La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Denis Abécassis, université Paris X États généraux de la formation des enseignants Enseigner : un métier qui sapprend État des lieux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Denis Abécassis, université Paris X États généraux de la formation des enseignants Enseigner : un métier qui sapprend État des lieux."— Transcription de la présentation:

1 Denis Abécassis, université Paris X États généraux de la formation des enseignants Enseigner : un métier qui sapprend État des lieux

2 Un peu dhistoire 1833 : loi Guizot (28 juin) qui crée une école normale dinstituteurs dans chaque département 1881 et 1882 : les lois Jules Ferry rendent l'enseignement primaire public gratuit, puis obligatoire. En 1882 l'enseignement devient également laïque. Créteil - 4 octobre 20082Etats généraux de la formation des enseignants

3 Les IUFM 1989 (10 juillet) : loi Jospin d'orientation sur l'éducation qui crée, dans chaque académie, un Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM). Les IUFM sont des établissements publics à caractère administratif doivent assurer une formation et une culture professionnelle à tous les enseignants du premier et du second degré. Le corps des professeurs des écoles est créé. 3Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants

4 Rôle des IUFM (loi de 1989) Les IUFM conduisent les actions de formation professionnelle initiale des personnels enseignants. Celles-ci comprennent des parties communes à lensemble des corps et des parties spécifiques en fonction des disciplines et des niveaux denseignement. Les IUFM participent à la formation continue des personnels enseignants et à la recherche en éducation. Ils organisent des formations de préparation professionnelle en faveur des étudiants. Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants4

5 Intégration des IUFM La loi Fillon (23 avril 2005) Les instituts universitaires de formation des maîtres sont intégrés dans l'une des universités auxquelles ils sont rattachés (dans un délai maximum de trois ans) Création du Haut Conseil de léducation qui donne ses préconisations sur un socle commun de connaissances et de compétences. 5Etats généraux de la formation des enseignantsCréteil - 4 octobre 2008

6 Le cahier des charges de la formation des maîtres (arrêté du 19 décembre 2006) Maîtrise suffisante de chacune des dix compétences suivantes : 1.agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable ; 2.maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer ; 3.maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale 4.concevoir et mettre en œuvre son enseignement ; 5.organiser le travail de la classe ; 6.prendre en compte la diversité des élèves ; 6Etats généraux de la formation des enseignantsCréteil - 4 octobre 2008

7 Ainsi que 7.évaluer les élèves ; 8.maîtriser les technologies de l'information et de la communication ; 9.travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l'école ; 10.se former et innover. Ce texte confirme qu'enseigner est un métier et que la formation professionnelle comporte : - des activités de formation et d'enseignement ; - un stage en responsabilité Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants7

8 Des évaluations prévues mais pas réalisées Rapport prévu tous les trois ans sur la manière dont les programmes prennent en compte le socle commun et sur la maîtrise de celui-ci par les élèves au cours de leur scolarité obligatoire. (Article L du Code de léducation, loi du 23 avril 2005) Un bilan de lintégration des IUFM la mise en œuvre de l'arrêté de 2006 sur le cahier des charges, … 8Etats généraux de la formation des enseignantsCréteil - 4 octobre 2008

9 Propositions de la commission européenne (le 8 août 2007) Pour apporter aux enseignants les compétences nouvelles dont ils ont besoin la commission propose : de veiller à la bonne coordination des dispositifs de formation et de perfectionnement des enseignants, de promouvoir le statut et la reconnaissance de la profession denseignant, dappuyer la professionnalisation de lenseignement. de créer des programmes de formation des enseignants aux niveaux master et doctorat (aussi bien qu'au niveau licence) Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants9

10 La Mastérisation :2 Juin 2008, discours du président de la République Les différents concours (professeur des écoles, CAPES, agrégation…) seront intégrés au cursus universitaire et ouverts à tout titulaire ou futur titulaire d'un master I. Les débuts de carrière seront revalorisés. Mise en place dès la session Collaboration étroite entre les ministères. Les universités devront développer assez rapidement une offre de formation diversifiée, en correspondance avec ces nouvelles exigences. 10Etats généraux de la formation des enseignantsCréteil - 4 octobre 2008

11 Conseil des ministres (2 juillet 2008) Le diplôme de master sera nécessaire pour pouvoir être recrutés à titre définitif à lissue des nouveaux concours de recrutement. Tout étudiant inscrit en deuxième année de master ou ayant déjà validé celui- ci pourra donc se présenter aux nouveaux concours de recrutement. Les concours nationaux sont maintenus pour le recrutement des enseignants du second degré. La distinction entre le CAPES et lagrégation est maintenue. Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants11

12 Les concours comprendront trois types dépreuves destinées à évaluer la culture disciplinaire, la capacité à planifier et organiser un enseignement et la connaissance du système éducatif. Dès leur première année dexercice, les lauréats des nouveaux concours seront mis en situation denseignement à temps plein avec laide et le soutien de professeurs expérimentés. Des actions de formation spécifiques seront offertes en dehors du temps scolaire. Deux confirmations : cette réforme, qui entrera en vigueur pour une première session de concours en 2010, saccompagnera dune revalorisation des débuts de carrière des enseignants. Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants12

13 10 Septembre 2008: Les ministres proposent aux organisations syndicales les objectifs et les principes directeurs suivants : – exigences de démocratisation de l'enseignement et de réussite des élèves – repenser et daméliorer lentrée dans le métier denseignant – pouvoir dachat réévalué, – professeurs mieux formés aux exigences du métier, – première affectation mieux préparée, un accompagnement en établissement assuré de façon systématique par les collègues expérimentés Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants13

14 Qui conduisent le ministre à proposer: – Les enseignants devront justifier de lobtention dun diplôme de master pour être recrutés à titre définitif à lissue des nouveaux concours de recrutement. – Les masters comme les épreuves du concours intégreront à la fois les dimensions professionnelles et disciplinaires. – Des dispositions particulières pour les disciplines professionnelles de la voie professionnelle – Ainsi que la réaffirmation du cadre national des concours sur la base dune professionnalisation accrue. Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants14

15 Méthode de travail proposée par les ministères : Réflexion organisée autour des 4 thèmes suivants : 1.Maquette des concours ; 2.Formation initiale : configuration des masters, mobilisation des compétences existantes; 3.Prise de fonction, affectation, accompagnement et formation continue, notamment : - Le devenir des enseignants actuellement en service partagé; - Les conditions dintervention des enseignants du premier et du second degré au sein des universités. 4. Aspects indemnitaires et indiciaires. Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants15

16 La position de la CPU, de la CDIUFM Charte relative aux principes directeurs (11 Septembre) Principes de la mastérisation : les universités libres de proposer des parcours adaptés. – Elles s'appuieront sur les compétences nécessaires dans le cadre du processus d'intégration des IUFM au sein des universités. – Linsertion dans le LMD des parcours de préparation aux métiers de lenseignement, lien avec la recherche. – Mise en place de parcours attractifs en licence Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants16

17 Articulation parcours/concours : Pour se présenter aux nouveaux concours : être inscrit en deuxième année de master ou ayant déjà validé celui-ci. Organisation modulaire des futurs masters : troncs communs et unités denseignement spécifiques. Passerelles entre les parcours. organisation modulaire, mastérisation fondée sur la capitalisation dECTS, pluralité de parcours, prise en compte des différents métiers de lenseignement. Ces masters devront permettre de poursuivre leurs études universitaires ou dengager leur insertion professionnelle dans dautres directions. Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants17

18 Structure et le contenu des masters : Les masters articuleront quatre volets complémentaires : a. disciplinaire (ou multidisciplinaire) qui renvoie aux savoirs scientifiques actuels ; b. épistémologique en lien avec lhistoire des disciplines denseignement; c. didactique qui prend en charge la réflexion de fond sur la transmission des savoirs disciplinaires en lien avec les programmes scolaires ; d. professionnel qui aborde les différentes facettes du métier denseignant et le rôle dagent du service public déducation. Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants18

19 La structure et le contenu des masters (suite) La formation universitaire des maîtres associera : des enseignements disciplinaires, des ateliers de projet et déchanges dexpérience, et des périodes de stage... Bourses au mérite proposées aux étudiants (M1 et M2). La formation continue des enseignants et la VAE Formation continue des enseignants profondément renouvelée et associant les universités et les rectorats. Réflexions sur le recrutement, lamélioration de la carrière et les perspectives dévolution. La VAE sera développée Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants19

20 Depuis 3 mois : Beaucoup de retard dans louverture des discussions Processus dintégration interrompu. Plus question dévaluer les réformes en cours Contenu des masters et des concours : beaucoup de questions, peu déléments de réponse. Les responsables des formations désorientés Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants20

21 Une annonce aux conséquences dévastatrices : Déstabilisation de ce début dannée dans les IUFM et les Universités (baisses deffectifs, étudiants en déserrance,…) Inquiétudes : – des stagiaires et des étudiants : le master se prépare en 2 ans !!!! Les candidats du prochain concours, déjà en formation, ignorent le contenu, le nombre dépreuves et les modalités du concours. – des formateurs (dans chaque IUFM, communiqué de presse en juin, coordination de Toulouse, appel pour une formation de haut-niveau, …) – de la communauté scientifique (maths, anglais,…) Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants21

22 Des enjeux de société : Enseigner requiert des compétences et des connaissances professionnelles spécifiques. Encourager les vocations pour répondre aux besoins en postes à pourvoir ces dix prochaines années. Un dossier complexe qui demande temps et réflexion pour construire un dispositif stable, efficace, répondant aux besoins qualitatifs et quantitatifs de la nation. Des informations sur les concours qui semblent converger vers 4 épreuves. Le bricolage est interdit : on ne peut prendre le risque de catastrophes dans les classes. Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants22

23 Un contexte alarmant Absence de visibilité : réduction du nombre de postes aux concours, non-remplacement des départs à la retraite (alors que la RGPP prévoit des recrutements) Réduction des dépenses et économies sur les concours peuvent conduire à des scénarios de blocage (baisse du nombre de candidats à certains concours, postes non pourvus, enseignants incapables de traiter certains domaines). Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants23

24 En guise de conclusion : Ce processus engage lensemble du système éducatif et dépasse les clivages entre catégories, groupes et organisations. – Les étudiants – Les formateurs – Les familles – Lensemble des acteurs de lécole Ces états généraux constituent une tentative de réponse, un travail en commun pour proposer des procédures, des solutions, un calendrier et une méthodologie réalistes. Créteil - 4 octobre 2008Etats généraux de la formation des enseignants24


Télécharger ppt "Denis Abécassis, université Paris X États généraux de la formation des enseignants Enseigner : un métier qui sapprend État des lieux."

Présentations similaires


Annonces Google