La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Oumar SARMADJI Directeur des Services Techniques Municipaux Ville de Ndjamena TCHAD Quelle organisation des transports collectifs urbains pour les villes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Oumar SARMADJI Directeur des Services Techniques Municipaux Ville de Ndjamena TCHAD Quelle organisation des transports collectifs urbains pour les villes."— Transcription de la présentation:

1 Oumar SARMADJI Directeur des Services Techniques Municipaux Ville de Ndjamena TCHAD Quelle organisation des transports collectifs urbains pour les villes africaines ?

2 SOMMAIRE O. INTRODUCTION I. SYSTEME DE TRANSPORT COLLECTIF EN AFRIQUE II. DIFFICULTES RENCONTRES DANS LE TRANSPORT COLLECTIF EN AFRIQUE III. LES PERSPECTIVES CONCLUSION SOSO

3 INTRODUCTION Besoins croissant de déplacements pour les populations urbaines ; Un secteur qui influence le développement dans toutes ses dimensions ; Une problématique souvent considérée comme secondaire (après les questions de santé publique, déducation…)

4 I. Le système de transport en Afrique La question de la gestion des transports est un enjeu majeur pour les villes africaines. En effet les trajets périphéries - centre ville sont en pleine croissance (migration pendulaire) qui génère la congestion des voies. Définition des systèmes de transport : Les réseaux de transport (infrastructures et accessoires): - Terrestre (routier et ferroviaire) - Maritime - Aérien Les modes de transport urbain: - Marche à pied (plus de 50% des déplacements) - Les deux roues non motorisés - Les deux roues motorisés - Voiture particulière - Transports collectifs

5 II. Des difficultés pour la gestion des transports collectifs urbains Des réseaux urbains inadaptés aux besoins : - Mal conçus ; - Insuffisants ; - Mal repartis ; - Fortement dégradés ; - Occupés anarchiquement par des activités informelles.

6 II. Des difficultés pour la gestion des transports collectifs urbains Une offre de transport collectif défaillante - Opérateurs multiples ; - Service totalement anarchique ; - Tarifs aléatoires ; - Conducteurs peu ou mal formés ; - Surcharges des véhicules ; - Parc constitué de vieux matériels ; - Dessertes généralement imposées par les opérateurs ; Qui ont des conséquences sur lenvironnement urbain: - Accroissement de la congestion ; - Pollution atmosphérique ; - Nuisances (bruit, odeurs…).

7 III. Perspectives Projets en cours dans quelques villes africaines - Les partenaires en charge de la question de gestion des transports: PDM, SSATP, SITRASS, LET, INRETS - Développement des autorités organisatrices des transports collectifs dans quelques villes africaines : le CETUD au Sénégal, la SOCATUR au Cameroun, lAGETU en Côte dIvoire, SOTRACO au Burkina Faso etc.… Cependant le temps est long entre lidée, le projet, le passage à laction et sa viabilité Constat: La question des déplacements en ville ne se limité pas au développement des infrastructures et à la mise en place de matériel performants. Elle demande des efforts de gestion, des innovations en matière de financement et la prise en compte des besoins des populations.

8 III. Perspectives Pour rendre le transport collectif urbain en Afrique plus efficient, plus efficace et dans une perspective de durabilité, il faut agir sur le développement de trois principaux facteurs de ce secteur : - Regrouper les acteurs (essentiellement les propriétaires) - La réorganisation du parc de transport collectif - Le renforcement des normes et la réglementation de fonctionnement du secteur

9 III. Perspectives Pourquoi regrouper les acteurs? - Parce quil faut limiter le secteur informel ; - Parce quil faut contrôler le secteur en limitant le nombre de propriétaires ; - Parce quil faut créer une synergie entre les acteurs.

10 III. Perspectives Pourquoi réorganiser le parc de transport collectif ? - Parce quil faut supprimer les véhicules inadaptés au transport collectif ; - Parce quil faut rendre le transport collectif urbain performant et sécurisant ; - Parce quil faut limiter la pollution atmosphérique ; - Parce quil faut rendre utile et profitable le transport collectif ; - Parce quil faut satisfaire au mieux la demande.

11 III. Perspectives Pourquoi renforcer les normes et la réglementation du secteur ? - Parce quil faut rendre le secteur de transport collectif urbain formel; - Parce quil faut optimiser le nombre des véhicules ; - Parce quil faut éviter la mise en circulation de vieux matériels ; - Parce quil faut assurer la sécurité des usagers ; - Parce quil faut assurer la couverture de lensemble du périmètre urbain ; - Parce quil faut rendre le transport collectif rentable ; - Parce quil faut imposer les fréquences et les horaires aux activités ; - Parce quil faut contrôler la qualité du service ; - Parce quil faut maîtriser les données financières sur le transport collectif.

12 CONCLUSION La croissance urbaine en Afrique soumet le système de transport collectif urbain à de fortes pressions. Le regroupement des activités, la réorganisation du parc et la mise en place de normes et de réglementation semblent nécessaire pour lamélioration du système de transport. Les autorités locales doivent trouver les moyens financiers, organisationnels, techniques et humains afin de répondre aux besoins des populations et ainsi parvenir à une bonne gestion des transports collectifs urbains.

13 Jai fini MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "Oumar SARMADJI Directeur des Services Techniques Municipaux Ville de Ndjamena TCHAD Quelle organisation des transports collectifs urbains pour les villes."

Présentations similaires


Annonces Google