La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les accords de Yalta Nous nous sommes mis daccord sur la politique commune et les plans communs à adopter pour assurer les termes de la capitulation allemande,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les accords de Yalta Nous nous sommes mis daccord sur la politique commune et les plans communs à adopter pour assurer les termes de la capitulation allemande,"— Transcription de la présentation:

1 Les accords de Yalta Nous nous sommes mis daccord sur la politique commune et les plans communs à adopter pour assurer les termes de la capitulation allemande, après que la résistance de larmée allemande aura été définitivement écrasée. Les plans prévoient que chacune de trois puissances occupera avec ses forces armées une zone séparée en Allemagne. Il a été en outre convenu que la France serait invitée par les trois puissances, si elle le désire, à occuper une zone et à faire partie de la commission de contrôle comme quatrième membre. Notre dessein inflexible est de détruire le militarisme allemand et le nazisme. Nous sommes décidés à désarmer et à dissoudre toutes les forces allemandes […], à traduire en justice tous les criminels de guerre et à les châtier rapidement […]. Nous sommes résolus à créer avec nos alliés aussitôt que possible une organisation internationale générale pour la sauvegarde de la paix et de la sécurité. Nous croyons quune telle organisation est essentielle pour empêcher de nouvelles agressions et déliminer les causes politiques, économiques et sociales des guerres au moyen dune coopération étroite et permanente de tous les peuples pacifiques. Nous avons convenus de convoquer le 25 avril 1945, à San Francisco, une conférence des Nations unies qui établira, sur la base des entretiens officieux de Dumbarton Oaks, la charte de lorganisation. Nous avons rédigé et signé une déclaration commune sur lEurope libérée.[…] Le rétablissement de lordre en Europe et la reconstruction de la vie économique nationale devront être réalisés par des méthodes qui permettront aux peuples libérés deffacer les derniers vestiges du nazisme et du fascisme, et de se donner les institutions démocratiques de leur choix. Ce sont les principes de la Charte de lAtlantique – droit de tous les peuples à choisir la forme de gouvernement sous laquelle ils veulent vivre – restauration des droits souverains et dautogouvernement au profit des peuples qui en ont été privés par les forces dagression… Extraits du communiqué final de la conférence de Yalta (4 – 11 février 1945).

2 Nature du document: Texte politique; Extraits du communiqué final adopté à lissue de la Conférence de Yalta Auteurs: Staline pour lURSS, Churchill pour la Grande-Bretagne et Roosevelt pour les Etats-Unis en tant que membres principaux de la Grande Alliance. date / contexte: Février 1945 Quelques semaines avant la fin de la seconde guerre mondiale en Europe qui interviendra le 8 mai 1945 avec la capitulation sans condition de lAllemagne nazie. destinataires: Lopinion publique internationale, les peuples européens, les dirigeants de lAllemagne nazie. intérêt: Les extraits proposés permettent de cerner certains des objectifs des Alliés en ce qui concerne laprès-guerre, notamment le sort quils comptent réserver à lAllemagne, la manière dont ils comptent prévenir à lavenir tout risque de guerre ou bien la façon dont ils comptent rétablir la stabilité politique et sociale de lEurope.

3 2. Quel sort est réservé à lAllemagne ? Ces décisions ont-elles été suivies deffet ? Il nest pas question pour les alliés de négocier quoi que ce soit avec les dirigeants allemands comme cela a été le cas après larmistice du 11 novembre Le texte est clair: le conflit ne cessera quune fois larmée allemande définitivement écrasée, lAllemagne nazie doit capituler sans condition. LAllemagne, en tant quÉtat, doit disparaître totalement, cest pourquoi le communiqué final insiste sur le fait que son territoire sera divisé, occupé et administré par les Alliés à travers une commission de contrôle (ce qui sera le cas aussi de la capitale Berlin). La partie orientale du territoire est attribuée au soviétiques, la partie occidentale aux occidentaux, américains et britanniques auxquels il faut ajouter les français non présents à Yalta. Les objectifs de ce démembrement et de cette occupation sont clairs même sils ne sont pas vraiment explicités dans les extraits du communiqué: - Démilitariser pour empêcher la renaissance du militarisme allemand - Désindustrialiser, décartelliser pour empêcher la renaissance dune industrie puissante qui pourrait se mettre au service dune politique darmement agressive. - Dénazifier Force est de constater que si certaines de ces décisions ont été suivies deffet, elles nont pas toujours été appliquées avec la même rigueur ou la même constance dans le temps. La guerre froide nest pas pour rien dans cet écart avec les objectifs affichés à Yalta: - le blocus de Berlin en 1948 et ses conséquences politiques économiques et militaires permet de comprendre la renaissance de lÉtat Allemand à travers la création de la RFA et de la RDA en De même la création de lOTAN et la nécessité pour les américains de réarmer lAllemagne dans le cadre de la guerre froide permet dexpliquer pourquoi ce pays dispose, aujourdhui, dune armée. - lAllemagne est aujourdhui la 1 ère puissance économique européenne - la dénazification na été que partielle, certes le tribunal de Nuremberg a permis de juger les principaux dignitaires du régime nazi encore en vie, mais de nombreux responsables nazis, en particulier des scientifiques ont pu échapper aux rigueurs des tribunaux alliés en se mettant au service soit des américains (comme Wernher von Braun, le père des fusées V2 et du programme spatial américain), soit des soviétiques…

4 3. Sur quels principes doivent désormais se fonder les relations internationales, daprès les auteurs ? Quels moyens comptent-ils mettre en œuvre pour faire respecter ces principes ? Les relations internationales doivent désormais se fonder sur certains des principes définis dans la Charte de lAtlantique en 1941, fondement de la Grande Alliance: - notamment le droit des peuples à disposer deux-mêmes. À ce principe de base il faut ajouter - égalité entre les nations - droit à la Paix et à la sécurité - coopération économique et sociale entre les peuples - condamnation du recours à la force dans le cadre des relations internationales… -Les moyens mis en œuvre pour faire respecter ces principes sont relativement simples: - convocation dune Conférence internationale pour le mois de juin 1945, conférence qui donnera naissance à lONU. - tirant le bilan de léchec de la SDN, lONU se dote dune force armée (les casques bleus), dinstitutions spécialisées afin de favoriser la coopération économique et sociale entre les peuples.

5 4. Ce texte ne présente pas la totalité des accords de Yalta. Quels sont les autres points importants du texte qui ne sont pas ici mentionnés ? Un point spécifique de la déclaration finale adoptée à Yalta concerne la Pologne. Ce pays a fait en effet lobjet dâpres discussions : Cest en effet lagression de ce pays par les troupes de lAllemagne nazie en 1939 ( mais aussi dans le même temps par celles de lURSS conformément au Pacte Germano soviétique) qui a motivé lentrée en guerre des deux grandes démocraties dEurope occidentale, la France et la Grande-Bretagne. Or ce ne sont pas les occidentaux qui sont parvenus à libérer ce territoire mais lun des deux agresseurs de 1939, en loccurrence lArmée rouge. Les rapports de force militaires sur le terrain étant favorables aux soviétiques, les américains et britanniques malgré de longues négociations ne peuvent éviter une profonde modification des frontières de pays, celles-ci étant désormais fixés à lest sur la ligne Curzon et à louest sur la ligne Oder-Neisse. En échange de ces concessions territoriales les occidentaux obtiennent lengagement des soviétiques que ces derniers nempêcheront pas la formation dun gouvernement dUnion nationale regroupant des forces politiques qui leur sont favorables et des forces politiques hostiles à Moscou en exil à Londres depuis septembre Les soviétiques sengagent également à ce que conformément aux principes de la Charte de lAtlantique et du Droit des peuples à disposer deux-mêmes des élections libres puissent se tenir dans tous les pays dEurope qu(ils occupent. Lissue de la guerre dans le Pacifique paraissant encore très lointaine, Churchill et Roosevelt obtinrent enfin, en contrepartie, de la part de Staline, la promesse que l'URSS entrerait en guerre contre le Japon trois mois après la capitulation de lAllemagne.

6 5. Les accords de Yalta ont-ils été un « partage du monde » ? Justifiez votre réponse à laide du texte et de vos connaissances. Contrairement à la thèse défendue par de Gaulle qui se justifie par son désaccord quant au sort réservé à la Pologne il est difficile de parler dun partage du monde à propose des accords de Yalta. Ces accords ne font quentériner un rapport de force militaire qui est alors favorable à lURSS. Celle-ci, par lintermédiaire de lArmée rouge, contrôle en effet dimmenses territoires en Europe. Cest cette armée qui, au prix de lourdes pertes, a porté les coups les plus durs au régime nazi. Les occidentaux et notamment les américains ont encore besoin des soviétiques dans la guerre quils mènent contre le Japon dans le pacifique (en février 1945, larme atomique nest pas encore au point). Ce sont les développements de la guerre froide, liés à la dégradation des relations américano-soviétiques, au non respect des accords de Yalta par les soviétiques et notamment du droit des peuples à disposer deux-mêmes en truquant les élections qui ont conduit à la division de lEurope. Yalta est bien le résultat dun rapport de force militaire favorable aux soviétiques, il nest donc pas incongru de penser que cest en partie pour modifier ce rapport de force que les États-Unis ont pris la responsabilité les 6 et 9 Août 1945 dêtre la seule nation à avoir utilisé larme atomique contre des populations civiles alors quil était évident que le Japon navait plus les moyens de poursuivre la guerre. LURSS conformément à ses engagements de Yalta est effectivement entrée en guerre le 8 août 1945 soit 3 mois, jour pour jour, après la capitulation et 2 jours après le bombardement dHiroshima. Ne peut-on pas en conséquence présenter cet évènement comme un refus de la part des États-Unis de « partager » lAsie comme ils ont été obligés de « partager » lEurope avec lURSS?


Télécharger ppt "Les accords de Yalta Nous nous sommes mis daccord sur la politique commune et les plans communs à adopter pour assurer les termes de la capitulation allemande,"

Présentations similaires


Annonces Google