La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Levolution de la moralite. Quelle est la source de la morale? Est-elle déterminé génétiquement? Est-elle déterminé par socialisation et culture? Est-ce.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Levolution de la moralite. Quelle est la source de la morale? Est-elle déterminé génétiquement? Est-elle déterminé par socialisation et culture? Est-ce."— Transcription de la présentation:

1 Levolution de la moralite

2 Quelle est la source de la morale? Est-elle déterminé génétiquement? Est-elle déterminé par socialisation et culture? Est-ce la morale évolue? De nombreux scientifiques, y compris des sociobiologistes et les psychologues, offrent des arguments à l'appui d'une explication naturaliste de la morale, qui implique à la fois la génétique et la culture. D'autre part, de nombreuses traditions, notamment les traditions religieuses, conçoivent la moralité comme radicalement différente de notre configuration biologique. Certains sociobiologistes soutiennent que l'ensemble des comportements qui constituent la morale a évolué en grande partie parce qu'ils offraient des possibles avantages pour la survie ou la reproduction (laugmentation de succès évolutif). En conséquence, les individus ont évolué des émotions "pro-sociales", comme des sentiments d'empathie ou de culpabilité.

3 Levolution de la moralite? Sur ce point de vue, les normes morales semblent être fondées sur les instincts, émotions et comportements qui ont été sélectionnés dans le passé, car ils ont aidé à la survie et la reproduction. Exemples: le lien maternel est choisi car il améliore les chances de survie de la progéniture. Des autres (Marc Bekoff et Jessica Pierce, 2009) ont fait valoir que la morale est un ensemble de capacités comportementales probablement partagés avec tous les mammifères qui vivent au sein de groupes sociaux (par exemple, loups, des dauphins, éléphants, rats, chimpanzés). Ils définissent la morale comme «une suite de comportements connectés concernant les relations sociales, qui cultivent et régulent les interactions complexes au sein des groupes sociaux."

4 Levolution de la moralite? Cette suite inclut des comportements d'empathie, réciprocité, altruisme, coopération ou sens d'équité. Par exemple, il a été montré que les chimpanzés manifestent d'empathie dans une grande variété de contextes. Ils possèdent également une grande capacité de tricher. L'organisation sociale des chimpanzés ressemble, dans sa complexité, un système politique primitive, avec des compétitions pour le pouvoir et le statut social.

5 Levolution de la moralite? L'anthropologue Alan Fiske a déclaré qu'il semble y avoir que trois grands types de relations humaines, dont l'évolution peut être retracée dans l'histoire: la domination, l'esprit communautaire et la réciprocité. Chaque type de relation a une base évolutive distincte et chaque prescrit une manière distincte de distribuer les ressources. Plus important encore, chaque s'applique naturellement à certaines catégories de personnes, mais peut être étendu à d'autres.

6 Levolution de la moralite? Dominance: - ne me poussez pas à bout, reconnais et obéis à lautorité - hiérarchie et contrôle L'esprit communautaire: - l'altruisme, le partage inconditionnel - la famille et les amis proches Réciprocité: - la coopération conditionnelle: service contre service - les relations sociales et commerciales

7 Est-ce que la morale peut être enseignée? Près de 2500 ans, Socrate débattu de la question avec ses concitoyens athéniens. Socrate croyait fermement que la morale peut et doit être enseignée. La plupart des psychologues d'aujourd'hui serait d'accord. Dans un aperçu de la recherche contemporaine dans le domaine du développement moral, le psychologue James Rest a résumé les principales conclusions: - Des changements spectaculaires se produisent avec les jeunes adultes dans leur 20s et 30s en termes de stratégies de base pour la résolution de problèmes morales. - Ces changements sont liés à des changements fondamentaux dans la façon dont une personne perçoit la société et son rôle dans la société. - La mesure dans laquelle le changement se produit est associé avec le nombre d'années de scolarité (collège, école). - Lenseignement (curriculum formel) est efficace dans la sensibilisation aux problèmes moraux et le developpment du processus de raisonnement ou jugement. - Le comportement d'une personne est influencée par sa conception et jugements morales.

8 Est-ce que la morale peut être enseignée? Lawrence Kohlberg était intéressé de savoir si la capacité d'une personne à traiter des questions éthiques peuvent se développer plus tard dans la vie et si l'éducation peut influer sur cette évolution. Kohlberg considerait que la capacité d'une personne à resoudre des questions éthiques se constitue progressivement. Tout comme il y a des étapes de croissance dans le développement physique, la capacité de penser moralement se développe progressivement. Il est extrêmement rare de régresser à des stades antérieurs, à perdre la fonctionnalité des stades supérieurs. En tout cas, personne ne fonctionne pas à leur stade le plus élevé tout le temps. Il n'est pas possible de «sauter» à un stade plus éloigné; chaque étape offre une nouvelle perspective. qui ouvre la possibilité d'évoluer vers l'étape suivante.

9 Est-ce que la morale peut être enseignée? Les six étapes ont été regroupés en trois niveaux: pré- conventionnel, conventionnel et post-conventionnel. Niveau 1 (pré-conventionnel) 1. Obéissance et châtiment (Comment puis-je éviter une punition?) 2. L'intérêt personnel (Quels sont mes avantages?) Niveau 2 (conventionnel) 3. Accord interpersonnel et conformité 4. Autorité et maintien de lordre sociale (loi et morale) Niveau 3 (post-conventionnel) 5. Contrat social 6. Principes moraux universels

10 Est-ce que la morale peut être enseignée? Le premier niveau de développement moral est celui de l'enfant, (pré- conventionnel). La personne de ce niveau définit le bien et le mal en fonction de ses figures d'autorité (parents, enseignants), et en termes de résultats (récompenses ou punitions). Le deuxième niveau de développement moral (conventionnel) est le niveau que la plupart des adolescents atteint. Les jeunes à ce niveau ont intériorisé les normes de groupes dont ils appartient. Pour l'adolescent, le bien et le mal sont fondées sur la loyauté de groupe: la loyauté envers sa famille, ses amis, la fidélité à la nation. Mais si une personne continue à se développer moralement, il ou elle atteindra ce Kohlberg appele le niveau post-conventionnel. La personne au niveau post- conventionnel ne définissant plus le bien et le mal en termes de loyauté de groupe ou par rapport aux normes conventionnels. L'adulte à ce niveau élabore des principes moraux qui définissent le bien et le mal d'un point de vue universel. Les principes moraux de la personne post-conventionnelle sont des principes qui ferait appel à toute personne raisonnable, car ils prennent l'intérêt de tous en compte, les valeurs universels de justice, les droits de l'homme ou le bien-être de lhumanité.

11 Interdependence Nos propres intérêts et benefices sont reliés avec les intérêts et benefices des autres. Notre vie est implicitement sociale. Meme si on napprouve pas certaines valeurs ou normes de la societe, on est toujours partie de la societe. Ca implique linterdependence des individus et des groups. Pour cooperer on ne doit pas abandonner ses propres intérêts, mais les voir dans une plus grande perspective, les considerer dans leurs connexions avec les intérêts d'autrui. Il y a beaucoup de contextes dans lesquels est simplement mieux d'agir collectivement, parce que les avantages communs seront plus grands que nous pourrions avoir obtenu nous-mêmes.

12 Dilemme des prisonniers Deux personnes sont capturés par la police, car ils sont les principaux suspects dans une crime commise récemment. Cependant, la police n'a pas assez de preuves pour les accuser de crime, donc ils pensent à un moyen de les faire se trahissent mutuellement et fournissent des informations utiles. Les suspects ne se connaissaient pas et ne peut donc pas compter sur le soutien et la coopération de l'autre. Nous ne savons même pas s'ils ont vraiment commis le crime. Ce qui est important ici est d'observer leur comportement et d'analyser leurs raisons d'agir d'une certaine manière. Afin de les faire parler, la police offre à chaque prisonnier le marché suivant: - Si tu trahis l'autre et lautre ne trahit pas, tu es libre et lautre sera condamné à la peine maximale, - Si lautre te trahit et tu ne trahis pas, il sera libre et tu seras condamné à la peine maximale, - Si vous vous trahissez mutuellement, chaque sera condamnés à une peine moyenne (parce que nous devons vous recompenser pour les information), - si vous cooperez lun avec lautre (gardez la silence), vous serez condamné à une peine minimale (parce que nous navons pas suffisamment de preuves pour vous accuser de crime)

13 Dilemme des prisonniers Que choisiriez-vous si vous étiez l'un des prisonniers? Quelles sont vos arguments pour choisir ainsi?

14 Dilemme des prisonniers Maximin - règle de décision utilisé dans la théorie de décision et la théorie des jeux pour minimiser la perte possible tout en maximisant le gain potentiel. Alternativement, il peut être considéré comme maximiser le gain minimum (Maximin). En appliquant maximin, les joueurs choisissent de trahir. Notez que même sils semblent de choisir l'alternative juste, leur bénéfices sont inférieurs à ceux qu'ils auraient eu sils avaient choisi de coopérer.

15 Dilemme des prisonniers Alors, quest-ce que les empêche de coopérer? Le coût de la manque de confiance, le coût de soupçon. Personne ne veut prendre le risque de coopérer, car ils ne peuvent pas compter sur la cooperation d'autrui. Nous nous retrouvons souvent dans des situations semblables - avec nos amis ou collègues, ou avec des personnes que nous ne savons pas. Les gens choisissent de ne pas coopérer car ils craignent la trahison, même sils savent très bien les avantages de la coopération mutuelle.

16 Quest-ce que lethique nest pas (ou noffre pas) Une méthode ou recette pour obtenir la sagesse (l'éthique est un domaine traditionnel de la philosophie et la philosophie n'est pas sagesse, mais amour de sagesse), Tradition ou autorité (le simple fait que certaines valeurs ou normes morales ont été acquis par la tradition ou sont promu par lautorité n'est pas une justification suffisante pour les adopter). Intuition ou sentiment (ils ne sont pas un guide infaillible de notre jugement moral, ils doivent être développés, formés). Nous avons la capacité de distinguer le bien et le mal, mais cette capacité doit être développée par expérience et réflexion.

17 Conclusion: une conception minimale de la morale

18 1. Le caractère réflexif de léthique Réfléchir sur nos comportements et leurs consequences, analyser des differentes perspectives et opinions. Exercer sa pensée critique. Simplement vivre selon certaines règles nest pas suffisant pour quon puisse parler déthique. Il faut que lagent nadopte que les règles quil puisse comprendre et justifier. Cest ce qui est nécessaire pour prendre soi-même sa propre décision et agir de manière responsable.

19 2. Le caractère social de léthique Nous ne pouvons pas construire notre propre conception morale dans le confort de notre fauteuil. Chacun de nous est faillible. La seule façon d'éliminer l'erreur, en dehors de la réflexion individuelle, est le dialogue et la confrontation des arguments. "Je peux me tromper et tu peut-être as raison Et avec un effort commun, on peut se rapprocher de la vérité." (Popper) Les raisons qui sont convenables pour justifier un jugement moral sont des raisons qui devraient pouvoir être acceptées par autrui

20 3. Limpartialité Le point de vue moral est un point de vue qui peut être universalisé, étendu aux autres; il fait abstraction du fait que cest moi plutôt quautrui qui est concerné. Limpartialité des jugements moraux : il ne faut pas que le jugement moral soit biaisé en faveur de nous-mêmes et de nos proches, Il faut aussi que la justification que lon donne pour une action ou un jugement puisse être acceptée, en principe, par chaque personne comme une justification valable (même si pas convaincante pour tous).


Télécharger ppt "Levolution de la moralite. Quelle est la source de la morale? Est-elle déterminé génétiquement? Est-elle déterminé par socialisation et culture? Est-ce."

Présentations similaires


Annonces Google