La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ATELIER INTERNATIONAL SUR LE THEME « PROBLEMATIQUE FONCIERE ET AMENAGEMENT DES QUARTIERS PERIPHERIQUES DANS LES VILLES AFRICAINES» DU 17 AU 21 NOVEMBRE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ATELIER INTERNATIONAL SUR LE THEME « PROBLEMATIQUE FONCIERE ET AMENAGEMENT DES QUARTIERS PERIPHERIQUES DANS LES VILLES AFRICAINES» DU 17 AU 21 NOVEMBRE."— Transcription de la présentation:

1

2 ATELIER INTERNATIONAL SUR LE THEME « PROBLEMATIQUE FONCIERE ET AMENAGEMENT DES QUARTIERS PERIPHERIQUES DANS LES VILLES AFRICAINES» DU 17 AU 21 NOVEMBRE 2008 A BAMAKO (MALI) Pays Intervenant Burkina Faso Module dintervention APPROCHE GLOBALE DE LAMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET ENJEUX METHODOLOGIQUES DE LA PLANIFICATION URBAINE Intitulé de la présentation Enjeux méthodologique de la planification urbaine : Cas du projet ZACA à Ouagadougou Intervenant Roger Sylvain BONKOUNGOU Coordonnateur CDS / ONU Habitat Ouaga (BF)

3 Contexte historique En août 1983, en pleine accélération de la crise économique mondiale un pouvoir militaire dinspiration marxiste sinstallait à Ouagadougou.

4 _ Conduit par le Capitaine Thomas SANKARA, loriginalité de ce régime est davoir affiché demblée un projet moderniste révolutionnaire et un programme daction dans lequel la ville et lhabitat tenaient une place importante.

5 _ Un diagnostic de laction des pouvoirs publics, de 1960 à 1980 montre que la superficie lotie était très faible; 1040 ha, soit 52 par an La société immobilière na réalisé que 56 logements, alors que dans le même temps les quartiers spontanés augmentaient quatre fois plus vite. En 1980, seulement ha sont lotis, tandis que les quartiers spontanés regroupent 70% de la population sur 60% du territoire urbain Les conditions en centre-ville se dégradent.

6 _ Par ailleurs, la loi du 12 juillet 1960 en vigueur ne règlemente que le système du lotissement comme mode daménagement urbain Il fallait tenir compte du droit foncier coutumier lors des lotissements des centres urbains par les communes et par une enquête préalable et un dédommagement éventuel de ces propriétaires.

7 Cela imposait une longue procédure pouvant durer jusquà cinq ans entre la demande détablissement dun lotissement et limplantation des bornes (tout plan doit remonter jusquau Président de la république en passant par différentes commissions). Aussi, les coûts énormes faisaient dune opération de lotissement une véritable aventure financière dans laquelle on ne sengageait pas facilement. _

8 _ A la lourdeur de la procédure, sajoutent linsuffisance de laction des pouvoirs publics et labsence dun programme de base, une gestion urbaine défectueuse et le manque de moyens.

9 _ Le gouvernement de Thomas SANKARA procédera alors à la nationalisation de toutes les terres du pays abrogeant les titres antérieurs et les titres coutumiers et instaurant lEtat comme unique propriétaire foncier du pays. Dès le mois daoût 1984, la réforme agraire et foncière était votée

10 _ Deux textes fondamentaux votés par le CNR définissent cette importante réforme agraire et foncière (RAF): - Lordonnance du 04 août 1984 portant décision de la RAF au Burkina Faso, qui aboutit à la nationalisation des terres; - Le décret n° 404 du 04 août 1985 portant application de la RAF.

11 _ La réforme foncière de 1984 attribua au domaine foncier national les terres qui appartenaient déjà au domaine public et privé de lEtat, mais aussi des terres immatriculées au nom de personnes physiques ou morales, et les terres détenues, en vertu de la coutume par des individus ou des institutions coutumières.

12 _ Dans le même sens, le découpage territorial de lagglomération de Ouagadougou en 30 secteurs, délimité de telle sorte quil imposait la dissolution des 66 anciens quartiers de la ville, avait été conçu par le nouveau pouvoir afin de priver les chefferies de leurs assises territoriales traditionnelles. Dès lors, les grands chantiers urbains pouvaient démarrer

13 Le projet ZACA est un ambitieux projet dEtat, né dune volonté politique et inscrit comme une priorité nationale de développement de la capitale du Burkina Faso (Ouagadougou). PROJET ZACA - NAISSANCE ET ÉVOLUTION

14 PREMIÈRE PHASE DU PROJET ZACA Pré-étape au projet ZACA : Cest en 1985 que le projet ZACA prend naissance, impulsé par Thomas SANKARA,président du Conseil National de la Révolution qui voulait créer un noyau urbain au cœur du centre ville de la capitale.

15 PREMIÈRE PHASE DU PROJET ZACA Mise en œuvre En juillet 1985, la Présidence du Faso qui assurait directement la tutelle du projet confie à la DGUTC (Direction Générale de lUrbanisme, de la Topographie et du Cadastre) le soin détablir le Plan daménagement et le cahier de charge applicable à la zone Le 26 août 1985, soit un mois plus tard, ces deux documents sont adoptés. Le « Projet dAménagement et de Restructuration de la Zone Commerciale de Ouagadougou » (P.A.R.Z.C.O), est créé.

16 PREMIÈRE PHASE DU PROJET ZACA Plan dAménagement Le plan définit, une zone centrale à aménager, délimitée au nord par lAvenue Nelson Mandela, à lest par lAvenue de la Résistance du 17 mai, à louest par lAvenue Bassawarga, et au sud par lAvenue Houari Boumédienne.

17 - Des étapes importantes dans laménagement de la zone: Limplantation du grand marché de Ouagadougou dans les années 1925; La reconstruction du grand marché et la rénovation de la sone commerciale environnante a partir de 1985 Le premier projet ZACA en 1990 (120 ha) Lextension de la ZACA par le décret /PM/MIHU du 03 novembre 2000 portant extension de la ZACA (200 ha) A lissue concours international durbanisme pour laménagement de la ZACA, le projet lauréat a été approuvé par le Conseil des Ministres le 31 décembre Av. de la Nation Av. Bassawarga Av. de la mosquée Av. de lAéroport Av. H. Boumedienne Av. de la Résistance du 17 mai Ancienne zone Zone dextension

18 PREMIÈRE PHASE DU PROJET ZACA La réorganisation du centre ville passe selon le plan daménagement par 4 axes majeurs qui sont : - rénover le marché central; - relever la hauteur des bâtiments alentours; - assainir les quartiers insalubres; - aménager une belle avenue allant de laéroport au carrefour des Nations-Unies.

19 PREMIÈRE PHASE DU PROJET ZACA Procédure engagée autour du marché central : la réhabilitation Il sest agi: De conserver le parcellaire ancien Damener, les propriétaires avoisinant le nouveau marché central à adapter le standing de leurs bâtiments aux fonctions commerciales et administratives de la zone. Daménager et équiper la voirie (trottoirs, parkings)

20 PREMIÈRE PHASE DU PROJET ZACA La deuxième action entreprise est, lembellissement de lenvironnement direct de laéroport international de Ouagadougou. A cet effet, le CNR décide de créer la cité AN IV A (immeubles à 3 niveaux, boutiques en Rdc et appartements aux étages) à lextrémité sud de lAvenue Kwamé NKrumah.

21 PREMIÈRE PHASE DU PROJET ZACA Procédure engagée pour laménagement de la cité AN IV A : la restructuration La population résidente qui habitait des parcelles dans des conditions précaires a été forcée par lEtat de céder leurs parcelles. Les dédommagements ont été très faibles, compte tenu des modes adoptés qui consistait à rétribuer que la valeur estimée de linvestissement immobilier LEtat qui sest ainsi approprié les parcelles, a complètement rasé la zone déguerpie avant de la réaménager selon le nouveau plan établi.

22 Avant (image de gauche) et après (image de droite) la construction de la cité An IV A

23 PREMIÈRE PHASE DU PROJET ZACA Quelles remarques peut on faire? Les méthodes musclées engagées par le CNR ; régime dexception tranche avec les habitudes ; cependant, - Ce type dintervention, aura permis de venir à bout de limmobilisme immobilier dans lequel se complaisaient les propriétaires et personnes influentes du centre ville. - Une impulsion dynamique de redéfinition urbaine a ainsi été lancée pour les décennies suivantes.

24 PREMIÈRE PHASE DU PROJET ZACA Le projet ZACA ; réunion de deux procédures apparemment distinctes Fort dun développement immobilier impulsé à travers le fonds de lhabitat (constructeur de la cité AN IV A), lEtat aura alors lidée dune Zone dActivités Commerciales et Administratives (ZACA) qui englobera la zone commerciale déjà en exécution ainsi que la cité AN IV A.

25 PREMIÈRE PHASE DU PROJET ZACA Le Conseil des Ministres décide en septembre 1990, au titre du secrétariat dEtat à lhabitat et à lurbanisme, dadopter le Kiti portant la création de la ZACA,(première phase) un complément à la zone commerciale dune bande de terrain de 119 m de large centré sur lAv Kwamé NKrumah et, qui intègre la cité AN IV A.

26 Le Projet ZACA La ZACA première phase, est donc le regroupement de 2 projets : le Projet dAménagement de Restructuration de la Zone Commerciale de Ouagadougou dune part et le Projet Cité AN IV A dautre part. Le Kiti AN III 0060/FP/EQUIP/SEHU instaure ainsi le périmètre ZACA de la première phase sur une superficie totale de 120 ha

27 Le Projet ZACA Lobjectif global était la création dun véritable « cœur économique » à Ouagadougou, qui permettrait de stimuler le secteur commercial de la ville en recentrant ses activités autour du moteur économique majeur matérialisé par le marché central.

28 Le Projet ZACA Les objectifs spécifiques - Donner un cœur de ville moderne et fonctionnel à la capitale ; - Rendre au centre commercial son caractère vraiment central avec des activités commerciales intenses en lui assurant en même temps une meilleure sécurité des biens et des personnes ; - Contribuer à transformer progressivement les mentalités (discipline, modernisation et amélioration du cadre de vie etc.)

29 Le Projet ZACA Procédure engagée : la restructuration Pour formaliser la liaison des 2 procédures engagées sous le CNR, pour laménagement dun centre ville, et continuer ce processus de requalification et de rénovation urbaine, les parcelles riveraines de lAvenue Kwamé NKrumah ont été remodelées. Un front urbain monumental voit le jour et relie laéroport au rond point des Nations-Unies.

30 Le Projet ZACA De la même manière que pour la cité AN IV A, les habitants dune partie du quartier de Koulouba ont eux aussi été déguerpis et la trame urbaine réorganisée de manière plus prégnante. La fonction résidentielle du lieu fut en grande partie supprimée pour laisser place aux activités tertiaires.

31 Le Projet ZACA Pour ce est de Koulouba, Il a été demandé aux propriétaires de parcelles de présenter dans un délai de 6 mois: - Des plans de construction en conformité avec le cahier des charges pour ceux qui navaient pas de constructions importantes, ou alors, - Un projet daménagement de lexistant pour se conformer au cahier des charges pour ceux qui répondaient déjà à peu près à lesprit de la zone.

32 Le Projet ZACA II de 2001 à nos jours Le projet ZACA II a été décidé suite aux constats suivants: Un contraste dévalorisant entre le projet I et ses abords - Fluidité de la circulation non assurée, voies sous dimensionnées, manque daires de stationnement; - absence dorganisation de lespace; - insalubrité, prostitution et insécurité rampantes; - Juxtaposition, immeubles et maisons en banco

33 Le Projet ZACA Images

34 LE PROJET ZACA II La ZACA a été déclarée Zone dutilité publique par le gouvernement à travers le décret /PM/MIHU du 3 novembre 2000 portant sur lextension de la Zone dActivités Commerciales et Administratives de la capitale. Lextension dune superficie denviron 80 ha porte désormais lemprise totale du projet ZACA à 200 ha.

35 LE PROJET ZACA II Enjeux urbanistiques du projet dextension · Cohérence de lensemble des opérations daménagement de la ZACA · Adaptation du parcellaire à laffection des sols; · Prise en compte de laugmentation prévisible du trafic et des besoins de stationnement ; · Mise en place déquipements publics, de transports en commun au service de la population ;. Amélioration du cadre de vie par la proposition dun espace public soigné, sécurisé et bien organisé.

36 LE PROJET ZACA II Laspect économique du projet vise la promotion de linvestissement dans les activités tertiaires. Les retombées escomptées concernent la création demplois, la valorisation de limage de la capitale et lattraction des investissements étrangers. Enfin le projet vise à, profiter du positionnement géo-stratégique du pays pour booster son développement

37 LE PROJET ZACA II Un plan daménagement ambitieux 10 principes daménagement on été proposés par le groupement lauréat franco-sénégalais-burkinabé du concours international en septembre 2003: 1. La création dun axe transversal monumental qui brise la linéarité de lAv. Kwamé NKrumah tout en restant dans une continuité architecturale;

38 LE PROJET ZACA II 2. La structuration de lespace par une architecture cohérente, harmonieuse et symbolique par loption fondamentale de positionner la ZACA vers le futur; 3. La structuration des îlots autour despaces de proximité avec lîlot à coeur ouvert; 4. Le zonage des activités tout en respectant la mixité des fonctions urbaines; 3 zones sont au programme au sein du nouveau périmètre à aménager :

39 LE PROJET ZACA II - La zone 1 sera réservée exclusivement aux commerces en rez-de-chaussée et aux commerces et activités tertiaires aux niveaux supérieurs. - La zone 2 verra se dresser des immeubles à caractère commercial et tertiaire au rez-de-chaussée et aux niveaux supérieurs. Ici les logements sont interdits en rez-de- chaussée. - Et enfin, la zone 3, carrefour administratif et commercial accueillera des banques, des sociétés dassurances, des sièges dorganismes, etc.

40 LE PROJET ZACA II 5. Le traitement des espaces publics en fonction des usages avec des places de vie urbaine agréable et de qualité; 6. La résolution de la crise de stationnement; 7. La prise en compte du secteur informel en créant des espaces dévolus à cet effet; 8. La création dun axe culturel monumental ponctué au Sud par le centre culturel polyvalent et au Nord par un hôtel 5 étoiles;

41 LE PROJET ZACA II 9. Le traitement de la zone déjà aménagée pour un caractère cohérent et des perceptions visuelles unitaires sur lensemble de la zone; 10. Le traitement particulier des espaces de jeux pour les enfants. En plus des bâtiments administratifs et commerciaux, des infrastructures socio-culturelles, comme le complexe culturel polyvalent, les équipements sportifs, éducatifs et sanitaires vont être érigés.

42 - IMMEUBLE PORTAIL COMPLEXE HOTELIER VUE DENSEMBLE ESPLANADE CULTURELLE

43 LE PROJET ZACA II L administration du projet Le projet est administré par un Comité de Pilotage Interministériel (C.I.P) et exécuté par un Bureau du Projet. Afin de mener à bien la mise en oeuvre du projet ZACA, le bureau du projet sest entouré de consultants et de cabinets dexpertises capables de laider dans sa tâche qui sest déroulée en plusieurs étapes :

44 LE PROJET ZACA II campagne de sensibilisation et dexplications préliminaires du projet de 2000 à 2004; Concours international durbanisme le 7 mars 2002 pour lélaboration du plan daménagement de la Zone dActivités Commerciales et Administrative; levées topographiques de juin à juillet 2002; fin du recensement des parcelles en 2002; Indemnisations des propriétaires expropriés du périmètre dextension de la ZACA (Plus 13 milliards de F CFA)

45 LE PROJET ZACA II plan daménagement adopté et communiqué en octobre 2003; Démarrage de la démolition de la zone en novembre 2003.

46 Situation actuelle Aujourdhui, le projet se trouve dans son deuxième cycle de mise en œuvre: - vente des parcelles, - viabilisation des terrains.

47 _


Télécharger ppt "ATELIER INTERNATIONAL SUR LE THEME « PROBLEMATIQUE FONCIERE ET AMENAGEMENT DES QUARTIERS PERIPHERIQUES DANS LES VILLES AFRICAINES» DU 17 AU 21 NOVEMBRE."

Présentations similaires


Annonces Google