La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE TEMPS ET SA MESURE. I. LA MESURE DES DURÉES 1. La seconde, unité SI de temps.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE TEMPS ET SA MESURE. I. LA MESURE DES DURÉES 1. La seconde, unité SI de temps."— Transcription de la présentation:

1 LE TEMPS ET SA MESURE

2 I. LA MESURE DES DURÉES 1. La seconde, unité SI de temps

3 Par définition, une durée est lintervalle de temps qui sépare deux événements. Lunité du système international est la seconde Par définition, une durée est lintervalle de temps qui sépare deux événements. Lunité du système international est la seconde Comment est-elle définit ? Comment est-elle définit ?

4 1. La seconde, unité SI de temps La mesure des durées nécessite la détermination dun étalon de durée (comme le mètre pour les longueurs). Le meilleur est le plus régulier. La mesure des durées nécessite la détermination dun étalon de durée (comme le mètre pour les longueurs). Le meilleur est le plus régulier. Elle est définit à partir des caractéristiques dune raie démission de latome de césium 133. Elle est définit à partir des caractéristiques dune raie démission de latome de césium 133. la seconde équivaut à la durée de périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de létat fondamental de latome de césium 133. la seconde équivaut à la durée de périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de létat fondamental de latome de césium 133.

5 2. Les phénomènes périodiques Quest-ce quun phénomène périodique ? Quest-ce quun phénomène périodique ? Un phénomène est périodique sil se répète identique à lui-même au cours du temps. Exemples : Un phénomène est périodique sil se répète identique à lui-même au cours du temps. Exemples : succession du jour et de la nuit, le mouvement du pendule… succession du jour et de la nuit, le mouvement du pendule…

6 2. Les phénomènes périodiques Sa période T est la durée séparant deux répétitions successives. Sa période T est la durée séparant deux répétitions successives. La fréquence f dun phénomène périodique est linverse de la période, cest le nombre de répétitions du phénomène par seconde. La fréquence f dun phénomène périodique est linverse de la période, cest le nombre de répétitions du phénomène par seconde. f sexprime en hertz et T en seconde. f sexprime en hertz et T en seconde.

7 II. LES PHÉNOMÈNES ASTRONOMIQUES

8 1. Les jours Le jour solaire est la durée séparant deux passages successifs du Soleil par le méridien local (doù lexpression : « chacun voit midi à sa porte »). Le jour solaire est la durée séparant deux passages successifs du Soleil par le méridien local (doù lexpression : « chacun voit midi à sa porte »).

9 2. Les saisons et les lunaisons Lalternance des saisons est due à la rotation de la Terre autour du Soleil et à linclinaison de son axe sur le plan de lécliptique. Lalternance des saisons est due à la rotation de la Terre autour du Soleil et à linclinaison de son axe sur le plan de lécliptique. La durée dun tour complet de la Terre autour du Soleil définit lannée solaire (1 an = 365,242 jours) La durée dun tour complet de la Terre autour du Soleil définit lannée solaire (1 an = 365,242 jours) La succession des phases de la Lune est due à la rotation de la Lune autour de la terre. Sa période de rotation est appelée lunaison ou mois lunaire 29,5 j environ La succession des phases de la Lune est due à la rotation de la Lune autour de la terre. Sa période de rotation est appelée lunaison ou mois lunaire 29,5 j environ

10 3. Les calendriers Le calendrier adopté de nos jours est le calendrier grégorien Le calendrier adopté de nos jours est le calendrier grégorien

11 III. LES INSTRUMENTS DE MESURES DES DUREES

12 1. Gnomon et cadran solaire Les deux se servent du mouvement de lombre dune tige avec le Soleil Les deux se servent du mouvement de lombre dune tige avec le Soleil

13 2. Les systèmes à écoulement Horloge à eau ou clepsydre (3000 av J.C.) Horloge à eau ou clepsydre (3000 av J.C.) Sablier (introduit en Europe au Moyen Âge) Sablier (introduit en Europe au Moyen Âge)

14 3. Les horloges mécaniques Elles apparaissent dès la fin du Moyen Âge ; elles sont animées par la chute verticale dun poids, régularisée par un mécanisme. Elles apparaissent dès la fin du Moyen Âge ; elles sont animées par la chute verticale dun poids, régularisée par un mécanisme. Un progrès considérable est réalisé au 17ème avec linvention du balancier. Un progrès considérable est réalisé au 17ème avec linvention du balancier. La période des oscillations dun pendule oscillant avec une faible amplitude constitue un étalon de durée. Il suffit de compenser lamortissement sans modifier la période (mis au point par Huygens ). La période des oscillations dun pendule oscillant avec une faible amplitude constitue un étalon de durée. Il suffit de compenser lamortissement sans modifier la période (mis au point par Huygens ).

15 3. Les horloges mécaniques

16 Léchappement à ancre

17

18

19

20

21

22

23

24

25 4. lhorloge à quartz Dans le cas de lhorloge à quartz, loscillateur est un cristal de quartz. Lorsque le cristal est excité de manière convenable, il se déforme et il apparaît une tension électrique entre certains points de sa surface, de fréquence déterminée, qui alimente un circuit électronique. La pile entretient les vibrations du quartz. Dans le cas de lhorloge à quartz, loscillateur est un cristal de quartz. Lorsque le cristal est excité de manière convenable, il se déforme et il apparaît une tension électrique entre certains points de sa surface, de fréquence déterminée, qui alimente un circuit électronique. La pile entretient les vibrations du quartz.


Télécharger ppt "LE TEMPS ET SA MESURE. I. LA MESURE DES DURÉES 1. La seconde, unité SI de temps."

Présentations similaires


Annonces Google