Absence de motif objectif et objectivéTravail de qualité ou en quantité insuffisante Absence de confrontation directe entre les protagonistes Affrontement direct entre les protagonistes Volonté de déstructurer lindividu, attaques personnelles Absence de volonté de nuire Isolement vis à vis des collègues de travail Conservation dun collectif de défense

59 59 -Symptomatologie : - asthénie considérable associée à des douleurs musculaires aggravées par lactivité professionnelle - concerne les jeunes de 20 à 40 ans (prédominant) - bilan médical sans anomalie - diagnostic différentiel : fibromyalgie (Chalders, fatigue questionnaire, Healthed Lifestyle questionnaire)

60 60 - Facteurs en relation validée : Facteurs professionnelsFacteurs non professionnelsDépression Faible satisfaction au travail Etat de santé précaire (ressenti) Niveau de dystress élevé Obésité Relation détériorée avec la Femmes hiérarchie et les collègues NB : absence dassociation en deçà de 60 ans entre âge et asthénie

61 61 - Appellations : Polyomélite non paralytique Encéphalomyélite bénigne Maladie islandaise Neuroasthénie épidémique Yuppies syndrome (young urban professional)

62 62 Etiologies en fonction des pays : -France : spasmophilie -Allemagne : hypotension artérielle -Britanniques : troubles de lhumeur -Américains : infection virale

63 63 Syndrome psychogène (ou syndrome collectif, hystérie épidémique, épidémie psychogène, hystérie de masse) - Pré-requis : concentration dans un même lieu de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de personnes potentiellement exposées à un toxique (formaldéhyde, boissons…) - Symptomatologie : Sujet « leader » : malaise, nausées, prurit perte de connaissance « contamination » des autres sujets hospitalisation de masse - Exemples : bloc opératoire/lycée/mairie…

64 64 Syndrome psychogène (suite) Etiologie : - Absence dexposition toxique - Expression « hystérique » dune souffrance ressentie par le groupe : * Réorganisation du travail * Insatisfaction au travail * Contrôles * Contexte socio-économique difficile

65 65 Syndrome psychogène (suite) - Prélèvements : (Ambivalents) - Biométrologie et métrologie dambiance (négatifs) renforce la certitude dêtre intoxiqué (scandales amiantes, vache folle,sang contaminé, CEM, particules fines…) - Conduite à tenir : - Ne pas valider labsence dintoxication - Gérer psychologiquement la situation (syndrome des bâtiments malsains, ventilation ?)

66 66 Vieillissement professionnel - Rappel : -population active vieillissante - actif > 55 ans 30 % dactivité Projet > 50 %

67 67 Vieillissement professionnel(suite) - Données générales : Décès entre 35 et 65 ans 26 % agent de fabrication Décès 13 % des professions libérales Espérance de vie à 35 ans 7 à 9 ans de plus pour un cadre

68 68 Vieillissement professionnel (suite) - Données professionnelles Cessation dactivité intervient en moyenne à 58 ans 1/3 des salariés de 35 à 55 ans indiquent quils seront incapables dexercer la même activité à 60 ans Travail posté (2x8 ou 3x8) pendant 20 ans avancement de 10 ans des troubles du sommeil. Exposition à 85 db pendant la vie professionnelle avancement de 5 ans du vieillissement de laudition

69 69 Vieillissement professionnelle (suite) -Facteurs professionnels accélérateurs de vieillissement -Charge physique élevée -Rythme de travail intense -Environnement (bruits, chaleur, toxiques…) - Charge mentale élevée

70 70 Vieillissement professionnel (suite) Développement des nouvelles compétences réduit Lattitude décisionnelle faible Pénibilité perçue élevée Salaire considéré comme modeste en regard du travail fourni.

71 71 Vieillissement professionnel (suite) Indications dusure précoce -Incidence élevée de MP -Fréquence des inaptitudes médicales -Turn over important -Absentéïsme élevé - Changement dorganisation fréquent

72 72 Vieillissement professionnel (suite) Evolutions réglementaires (« lois sur les retraites ») Droits anticipés à la retraite : IPP (MP ou AT) > 20 % IPP compris entre 10 et 20 % : * 17 ans dactivité pénible (liste fermée) * comité décideur (idem CRRMP probable)

73 73 Contexte : - Dégagement de létat de ses fonctions régaliennes (J.ATALI : brève histoire de lavenir…) - Développement des groupes armés (9.3, piraterie Somalie…) - Création de police armée privée (RDC, Côte dIvoire, Somalie…)

74 74 Facteurs en cause -Agents biologiques -Agents chimiques (uranium appauvri, pesticides, vaccins, fumées de combustion) -Facteurs psychologiques -Attentes -Combats -Judiciarisation -Indemnisation

75 75 - Symptomatologie (syndrome de la guerre du Golf ??) Asthénie persistante Douleurs musculaires et articulaires Troubles digestifs et respiratoires Difficultés de concentration/perte de mémoire Dépression Addiction Conduite à tenir Debriefing NB : absence de pathologie organique authentifiée par ce type dexposition professionnelle

76 76 - Cible : Tous les secteurs et tous les acteurs de lentreprise sont concernés Facteurs favorisants : - Contrainte de temps - Cadence élevée - dégradation relationnelle - formation inapropriée - conflit /harcèlement

77 77 Facteurs favorisants (suite) - indifférence ou hostilité de la hiérarchie - organisation défaillante - érosion des solidarités (défense collective) - rentabilité accrue - statut précaire

78 78 - Mécanismes A) déséquilibre exigence professionnelle/faible marge de manœuvre B) stress sécrétion corticoïdes favorisant létat dépressif C) situation professionnelle favorisante : travail en hauteur, arme à feu, médicaments… D) imitation : lever de linterdiction… - Conduite à tenir : réorganisation de lactivité

79 79 Hommes (2/3) suicidants et suicidés Age 30 à 50 ans Embauche > 5 ans (les + nombreux) Taille dentreprise non déterminante Qualification faible (2/3) Antécédent anxio-dépressif (1/3) Difficultés extra-professionnelles (1/2 : financière, divorce…)

80 80 Motifs professionnels : * incapacité physique pour assumer une tâche * nouveau rythme de travail * changement du procédé de fabrication * restructuration * mutation * déclassement * licenciement (PS : pas de harcèlement ni de maltraitance ni de précarité surreprésentée)

81 81

82 82 Viroses à redouetr Grippe (s) Arbovirose (s) Dengue/chikungunya Fièvres hémorragiques virales

83 83 Dangerosité intrinsèque (type grippe espagnole) - recombinaison accroissement parc bovin, porcin, hervicole (élevage intensif) - recombinaison augmentation de la pression écologique (paradygme du virus Hantaan)

84 84 Dangerosité extrinsèque (organisation sociétale) -Vols transcontinentaux… - population urbaine > population rurale (contagiosité accrue) - organisation mondiale – désorganisée (ex. : véhicule constitué de pièces fabriquées sur tout le continent - 20 % de notre nourriture est importée de Chine…)

85 85 -PRINCIPALES (Transmission par tiques ou moustiques *Virus Tahyna *Virus fièvre à phlébotome * Virus encéphalite européenne à tiques * Virus Westnile - SYMPTOMATOLOGIE *méningo-encéphalite (bénigne à mortelle) - FACTEURS FAVORISANTS * changements climatiques : inondations…

86 86 VIRUS WEST NILE - Cycle épidémiologique * mal connu (oiseau amplificateur, homme et cheval, impasse biologique) - Endémie.Afrique Europe USA (New York DC) - Symptomatologie.Pseudogrippale.Complication méningo-encéphalite

87 87 DENGUE/CHIKUNGUNYA - Changement climatique * développement possible en milieu urbain * développement en zone tempérée (survie – 2° c) - 2,5 milliards de victimes potentielles (Dengue) pays concernés (Dengue) pays concernés (France, Italie,USA)

88 88 Fièvres hémorragiques virales - Virus de Marburg - Virus dEbola - Fièvre de Lassa - Hantavirose - Virus de Machupo - Virus de Junin -Fièvre dOMSK - Maladie de la forêt de Kyasamur - Fièvre de Crimée - Fièvre de la vallée du Rift - Fièvre jaune - Dengue PRINCIPALES

89 89 Fièvres hémorragiques virales (suite) * Réservoirs - humains - rongeurs - tiques * Cliniques : syndrome pseudo-grippal, diarrhée muco- sanglante, éruption maculo-papuleuse, insuffisance rénale, cytolyse hépatique, CIVD… * Mortalité : 80 % pour lEBOLA * Risque : « peste de la ville dAthènes en –429 : probable Marburg ou Ebola

90 90 Infections nosocomiales bactériennes émergentes - Facteurs favorisants Utilisation massive dantibiotiques (alimentation) Immuno suppression toxique (PCB…) Absence de promotion significative des antibiotiques depuis 10 ans

91 91 Infections nosocomiales bactériennes émergentes - Principales bactéries : staphylocoque, klebsielle, enterobacter, pseudomonas - Principaux sites concernés : urinaire, pulmonaire, opératoire (par ordre décroissant)

92 92 Risques bactériens à redouter - Germes incriminés * Méningocoque, pneumocoque, hémophilus (méningites) * Rickettsie (Typhus : Russie, Ehrlichiose, fièvre boutonneuse méditerranéenne…) * Peste (USA) * Choléra (Haïti) * Typhoïde (Russie)

93 93 Risques bactériens à redouter (suite) * Causes aigues - guerres, émeutes, terrorisme, séïsme, éruption volcanique… Mouvement de population Destruction du système dadduction et dépuration des eaux Désorganisation structures sanitaires Causes chroniques - Paupérisation danciennes zones riches… (peste)

94 94 Paludisme (réinfestation danciennes zones impaludées, cause changement climatique : sud de lEurope, USA…) Leishmanioses (réchauffement climatique) * cutanée : furoncle, granulome * viscérale : altération de létat général décès

95 95 Définition : utilisation de tous types de cellules vivantes pour leur conférer de nouvelles propriétés en modifiant leur matériel génétique par un développement civil ou militaire.

96 96 Développement civil : * vaccin (hépatite B…) * médicaments (Hydrocortisone…) * céréales résistante au stress hydrique développement + rapide résistance aux pesticides +++ résistance au prédateurs (insectes)

97 97 Développement militaire * résistance aux vaccins * résistance aux antibiotiques * nouvelles propriétés pathogènes (virulence exacerbée) * amélioration diffusion dissémination * échappement détection

98 98 Risques * instabilité génétique * échange de matériel génétique avec dautres germes * (140 pays sur 192 ont signé linterdiction de développer des armes biologiques…?!!)

99 99 Germes étudiés -Variole - Grippe - Anthrax (charbon) - Salmonella typhi - Peste - Fièvres hémorragiques… Toxines étudiées - Ricine - Toxine botulique - Aflatoxine - Shigelle - Pseudomonas…

100 100 Absence d antidote « (vaccin, antibiotique, antiviral inefficaces) Difficultés diagnostique (maladie inhabituelle) Retard de la mise en œuvre de la stratégie sanitaire * Exemple : virus latent-virus »réveil »

101 : utilisation de 100 % des ressources terrestres 2011 : utilisation > 130 % des ressources terrestres (impliquant non renouvellement) 7 milliards de consommateurs Identiques Europe = 3 globes terrestres Identiques USA = 6 globes terrestres

102 102 Horloge mondiale - Croissance démographique journalière (naissance – décès )= individus - Nombre de véhicules fabriqués chaque année = 28 millions

103 103 Horloge mondiale - Hectares de forêts détruits/an = 2,3 millions - Hectares de terres arables perdus/an = 3,2 millions - Hectares désertifiés = 5,4 millions - Espèces éteintes/an = Produits chimiques relargués non traités (en tonnes)= 4,4 millions

104 104 Horloge biologique - individus en surpoids = 1,5 milliard - obèses = 0,5 millions - sous alimentés = 1 milliard

105 105 Horloge biologique - Décès cause de faim = 4 millions/an - Décès maladies contagieuses = 6 millions/an - absence daccès eau potable = 1 milliard

106 106 SOLUTION ! ? - Nouveaux titres publiés par an 0,5 milliard


Télécharger ppt "1 Pr F.DESCHAMPS Faculté de Médecine de Reims UF de Pathologie Professionnelle et Santé au Travail CHU de Reims."

Présentations similaires


Annonces Google