La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réalisé par les élèves de 3 A-B Erica et 2 D Relazioni Internazionali Professeur de référence: M.me Franca Miserocchi ITSC «A.LOPERFIDO» Matera, le 20.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réalisé par les élèves de 3 A-B Erica et 2 D Relazioni Internazionali Professeur de référence: M.me Franca Miserocchi ITSC «A.LOPERFIDO» Matera, le 20."— Transcription de la présentation:

1 Réalisé par les élèves de 3 A-B Erica et 2 D Relazioni Internazionali Professeur de référence: M.me Franca Miserocchi ITSC «A.LOPERFIDO» Matera, le 20 Mai 2012 PROJET COMENIUS MULTILATERALE –EPEITE Ecole - Patrimoine - Esprit Initiative Touristique - Europe « Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication [communication] n'engage que son auteur, et la Commission ne peut être tenue responsable de toute utilisation qui pourrait être faite des informations qui y sont contenues ». Gheorghe Zampir: Memory 1

2 2

3 Lemblème de la Roumanie, adopté par le Parlement roumain le 10 septembre 1992, représente un aigle, symbole du monde latin, ayant une croix dans son bec, typique de la chrétienté, un sceptre et une épée dans ses griffes. Le fond bleu représente le ciel. Le bouclier qui protège laigle est divisé en cinq parties, une pour chaque régions historique avec son symbole traditionnel: un aigle doré: la Valachie, un aurochs: la Moldavie, deux dauphins : la Dobroudja, un turul, sept châteaux, un soleil et un lune : la Transylvanie, un lion et un pont : lOlténie et Banat. Si on regarde lemblème de la Roumanie on arrive à mieux comprendre le Pays et son histoire: fierté, détermination et courage. 3

4 La BUCOVINE, dont le nom, apparaît seulement à la fin du 1700, désigne un des endroits les plus perdu. Province au nord-est, est encastrée entre la Moldavie et lUkraine et est connu comme la terre de hêtres et de forêts, est sûrement une des régions plus vertes de cette partie dEurope où des larges vallées aux pâturages généreux parcours par de riches cours deau font concurrence aux beaux et célèbres paysages suisses. Mais cest surtout pour le folklore, lart et larchitecture quune visite simpose en Bucovine. Le folklore dérive des traditions des peuples qui se sont installés là au cours des siècles et des cultures des puissances étrangères qui ont longtemps occupé ce carrefour oriental fréquenté tant par les roumains, les hongrois, les tchèques, les polonais, les ukrainiens et administré par lEmpire dAutriche. Lart et larchitecture, sont les véritables attractions culturelles grâce à ses merveilleux monastères peints de façon toute particulière: les fresques se trouvent aussi sur les murs extérieurs. Dans cette oasis de paix, sur les montagnes, on peut y admirer, comme nulle part ailleurs, des édifices religieux à la richesse picturale extraordinaire, inscrite au patrimoine mondial de lUNESCO. 4

5 COMMENT Y ARRIVER Pour être en mesure de visiter tous les monastères l une des possibilités consiste à se joindre à une visite guidée qui part des grandes villes par exemple Suceava ou Gura Humorului. En effet les transports en commun ne permettent pas d'atteindre tous les sites. Nous recommandons une solution encore meilleure: organiser un tour avec votre voiture de location. Ainsi vous pourrez visiter les villages les plus éloignés des routes traditionnelles de la région. Dans ce cas, vous pouvez vous rendre directement à Bucarest par avion (vols en provenance d'ItalieAlitalia, Tarom, Windjet, Blue Air, Wizz, Meridiana, easyJet, sur l'air) ou à Cluj (Wizz, Blue Air) et de là arriver en voiture par le nord. OÙ PASSER LA NUIT La formule «chez l'habitant» est sûrement une expérience enrichissante qui permet non seulement de connaître la région, mais aussi de partager la vie quotidienne de ses habitants. Beaucoup de fermes donnent la possibilité de louer des chambres meublées en style LOCAL, entièrement rénovées et adaptées à l accueil des voyageurs. On peut aussi choisir de participer aux travaux agricoles en savourant ainsi la vraie vie traditionnelle des populations locales. Une nuit à la ferme devient alors inévitable. 5

6 Il y a environ une douzaine des monastères construits entre les XVe et XVIe siècles, voulus par Étienne III le Grand de Moldavie ( ) en mémoires des nombreuses victoires. Une riche collection, à admirer en priorité si le temps nous le permet, il faut, en tout cas, visiter au moins trois monastères.: 1.Le monastère de Sucevita, riche d éléments gothiques et byzantins et défendu par une enceinte fortifiée qui lentoure. 2.Le monastère de Voronet, le monastère de Voronet, pour la beauté des peintures, parmi lesquelles un bleu unique, la Chapelle Sixtine dOrient Le monastère de Moldovita avec peintures intérieures et extérieurs comme la Chute de Constantinople, La priera de la Vierge Marie ou larbre de Jesse où le jaune est la couleur prédominante. Construits comme lieux de sépulture pour les familles de haut rang les monastères et les églises étaient ensuite peints. Au départ les illustrations étaient peintes seulement à lintérieur, la décision de peindre aussi lextérieur fut prise dans un seconde temps, jusquà faire devenir cette pratique une tradition locale. Cela avait un double but : diffuser le culte orthodoxe et donner léducation religieuse nécessaire à la population locale formée en majeures partie par des paysans. 6

7 Les scènes sont répétées dans des monastères éloignés les uns des autres en suivant un schéma canonique, mais avec une particularité dans la couleur. Cest pour cette raison que les experts parlent de bleu de Voronet, de vert et rouge de Sucevita, de jaune de Moldovita et de rouge de Humor. 7

8 On commence notre voyage par le monastère Voronet, une des plus belle église orthodoxe dEurope, connue comme la Chapelle Sixtine dOrient car ses fresques représentent un des meilleur exemples dart européen. Léglise actuelle, en pierre, remonte au Elle a remplacée une précédente église en bois de datation incertaine, et a été construite grâce à Étienne III le Grand comme don après la victoire sur les Turcs. Léglise, dédiée à Saint Georges, est vraiment splendide cest une synthèse originale des éléments byzantins, gotiques et autochtones. Lintérieur est décoré de fresques solennels, le bleu ciel ressort partout, mais cest lextérieur qui étourdit avec sa richesse chromatique, le célèbre bleu ciel de Voronet, connu dans le lexique artistique comme le rouge de Tiziano ou le vert Veronese. Les thèmes sacrés, habituels, sont un catéchisme facile à comprendre pour la population et, le Jour du jugement représenté dans les fresques extérieurs de toutes les églises de la Bucovine, ici rattrape le maximum de la beauté. 8

9 9 Il est grandiose, occupe lentier face occidental, très riche de personnages et de sens. On reste étonnés, muets devant une telle splendeur et on peut imaginer la fatigue des artistes pour obtenir les couleurs, et le jaune du soufre, le bleu du ciel des lapis, le rouge du tronc de la garance, lalchimie nécessaire pour tirer les nuances, la précision et la rapidité pour esquisser à frais toutes les scènes, sans réflexions aucune… La beauté des couleurs, la précision de la technique aident à comprendre le mystère eschatologique que ici, siècles avant, humbles décorateurs ont su exemplifier. On ne peut que rester ébloui devant une telle magnificence.

10 En poursuivant notre voyage à travers bois et champs, on arrive dans une belle vallée verte où se trouve le monastère de Sucevita : lémotion qui nous envahit est alors indescriptible: on est assailli par une myriade de personnages et de situations, par des épisodes de la Bible, de la vie des saints, tous les murs "parlent" et nous «racontent» une foi enracinée dans la nécessité de la transcendance que tout homme ressent à toute latitude et longitude... les signes sont clairs, bien marqués, les couleurs encore vives, malgré les inévitables intempéries qui sy sont abattues pendant près de cinq siècles. 10

11 Le Monastère de Sucevita est considéré comme «le testament de lart moldave». Il est aussi le plus grand des monastères peints de Bucovine, entouré par des murs massifs avec des tours de garde aux quatre coins. Parmi les fresques de l'église, toutes très bien conservées, on distingue facilement la représentation de « l'échelle des vertus » sur laquelle les vertueux sont soutenus par des anges alors que les damnés tombent dans les bras dun diable qui rit. Cela représente la lutte symbolique entre le bien et le mal. Sur le mur sud apparaît en outre un « Arbre de la Vie » multicolore Les touristes, surpris par la beauté stupéfiante et les différentes variations des couleurs ne pensent pas faire autrement que se passer faire promener leurs yeux d'un dessin à l'autre à la découverte de petits détails et de sattarder un peu plus longuement sur l'Hymne Acathiste dédié à la Vierge. 11

12 Plus en bas, voilà « le siège de Constantinople et la procession des prophètes » qui semblent défiler devant nos yeux en raison de la grande habileté avec laquelle ils ont été représentés. Même en faisant plusieurs tours complets autour de l'église, dédiée à la Résurrection on découvre à chaque fois des personnages, des images, des messages, qui nous avaient échappé lors de la première exploration. 12

13 Le Monastère de Sucevita est le lieu de sépulture de la famille des Movila. Son musée a une grande valeur et expose, entre autre certaines pièces de broderie en or et en argent, de soie et de perles datant des siècles XV et XVI. Les œuvres les plus importantes sont les portraits de Ieremia et de Simion Movila ainsi quune épitaphe brodées de perles. Le Monastère de Sucevita est l'un des cinq monastères à avoir reçu le prix Golden Apple, remis par un jury de journalistes internationaux qui lui ont reconnu une valeur historique exceptionnelle. 13

14 Le Monastère de Moldovita a été construit entre 1402 et 1410 par Alexandre le Bon.Détuit à cause d'un glissement de terrain au début du XVIe siècle, le monastère fut reconstruit en 1532 par le Régent Petru Rares auquel il ajouté des tourelles et des murs de protection élevés. L'église actuelle du monastère reconstruite en 1532 a été dédiée à l'Annonciation et présente deux absides à lextérieur. Un détail qui la rend unique et originale ( consiste dans le fait que) : à côté des saints sont représentés des personnages de la culture classique comme Pythagore et Sophocle. De plus les fresques sont caractérisés par une teinte dominante allant des couleurs allant du rouge au jaune-ocre Le Monastère de Moldovita

15 Le Monastère de Moldovita, comme celui de Sucevita possède un musée très précieux qui affiche fièrement son Golden Apple, prix décerné par l'Association internationale de journalistes ayant reconnu une grande valeur artistique et culturelle des fresques sur les murs extérieurs des cinq monastères moldaves Enfin, nous pourrons visitons dans les alentours, les ateliers de céramique noire de Marginea. Les découvertes archéologiques de cette poterie datent de l'âge du bronze. Donc très anciennes !!! Les céramiques de Marginea aujourd'hui sont reproduites à la main dans un laboratoire local. Enfin, nous pourrons visitons dans les alentours, les ateliers de céramique noire de Marginea. Les découvertes archéologiques de cette poterie datent de l'âge du bronze. Donc très anciennes!!! Les céramiques de Marginea aujourd'hui sont reproduites à la main dans un laboratoire local. 15

16 C'est seulement plus tard que les communistes ont essayé de renouveler cette tradition. Ayant détruit les fours pour la création de ces produits la reprise de cette production remontant aux Daces qui se servaient de cette poterie pour le stockage des aliments. Le décor est réalisé avec des techniques traditionnelles et les formes sont multiples: le pot haut, des amphores, des bols de différentes tailles, etc.... Mais, malheureusement de nos jours pour les artisans il est difficile de vivre seulement de cette activité qui est donc destinée à disparaitre. Et pour finir notre plongée dans le passé, pourquoi ne pas visiter une maison typique qui a conservé les coutumes et les traditions de la Bucovine du passé où nous pourrons connaitre la Roumanie de son intérieur. 16

17 COMMENT Y ARRIVER Pour être en mesure de visiter tous les monastères l une des possibilités consiste à se joindre à une visite guidée qui part des grandes villes par exemple Suceava ou Gura Humorului. En effet les transports en commun ne permettent pas d'atteindre tous les sites. Nous recommandons une solution encore meilleure: organiser un tour avec votre voiture de location. Ainsi vous pourrez visiter les villages les plus éloignés des routes traditionnelles de la région. Dans ce cas, vous pouvez vous rendre directement à Bucarest par avion (vols en provenance d'ItalieAlitalia, Tarom, Windjet, Blue Air, Wizz, Meridiana, easyJet, sur l'air) ou à Cluj (Wizz, Blue Air) et de là arriver en voiture par le nord. OU DORMIR 17 La formule «chez l'habitant» est sûrement une expérience enrichissante qui permet non seulement de connaître la région, mais aussi de partager la vie quotidienne de ses habitants. Beaucoup de fermes donnent la possibilité de louer des chambres meublées en style LOCAL, entièrement rénovées et adaptées à laccueil des voyageurs. On peut aussi choisir de participer aux travaux agricoles en savourant ainsi la vraie vie traditionnelle des populations locales. Une nuit à la ferme devient alors inévitable.

18 Il sagit dun des coins perdus de la Roumanie. Elle est située au nord-est du pays, entre l'Ukraine et la Moldavie dont elle fût la capitale de 1388 jusquen Cest un excellent point de départ pour visiter les nombreuses attractions historiques, culturelles, naturelles et les peintures des monastères de la région. Les attractions qui rendent plus agréable la visite de cette séduisante ville roumaine ne manquent pas. On peut citer léglise de la Sainte Croix, léglise de Saint Simon et de Saint-Georges, site inscrit au patrimoine mondiale de lUNESCO. Léglise de Saint-Georges garde les reliques de Saint Jean Nou qui sont placées dans une « chasse » dargent richement décorée avec des scènes de la vie du Saint. Les merveilleuses fresques extérieures de l'église, représentant des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament, ont étés achevées en 1534 une période très importante pour la réalisation des peintures murales religieuses. 18

19 PIATA 22 DECEMBRIE (Piazza 22 Dicembre) Rappresenta il centro della città, su questa piazza si affacciano interessanti palazzi, come quello della "Casa della cultura". LA COUR PRINCIERE La ville possède aussi une cour princière construite à la fin du XIVème siècle dont la forteresse a été agrandie et renforcée afin de tenir à distance les envahisseurs Turcs ottomans. Étienne le Grand a fait ajouter le fossé, de hautes murailles défensives et des tours qui lui ont permis de résister jusqu'en 1675 quand les Turcs lont détruite. Aujourd'hui, les touristes peuvent visiter les ruines des fortifications et avoir une vue splendide sur la ville. Le Musée du Village de la Bucovine (Muzeul Satului Bucovinean) est situé à proximité de la cour royale; ce musée en plein air est une collection de 80 bâtiments représentants l'histoire et les styles de vie de la Bucovine rurale, on peut y voir une église de Vama du XVIIIème siècle et un moulin typique Humorului Gura. A VISITER: 19

20 Il est dédié à la connaissance des bois, de la forêt, à l'ethnographie, à l'histoire et à l'art populaire de la région. A proximité de la ville on peut visiter aussi le musée insolite de « la cuillère en bois », et le musée de la sculpture sur bois. Le Musée Ethnographique de la Bucovine, propose une vaste collection de costumes folkloriques et traditionnels, il est installé dans l'auberge des rois (Hanul Domnesc) et représente lun des bâtiments les plus vieux de Suceava caractérisé par des murs de pierre épais et des plafonds voûtés datant de la fin du XVIème siècle. Pendant longtemps l'auberge a été un lieu de rencontre populaire pour les nobles qui rentraient de la chasse dans les forêts de Suceava. Le musée historique de la Bucovine expose une grande quantité darmures médiévales, de pièces de monnaie, darmes, doutils et de documents anciens. Dans la salle du trône il ya une reconstruction de la cour de Étienne le Grand avec le mobilier, les armes et les costumes. 20

21 Ville connue comme la "Rome" roumaine pour la beauté et l'harmonie des sept collines sur lesquelles elle est construite. Iaşi est le centre principal de la Moldavie, avec plus de habitants. Ce département dédie une telle importance aux activités éducatives, scientifiques et culturelles que cette zone est surnommée le musée de la Roumanie.Cest aussi ici quon trouve la plus ancienne université du pays. En outre dans la ville il y a 5 universités publiques, 3 privées, qui au total comptent environ étudiants. Il y a plus de 50 églises et centres culturels, britannique, français, allemand, grec, latin, américain et des Caraïbes et la vie culturelle gravite autour du Théâtre National (le plus ancien de Roumanie), de l'Opéra, de lorchestre philarmonique national la Philharmonie d'Etat, du jardin botanique (le plus ancien et le plus grand de Roumanie), de la Bibliothèque universitaire centrale (la plus ancienne de Roumanie). THEATRE DE LOPERA 21

22 MUSEES Les nombreux musées de Iasi sont souvent installés dans des bâtiments très intéressants du point de vue architectural et artistique comme le gothique flamboyant du "Palais de la Culture" (symbole de la vitalité culturelle de la ville), qui abrite quatre musées et une bibliothèque. Pour la construction de cet édifice, larchitecte Ion Berindei, qui a fréquenté les meilleurs facultés de Paris, sest inspiré de la mairie de la capitale française. À lintérieur de cet énorme bâtiment, symbole de la ville, aujourdhui on peut visiter: le musée de l'histoire, où on peut admirer les céramiques peintes de la civilisation des Cucuteni ( A.C.); le musée ethnographique qui propose une collection d'outils qui racontent les métiers des Moldaves comme la vie pastorale, la production d'objets en fer, la pêche, le secteur textile, la poterie etc. le musée des techniques qui rassemble une collection d'instruments musicaux ; le musée des Arts, qui propose les œuvres des artistes Roumains tels que Nicolae Grigorescu, Octav Bancila, Camil Ressu ou Gheorghe Vânâtoru. 22

23 Cest pendant lentre deux guerres, qu a été construit, sur la place Eminescu, le bâtiment de la Fondation Culturelle Royale qui abrite aujourdhui la Bibliothèque universitaire centrale riche d environ 3 millions de livres dont certains très rares. Elle est appelée et dédiée à Mihai Eminescu, le plus grand poète roumain qui y a vécu pendant quelques années. La cathédrale Trei Ierarhi qui doit son nom aux trois hiérarques de l'Église (saint Basile de Césarée, saint Jean Chrysostome et saint Grégoire le Thaumaturge), est un parfait exemple de bâtiment orthodoxe, Elle a été bâtie entre 1635 et par le prince Vasile Lupu, selon le modèle habituel de la tradition moldave c'est-à-dire en forme de trèfle. La décoration extérieure est constituée de sculptures extrêmement raffinées semblables à de la dentelle. Elle est le résultat d'un mélange d'éléments provenant de styles divers. L'intérieur a été conçu par le Français André Lecomte de Nouy, qui à la fin du XIXe siècle a effacé les peintures originales et a peint les murs avec des décorations en or mélangeant les dessins traditionnels avec le style art nouveau. Dans cette église se trouvent les tombes de trois grands personnages de l'histoire Moldave: Vasile Lupu, fondateur de léglise, Dimitrie Cantemir, voïvode et homme de lettres, et Alexandru Ioan Cuza, politicien et chef de la révolution de

24 A VISITER: Piata Unirii La Place de l'Union, réservée aux piétons, est la place principale de la ville, une promenade vous permettra dadmirer lhôtel qui se trouve dans un fabuleux bâtiment construit en 1882, le Musée du Théâtre et le Musée dhistoire naturelle. Au centre de la place se trouve également le monument dédié au prince régnant Alexandru Ioan Cuza. Statue de Étienne le Grand-Stefan Cel Mare- Étienne le Grand-Stefan Cel Mare- célèbre commandant roumain et courageux défenseur de la frontière moldave, domine, du haut de sa statue au centre da la grande Place de la Culture. L'imposant Palais de la Culture aux dimensions très impressionnantes abrite le National Complexul muzeal Moldavie, comprenant quatre musées : d'histoire, des sciences des techniques, d'art et enfin d'ethnographie. 24

25 GRADINA COPOU C'est un jardin public d'environ 80 hectares situé sur la colline homonyme où vous trouverez aussi le plus grand jardin botanique de la Roumanie, créé en Nous vous conseillons de visiter principalement deux parties: les serres des plantes tropicales, des cactus, des orchidées et des plantes carnivores et une roseraie, où sont présentées plus de 800 variétés de roses provenant du monde entier. C'est une collection unique en Roumanie reconnue par la Fédération"The World Federation of Rose Societies". Le visiteur, à la fin de cette excursion se sent comblé non seulement pour la diversité des couleurs, des formes et des parfums, mais aussi par l'impressionnant panorama des différentes espèces cultivées dans ce paradis floral. Situé au coeur du jardin Copou, le tilleul Mihai Eminescu est un arbre gigantesque devenu le symbole de Iasi. Ce jardin mérite bien une visite. Un vrai lieu de pèlerinage pour les plus romantiques. 25

26 26

27 Le bâtiment, construit entre 1906 et 1925, est une création de l'architecte ID Berindei. Il est partiellement sur les ruines d'une cour médiévale dont les fondations ont été utilisées pour la construction du Palais Royal bâti en La chambre la plus renommée est la Salle des Princes située à l'étage supérieur. Le nom vient de la -galerie des portraits des souverains et des rois de la Moldavie. Le célèbre palais dispose également d'une horloge avec un extraordinaire carillon situé dans la tour centrale de l'édifice. Les huit cloches dans la tour du palais jouent toutes les heures de la journée les accords de lHoriens Union et l'hymne national de Palais de la Culture 27

28 La cuisine nationale roumaine fait partie de la tradition balkanique qui aime les épices et les bons mélanges sucré - salé. Les produits de la terre sont cuisinés et on prête que peu dattention à la présentation des plats qui gardent un aspect rustique et campagnard cest le cas de la délicieuse soupe de légumes appelée CIORBĂ. Les plats les plus consommées dans tout le pays sont les soupes semblables aux nôtres. Mais comment expliquer que des simples carottes et pommes de terre locales aient autant de saveur? Il suffit de traverser les paysages de la Transylvanie où l'agriculture est pratiquée manuellement et sans engrais chimiques. Ce même goût se retrouve déguster dans lune des spécialités populaires et plat national roumain « La MĂMĂLIGA» ressemblante beaucoup à la polenta, elle est l'incontournable compagne de la cuisine roumaine et remplace aussi souvent le pain. Elle est excellente avec des oignons dorés en poêle accompagnée doeufs et de bon fromage frais local. La viande nest pasCIORBĂ MĂMĂLIGA en reste, surtout le porc que lon retrouve à toutes les sauces. Les abats sont également très utilisés dans les recettes typiques 28

29 Cuisine de VALACHIE Chaque région de la Roumanie a ses propres spécialités. Et la gastronomie de la Valachie nous réserve de nombreuses surprises. En effet, pour des raisons historiques et culturelles, elle nait de la combinaison de saveurs Roumaines, Allemandes et Hongroises. La Valachie est célèbre pour ses haricots, sa soupe du poulet, le maquereau préparé au four, plats à base de pruneaux, les ragoûts, le bœuf haché et le « saraili », une pâte feuilletée avec des noix et du miel. Il musacá (carne di maiale trita e speziata con aglio e peperoncino). Les saucisses sont le symbole de l'Olténie et les amuse-gueules, appelé gustari, sont particulièrement savoureux, y compris la Salata de vinete tocate (flamme d'aubergine), d'autres plats traditionnels sont la carpe farcie aux légumes, jambon fumé avec des haricots. Ne manquez pas le bacon cuit en saumure, côtes de porc fumés, fromage fumé, saucisse épicée, de la choucroute "à Cluj", filet de porc Goulasch et épicé. Sarmale Mititei Musacá 29

30 Ne manquez pas le bacon cuit en saumure, côtes de porc fumés, fromage fumé, saucisse épicée, de la choucroute "à Cluj", filet de porc Goulasch et épicé. Les repas sont généralement accompagnés de la Ţuică triple distillation de fruits servis à l'apéritif à "ouvrir le ventre" pour commencer un repas avec le pain grillé caractéristique. Il a des saveurs particulières, fruitée et veloutée, chauffés à feu vif et mélangé avec du sucre et du poivre noir est une boisson inégalée. PASCA Côté sucré, les desserts et pâtisseries roumains sont souvent mangés lors doccasions religieuses comme Noël, Pâques ou encore lors des enterrements. De nombreuses pâtisseries sont dorigine turque comme le loukoum ou le baclav …….. PAPANASI COZONAC 30

31 A limage de la France, la Roumanie est un pays viticole important et les vins roumains nont rien à envier aux cépages français. Qu'en est-il du vin? Bon et pas cher! Le pays a de vastes vignobles situés dans tout le pays est parmi les 10 premiers producteurs mondiaux de vin, appréciée par des connaisseurs. Le climat favorable et les conditions idéales et dances de certaines régions font de la Valachie, un producteur de vins légers et ses blancs et rouges, comme le Sauvignon Blanc, ou lAlba Feteasca Neagra, le Merlot, le Cabernet qui sont toutes des vignes d'importation française qui senrichissent des saveurs locales de fleurs, herbes et racines des diverses plantes et des arbres. 31

32 Savez-vous que à CRICOVA il ya la plus grande cave du monde où le voyageur peut se balader dans une vraie ville souterraine. La longueur totale des routes souterraines est de plus de 100 km. La bière est excellent cest une vraie surprise: et les Roumaines sont de grands consommateurs et Craiova a une grande tradition, c'est ici que l'HEINNEKEN a un site de production. Un peu de bonnes manières. À table vous ne sentez pas obligé de vider votre assiette: vous pourriez faire croire que vous avez encore faim, même précaution si votre verre est vide: il sera immédiatement rempli!!! A la fin du repas il est de bon gout de complimenter la maîtresse de maison à laide de formules formule extrêmement gentiles: « Sãrut mâna pentru masã » (Je baise votre main pour ce repas). La réponse sera que cela vous porte bonheur. 32

33 Le panorama culturel que nous vous proposons est très enrichissant !!!! pour finir nous voulons vous parler du folklore. La Roumanie offre un style de vie qui a disparu depuis un siècle dans les pays occidentaux et costitue un contraste fascinant par rapport aux autres pays plus connus par le tourisme international. En effet le folklore roumain est le plus traditionel de toute l Europe. La musique les danses folkloristiques et les coréographies traditionelles sont très connues à lètranger:elles représentent un moment de rencontre, de condivision d émotions,La musi de problèmes, de sentiments: lame de chaque pays. En Roumanie ces sentiments viennent aussi de la tradition musicale du peuple Rom et chaque village avait un groupe de musiciens appellé taraf.. 33

34 Chaque culture a sa raison d'être et une histoire, créées et développées au cours des siècles. Cette culture se retrouve dans la danse et la musique pourvues dune expression toute particulière. Les musiques et les chorégraphies traditionnelles sont un point de réunion, de partage des émotions, des problèmes, des sentiments et sont l'âme de chaque village: expression qui est plus que présente en Roumanie. Voilà la raison pour laquelle il y a beaucoup de groupes que vous pouvez écouter, très nombreuses sont les chansons typiques de l'Olténie, les danses entrainantes de Valachie et de Transylvanie, les rythmes brûlants de la Moldavie et du Banate. Dans tous les cas, après avoir écouté les nouvelles tendances des jeunes de style rap et « bad boys » ou lun des plus grands interprètes de la flûte de Pan, GHEORGHE ZAMPHIR, il est facile daffirmer que la musique roumaine est caractérisée par une sorte dunité populaireGHEORGHE ZAMPHIR 34

35 Un voyage en Romanie, surtout dans les régions les plus lointaines des grandes villes, est une découverte continue d'anciennes fêtes, traditions et coutumes. Habituellement, ces fêtes sont liées à la succession des saisons et aux travaux agricoles du passé, comme la fête de la moisson, de la première traite, des moutons et des vendanges. Mais les fêtes peuvent aussi avoir des origines chrétiennes qui elles mêmes remontent aux anciens rites païens. Le peuple roumain, très attaché à ses propres traditions, participe activement et chaleureusement à ces moments. Pour le jour de l'An la tradition veut que les enfants se rendent de maison en maison pour souhaiter la bonne année, en chantant et en offrant des couronnes de fleurs: cest le colinda. Le 1 mars (martisor), par contre, les hommes offrent aux femmes un porte-bonheur attaché à un fil rouge et blanc. Les traditions populaires affirment que celle qui porte le "martisor", sera chanceuse et en bonne santé. Auparavant, le "martisor" était fait avec deux fils de laine, un blanc et un rouge ou noir, symboles des deux saisons principales : hiver et été. 35

36 Cétaient surtout les femmes qui faisaient ce métier, liaient ces fils au poignets et au cou de leurs enfants, des jeunes et des adultes. Il était aussi attaché aux cornes des vaches ou sur la porte des étables, pour protéger la maison des esprits malins. La couleur rouge, celle du feu, du sang et du soleil, était attribuée à la vie, donc à la femme. Par contre, la couleur blanche, qui rappelle la transparence de leau et le blanc des nuages était attribuée à la sagesse de lhomme. Ces couleurs expriment le lien inséparable du cycle de la nature avec toutes ses forces vitales. Habituellement, le "martisor" est offert avec un bouquet de perce-neige, premières petites fleurs sauvages qui éclosent après l'hiver. Symbole de pureté, la perce-neige est aussi le symbole de la victoire du soleil et du printemps sur l'hiver. En Roumanie, l'amour et les amoureux sont fêtés deux fois par an: le jour de la S. Valentin, le 14 février, mais aussi le 24 février, quand est célébrée l'ancienne fête roumaine de l'amour, nommée dragobete. 36

37 Le nom "dragobete" dérivé du mot "drag" (cest-à- dire "cher", en roumain), nom du dieu champêtre de l'amour représenté comme un jeune homme, fort, bon et beau. Cest à ce dieu quest dédiée la fête. Dragobete est aussi la fête symbole du printemps, du réveil de la nature et de la fertilité. Selon la tradition, les garçons et les filles doivent fêter le dragobete pour rester amoureux toute lannée. Par le passé, la fête était une occasion pour les amoureux de déclarer leur amour devant la communauté toute entière. En effet sils s'embrassaient en public cela signifiait que leurs fiançailles étaient officielles. 37

38 Un séjour en Roumanie c est un voyage de : culture, histoire, spiritualité, nature, sport, traditions, légendes, aventure, repos, luxe, cuisine raffinée et rustique... Partez avec nous pour visiter, découvrir et connaître un pays magique et vivre des vacances MAGIQUES ET inédites 38


Télécharger ppt "Réalisé par les élèves de 3 A-B Erica et 2 D Relazioni Internazionali Professeur de référence: M.me Franca Miserocchi ITSC «A.LOPERFIDO» Matera, le 20."

Présentations similaires


Annonces Google