La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2- Lentre-deux-guerres Période complexe du point de vue politique, social et économique Distinction de deux grandes phases : Croissance des années 20 forte.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2- Lentre-deux-guerres Période complexe du point de vue politique, social et économique Distinction de deux grandes phases : Croissance des années 20 forte."— Transcription de la présentation:

1 2- Lentre-deux-guerres Période complexe du point de vue politique, social et économique Distinction de deux grandes phases : Croissance des années 20 forte et dynamique après la résorption des déséquilibres nés de la guerre Crise des années 30 qui représente un choc majeur pour les économies

2

3 2.1 Les stabilisations monétaires Idée fondamentale : étalon or ne peut plus fonctionner sous la forme quil a connu au 19ème siècle Première raison (interne) est liée au très fort gonflement de la monnaie fiduciaire qui déconnecte le stock dor de la circulation de billets Deuxième raison (externe) tient à laccentuation de la concentration du stock dor mondial dans quelques pays Un des premiers défis de laprès guerre est de reconstruire les systèmes monétaires

4 2.1.1 Reconstruire un système monétaire international Objet de la conférence de Gênes (1922) Définition des principes du Gold Exchange Standard (sans adoption formelle) Nouvelles règles de convertibilité : Gold Bullion Standard Nouvelle définition des instruments de réserve : or et monnaies convertibles en or

5 GES permet le redémarrage du système monétaire international en diversifiant les liquidités internationales Mais le système présente des limites fonctionnement suppose la confiance dans les monnaies convertibles risque inflationniste (création monétaire en cascade)

6 2.2.1 Les voies nationales vers la stabilité monétaire Monnaies nationales européennes sont triplement fragilisées Perte de valeur externe (forte dépréciation en particulier à partir de 1919)

7 Gonflement de la masse monétaire dans un contexte de réduction du stock dor fragilise le système de libre convertibilité

8 Développement de tensions inflationnistes significatives

9 Mise en oeuvre de politiques nationales pour résoudre ces problèmes 1. Le choix anglais de la déflation Objectif essentiel de la politique monétaire anglaise est de retrouver la convertibilité de la livre à sa parité davant guerre Objectif suppose une politique de déflation de manière à retrouver la compétitivité externe de léconomie britannique

10 Politique de rigueur budgétaire Politique de taux dintérêt élevés

11 Politique de maîtrise des salaires

12 Bilan de la politique anglaise de stabilisation Retour à la parité or davant guerre en 1925 (W. Churchill) Mais ce retour saccompagne dune faible croissance

13 Et dun chômage élevé

14 Débat sur les conséquences de cette politique de déflation Thèse de Keynes (Les conséquences économiques de Mr Churchill) Choix de politique est responsable de la faible croissance anglaise des années 20 et du chômage suite à la dépression de la demande Angleterre aurait sacrifié sa croissance et son industrie aux intérêts du secteur financier

15 Arguments favorables à la politique de Churchill sarticulent autour de trois points : Angleterre peut envisager le retour à la parité davant guerre compte tenu dun poids financier de la guerre relativement plus faible que dans dautres pays City doit garder son rôle central dans le système monétaire mondial ce qui suppose une monnaie forte Faible croissance anglaise renvoie à dautres logiques (rigidité des marchés, poids excessif des syndicats, …)

16 2. Les difficultés de la stabilisation du Franc Politique française est dominée par lidée que « lAllemagne paiera » État français creuse le déficit budgétaire en prenant largement en charge les dépenses de reconstruction Franc est fragilisé par la prise de conscience que les réparations allemandes seront beaucoup plus faibles que prévu et par larrivée au pouvoir du « cartel des gauches » en 1924 Forte spéculation à partir de 1924 (« mur dargent », « 200 familles »)

17 Stabilisation à partir de juillet 1926 avec le retour au pouvoir de Poincaré 1928 : valeur du franc est fixée à 65 mg dor (dévaluation de 80 %) Politique de Poincaré permet une reconstitution des stocks dor de la Banque de France (au détriment de la livre) Forte dévaluation améliore la compétitivité externe de léconomie française

18 3. Lhyperinflation allemande Développement rapide de tensions inflationnistes en Allemagne qui saccompagnent dune perte de valeur externe du mark Tensions inflationnistes sont liées au financement du conflit mais aussi aux difficultés politiques de laprès guerre en Allemagne (difficile mise en place de la République de Weimar) Hypothèse dun relatif « laissez-faire » des gouvernements de lépoque qui considèrent que laffaiblissement du mark obligera à revoir la question des réparations

19 Inflation se transforme en hyperinflation qui en 1922 – 23 bloque lactivité économique allemande : point culminant se situe en novembre 1923 avec une multiplication des prix par 10 12

20 Sauvetage du mark se fait en deux temps (action du Dr Schacht) : Mise en place du « rentenmark » (gagé sur la « richesse de léconomie allemande) permet de rétablir la confiance (dautant plus que le plan Dawes met en place un étalement significatif des réparations) Retour à la convertibilité du mark (Reichsmark) en août 1924 avec un système de convertibilité limitée au lingot et un afflux de capitaux, en particulier américains

21 Bilan complexe de lhyperinflation Coût immédiat est très fort (paralysie de lactivité économique) Rentiers sont ruinés (en particulier ceux dont les avoirs sont purement financiers) Dette publique est pratiquement annulée Appareil productif sort plutôt renforcé (concentration significative : IG Farben) Reprise forte de la croissance en Allemagne dès 1925 (+ 55 % entre 1924 et 1929)

22 2.2 Les caractéristiques de la croissance des années 20 Croissance redémarre relativement rapidement après « la crise de reconversion » de 1921 Crise de reconversion correspond à la réorientation de lappareil productif après leffort de guerre : elles est formellement déclenchée par une forte hausse des taux dintérêts américains qui se propage en Europe Crise est violente mais brève et ses conséquences sont rapidement oubliées

23 2.3.1 Une croissance tirée par loffre

24 Dynamique de croissance apparaît largement tirée par loffre Apparition de nouvelles industries (mise en œuvre dinnovations largement accélérée par la guerre) : pétrole, automobile, électricité et dérivés, chimie, … Mouvement significatif de concentration qui se traduit par des économies déchelle importantes (automobile : General Motors, chimie : IG Farben, pétrole) Diffusion des méthodes tayloriennes et du fordisme

25

26 Croissance est liée à des gains de productivité significatifs

27 2.3.2 La dynamique de la consommation Développement de la consommation apparaît plus modéré que celui de la production Mouvement de hausse des salaires (conséquence de revendications sociales + impact du taylorisme et du fordisme) Découragement relatif de lépargne (impact des épisodes dinflation) Développement de nouvelles techniques de vente (publicité, formes nouvelles de magasins)

28 Croissance prend des formes nouvelles aux États-Unis : Rôle moteur de deux branches : bâtiment et automobile Renvoie à différents phénomènes : Transformation des centre villes (business district) Développement des banlieues (maison individuelle + automobile) Émergence de certains traits caractéristiques du mode de vie américain

29 2.3.3 Les déséquilibres de la croissance Croissance apparaît marquée par des déséquilibres significatifs 1- Difficultés de certaines branches dans les secteurs traditionnels (cf. mines en Angleterre) Agriculture est particulièrement concernée : Phénomène de « crise des ciseaux » (aggravée par la logique de la loi de King) Tendance à la surproduction liée aux gains de productivité et à la faible croissance de la demande Phénomène de « fuite en avant » : réponse à la baisse des prix passe par des efforts de productivité qui génèrent des coûts et renforcent les déséquilibres du marché

30 2- Ralentissement de la dynamique du commerce extérieur Impact de certaines mesures protectionnistes, mais surtout rôle de la multiplication des frontières qui freine les échanges 3- Questions sur les déséquilibres profits – salaires Hausse des salaires apparaît moins forte que celle des profits, ce qui peut freiner la croissance (cf. ralentissement américain dans lété 1929)

31 4- Développement de logiques spéculatives Mouvement de hausse des cours boursiers à partir de lété 1926, en particulier à Wall Street

32 Logique spéculative concerne également les aspects financiers internationaux : développement de mouvements de capitaux à court terme, relativement instables Spéculations contre la livre sterling Flux de capitaux significatifs entre les États-Unis et lEurope centrale mais avec des capitaux souvent placés à court terme Double déséquilibre : Fragilité du GES Existence de deux pôles financiers mondiaux rivaux

33 Croissance des années 20 est incontestable (« roaring twenties » « the decade of bath tub gin, the model T, the $5 work day, the first transatlantic flight, and the movie. » Mais les déséquilibres constatés peuvent laisser entrevoir la crise de 1929 et les difficultés des années 30 Les racines de la crise de 1929 se trouvent-elles dans les formes de la croissance des années 20 ?


Télécharger ppt "2- Lentre-deux-guerres Période complexe du point de vue politique, social et économique Distinction de deux grandes phases : Croissance des années 20 forte."

Présentations similaires


Annonces Google