La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Evolution du programme de relance de la filière de riz en RDC Les activités planifiées pour la relance de la filière de riz en RD Congo (pour les mois.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Evolution du programme de relance de la filière de riz en RDC Les activités planifiées pour la relance de la filière de riz en RD Congo (pour les mois."— Transcription de la présentation:

1 Evolution du programme de relance de la filière de riz en RDC Les activités planifiées pour la relance de la filière de riz en RD Congo (pour les mois de novembre 2008 à Mars 2009)

2 à lissue du premier atelier de Kampala comprenaient: Restitution des recommandations du premier atelier de Kampala aux cadres et agents du Ministère de lAgriculture, représentants des principaux groupements de riziculteurs et ONG impliquées à la riziculture (Novembre 2008) Elaboration de létat de besoins pour lorganisation dun atelier national, avec le concours de la FAO, pour lidentification des actions à entreprendre en vue de la relance du secteur rizicole (Décembre 2008).

3 Organisation de latelier national susmentionné (Janvier 2009) Restitution des recommandations de latelier national aux membres de différents groupes ou structures ayant participé à cet atelier par leurs représentants respectifs à latelier (Février2009) Suivi de la restitution de latelier national susmentionné et participation au deuxième atelier de Kampala (Mars 2009 ).

4 Des activités ainsi énumérées, il ny a que la première, cest-à-dire, la restitution des recommandations du premier atelier de Kampala, qui a été réalisée, et bien entendu, une partie de la dernière activité qui se réalise maintenant par notre participation aux présentes assises. Tenue à Kinshasa (au centre Bondeko) du 27 au 28 février 2009, la réunion de restitution sus évoquée a bénéficié de la participation de 71 personnes représentant : (i) le cabinet du Ministre de lAgriculture (3), (ii) le Secrétariat Général à lAgriculture, Pêche et Elevage par le truchement du Corps des Inspecteurs (6), (iii) la Direction des Etudes et Planification (3), (iv) la Direction des Marchés, Prix et Crédits des campagnes (5), (v) le Service National dAquaculture

5 (20), (vi) la FAO (1), (vii) le Programme National Riz (15 dont 5 encadreurs, 1 délégué de la Mission Agricole Chinoise, 3 délégués dONG/riziers/commerçants de riz local, 6 délégués des associations de producteurs du riz du Pool Malebo / Kinshasa), (viii) lintérieur du pays (13 dont 5 délégués de la province du Bas-Congo, 7 du Bandundu et 1 du Kasaï Occidental), (ix) les participants au premier atelier de Kampala (5). Il convient de souligner que lInstitut National pour lEtude et la Recherche Agronomiques / INERA a été représenté à ladite restitution par un délégué venu du Bas-Congo (Centre de lINERA MVuazi),

6 Au cours de la première journée de la réunion (du 27 février 2009), 4 communications de restitution avaient été présentées sur lAquaculture, la riziculture, la commercialisation et sur la sécurité alimentaire/synthèse des travaux de la restitution respectivement par Mr Gabriel Kombozi, Faustin Nseye Mara, Georges Ntumba Ndumba, Thomas Kembola Kejuni. Chacun de quatre orateurs a porté son intervention sur : (i) la lecture et commentaires de lexposé fait lors du premier atelier de Kampala et (ii) la présentation des conclusions et recommandations dudit atelier de Kampala. La deuxième journée (28 février 2009) a été consacrée aux débats sur les quatre

7 communications suivi des travaux en commissions et de la restitution des résultats des travaux des commissions en plénière. La commission sur la riziculture est revenue (ou a insisté) sur certains problèmes liés à : la production et transformation : (i) linsuffisance de semences de bonne qualité ; (ii) labsence de crédits agricoles ; (iii) la non protection de la production locale vis-à-vis des importations commerciales et de certaines aides alimentaires ; (iv) linsuffisance dinformations relatives à la météorologie (de la part des services de mételsat) afin de faire face aux perturbations climatiques ; (v) linsuffisance de matériels requis pour les travaux post – récolte (batteuses, vanneuses, bâches/aires de séchage), les équipements de transformation compris.

8 la commercialisation : (i) le prix au producteur non rémunérateur et décourageant la production : (ii) labsence de points de vente de riz local : (iii) un système de crédits de campagne insatisfaisant ; (iv) létat de délabrement des voies de communications

9 Ce constat a amené la commission à formuler les recommandations ci-après : Faire un état des lieux de la riziculture en R D Congo ; Actualiser les stratégies pour le développement de la riziculture en RD Congo ; Contribuer à lamélioration de la qualité marchande du riz produit par une récolte au bon moment (maturité), un séchage convenable et dans les bonnes conditions (doù la nécessité de la mise à disposition des bâches ou aires de séchage), un décorticage approprié (approvisionnement en décortiqueuses) ;

10 Promouvoir le système de crédits de campagnes et à la production – transformation ; Promouvoir le développement de la riziculture irriguée, favorable dans le pays, laquelle permettrait de contourner le problème de perturbations climatiques qui sobservent sans cesse ; Encourager le développement de la rizi - pisciculture ; Appuyer les associations des producteurs du riz (APR) en termes dorganisation/gestion, renforcement des capacités, etc. ; Promouvoir les coopératives chargées de lévacuation / commercialisation du riz local.

11

12 MERCI BEAUCOUP


Télécharger ppt "Evolution du programme de relance de la filière de riz en RDC Les activités planifiées pour la relance de la filière de riz en RD Congo (pour les mois."

Présentations similaires


Annonces Google