La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mouri Hassane département de sociologie Sfax Tunisie LIRRIGATION PERURBAINE BILAN SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL LE CAS DE LA MANOUBA : TUNISIE Hassane Mouri.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mouri Hassane département de sociologie Sfax Tunisie LIRRIGATION PERURBAINE BILAN SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL LE CAS DE LA MANOUBA : TUNISIE Hassane Mouri."— Transcription de la présentation:

1 Mouri Hassane département de sociologie Sfax Tunisie LIRRIGATION PERURBAINE BILAN SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL LE CAS DE LA MANOUBA : TUNISIE Hassane Mouri Sociologie de développement et de lenvironnement Département de sociologie de Sfax Tunisie

2 LEtat nation a multiplié leffort pour la modernisation de lagriculture: lorganisation administrative, la mécanisation et laménagement des périmètres irrigués… Les périmètres irrigués se sont développés dans tous les sens articulés avec les choix politiques de développement agricole. Limpact des périmètres irrigués était important pour lamélioration des conditions de vie des paysans et des agriculteurs, mais aussi sur lenvironnement.

3 La région de la Manouba: Région à vocation rurale et agraire, à un pôle dattraction urbaine Historique du périmètre Parmi les premiers périmètres du pays, beaucoup de changements essentiellement au niveau de la gestion La gestion par lOffice de la Mise en Valeur de la Vallée de lOued Medjerda La gestion par les CRDA (arrondissement PPI) La gestion participative (GIC et puis GDA)

4 Bilan critique de la gestion du périmètre par lEtat Gestion technique Lourdeur au niveau de lentretien du périmètre (perte deau ) Les gestionnaires techniques sans qualification technique Des équipements non adaptés aux normes du système deau Gestion financière La tarification ne traduit pas le coût réel du m3 deau distribué Endettement des agriculteurs et des paysans Des fuites de fonds Gestion sociale Une absence totale de toute forme dorganisation indépendante des agriculteurs LEtat domine la vie associative et syndicale

5 Urbanisme réglementaire Urbanisme anarchique Urbanisme semi ou quasi- privé

6 Le démarrage de lexpérience de la gestion participative était marqué par les problèmes suivants: Au niveau organisationnel Rôle et efficacité du GDA sont suspectés Taux dadhésion de la population au GDA est très faible Acteurs réservés dassumer une responsabilité au sein du CA du GDA Taux dabsentéisme élevé aux réunion du GDA Des conflits entre les bénéficiaires et les services de lEtat Manipulation politique du GDA par le pouvoir local

7 Le partage de leau: La gestion de leau passe « de la main de lEtat » au GDA. Le partage de leau est au tour de rôle: un tour deau changeant selon les saisons Leau devient de plus en plus chère (calculé sur le coût de revient réel du m3) La vente de la main deau des agriculteurs absentéistes aux irrigants hors périmètre et aux autres utilisateurs (Secteurs non agricoles). La concurrence avec les secteurs non agricoles qui ne cessent de se développés dans la zone du périmètre en matière de consommation deau et des terres La gestion de lincertitude dapprovisionnement: le développement dautres stratégies: Construction de bassins de stockage de leau Sinvestir dans des nouvelles techniques déconomie deau Lutte contre le pillage du tour deau Creuser des forages illicites

8 Limpact socio-économique Amélioration des conditions de vie des agriculteurs du périmètre; 17% de la main dœuvre de la région; Une catégorie sociale héritière: le coût du foncier; Paysage social diversifié: classe héritière, classe moyenne, catégories défavorisées, paysans pauvres… Aspects environnementaux Surexploitation des nappes phréatiques Taux de nitrate très élevé dans les sols La salinisation des sols Les apports des produit chimiques Décharges publiques illicites Lextension urbaine rapide

9 La situation actuelle du périmètre met en œuvre la réflexion territoriale et qui domine le pouvoir daffecter les terres et le partage de leau. La question de la gestion de leau et son partage, reste un des problèmes dun périmètre qui négocié sa position parmi dautres nouveaux occupants de lespace. La proximité du périmètre avec des zones urbaines a valorisé la terre, et laccès à leau devient une valeur ajouté pour les spéculations foncières, mais aussi un enjeu local source de conflit entre les bénéficiaires. Le développement local et durable passe nécessairement par le renforcement du tissu organisationnel et la redéfinition du rôle de lEtat dans le processus du développement. Si la modernisation de lagriculture non négociée (imposé par lEtat) na pas pris en considération la question de lenvironnement, le développement local intégré et concerté doit mettre en relief cette composante.


Télécharger ppt "Mouri Hassane département de sociologie Sfax Tunisie LIRRIGATION PERURBAINE BILAN SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL LE CAS DE LA MANOUBA : TUNISIE Hassane Mouri."

Présentations similaires


Annonces Google